INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

mercredi 10 avril 2013 à 22h35min

Des coupeurs de route ont opéré un braquage à main armée le samedi 6 avril 2013 sur un car malien aux environs de 6h du matin à Gnangdin, à 8 km de Bittou, faisant 5 blessés et emportant d’importantes sommes d’argent.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
INSÉCURITÉ ROUTIÈRE :  Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

C’est un car malien, immatriculé Z 1710 MD en partance pour Cotonou (Bénin) qui a essuyé des coups de feu avant de se retrouver sur le côté suite aux manœuvres du conducteur. Selon les témoins, c’est après avoir arrêté plusieurs véhicules que ces coupeurs de route ont finalement porté leur cible sur le car de transport. Une fois le car tombé, ils ont fouillé les passagers (de nationalité malienne, ghanéenne, sénégalaise) avant de s’enfuir avec une importante somme d’argent. « Nous n’avons pas l’exactitude du montant, mais c’est en millions », a précisé un des témoins sous le couvert de l’anonymat. Les bandits ont également confisqué la motocyclette d’un usager, a ajouté un autre passager, de nationalité sénégalaise. Fort heureusement, on ne déplore aucun décès. Toutefois, cinq passagers touchés ont été évacués d’urgence au CHR de Tenkodogo. Au regard du manque de personnel soignant relatif à la grève de 96h décrétée par le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA), un des blessés a été évacué par sa famille dans une ville ghanéenne située à la frontière pour des soins appropriés. En attendant que d’autres mesures soient prises pour réduire le nombre d’attaques dans la région de l’Est réputée pour le banditisme qui y règne, les forces de l’ordre mènent des patrouilles et des fouilles pour déjouer toutes tentatives d’agression. A cet effet, la gendarmerie de Bittou a appréhendé cinq suspects, qu’elle a conduits dans ses locaux et présenté 25 douilles de cartouches de kalachnikov ramassées sur le lieu du braquage.

Issaka ZABSONRE

Bittou,(AIB)

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 avril 2013 à 10:52, par el capo
    En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

    j ecoutais ce matin le recit des evenements dans une radio de la place .mais des analyses faites il y a eu peut etre complicité.un tir de fusils parti pour alerter les bandits serait une piste à verifier

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 11:15
    En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

    y en a marre de ces agressions barbares avec des kalach. je soupçonne des milo. n’importe qui avec son arme de service après avoir vite gaspillé son salaire du mois dans les 3b peut se lever avec d’autres complices pour se faire de l’argent facile dans des braquages de pauvres gens. dieu vous voit,il va vous punir un jour.

    Répondre à ce message

    • Le 11 avril 2013 à 12:00, par Moses
      En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

      Apportons des commentaires constructifs afin de se rendre utile à la société.

      Répondre à ce message

    • Le 11 avril 2013 à 16:29
      En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

      ce sont ls conséquences ls différentes radiations.Et ce régime est seul responsable de ce qui arrive à ce pays aujourd8.

      Répondre à ce message

      • Le 12 avril 2013 à 08:24, par le probe
        En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

        Avant la crise qui a conduit à la radiation il y avait des braquages, même si on les rappelait ce matin, le soir il y aura des braquages. Il faut arrêter d’incriminer ces citoyens qui a un moment se sont retrouvés en conflit avec les lois du pays conséquence de leurs radiation . beaucoup d’entre eux se sont intégrés dans la société et gagne dignement leur vie alors arrêtez de les accuser à chaque situation. Le jeune homme de kombissiri qui, avec la complicité de son ami a mis fin à la vie de son oncle pour quelques millions n’est pas un radié. Il faut plutôt revoir la manière de vivre des burkinabé.Le fonctionnaire de la catégorie E veut de nos jours construire R+ comme son patron de la catégorie P. Le manœuvre veut rouler en V8 comme le consultant du système des Nations Unies.Dans le quartier si vous faites une année sans recevoir vos voisins pendant les multiples fêtes au Faso, on vous traite de pingre. Que voulez vous ? vivons humblement même si nous avons les moyens. Lorsque nous achetons des motos de plus d’un million pour nos enfants nous ne pensons pas à ces camarades qui n’ont même pas le vélo panier de vingt cinq mille qui, s’ils n’ont pas reçu une bonne éducation pourraient être tenté d’utiliser la courte échelle pour ressembler à leur camarades sois en escroquant ou en braquant. Misons sur l’éducation à la maison comme à l’école et donnons le bon exemple.

        Répondre à ce message

    • Le 11 avril 2013 à 18:31, par Rétinas
      En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

      Tu as raison. Les civils n’ont pas de Kalachnikovs comme arme. C’est les militaires (je sais de quoi je parle) : ils sont formés pour aller au combat mais ils sont là à manger benga et riz très gras tous les jours mais sous-payés. Du coup, ils augmentent leur salaire avec leur arme de service

      Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 11:52, par hema
    En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

    Que le seigneur nous protège toujours, qu’il nous épargne du filet de l’ennemi. amen !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 12:08, par Objectivité
    En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

    C’est dommage qu’on ne parle pas dans ce ecrit des efforts faits par le CHR de Tenkodogo pour soigner en tout 12 blessés en situation de greve et de service minimum. Tous les patients ont été soigné et nouris par compassion humaine. Felicitation a toute lequipe du CHR qui a fait ce boulot !!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 14:49, par ka yaandé
    En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

    il faut que l’Etat ouvre l’oeil et le bon pour ratisser tous ces bandits de grands chemins. et il faut egalement durement sevire. tuez les s’il vous plait. eliminez ces énnemis de la nation.

    Répondre à ce message

    • Le 12 avril 2013 à 03:52
      En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

      L’etat est complice. Est-ce que bandits connait pays ? Pourquoi ces memes bandits ne debordent pas les frontiers ataquer les gens au Togo, au Ghana ou au Benin ? C’est parce que ya complicite a l’ nterieur de nos frontiers. S’ ils debordent un peu seulement dans les autres pays ou y a meme plus l’ arzent que chez nous, on vera la difference. Ce gouvernement s’ en fout des populations.

      Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 14:53, par La menace
    En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

    Si c’est pas sur l axe boromo Ouagadougou c’est sur l axe tenkodogo ou fada que fait l état depuis tout ce temps ou est passé cet hélicoptère de surveillance plutôt que d allé faire les beaux au Darfour sécurisons notre territoire trop c’est trop

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 16:38, par filsdupaysan
    En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

    Il faut désormais analyser les douilles pour savoir d’où viennent ces balles.
    Il y a aussi le cas des armes utilisées, il faut bien voir si ces armes ne viennent pas de nos casernes. Je ne comprends pas et je n’accepte pas qu’on nous présente des bandits à la télé et que des braquages de ce genres se passent encore dans la même zone.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 17:44
    En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

    pourqoi voyager avec de largent en poche . ya dè cartes de retrais internationale

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 17:59, par Le Gentil Garçon (GG)
    En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

    Je parie qu’au BF, on vit aujourd’hui sous une peur que même les habitants de l’ouest de la côte d’ivoire ne vivent pas. L’Etat a démissionné car on peut éliminer ces ennemis du peuple en un clin d’œil puisqu’ils sont connus et partagent le butin souvent avec ceux qui doivent les combattre. Sur la route de Po quand la sécurité est à l’ouest, ils opèrent à l’Est, quand les 1ers sont au Nord, les 2nd sont au Sud. Même quand vous alertez la sécurité, les braqueurs vous disent qu’ils ne peuvent rien contre eux. Oh seigneur, notre espoir réside maintenant au changement de 2015. Vivement qu’il nous apporte des dirigeants qui n’ont d’insomnie que pour le peuple.

    Répondre à ce message

    • Le 12 avril 2013 à 03:50
      En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

      Tu as raison. Si ce qui se passé n’a rien a voir avec des complicites, ca veut dire que nos bandits ont meme la force de faire un coup d’ etat. Mais non. S’ il srevent meme d’ un coup d’état, le tout puissant appareil securitaire va se metre en branle et les kafcidenter a temps. Mais comme ces des citooeyns lamdas on pille et assassin, ca peut attendre. Vraiment le pouvoir n’existe plus dans ce pays.

      Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 18:00, par Le Gentil Garçon (GG)
    En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

    Sur la route de Po quand la sécurité est à l’ouest, ils opèrent à l’Est, quand les 1ers sont au Nord, les 2nd sont au Sud. Même quand vous alertez la sécurité, les braqueurs vous disent qu’ils ne peuvent rien contre eux. Oh seigneur, notre espoir réside maintenant au changement de 2015. Vivement qu’il nous apporte des dirigeants qui n’ont d’insomnie que pour le peuple

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 09:46, par Oli
    En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

    Un autre braquage encore ! Trop c’est trop ! Où est le ministre de la sécurité ? Malgré toutes ces attaques, il ne dit rien.
    Il y a de cela quelques jours, on nous informait sur presque tous les médias du pays d’une opération de raquette des bandits dans cette même localité. Où sont ces forces de sécurité pendant que l’on les paie à coût de milliards ?
    Que chacun fasse son travail et je pense que c’est l’issue de cela que l’on pourra lutter contre ces fléaux.

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 09:54, par Anonymous
    En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

    q’allons nous devenir dans ce pays on a peur a tout moment et a tout lieu.
    des mesures doivent être prise pour sauver ce qui peut encore l’être.Avec ces autorité qui ne pensent qu’aux grosses cylindré, au belles villas et à la fête.... mon pays q’es tu devenu ?

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 11:28, par ibrahimo
    En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

    Il faut poursuivre les opérations de ratissage dans toutes les régions. Après l’EST, il faut sécuriser en urgence les autres régions frontalières

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 11:55, par Lady Gaga du Faso
    En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

    Encore !!! trop c’est trop ! il faut qu’on balaie nos rues, villeges de tous ces gangsters ! là ! reveillez les opérations coup de poing ! faut qu’on soit comme le Ghana voisin ! même s’il y a des voleurs ils se "cachent" ! Ministre de la Sécurité fait ton job ! LAT, tu dis quoi ???

    Répondre à ce message

  • Le 12 avril 2013 à 14:18, par TIBO
    En réponse à : INSÉCURITÉ ROUTIÈRE : Braquage sur l’axe Bittou-Tenkodogo

    Bonjour,
    C’est fou ce que l’article sur le net et les commentaires sur les radios de la place diffèrent. Bref dans tous les cas je pense qu’il est grand temps que chacun prenne ses RESPONSABILITÉS. L’État a démissionné dans le cadre de la sécurité des biens et des personnes. Comment expliquer que ça soit ce jour, ce jour ou il n’y a pas eu d’escorte sur la voie, pas d’escorte de la société de transport Ouaga-Bittou que le braquage a eu lieu ? Qui a vendu la mèche ? Qui sont ces braqueurs ?
    Voyez vous, il est temps d’arrêter de gaspiller l’argent du contribuable avec des patrouilles inutiles, des arrestations bidons, des conférences de presses à la limite de la foutaise. Faites un tour en ville la nuit dans certaines artères de la ville, vous verrez la police (BAC et autres), la Gendarmerie parader, non les bandits ne sont pas sur les goudrons, dans les endroits éclairés. Chacun sait où se trouvent ces trouble sommeils.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés