Jacques Terrah, Toast-master : « Travaillons à ce que notre parole construise au lieu de détruire, à ce que nos propos soulagent au lieu de blesser »

dimanche 7 avril 2013 à 20h08min

A quelques jours de leur cérémonie de remise de charte (20 avril), le club Toast-master Ouaga Eclat a effectué une visite des locaux du journal en ligne Lefaso.net le 03 avril 2013. Objectif : s’imprégner des réalités de cet organe de presse, se faire connaître par le grand public et annoncer cet évènement capital dans la vie de tout club de Toast-master. A travers l’entretien ci-après, le président du club Ouaga Eclat, Jacques Terrah explique ce qu’est un club Toast-master et l’intérêt de maîtriser l’art oratoire.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Jacques Terrah, Toast-master : « Travaillons à ce que notre parole construise au lieu de détruire, à ce que nos propos soulagent au lieu de blesser »

Lefaso.net : Présentez-vous aux lecteurs du Faso.net ?

Jacques Terrah : Je me nomme Jacques Terrah. Je suis Toast-master, président du club Ouaga Eclat créé en mars 2012.

Qu’est-ce qu’un club Toast-master ?

Toast-master est une association internationale, apolitique qui a pour mission de faire de la communication orale une réalité à l’échelle du globe. Toast-master permet à ses adhérents de développer leur confiance en eux-mêmes à travers une critique, c’est-à-dire développer l’art d’écouter, l’art de réfléchir et l’art de parler. Toast-master est un club né aux USA en 1924. Il a été fondé par Dr Ralph Smedley qui avait constaté que des jeunes cadres de son université avaient du mal à exercer leur leadership. Alors, il s’est dit qu’il fallait faire quelque chose pour aider ces jeunes-là car dès l’instant qu’on arrive à communiquer avec confiance, le leadership, on peut l’assumer. C’est pour cela que dans la formation Toast-master, nous faisons le lien entre communication et leadership parce qu’un leader qui ne saurait pas communiquer ne serait pas un bon leader. Donc, la communication est fondamentale pour assurer un meilleur leadership au sein de la société.

Combien de clubs Toast-master existent au Burkina et comment fonctionnent-ils ?

Les clubs Toast-master existent au Burkina depuis 2001. A la date d’aujourd’hui, nous avons six clubs. Depuis le club doyen Ouaga Forum, nous avons les clubs Baobab, 2iE, Bobo Kouma, Ouaga Eclat, Ouaga Emergence. Ces clubs se réunissent deux fois par mois pour des sessions de formation. Avec Toast-master, nous apprenons à maîtriser l’art oratoire mais aussi à développer le leadership. Quand ces deux fonctions sont développées chez l’être humain, toute la communauté entière bénéficie parce que c’est des personnes stables, des personnes sûres d’elles-mêmes, des personnes sûres de leur potentiel et qui donnent beaucoup plus à leur communauté.

Qu’est-ce qui explique la visite du club Ouaga Eclat dans les locaux du Faso.net net ce matin ?

La visite de ce matin (ndlr : 03 avril) repose sur le fait que nous sommes des lecteurs du Faso.net. Nous avons souvent lu des articles mais nous n’avons pas eu l’occasion de savoir comment ces articles-là sont conçus, quel est le travail de fourmi qui se s’exerce derrière. C’est pourquoi ce matin, avec l’équipe qui m’accompagne, nous avons voulu voir comment se fait le travail, puis vous féliciter pour la modération et enfin vous féliciter pour ce travail de communication indispensable à la construction d’une démocratie dont vous êtes un maillon essentiel.

C’est des gestes que tout le monde peut poser. Et ça crée des liens. Par exemple, je ne verrai plus Lefaso.net de la même façon. Avant c’était des articles, à partir de maintenant, c’est des personnes que je connais. C’est fondamental en termes de communication, mais aussi en termes de consommation parce que là je sais qu’est-ce que je consomme et qui me fait consommer quoi ?

La 2e raison de notre visite, c’est que étant un club dédié à la formation en art oratoire, il était bon pour nous d’approcher et de nous faire connaître par le grand public à travers votre truchement. D’abord vous-même, vous êtes les premiers concernés par notre invitation à venir participer à nos sessions de formation, à en profiter parce que personne n’est exclu, il n’y a pas d’appartenance politique, il n’y a pas d’appartenance religieuse, il n’y a pas de discrimination. Tout le monde peut participer à la seule condition d’être prêt à suivre le programme de formation et vous acquitter des cotisations éventuelles.
Dernière raison, c’est que le 20 avril, nous allons avoir une manifestation inédite dans la vie d’un club Toast-master à savoir la remise de charte.

Quel est l’intérêt d’une telle manifestation ?
La remise de charte est un moment important dans la vie d’un club. Quand un club naît, après l’Assemblée générale de ses membres, il fait une déclaration à Toast-master international qui le reconnait sous un numéro et qui lui donne son acte de naissance. Cet acte de naissance, c’est la charte. Quand on le reçoit, on fait la remise officielle de la charte. Cette remise officielle se fait devant le grand public. C’est une belle fête à laquelle on convie tous les Toasts-masters de la sous-région, mais aussi les autorités civiles, religieuses et politiques.

C’est ainsi que pour cette remise officielle de la charte exceptionnelle, nous aurons la participation, le patronage de son excellence monsieur le Premier ministre et le co-parrainage du ministre des enseignements secondaire et supérieur, et le ministre de la communication, porte-parole du gouvernement. Cette soirée est placée sous une thématique qui nous tient à cœur : « la parole au service de la paix et de l’unité ».

Pourquoi le choix de cette thématique ?

La parole est au centre de toute activité. Votre fondateur (ndlr : Dr Cyriaque Paré) disait que « si on enlève la parole à l’homme, il n’est plus un homme », c’est un animal. La parole fait de nous ce que nous sommes et la parole a un pouvoir incommensurable, un pouvoir créateur. C’est pourquoi, il faut savoir la manier avec doigté, avec dextérité, avec précaution. On dit que lorsque la parole a été prononcée, on ne peut plus la ramasser, elle peut faire du bien comme elle peut faire des dégâts. Donc, autant prendre les précautions nécessaires pour que votre parole fasse du bien plutôt que du mal. Et aujourd’hui, en tant que citoyen, en tant que Toast-master, nous travaillons dans nos clubs à ce que notre parole construise au lieu de détruire, à ce que nos propos soulagent au lieu de blesser. Voilà donc l’objet de la thématique.

Propos recueillis par Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés