Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

jeudi 11 avril 2013 à 21h55min

Il n’est pas rare d’entendre que le premier ennemi de la femme, c’est la femme. Certes ! Mais il n’est pas aussi à balayer du revers de la main, l’affirmation contraire qui est que l’ennemi de la femme peut être l’homme. Des raisons et pas des moindres existent pour mieux corroborer cette assertion. Il s’agit entre autres, du strip-tease à l’occasion des nuits dites « Caliente ». Caliente, un mot espagnol qui signifie « chaud ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

Les mordus de certaines boîtes de nuit à Ouagadougou, et maintenant à Bobo-Dioulasso en savent énormément quelque chose. En tout cas, ils ne sont sans doute pas les moins informés. Ils en savent à un tel point qu’on est tenté de déplorer leur comportement pendant ces nuits Caliente lorsque les strip-teaseuses sont en spectacle. Au fait, qu’est-ce que cette danse ?

Selon un dictionnaire sur le net, le strip-tease (mot anglais), est « un spectacle de cabaret durant lequel une ou plusieurs femmes se déshabillent progressivement de façon suggestive devant nombre de clients ». C’est exactement ce que nous avons constaté dans une boîte de nuit dans la belle cité de Sya. « Kabako yé ! » s’exclamera certainement beaucoup de gens. Alors qu’il s’agit d’une réalité voulue selon une source par un « homme intègre », c’est-à-dire un Burkinabé. Cet homme qui se vantera d’être intègre est loin, à notre avis, d’en être un.

Son nouveau concept à lui qui est les nuits Caliente développées dans la capitale, puis à Bobo-Dioulasso contribue à ternir l’image de la femme bobolaise, burkinabè et même africaine. En initiant ce concept, il ne contribue aucunement au bien être de l’autre moitié du ciel. D’ailleurs, quel intérêt, a-t-il à faire danser des filles presqu’à poil devant des clients ? Des retombées financières ?. Il est vrai que tous les moyens sont bons quand il s’agit de gagner son pain, mais de là à faire danser la mère de la société pratiquement nue, devant des inconnus est aberrant. Aussi, faut-il noter que même si pour le moment, ces filles viennent d’autres pays, il n’en demeure pas moins que les jours à venir, nos sœurs soient tentées par ce nouveau concept. Reste à savoir si elles n’en comptent déjà pas parmi elles. En effet, deux fois dans la semaine et ce, depuis un moment, se tiennent les nuits Caliente à Bobo-Dioulasso. C’est du reste ce qui est affiché sur les côtés du mur, même dans les toilettes de cette boîte de nuit. Toutes belles avec des formes sveltes … cinq filles ont déjà donné un spectacle fou devant un public apparemment emballé par l’évènement. Pendant plus de trois heures ces « diablesses » ont tenu en haleine par des gestes érotiques le public présent. A même le sol ou la barre de fer, elles faisaient rêver le « sexe dit fort » qui ne pouvait s’empêcher d’extérioriser ses sentiments.

Presque dévêtus (par le bas), des spectateurs se sont présentés sur la scène avec des billets de banque pour « farroter » en les jetant sur la danseuse, ou tout simplement en les fourrant dans ses dessous. Que c’est triste et honteux ! La femme, mère de la société censée donner l’exemple n’a trouvé mieux à faire que de s’exhiber nue son identité devant des spectateurs. Il est temps que nos autorités prennent garde de ce concept qui ne contribuera qu’à ternir l’image de la femme burkinabè. Evolution oui, mais pas à l’aveuglette ! Surtout pas la dépravation.

Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 avril 2013 à 22:24, par Merca Numero1
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Celui qui se sent derangé par ces danses peut demenager en Afghanistan. Femme mère de ceci, femme responsable de cela... on en a marre à la fin.
    Dans tous les cas on n’oblige personne à y aller donc si les pervers y vont ce qu’ils y trouvent leurs comptes.
    De deux l’accès à la boite de nuit en question est loin d’être gratis donc si les gens depensent pour voir ce spectcle c’est qu’ils ont besoin un à satisfaire.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 22:34, par faucon noir
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    eh oui !!!! il ne restait plus que ça au pays des hommes intègres. vous serez étonné un jour qu’un djhihadiste s’ait fait sauté avec une bombe dans cette boite de nuit !!!!

    Répondre à ce message

    • Le 12 avril 2013 à 07:00, par tom
      En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

      c’est bien d’attirer l’attention des burkinabè sur ces genres de phénomènes qui s’imposent dans nos sociétés. Toutefois, je reste d’avis avec ceux qui disent que quand un phénomène naît et grandit c’est qu’il joue un rôle social. Regardez par exemple la prostitution, vieux métier, l’un des premiers péchés de l’homme mentionné dans les saintes écritures. Elle perdure et même prend de l’ampleur. Que chacun juge selon ses convictions et adopte une attitude conforme à cela.

      Mais mme, la journaliste, en écrivant : "Toutes belles avec des formes sveltes … cinq filles ont déjà donné un spectacle fou devant un public apparemment emballé par l’évènement. Pendant plus de trois heures ces « diablesses » ont tenu en haleine par des gestes érotiques le public présent. A même le sol ou la barre de fer, elles faisaient rêver le « sexe dit fort » qui ne pouvait s’empêcher d’extérioriser ses sentiments". Tu ne penses pas que tu contribue à faire la pub du phénomène ?

      Répondre à ce message

    • Le 12 avril 2013 à 07:28, par Omed
      En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

      Faucon Noir,mon frère ce n’est pas vrai..kan djihadiste va voir les gos nues il va oublier sa ceinture de bombe..walaaii...je rigole mon frère....A bon entendeur salut.

      Répondre à ce message

    • Le 12 avril 2013 à 08:53, par ALBERTO
      En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

      Monsieur KINDO, je te félicite pour ton article.
      C’est une vérité que les pervers ne veulent entendre
      tout compte fait, tu as craché la vérité et c’est ça
      l’homme intègre !

      Répondre à ce message

    • Le 12 avril 2013 à 10:34, par paix
      En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

      vous(mes predecesseurs) avez vraiment perdu les sens c’est vous autres qui ternissez l’image de la femme, ca c’est ce quon appelle du libertinage , une regression et non une evolution, un etre qui jouit de toutes ses facultes mentales ne peut se preter a ces choses(danseuses comme spectateurs). ou se trouve votre conscience votre raison qui vou permet de distinguer le bien du mal, soyer au moins superieur aux depourvus de raison.voici donc une generation de jeune qu’on pense conscient mais helas mon pauvre burkina en decadence morale la femme est reduit simplement a un produit commercial, un instrument de jouissance. je vous assure que nos ancetres avaient de l’avance sur nou et quand on parle vous voyer tou de sui des djihadistes etc vous penser que vous evoluer comme ca sincerement dit moi que le seigneur guide vos coeurs sinon vous etes perdu

      Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 07:45, par naz
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Qui vous a dit que tous les burkinabè sont des burkinis. Allez à l’origine du mot.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 07:58, par Uncitoyen
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Bassératou avec la mondialisation, les africains ont aussi mondialisé les vices. Tu verras dans quelques années, la femme sera réduite à son corps ou à son sexe. La femme devient de plus en plus un jouet érotique pour le grand public.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 08:07, par dexter morgan
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Belle littérature et tant d’éloge pour la femme de manière générale. Si je me réfère a votre définition du strip-tease et si encore vous avez ne serait ce qu’une seul fois assisté a cela vous saurait que ça n’a rien a voir. je vous invite a y faire un tour. Vous parlé de fille dénudé allez dans n’importe quel boite de nuit et admiré les vêtements de vos sœurs il y’ a en de pire . les filles des soirées calienté ne son pas en string ni en slip elle porte des collants en culotte et des mini bustié et ce n’est point un de-habillement progressif alors arrêté de raconté des histoires durant mes nombreux voyage j’ai vu du strip et ce qui ce passe a bobo n’a rien avoir .

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 08:33, par Yeelwingtiim
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Bonjour,
    Merci pour cet article,mais vous savez quelqu’un l’a dit"depuis que la femme à porté le pantalon et sortir hors de la maison,on ne pourra plus l’arrêter’ !
    Que voulez vous dans une société où tout est concentré sur la femme,on ne peut plus critiquer quelque chose destinée aux femmes : santé, éducation, emploi,liberté, ... On réclame tout pour la femme,alors que les problèmes doivent être abordés de façon holistique.
    Alors, je lis vos articles,j’apprécie vos effort,mais ’’la femme reste son propre ennemi’.
    Vous l’avez dit évolution,mais pas à l’aveuglette : est ce une femme aujourd’hui est elle prête pour respecter son mari selon les principes essentiels de nos traditions ???
    A mon avis le problème est plus profond que l’image de la femme(je verrai l’image de la société, car nous devons éviter de tout ramener à la femme) ; il soulève une problématique sur les principes de gouvernance en Afrique et au Burkina Faso en particulier.

    Merci !

    Répondre à ce message

    • Le 14 avril 2013 à 23:06
      En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

      Yeelwingatiim parle des traditions comme si le premier homme et la premiere femme en societe etaient nes trouver la tradition qui sersait ainsi faite de pierre. Tradition vient du mot latin tradere qui veut dire transmettre. Mais en transmettant, il y a des elkaborations, des selections, des elisions. C’est dire que la traidition n’est ps staique et qu’elle est due aussi a la volonte des hommes. Elle n’est pas quelque chose qui se spuerimpose a la volonte des hommes. Du meme coup, elle implique un rapport de force en societe et c’est le plus fort qui impose ssa volonte qu’ on aurait tord de voir comme la ttraditin comme si elle esait transmise par la main divine. Juste cette clarification pour dire que le strip tease est moralement inacceptable. Aux USA, en Frabce, au Canada ou je vis depuis 18 ans maintenant. Ce n’est pas parce qu’ on y peut rien qu’ il faut l’accepter. J’ai trois filles et un garcon et je ne souhaiterais pas que mes filles s’adonent a cete pratique. Je ne souhaiterais pas que mon garcon participe aussi aune seance si degradante pas sejuelemnt de la femme mais de la personne humaine. La femme, c’est p,lus sacree que ca. C’est notre mere meme celles qui n’ ont pas eu la chance de ou qui n’ ont pas voulu enfanter. La decheance d’ une civilisation commence toujours par les moeurs. Regardez comment l’empire musulman s’est efforndre. Lisez un peu les frasques de l’ empereur Rachid Mansour.

      Jean Marie Vianey Fayama, Toronto, Canada

      Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 08:39, par Yeelwingtiim
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Bonjour,
    je vous propose de mettre en place une coalition des femmes journalistes contre les télénovelas ;
    Là vous verrez qui est l’ennemi réel de la femme.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 08:43, par ALBERTO
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Monsieur KINDO, je te félicite pour ton article.
    C’est une vérité que les pervers ne veulent entendre
    tout compte fait, tu as craché la vérité et c’est ça
    l’homme intègre !

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 08:55, par Stéphane
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    J’aimerais savoir dans quelle boîte de nuit de Ouaga, on peut aller voir les Strip Teaseuse ? j’ai envie d’y aller.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 09:11, par koud
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    S’il vous plait, je crois qu’il faudrait arrêter de faire la publicité sur ces clubs de streap-teases. les articles sur le sexe sont parmis les plus visités par les grands pervers et vicelards que nous sommes. Chacun vient lire en esperant avoir les bonnes adresses et ma foi, vous nous aidez beaucoup ces temps ci.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 09:29, par barawagré
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Les strips-teases se passent à quelle heure ma chère journaliste ? entre 2h et 5 h du matin si je ne me trompe. Aussi les lieux sont des boites des nuits encore ma chère journaliste. Pour te dire que ceux qui s’y rendent sont très intéressés et trouvent leur goût dedans.
    L’image de la femme et l’action des autorités dont vous parlez est où ? si à partir de 21h30 dans les rues de Ouagadougou comme à Bobo nos sœurs nés de père et mère Burkinabé se pavanent à la recherche de client. Allez y autour de ces grands avenues des villes et verrez ce que sont nos sœurs. Ne voyez vous pas cela chère journaliste ? pensez vous que cela terni plus l’image de la femme que les strip-teases.
    L’image de la femme Burkinabé pourrait être soignée par autre chose et non par le strip-tease dont vous évoquez. Permettez ces strip-teaseuses d’engranger leurs billets craquants, de donner du plaisir à leurs clients, de donner de la clientèle à leurs patrons des boites de nuits ;

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 10:10, par Benson
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    "La femme, mère de la société censée donner l’exemple", Tu te trompe d’époque Bassératou, aujourd’hui, on a la femme envieuse, gourmande de luxe, d’argent, de grosse voitures, de beaux habits, de grosses villa, ..., et j’en passe .
    Le reste n’intéresse plus les femmes d’aujourd’hui. Réveille toi ma sœur , on est plus dans les années 60,70,80.
    Le monde a fortement changé ces 20 dernières années. L’argent a progressivement tuer bcp de valeurs dans nos sociétés surtout africaines.
    Si tu regarde bien , même chez toi Bassératou, tu ne possède plus les valeurs que tu vente dans tes articles. Donc ma sœur, arrête de nous saouler avec tes louanges à la femme auxquels toi même tu n’y crois pas ! sérieux là... j’aime te lire quand tu fais des analyses raisonnées au lieu de griotisme envers la femme.
    merci.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 10:18, par The Lion
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Quand moi, je n’avait pas d’argent, je ne comprenais pas les femmes.
    Je souffrais bcp pour elles.
    Et quand j’ai eu bcp d’argent, j’ai connu bien ce qu’est les femmes et les filles.
    Elles fonctionnent toutes selon leur intérêt !
    elles n’ont guère de sentiments ni de valeurs morales , détrompez vous !!
    ces filles là sont la preuve de tout ce que je viens de dire.
    Le capitalisme va emporter tout sur son passage.
    Le seul remède est de ne pas succomber à l’envie d’aller voir ce spectacle.
    Sinon, tu es conquis d’avance...

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 10:19, par ka yaandé
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Merca Numero1. ce que vous dites est insensé. ce comportement est a condamné avec la derniere energie. c’est parce que tu pense tirer plaisir dans ca que tu vois d’inconvenient. quand tu sera vrai merca et que tu aura des filles qui vont imiter ces filles trip-teaseuses tu comprendras. je ne te maudit pas. merci !

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 10:46, par barawagré
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Le strip-tease se passe à quelle heure et où ma chère journaliste ? Autour de 2h à 5h du matin et dans des boites de nuits selon vos écrits. Ceux qui s’y rendent trouvent leurs goûts.
    Faisons un tour en centre ville à Ouagadougou comme a Bobo autour de 21h ce sont les filles de père et mère Burkinabé qui pavanent les rues. "Ces diablesses" comme vous les nommez les strip-teaseuses dans votre écrit sont plus exposées que le strip-tease dont vous faisiez cas.
    Femme mère de la société est à la recherche du gain facile et que voulez vous ?
    En attendant permettez les strip-teaseuses d’engranger leurs billets craquants, de donner du plaisir aux clients noctambules et de la clientèle à leurs patrons gérants de boites de nuits

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 11:12, par ibrahimo
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    QUE DIEU SAUVE LE BURKINA ET LES AMES EGAREE

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 11:17
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    IL FAUT SAUVER LE BURKINA FASO PENDANT QU’IL EST TEMPS. A MON AVIS, TOUT CE DÉSORDRE A ÉTÉ FAVORISE PAR LE SYSTÈME QUI A PRIS EN OTAGE LE PEUPLE BURKINA DURANT UN QUART DE SIÈCLE.

    IDENTIFIONS LES PROMOTEURS DE CES COINS ET TOUS CES COINS SUR L’ÉTENDUE DU TERRITOIRE, ET RESSERVONS LES LE TRAITEMENT QU’IL FAUT (PAR EXEMPLE, INTERPELLER LES PROMOTEURS ET S’ILS PERSISTENT DANS LEUR VOLONTÉ DE CONTRIBUER A LA LIQUIDATION DU PEUPLE BURKINABE, IL NE RESTERA PLUS QUE LA DESTRUCTION PURE ET SIMPLE DE CES LIEUX).
    PENDANT QUE LA POPULATION MANQUE DE PARCELLES POUR LOGEMENTS, EUX (PROMOTEURS), ILS PRENNENT DES PARCELLES POUR EN FAIRE N’IMPORTE QUOI.
    QU’ON DÉTRUISE TOUTES CES BOITES, BARS, MAISONS CLOSES..., "SANCTIFIE" LES PARCELLES RECUPEREES ET LES RÉAFFECTE A LA POPULATION POUR HABITATION. IL EST CLAIR QUE LE SYSTEME ACTUEL QUI EST EN GRANDE PARTIE RESPONSABLE DE CETTE SITUATION, NE FERA RIEN. IL REVIENT AU PEUPLE DE PRENDRE SES RESPONSABILITÉS.

    Le droit le plus absolu d’un Peuple, c’est son droit a l’existence. Si l’on ne met pas fin a temps a tout ce bordel régnant (mal gouvernance, corruption, banalisation de la vie humaine, perversion grandissante, ...), l’existence de notre Peuple sera sérieusement menacée.

    IL FAUT MENER UNE CROISADE CONTRE TOUS CEUX QUI ŒUVRENT POUR LA DESTRUCTION DE NOTRE PEUPLE.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 11:22, par Konombo
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Je crois à mon avis que ce genre de spectacle procure une bonne sensation de bien être émotionnel aux hommes. Ce genre de spectacle nous permet de mieux catalyser nos pulsions sexuelles et aussi nous permet de surmonter le stress de façon générale. On retrouve ce genre de spectacle au Canada et au USA. Cette danse érotique s’apparente à de l’art artistique. On regarde mais on ne touche pas. Il faut se surmonter soi-même en regardant ce genre de spectacle et de rentrer chez soi et apprécier mieux sa femme ou sa copine ou sa blonde.
    Bravo au concepteur de ce spectacle.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 11:25
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Continuez ainsi et vous faites de la pub gratuite pour ces soirées. C’est le proprio qui se frottera les mains !

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 11:42, par Alexio
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    J ai lu les lecteurs,mais ce qui est etonnant l homme africain veut toujours que la femme soit sous sa dominance. L emacipation de la femme light. Si nous inversons la donne qu est ce qui est de plus rationel ? Parler de la sodomie comme si l arfique etait epargner est mal connaitre le sujet. L afrique doit apporter toute sa duble moralite sur l autel de la lumiere en ce qui conserne l Homosexualite.Depuis les annees 70 a Bobo-Dioulasso au quartier Diaradougou,la rumeur sur un tel citoyen homofile etait courrant. A force de balayer la thematique dans l abime ne resoudra rien. Une societe de tolerance qui va faire avancer les choses au Faso, non les mauvaises langues et les soit..disant gardiens des moeurs. L evolution des temps avec les medias ont overt la porte de pandore pour que voyons a grand jours avec nos yeux les realites du moment malgre sa sensibilte emotionnelle.

    Répondre à ce message

    • Le 12 avril 2013 à 17:11
      En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

      Vous parlez des années 70 à bobo. J’imagine que vous avez au moins 60 ans. je vous conseille alors de rester maintenant tranquille et vous cachez pour mourir sans qu’il n’y trop de bruit car vous sentez mauvais par les bêtises que vous aviez pu commettre quand vous étiez jeune à travers une lecture approfondie de votre intervention. Vous ne constituez pas un exemple pour la jeunesse que nous sommes et vous êtes mal placé pour nous prodiguez des conseils utiles. Alors, circulez et allez mourir de votre mort puantes vieux co…

      Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 12:51
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Mon frère, si elles montrent, nous allons regarder !

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 14:31, par baabissi
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Salut à tous
    Notre problème est que tous les hommes aiment les putes mais aucun ne veut que sa fille soit pute sinon tous ces commentaires n’auraient pas de sens. Tout ce qui vient de l’occident a de la valeur et doit être consommée sans modération. L’essentiel est que tu ne trouve pas ta fille dans une soirée dite caliente. A bon entendeur, salut

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 15:10, par yabsi
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    eh ceux qui se sont enfermés dans dans des modes de pensée désuet et qui ne veulent pas que les autres vivent leur vie là. arrêtez ça on va allé payer pian. est-ce qu’on utilise ton argen. epuis toi la journaliste tu est jalouse parce que tu n’a pas un beau corp pour cela. l,essentiel c’est que des mineurs y accèdent pas . le reste c’est entre adultes pfff

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 15:42, par Ghost
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Mme la journaliste, vous parlez de qu’elle image de la femme qu’on ternie a travers les soirées calienté ? Et puis, quand vous dites "homme intègre ou "pays des hommes intègre", vous n’avez pas honte ? Arrétez d’insulté l’intelligence des gens a travers des articles bidons qui ont tendance a faire passé les victimes de l’explosion de la cellule familial du Burkina pour des imbélices. C’est les soirées calienté qui sont la préocupation de la population ? La flambé des prix des produits de premières néecéssité ca ne vous dit rien ? A vous lire on se demande si c’est dans une université arabe que vous avez recu votre formation de journalisme mais si c’est le cas sachez qu’ici c’est le Burkina et les soirées calienté sont juste un détail dans cette mouise de moeurs

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 16:21, par le sage
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    les Autorités doivent faire fermer cette boîte avant que la population ne le fasse elle même. Nous ne devons pas accepter ces comportement au Faso

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 17:28
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Et quand vous entrez dans les 6 mètres où les femmes font la prostitution tout aussi dévêtues au vu de tous les habitants y compris des enfants et qui a d’ailleurs toujours existé à Ouaga par exemple ? est-ce mieux ? Alors, arrêtez de nous fatiguer avec l’image de la femme burkinabè. Car, cela se passe dans des boites de nuit avec des adultes consentants. Si cela ne te plait, tu n’es pas obligé d’y aller. Tu peux te contenter d’une bière fraîche au bord d’une avenue...

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 17:42, par chelsea
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    moi je comprend pas bien ce reportage,au fond ,c est pour souligne quel problème ??pays des hommes intègres on es libre de faire ce que l on veut je suppose,contrairement a votre article ces personnes contribue a la valorisation du métier de strip teas

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 17:53
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Franchement, je ne comprend pas du tout les gens. Tout est tabou en Afrique. La strip tease comme la prostitution ainsi que la pornographie sont des boulots comme tant d’autres qui nourrient des familles dans ce monde. Aux etats Unis par exemple il ya des etudiants qui en pratiquent pour arrondir leur moi, et c’est purement professionel. Ce n’est pas un phenomene nouveau, d’ailleurs personne ne peut se comparer a eux parcequ’ils se font beaucoup d’argent. Je dis ils parceque il existe des hommes qui font aussi de la strip tease et les femmes vont payer pour se faire plaisir. REGARDER LE FILM "BIG MIKE" qui est une histoire reelle et vous comprendrez.
    On ne peut pas erradiquer ces phenomenes comme la prostitution la strip tease and biensur la pornographie, tout ce qui touche le sex est plus fort que l’etre humain. la seule chose que nos autorites peuvent faire est de les regulariser un point c’est tout. Il faut prendre le taurreau par les cornes. Meme en Afghanistan ces choses existent. En rappel des DVD porno ont ete decouvert dans la maison de BEN LADEN. En bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 19:53, par yafoye
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    ecouter ! le monde evolue, donc changer vos esprit.
    Aussi de facon egoiste vous vous plaigner de peur que demain ce serait nos propres soeurs. Ces filles qui dansent nues ne tombe pas du ciel . si cette pratique est un mal , sache qu`il n`arrive pas qu`aux autres.
    certaine de ces filles font mangees la famille entire.
    ne vous limiter pas a votre concept uniquement . Regarder au dela` et vous compreniez mieux. Etre nue devant un public est un choix. aller les regarder en est un autre choix et meilleur aux regards de ceux qui se cachent ds 1 coin de la rue pr regarder la folle toute nue. certaine de ces filles ont +de descence que des femmes de foyer.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 20:23, par dibi
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè par dibi

    Il s’agit bien entendu d’une évolution perverse initiée par des éléments sans scrupule de la bourgeoisie pourrie qui gangrène désormais les sociétés africaines ; et qui ici exploitent un segment du marché de la misère sexuelle qu’est la prostitution des corps. Après quoi s’épanouiront les sexes-shops, la traite sexuelle des mineures, la pédophilie, l’homosexualité et le lesbianisme grandissant. Bref, toutes ces pratiques liées à la misère sexuelle des hommes et des femmes.
    Le hic est que ces pratiques couteront aux femmes et aux "moins que rien" c’est-à-dire les faibles qui trainent nos rues, le peu de dignité qui leur reste.
    On l’oublie trop souvent cette phrase de Marx : "l’argent fonde la puissance des salauds". Ces éléments de la bourgeoisie qui pillent et volent la nation pour s’adonner à la luxure, aux succédanés d’une existence sociale vide. Des succédanés , offerts par d’autres tous aussi frelatés, à l’assouvissement de la misère sexuelle et morale qui mine les couches bourgeoises néocolonisées de nos centres urbains.
    Devant une telle évolution, on dira que la perversion ici est éminemment celle liée à l’exploitation bourgeoise réactionnaire de la misère sexuelle en tant que marché du sexe et des corps. Et vu sous cet angle, ce secteur de « l’industrie de nuit » qui rapporte plus que le narcotrafic, peut compter sur le soutien du régime affairiste réactionnaire qui tient le pays depuis 1987. Et c’est plutôt du côté de l’obscurantisme religieux et wahhabite qu’il faut craindre des réactions de rejet violent si le secteur venait à prendre de l’ampleur. Dans tous les cas inévitable.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 20:26, par Biiga
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    Démocratie n’est pas synonyme de liberté de destruction de la société. La démocratie ne vous permet pas aussi de vous détruire vous même ; si non qui récupérera de vos restes quand vous vous serez détruit ? Celui qui ne vous pas demandé de le faire !
    Celui qui veut un monde de pervers ou tout est permis n’a qu’à aller en Europe ou aux USA là, il y trouvera des pédés et autres même.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2013 à 08:34, par zeus
    En réponse à : Vision Express sur… Les « strip-teaseuses » et l’image de la femme burkinabè

    merci pour le reportage dirigé. Sachez que nous sommes sous l’influence du monde occidental avec ce que cela comporte comme liberté, de chose bonne ou mauvaise. C’est selon la liberté de chacun. Si on vous parle de charia seriez-vous d’accord ? de toute façon cette danse n’a pas été inventée ici. Laissez les gens évoluer.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés