Formations professionnelles qualifiantes : « Livrez-nous des gendarmes courageux et professionnellement irréprochables »

dimanche 14 avril 2013 à 20h08min

Colonel Nitiema Tagsséba est officiellement installé dans ses fonctions de commandant des écoles et centres de perfectionnement de la gendarmerie nationale. La cérémonie a eu lieu vendredi 12 avril en présence de Tuandaba Coulibaly, chef d’Etat-major de l’Institution.

Formations professionnelles qualifiantes : « Livrez-nous des gendarmes courageux et professionnellement irréprochables »

« Commander et former » des gendarmes courageux, dont le professionnalisme serait irréprochable est l’une des missions que devra désormais relever M. Nitiema. Marié et père de trois enfants, il occupait déjà le poste depuis près d’une année. Ce qui justifie la preuve que le nouveau commandant des Ecoles et centres de perfectionnement de la gendarmerie nationale (ECPGN) n’est pas un novice du « coin ».

Vendredi dernier, parents, amis, autorités politiques, administratives et militaires étaient présentes au camp Kuinima pour être témoins de l’événement, combien important pour les pandores. Il faut dire qu’auparavant, les ECPGN étaient sous la gestion du commandant de la gendarmerie de Région, le colonel Omer Marie-Achille Tapsoba. En effet, née après la colonisation, l’armée a vite mis en place un organisme chargé d’assurer la formation dans le but d’accomplir avec efficacité les missions à lui dévolues. Sont de ces initiatives et après plusieurs réformes et réorganisations, la création des Ecoles et centres de perfectionnement de la gendarmerie nationale. Ils sont implantés à Bobo-Dioulasso et à Komsilga (celui de Komsilga n’est pas encore fonctionnel). Dans ces « temples de savoir », sont organisés des formations initiales, des stages de qualification et de perfectionnement des gendarmes.

La mission si noble, mais lourde de sens n’est pas incomprises par Nitiema Tagsséba qui avoue prendre le poste avec beaucoup d’appréhension. « La mission à lui confiée est de procéder à la réorganisation du centre de perfectionnement de la gendarmerie nationale en tenant bien compte des défis majeures actuelles auxquels font face les forces de l’ordre et de sécurité, à savoir le grand banditisme et le terrorisme », a déclaré Coulibaly Tuandaba, chef d’Etat major de la gendarmerie. M. Nitiema se dit prêt à relever le défis et promet : « Il faut former les gendarmes à mieux se comporter dans la société, à lutter contre la délinquance. Nous travaillons à renforcer les formations qualifiantes afin que les lacunes constatées soient relevées lorsqu’ils reviennent en perfectionnement ». Il compte cependant sur l’appui et l’accompagnement de sa hiérarchie et de tous ses collaborateurs. Chose que lui garantie déjà le Colonel Omer Marie-Achille Tapsoba qui, après les bons conseils insistant sur la rigueur et l’esprit d’initiative, a réitéré sa disponibilité pour tout besoin. « Livrez-nous des gendarmes courageux et professionnellement irréprochables », a-t-il lancé.

Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Messages

  • Il nous faut réellement des gendarmes courageux.Parce que ce je constate souvent sur le terrain,ça fait honte.

    • Personnellement j’ai beaucoup d’estime pour nos forces de l’ordre dans leur globalité. Je ne les juge pas en fonction d’un cas isolé mais de leur comportement d’ensemble

    • bennnnnnn pourtant au sein de nos fds,ces cas isolés sont plus nombreux que ceux qui sont corrects irréprochables.

    • Les FDS sont à l’image de leur société. Bon vent aux FDS.

    • Le faso, effectivement ce que vous dites est très fondé. Nos pandores sont des trouillards. L’année passée avec l’affaire Guénon dans le Nahouri, j’ai été littéralement lorsque j’ai vu 4 véhicules 4x4 pleins de gendarmes parés de gilets pare- balles prendre leurs jambes au coup quand les paysans armés de coupe-coupes, arcs, carquois, et autres armes blanches et laisser les enseignants, enseignantes et les éléments du camp adverse à leur sort. Chers internautes, permettez au passage de louer le courage des policiers venus de pô, manga et la CRS de ouaga qui, en dépit de leurs équipements carrement dérisoires par rapport à ce que nos amis pandores nous laisser voir ont tenu à rester et ont dans la foulée sauvé la vie d’un vieux que le camp du chef a voulu égorgé. Depuis lors l’estime que j’avais pour les gendarmes s’est étiolée.En tout cas vivement que nos pandores cultivent le courage dans leur rang et qu’ils soient plus prompts lorsque les populations en detresse leur font appel. Loin de leur faire un procès d’intention, sur le plan de la promptitude on leur reproche bcp de choses. Que vivent les forces de défense et de sécurité.

  • J’espère qu’avec ce détachement, le commandement des ECPGN va songer à la mise en place des corps spécialisés au sein des pandores. Aussi, l’utilisation du terme " formation professionnelle qualifiante" laisse à désirer. C’est comme si les pandores vont apprendre un métier telle la soudure, la mécanique ...lors de leur formation. On distingue l’enseignement technique de la formation professionnelle qui elle est si vaste dans la mesure où elle prend en compte la formation non formelle, la formation formelle et bien entendu la formation informel. LA formation non formelle et informelle se regroupe dans ce qu’on appelle la formation qualifiante.

    • Le Codo ! que le Seigneur te soutienne dans tes nouvelles responsabilités
      , je sais que tu en es capable parce que te connaissant endurant, persévérant et avide d’équité. Bon vent à toi.

    • Trop d’explication confue. L’essentiel, c’est que moi je comprends ce que veut dire le journaliste... et je pense que les écrits dans les médiats, c’est de faire passer un méssage et que la leçon soit retenue...

  • J’ai de l’estime pour les gendarmes. eux au moins, il ne sont pas tres zeles comme mes amis les pistoleros.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés