LECTURE POUR TOUS D’ICI A 2020 : Oubda Sina Laetitia et Nikiéma H. Yannick remportent les meilleurs prix de la 4è édition

dimanche 14 avril 2013 à 20h30min

Placée sous le thème « Lecture et rendement scolaire », l’édition 2013 de « Lecture Pour Tous D’ici A 2020 » a connu son apothéose par une cérémonie de remise de prix tenue le 13 avril 2013 au CENASA à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
LECTURE POUR TOUS D’ICI A  2020 : Oubda Sina Laetitia et Nikiéma H. Yannick remportent les meilleurs prix de la 4è édition

C’est le 22 octobre 2012 que le top départ pour les inscriptions à la 4è édition de « Lecture Pour Tous D’ici A 2020 » a été donné par l’association Entraide culturelle family actions/AKOUYIM (ECFAA). Au total, 576 élèves de 53 établissements dont 25 implantés dans d’autres localités du Burkina (Gourcy, Tenkodogo, Kaya, Bobo-Dioulasso, Koudougou, etc.) se sont inscrits. L’œuvre de Frédéric DE-SION intitulée « Parents, dormez » a été mis à leur disposition au prix de 5 000F CFA. Et le 23 février dernier, deux épreuves -dictée (passage tiré de l’œuvre) et étude de l’œuvre- leur ont été soumises.

De la moisson de cette 4è édition…

Au résultat, ce sont Oubda Sina Laetitia en classe de 3è au Juvenat fille Saint Camille, pour le 1er cycle et Nikiéma H. Yannick en 1ère D au Collège Notre Dame de l’Espérance pour le 2nd cycle, qui ont remporté les meilleurs Prix officiels. En effet, Oubda Sina Laetitia est repartie chez elle avec 1 trophée « Livre d’or Joseph Ki-Zerbo », 1 dictionnaire, 1 ordinateur portable, 1 tee-shirt et 1 tableau d’honneur. Nikiéma H. Yannick, lui, remporte la superbe moto mise à compétition, 1 trophée « Livre d’or Joseph Ki-Zerbo », 1 jeu de scrabble, 1 tee-shirt et 1 tableau d’honneur.

« Je suis très contente ; je remercie les organisateurs et tous qui ont contribué à la réussite de cette édition », confie Laetitia. Trophée en main sur sa moto, Yannick laisse entendre, « c’est le cachet de mon savoir, j’en suis fier ».

Ce sont au total 21 élèves du 2nd cycle et 20 du 1er cycle qui ont bénéficié des Prix officiels dont le niveau de récompense est compris entre 2 romans et ordinateur portable (1er cycle) ou moto (2nd cycle). En plus des prix officiels, des prix spéciaux matérialisés par des romans, ont été décernés à 5 élèves des classes de 6è ayant pris part au concours et à 6 élèves des classes de 5è.

L’ECFAA et LECTURE POUR TOUS D’ICI A 2020

L’Entraide culturelle family actions/ Akouyim (ECFAA) vise à travers cette activité, à en croire son commissaire Frédéric Bancé, à « intégrer le goût de la lecture dans les habitudes des élèves du Burkina Faso, afin de constituer au fil des années un capital humain cultivé, ouvert d’esprit, ouvert au monde et conscient de la nécessité de réussir ». Et de préciser dans l’esprit du thème de l’édition, « si les élèves lisent davantage, leur rendement scolaire va sans doute s’améliorer ».

La particularité de cette édition tient au fait que le concours a été ouvert aux établissements d’autres provinces que celle du Kadiogo. Aussi, contrairement aux trois précédentes éditions, celle de 2013 a vu la scission entre élèves compétiteurs du 1er cycle et ceux du 2nd cycle.

Représentant le ministre des Enseignements secondaire et supérieur, le Conseiller technique Ally Ouédraogo, avant de promettre l’accompagnement de son département pour les prochaines éditions, a adressé aux organisateurs de la présente édition, un message de félicitation, d’encouragement à poursuivre l’œuvre entamée. Pour lui, « au-delà de cette promotion de la lecture, c’est une mission de formation et d’éducation » qu’accomplit l’ECFAA à travers cette activité.

« On ne développe pas, on se développe »

« L’initiateur de cette activité s’est approprié les idées du Pr (ndlr : Joseph Ki-Zerbo) résumé dans la devise « on ne développe pas, on se développe » ; il faut que chacun s’investisse dans son développement personnel et dans celui de son pays. Et c’est en se cultivant, en lisant, en allant chercher les idées des autres et en les capitalisant et en réfléchissant soi-même qu’on peut creuser les puits d’aujourd’hui pour les soifs de demain », lance Me Françoise Ki-Zerbo, représentante de la famille de l’historien, homme politique et homme de lettre Joseph Ki-zerbo dont le Prix Livre d’Or de la présente édition de Lecture pour tous porte le nom.

Egalement Françoise Ki-Zerbo a saisi l’occasion pour inviter les élèves à réfléchir sur ce qu’elle a appelé la devise du Pr « on ne développe pas, on se développe » contenu dans l’œuvre « A quand l’Afrique ? », et à faire parvenir à la fondation Joseph Ki-Zerbo le fruit de leur réflexion. Et de justifier, « nous sommes pour que les jeunes s’approprient des idées pas seulement pour les garder, mais pour aller de l’avant ». Toutefois, elle se garde de dévoiler la suite qui sera réservée à ces différentes productions.

Le Promoteur du Faso.net, M. Cyriaque Paré, présent à la cérémonie en tant que parent d’élève et amateur de lecture, invité à remettre un prix, en a profité pour louer l’initiative de ce concours et promettre le soutien de sa rédaction pour les éditions à venir.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés