Crimes continuels à Koudougou : Une femme ligote ses deux enfants à mort

mardi 2 avril 2013 à 21h35min

Décidément les crimes se suivent et sont aussi cruels les uns que les autres dans la cité du cavalier rouge. Il y a quelques jours, plus précisément le 11 mars nous faisons cas dans le quotidien Sidwaya du jour, d’un oncle qui a ligoté son neveu qui a abouti à l’amputation de ses deux mains.

Crimes continuels à Koudougou : Une femme ligote ses deux enfants à mort

Cette fois encore, il s’agit d’un ligotage mais beaucoup plus cruel. Le drame se passe dans le village de Toêga relevant de la commune de Koudougou et situé à environs 7 kilomètres entre Koudougou et Réo. Une femme d’environ trente cinq ans du nom de Marguerite Kantiono, ne jouissant pas de toutes ses facultés mentales a mis fin aux jours de ses deux enfants N’Do Théophile six ans et M’Po Angèle trois ans ce mardi 2 avril aux environs de 11heures. La scène s’est passée à un moment de la journée où dame Kantiono était seule dans la cour avec ses enfants. Son mari selon les témoins sur place était allé dans un autre village non loin de son lieu de résidence pour effectuer des courses personnelles.

C’est pendant ce temps que, sans doute, prise par ses crises de folie, elle ligota ses deux enfants à l’aide d’une corde et d’un élastique jusqu’çà ce que mort s’en suive. Puis elle sortit de la cour et s’attrapa l’arbre le plus proche pour se pendre à son tour. Un voisin de la cour, N’Do Babou accourt et parvint à grimper dans l’arbre, et avec l’aide d’un coupe-coupe brise la corde tout en criant au secours. Avec le secours donc de tous ceux qui sont arrivés sur les lieux, on réanime dame Kantiono Marguerite. Jusque là personne ne se doute de rien. C’est entre temps qu’on décide de la faire coucher sur une natte. Et celui qui entra dans la maison pour prendre la natte découvre le crime macabre. Elle venait de ligoter à mort ses deux enfants. Dès cet instant, personne ne s’est plus occupé d’elle, la laissant faire des va-et-vient à la recherche de ses enfants non sans pleures. A notre arrivée sur les lieux aux environs de 14 heures, c’est un village affligé qui nous a accueillis sous un soleil ardent.

Les jeunes étaient occupés à creuser une tombe commune pour les deux enfants. L’Eglise des Assemblées de Dieu du village au sein de laquelle un des enfants était parrainé par Compassion internationale a pour sa part, pris en charge la confection du cercueil pour les deux enfants. Selon le pasteur Jean Marc N’Do, la dame Marguerite Kantiono était pourtant allée dans sa famille resté quelques jours avec son dernier enfant, la fille, et n’est revenue que le 1er avril dans la soirée. Avec son mari, il n y a jamais eu de dispute non plus. C’est dire donc que ce crime est arrivé en raison de la folie uniquement de la dame. D’ailleurs, la gendarmerie qui a effectué le déplacement pour le constat d’usage a fait venir le psychiatre de Koudougou qui a confirmé la folie de la dame Kantiono puisque son livret de suivi y est gardé dans le service de psychiatrie.

François KABORE

Messages

  • Paix à leurs âmes ! Les mots memanquent !

  • Assez de fautes et d’erreurs de frappe.
    Soyez plus professionnels et précipitez vous lentement mais surement les amis.

    C’est triste ce qui se passe dans la région. En saison de pluie ce sont les noyades chaque jour que Dieu fait ; en saison sèche, c’est des pendaisons et des cadavres qu’on découvre n’importe ou et n’importe quand.

    C’est quand même curieux de laisser des enfants innocents seuls avec une maman qui pique des crises ; bref ; qu’ils reposent en paix.

  • la dame a besoin de tratement ; ?mais la quetion se pose dans de cas pareiles ou l a pfemme ne jouie deu tout de ses facultes et est mere ,ta t il des precautions aprendre ?

  • Goodness ! Cette photo est poignante. Madame Kantiono fait peine a voir. Si quelque chose peut etre fait pour elle, tenez les lecteurs au courant.

  • Que c’est triste, et le mari qu’est ce qu’il peut devenir dans tout ca !!!!
    Bref, paix à leurs âmes !!!!

  • Je vois pourquoi chez les blancs, on t’arrache souvent tes propres enfants. En toute sincérité, cette femme ne méritait pas de garder ses enfants fussent ils ses propres enfants.
    Mais, maintenant, SVP, arrachez nos frères et soeurs chez des femmes qui ne jouissent pas de leur facilté mentale pour qu’ils ne subissent pas les mêmes choses que ces innocents.

    • oui mais au burkina on reproche aux services sociaux de retirer les enfants des malades mentales meme errantes. on nous reproche le fait de les faire adopter par des europeens. ce drame n’est pas le premier du genre et certains enfants sont en outre la proie ideale des voleurs d’enfants et autres trafiquants. pour ma part je prefere qu’ un enfant soit adopté par des etrangers que de le laisser entre les mains d’une mere deficiente. . laisser des enfants entre les mains d’une malade mentale s’apparente à de la non assistance à personne en danger.

  • Il n’y a pas de présomption d’innocence dans ce cas ci ? Je pense que vous auriez pu nous faire l’économie de ces photos qui n’illustrent rien du tout.

  • paix a leurs ames et merci a mr jean marc n’do pour le bienfait

  • houn ! curieux qu’à même qu’une folle veuille se pendre après avoir assassiné ses deux enfants. Généralement, les malades mentaux ne sont pas assez lucide pour savoir qu’ils ont commis un forfais, moi j’y ajouterai l’infanticide quoique discutable.
    Mais je ne retiendrai pas la seule thèse de la folie pour justifier ce crime ignoble.

    Paix à leurs âmes, courage au père et à toute la famille de ces innocents.

  • Ne laissez jamais un malade mental seul , c’est des gens imprévisible.Même le mari de cette dame doit faire beaucoup attention. C’est malheureux ce qui vient de se produire.

  • Tout simplement triste. Paix à leurs âmes.

  • beton, parle plutôt de meurtre et non d’infanticide. les enfants ne sont plus des nouveau-nés là. paix à leurs âmes

    • Infanticide signifie meurtre de son enfant, donc pas seulement les nouveaux-nés

  • Paix à leurs àmes ! Puissse le Tout Puissant bénir davantage "Compassion internationale". Les voies du Seigneur sont insondables ! Laissons Christ règner totalement sur nos vies.

  • Humm conséquance de la tchassure cette galère sournoise qui en est train de tuer les burkinabés à petit feu...on imagine les conditions de vie terrible dans lesquelles ces enfants ont vécus jusque là et malgré la cruauté du drame on se demande si leur mort n’est pas plutôt une délivrance pour eux bref voyez vous la pauvreté la galère le soleil bref le parfait cocktail pour liquéfier les cerveaux et rendre les gens fous ne soyez pas etonnés si de tels drames se produisent de plus en plus à l’avenir on finira même par se manger face to face un de ces quatre wait & see...

  • Le peuple a faim !!! et quand la pauvreté vous anime jusqu’à un degré, ça fini toujours comme ça. Je pense que ce n’est pas seulement la folie mais la misère noire dont souffre nos populations. A faire souvent 48h ou plus sans bien manger on est plus aussi logique que ça. Pauvre dame, pauvre enfant, pauvre mari, pauvre société !!! Riche et heureux gouvernant !!! Eux ils s’en fichent de nos misères car préocupés qui a remplir son compte avant 2015 au cas ou ça tourne mal, qui a préparé ses complots de reconduction d’un nouveau mandat. Nous devons tout analyser en POLITIQUE car il y a une volonté manifeste de laisser souffrir notre peuple dans l’indifférence absolu...

  • C’est regretable la façon dont nos malades mentaux sont gérés dans les villages. C’est vrai que c’est un proche, mais à partir du moment où il ne joui plus de toutes ses facultés, il fallait retirer les enfants.

    Même s’il n’y avait pas eu de violence, quelle éducation une personne atteinte peut donner à un enfant ?

    Nos société sont à la dérive

  • Arrêtons le côté sociale et soyons objective .Q est qui prouve que sait elle qui a ligoté les enfants à mort . À telle reconnu ou sais âpres le constat de la gendarmerie ? Parce que dans le monde que nous sommes , les gens sont capable de tout , et même le mari . La gendarmerie n à qu’à faire une investigation sérieuse pour mieux comprendre ce qui sais vrais passe . et même mettre la femme au arrêt . Car sais très facile de se limite à se état de dérègle mentale . Et qui essai de se suicide . Non ça ne tien pas. Le vrais criminel est quel part .

    • vous faites une tres bonne analyse. je pense comme toi qu’il faut mener serieusement des investigations pour savoir si c’est elle qui a effectivemnt commis ce crime horrible.

    • Mon ami, même le psychiâtre reconnait l’etat démenciel de la pauvre dame. vous avez tellement besoin de justice que vous n’arrivez pas à accepter la possilbilité qu’une personne, quel que soit son état, puisse causer la mort de son semblable.

    • Moi ce qui me surprend dans ce crime,je n’est rien à reprocher au père don les enfants sont morts.Mais c’est le témoin qui a vu la folle qui t’entait de se pendre et à puis lui sauver la vie. La question que je me suis posée , comment elle(la folle) est arrivée à ligoter ces deux innocents seule sans qu’ils ne poussent le moindre cri qui puisse attirer l’ attention des voisins. Même si la plus jeune enfant âgée de 3 ans ne pouvait pas échapper au sort qui leur a été infligé, les cris du grand frère âgé de six (6) ans pourraient alerté même le village. je serais convaincu si c’était la période des travaux champêtre moment pendant lequel tout le monde va au champ. Qu’ils reposent en paix.et que le vrai criminel
      soit arrêté un jour .laissez passer mon message.

    • je partage ton point de vue.Comment elle peut ligoter toute seule ces deux enfants sans qu’ils ne poussent le moindre cri qui puisse attirer l’ attention des voisins ? Même si la plus jeune 3 ans ne pouvait rien contre la furie de la maman le grand frère âgé de 6 ans engagerait une lutte pour alerter le voisinage.Quand même ils ne sont pas des poussins là. Et maintenant c’est la maman que l’on surprend et on sauve sa vie.Témoignage ambigu .Qu’ils reposent en paix et que la gendarmerie ratisse large. ce fait me révolte

  • C’est vraiment triste ce qui est arrivé. Que les 2 enfants reposent en paix. Mais je ne comprends pas cette histoire de fosse commune pour 2 minuscules corps. Est ce la coutume qui l’exige ou est ce une décision des autorités ? Ne méritaient t-ils pas chacun sa tombe ? Après Zabré, c’est au tour de Tenga d’avoir sa fosse commune. Pauvre du Burkina, on copie tout et bêtement.

  • Paix aux ames des enfants.

  • vraiment triste cette histoire. Que les âmes des enfants reposent en paix.

    • Au marabout : en fait quand vous vous interroge comment elle peut ligoter les deux enfants sans que leurs cris n’attirent l’attention des voisins ; je voulais tout simplement vous rapeller qu’il s’agit d’un village. les maisons ne sont pas collées comme en ville mais distantes d’au moins 500 mètres les unes des autres. il en de même pour celui qui semble accuser le voisin qui a coupé la corde de la femme pour l’empêcher de se pendre. comme au moins l’arbre est dehors de chez il a vu, mais il ne savait pas que dedans elle avait déjà tué ses enfants !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés