KADIOGO : CINQUANTENAIRE DE L’ÉCOLE COMMUNALE DE ZOGONA

Une commémoration sous le signe de la redynamisation de l’enseignement • vendredi 12 avril 2013 à 20h54min

L’école primaire communale de Zogona a fêté le week-end du vendredi 5 au dimanche 7 avril 2013 au sein de l’établissement, ses 50 ans d’existence. Autour de plusieurs activités au menu dont des matches de football, les anciennes gloires de l’école ont lancé un appel à tous pour améliorer davantage le niveau de l’enseignement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
KADIOGO : CINQUANTENAIRE DE L’ÉCOLE COMMUNALE DE ZOGONA

Les activités du cinquantenaire de l’école primaire communale de Zogona a débuté vendredi par le football. La première rencontre a mis aux prises en 2 fois 15 minutes, les élèves de Zogona "A" à ceux de Zogona "B", deux équipes qui se valent. L’équipe de Zogona "A" qui avait trouvé la faille sur penalty à la 14e minute se laisse rattraper au score par Zogona "B" à la dernière minute du temps règlementaire (30e). C’est aux épreuves fatidiques des tirs au but que Zogona "A" a pris le meilleur sur son adversaire avec 4 tirs réussis contre 2. La seconde rencontre entre l’équipe du Ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation (MENA) et celle des anciens élèves de l’école de Zogona a été la photocopie de la première. Après que le MENA ait ouvert le score, les anciens élèves sont revenus à la marque. Cette dernière équipe s’est finalement imposée à l’issue des épreuves de nerfs (5-3). Les festivités se sont poursuivies le lendemain avec « des distinctions à 4 anciens maîtres, une animation traditionnelle et moderne, des sketchs, un « dassandaga » qui va s’étaler jusqu’à dimanche, une visite des classes pour voir dans quel état sont-elles, car on appelle toujours à une aide à ces écoles qui remontent à très longtemps », s’est exprimée une des chevilles ouvrières de l’organisation du cinquantenaire, Julienne Mensah. Pour cette ancienne élève des années 70 de l’école de Zogona qui souhaite que l’école qui a ouvert ses portes en 1962 sous un arbre joue dans la cour de l’excellence : « je demande à tous les anciens (femmes comme hommes), à tous ceux qui aiment l’enseignement, tous ceux qui pensent qu’il y a quelque chose encore à apporter à l’enseignement pour encore l’améliorer car on connaît une sorte de déclin depuis un temps, à apporter leurs contributions ».

Selon Mme Mensah, « cette activité pour nous est d’amener les gens à repenser l’enseignement et à pouvoir le redynamiser pour un enseignement de qualité ». Ces festivités du cinquantenaire ont été placées sous la présidence de la ministre de l’Education nationale, Koumba Boly/Barry et le parrainage du ministre des Infrastructures, du Désenclavement et des Transports, Jean Bertin Ouédraogo, un autre ancien de ce temple du savoir.

Adama SALAMBERE

Ouagadougou,(AIB)-

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés