Burkina : 2635 litres de carburant frelaté saisis à Ouagadougou

mercredi 10 avril 2013 à 22h31min

Environ 2635 litres de carburant frelaté ont été saisis mercredi tôt dans la matinée le long des principales routes nationales partant de Ouagadougou, lors d’un contrôle inopiné, a constaté l’AIB sur place.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Burkina : 2635 litres de carburant frelaté saisis à Ouagadougou

Des fûts, des bidons et des bouteilles d’une capacité de près 2635 litres d’essence et de gasoil ont été saisis par une équipe du ministère en charge du Commerce soutenue par les forces de sécurité, aux abords des cinq principales routes de desserte de Ouagadougou.

Cette opération dite dissuasive, permettra aussi de circonscrire les risques d’incendie liés à la vente des produits pétroliers à ciel ouvert, selon le coordonnateur de l’opération, Charles Eugène Nabolé.

« Le carburant saisi sera renversé dans nos bacs pour traitement avant d’être réacheminé sur le marché par la voie légale », a expliqué le directeur général de la Société nationale burkinabè de distribution d’hydrocarbures, Paul Marie Compaoré.

Une partie de la population a désapprouvé cette opération, expliquant que les stations d’essence conventionnelles sont éloignées des zones où s’écoulent les produits ciblés.

Les autorités font face ces trois dernières années, à la multiplication des points de vente anarchique des hydrocarbures ; une opération de contrôle similaire a permis en juin 2012 de saisir 2237 litres de carburant.

WGC/TAA/AMK

AIB

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 avril 2013 à 04:42, par Beurk
    En réponse à : Burkina : 2635 litres de carburant frelaté saisis à Ouagadougou

    Le DG Paul Marie Compaoré dit :"Le carburant saisi sera renversé dans nos bacs pour traitement avant d’être réacheminé sur le marché par la voie légale".Ok mais à mon avis c’est du racket.Soit le produit est frelaté et comme tout produit de la contrefaçon ou de la contre bande il est détruit ou alors le carburant n’est pas frelaté et dans ce cas,il appartient au pouvoir public d’explorer d’autres pistes pour éviter ces ventes sauvages sur nos routes mais en est-il capable ?Ma réponse est non puisque la population ne s’est pas trompée puisqu’elle désapprouve cette opération coup de poing que je nomme volontiers une spoliation,un vol pur et simple par abus d’autorité.D’ailleurs cela me rappelle l’histoire des tricycles où les mêmes autorités avec leurs complices gloutons et toujours les mêmes bouffons avaient laissé rentrer ces engins pour ensuite prendre en otage leurs détenteurs avec des tracasseries.Ce n’est pas sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 07:38, par Armel
    En réponse à : Burkina : 2635 litres de carburant frelaté saisis à Ouagadougou

    Pourquoi cherchez vous dans les péripheries pour des causes d’incendies alors en plein centre ville de Ouaga, y en a ? Les incendies les plus dangereuses c’est là où la densité est forte ou c’est ailleurs ? Nous saluons cette opération mais arrêtez de vous moquer de nous avec ses raisons bidons. Nous savons tous que c’est parce que ça entraine des pertes pour la SONABHY (tout ce carburant ne provient pas de la SONABHY) et c’est pour cela. Prenez l’avenue des Arts à Kalgodin, le nouveau goudron de Katre Yarr, vous les verrez plein !!!
    Merde !!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 08:07
    En réponse à : Burkina : 2635 litres de carburant frelaté saisis à Ouagadougou

    C’est bizarre ! Pourquoi c’est la SONABHY qui gère ce problème ? Et comment compte-t-elle remettre ce carburant dans le commerce et au compte de qui ? De plus faites attention pour ne pas détruire le gagne pain des populations surtout dans un contexte de vue répute dure sinon c’est alimenter le banditisme, les révoltes sociales et autres. Il faut surtout organiser et discipliner la profession, et croyiez-moi ça fait un véritable soulagement lorsque votre bécane tombe en panne sèche à 2 kil de la station d’essence !

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 09:18
    En réponse à : Burkina : 2635 litres de carburant frelaté saisis à Ouagadougou

    la violence appelle la violence,donc usons d’autres moyens pour gerer nos problemes.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 10:43, par Lucas
    En réponse à : Burkina : 2635 litres de carburant frelaté saisis à Ouagadougou

    Règlementer et non interdire car ces vendeurs nous sauvent parfois des pannes fréquentes

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 12:34, par n importe quoi
    En réponse à : Burkina : 2635 litres de carburant frelaté saisis à Ouagadougou

    il n’existe pas de station dnas les nouveaux quartiers ussi bien que dans les nons lotis ; pardon il faut soulager la population vous vous imaginer pousser sa moto sur des kilometrs pour une station dite conventionelle alors la ayez pitie on souffre

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 16:08, par ANNAN
    En réponse à : Burkina : 2635 litres de carburant frelaté saisis à Ouagadougou

    Ils n’ont pas honte de confisquer les quelques litres de carburants de ces pauvres qui sont victimes d’une gestion chaotique au niveau politique et économique de notre pays par un système animé par des femmes et des hommes en déphasage idéologiquement et intellectuellement avec l’actualité. Cela n’est qu’une forme de délation et Mr le DG n’a pas honte de ne pas chercher à compenser le préjudice causé à ces familles qui, certainement, doivent leur salut aux miettes de recettes issues cette vente dite "illicite et dangereuse" d’essence.

    Répondre à ce message

  • Le 11 avril 2013 à 16:32, par A’Salfo
    En réponse à : Burkina : 2635 litres de carburant frelaté saisis à Ouagadougou

    bjr. j’aimerais vraiment qu’on puisse contrôler la qualité des produits d’hydrocarbure et non les retirer. vérifier que le produit est conforme à la qualité demandée. ces même produits sont achetés dans des stations de la place. si la qualité st conforme qu’on le laisse continuer son activité tout en le conseillant sur les risques d’incendie qui peuvent survenir .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés