Tatouages : Une pratique qui prend de l’ampleur à Ouagadougou

jeudi 11 avril 2013 à 21h11min

Le tatouage est une pratique qui prend de l’ampleur dans la ville de Ouagadougou. Les personnes de toutes les générations s’adonnent à ces marquages du corps

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Tatouages : Une pratique qui prend de l’ampleur à Ouagadougou

Le tatouage est l’ensemble des moyens par lesquels des matières colorantes, végétales ou minérales sont introduites sous l’épiderme et à des profondeurs variables, pour produire une coloration ou des dessins apparents et à courte et longue durée quoique non absolument indélébiles. Il se défini également comme un dessin habituellement décoratif ou symbolique réalisé en insérant de l’encre dans la peau. Les encres de tatouages existent dans de nombreuses teintes différentes et permettent de réaliser le motif au choix de l’individu. Auparavant le tatouage était un mode de marquage utilisé pour identifier des esclaves, des prisonniers ou des animaux domestiques. Aussi, ces marquages sur la peau étaient des signes d’appartenance à un groupe social donné. Mais les raisons pour lesquelles les individus choisissent de se tatoué sont diverses : identification à un groupe, cosmétique, rituel religieux, esthétique… Ainsi dans la ville de Ouagadougou, c’est surtout le côté esthétique qui pousse les gens à se faire tatouer. Samiratou Nikiema indique qu’elle se tatoue pour faire éclater son teint et paraître plus belle. Selon elle, les parties de son corps concernées sont les mains, les pieds et les sourcils. La tatoueuse Madina Sawadogo à Zabrdaaga indique qu’elle reçoit toutes sortes de clients, des filles, des femmes, des stars et des blancs en fin de séjour au Burkina Faso. Elle affirme que le prix du tatouage varie selon la catégorie sociale de la personne qui se tatoue. Les dessins qui sont marqués sur les corps peuvent selon la tatoueuse durée une (1) à deux (2) semaines. Amidou Sankara trouve que le tatouage est une bonne chose, mais il redoute les conséquences qu’entraine la pratique. Il a fait savoir que le tatouage peut provoquer des problèmes de peau (comme le cancer de peau). Le tatouage est une porte d’entrée potentielle pour les agents infectieux, au moment de la réalisation du geste de tatouage, mais également durant la période de cicatrisation qui suit quand il est pratiqué par des aiguilles.

Les impacts sur la peau

Les conséquences du tatouage sur la peau sont fonction de trois paramètres à prendre en compte pour mieux les cerner. A savoir, la profondeur du tatouage, le moyen utilisé (application locale, injection ou scripte qui est l’utilisation d’un instrument piquant ou une machine munie d’aiguille), le type de pigment utilisé et l’individu lui-même. En outre, les conséquences du tatouage sont fonction du niveau du tatouage, qu’il soit délébile ou indélébile. Un tatouage délébile a moins de conséquences sur la peau que celui indélébile. Les conséquences sont aussi fonction, selon les spécialistes, des moyens utilisés pour mettre le pigment sur la peau. Spécifiquement parlant, les conséquences du tatouage sur la peau sont entre autres, une brûlure de la peau du fait de l’introduction d’un corps étranger dans l’épiderme, une réaction allergique ou, une infection. Cette infection peut être un champignon, un parasite ou un virus. L’infection la plus grave est celle causée par le virus du fait que l’instrument utilisé pour un tatouage profond a été au contact du sang d’une personne infectée. Et s’il se trouve qu’il n’a pas été stérilisé avant d’être utilisé pour une autre personne, il y a risque d’infection grave. En outre le tatouage peut aussi entraîner des cancers de l’épiderme. Les cancers causés par le tatouage sont ceux qui concernent essentiellement l’épiderme. La peau étant composé de l’épiderme, du derme et de l’hypoderme. Cependant, même si le cancer concerne généralement l’épiderme, il peut évoluer souvent profondément et atteindre le derme selon les spécialistes de la peau. Ce sont essentiellement des tumeurs bénignes qui se manifestent du fait qu’au niveau de l’épiderme, les cellules, réagissent parce qu’un corps étranger a été introduit dans l’organisme.

Cependant, des tumeurs malignes peuvent apparaître du fait que certains produits introduits dans la peau entraînent des actions néfastes sur le noyau de la cellule. Au Burkina Faso, les spécialistes rencontrent souvent des personnes qui ayant tatoué un nom ou une figure sur leur peau ont du mal à s’en débarrasser. A côté de cet état de fait, les spécialistes rencontrent aussi des « petites grosseurs » dues au fait que le pigment introduit sous la peau est grossier. En ce qui concerne le tatouage au henné, en réalité, ce produit n’a pas de conséquence sur la peau. La seule conséquence est l’allergie que peut entraîner le henné de mauvaise qualité sur la peau. Bien plus, il détruit certains parasites lorsqu’il est appliqué sur la peau car, il est doté d’une certaine acidité qui détruit les champignons se trouvant autour ou sur la plante des pieds de certaines personnes. Du reste, le henné est souvent bien toléré.

Le tatouage indélébile fait à l’aide d’une machine appelée « scripte », entraîne des infections. Ces infections sont causées par le fait que la machine, munie d’aiguilles ou de petites lames, introduit le pigment à l’intérieur. Et s’il se trouve qu’elle n’est pas stérilisée pour être utilisée d’une personne à une autre, l’instrument peut transmettre une maladie d’une personne à une autre.

Wamini Micheline OUEDRAOGO

SIDWAYA

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 avril 2013 à 01:47, par Africa
    En réponse à : Tatouages : Une pratique qui prend de l’ampleur à Ouagadougou

    Sans oublier la contamination de hépatite , surtout quant on utilise une seringue pour plusieurs personnes à la fois. Donc faites très attention . dans les grandes villes du monde on conseil toujours d allé chez les professionnel de TATOUAGE et de se rassure qu’il utilise toujours une nouvelle seringue pour un TATOU.
    Et le prix n est pas a la porte de toute les bourse .
    Mes frères et sœur faites très attention , car la santé est plus important que la beauté.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 05:16, par Hamane
    En réponse à : Tatouages : Une pratique qui prend de l’ampleur à Ouagadougou

    En occident, il parait que le percering ou percering (peut être le tatouage et la dépigmentation cutanée) est considéré comme une violence qu’un individu fait sur son propre corps. Si ça fait du mal à quelqu’un c’est à cet individu lui-même et en la matière les droits de l’homme autorise un individu à faire violence sur son propre corps m’a t-on dit. ces pratique ne posent pas un problème de santé publique. leurs conséquences sanitaires ne sont pas contagieuses. Donc les pratiquants et pratiquantes ont de beaux jours devant eux car l’Afrique s’oblige à singer l’Europe pour aller vers un monde de plus en plus libre. Quand on va arriver au terminus de la liberté, on va redécouvrir la nécessité de contraindre les gens et on va recommencer à Zéro. Car peu d’être humains savent réellement ce qu’ils veulent. et Beaucoup d’être humains, ne sont humains que par simple définition. dans la pratique, ils sont des être inhumains

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 08:39, par Le Sage
    En réponse à : Tatouages : Une pratique qui prend de l’ampleur à Ouagadougou

    Merci au journaliste pour ces informations utiles et instructives. ça va amener beaucoup de nos jeunes à faire attention pour ne pas se créer des problèmes de santé par ignorance. Je recommande une émission télévisée sur le sujet afin de répandre ces informations importantes au plus grand nombre.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 14:44
    En réponse à : Tatouages : Une pratique qui prend de l’ampleur à Ouagadougou

    Les internautes peuvent souvent faire des abréviations de types SMS, mais les journalistes sont condamnés à l’écrit au respect de la conjugaison,des règles grammaticales et d’éviter les fautes d’orthographe. Merci de corriger certaines erreurs dans votre écrit.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés