Assurance maladie universelle au Burkina Faso : Le processus est en bonne voie

dimanche 24 mars 2013 à 22h43min

Le jeudi 21 mars 2013, dans les locaux de la banque mondiale, s’est tenu un dialogue sur le thème de « l’assurance maladie universelle ». Ce dialogue, organisé par la banque mondiale, a été animé par le secrétaire permanent du comité de pilotage assurance maladie universelle, Saïbou Seynou. L’objectif était de faire un bilan d’étape sur le processus de mise en place de l’assurance maladie universelle (AMU) au Burkina Faso et d’en connaître les perspectives.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Assurance maladie universelle au Burkina Faso : Le processus est en bonne voie

Les enjeux de la mise en place d’un système national d’assurance maladie sont énormes. Il faut en effet permettre un accès équitable de tous les burkinabè à des soins de santé de qualité et protéger les populations contre le risque de basculer dans la pauvreté du fait de la maladie. Il faut également renforcer le capital humain, consolider la paix sociale, créer les conditions d’un développement durable d’après Saïbou Seynou, afin d’accélérer l’atteinte des OMD (objectifs millénaire du développement).

Débutées en 2009, l’étude et la construction de la mise en place de l’AMU au Burkina Faso sont aujourd’hui en partie exécutées. Le comité a déjà travaillé sur le cadrage du processus, son organisation. Actuellement, selon les assertions de M Seynou, la mobilisation sociale, le plaidoyer auprès des acteurs du système et des partenaires techniques et financiers sont en cours. Aussi, le gouvernement a-t-il mis en place des instances de pilotage (35 membres) présidées par le ministre en charge de la sécurité sociale pour travailler sur l’AMU. Ces instances organisent et mènent des réflexions sur l’AMU au Burkina Faso.

Des instances de pilotage pour suivre, coordonner les activités

Les instances de pilotage comprennent quatre organes qui travaillent en corrélation les uns avec les autres selon Saïbou Seynou. Il y a le conseil des ministres qui donne les orientations stratégiques et valide les options. Le conseil des ministres soumet aussi les projets de textes à l’Assemblée nationale.

Ensuite, il y a le comité de pilotage qui oriente les actions du secrétariat permanent et valide les rapports d’études. Enfin, il y a le secrétariat permanent et les groupes thématiques. Le secrétariat permanent assure la coordination technique et la gestion des relations des partenariats. Quant aux groupes thématiques, leur travail consiste à l’élaboration des travaux de recherches des études techniques et leur suivi.

Les questions clés qui orientent les actions.

Les acteurs des instances de pilotage formulent des questions afin de ne pas se disperser dans l’exécution des tâches qui leur sont confiées et d’avoir un rendement de qualité. Aussi M Seynou, note-t-il les questions suivantes :
-  quel est le financement requis ?
-  qui contribue aux cotisations et qui est exempté ?
-  quels sont les services couverts par l’assurance maladie ?
-  comment les fournisseurs seront-ils payés ?
-  quelle institution mettre en œuvre pour l’AMU ?
Les questions relatives au marketing, à l’inscription, à la collecte des primes, des réclamations y son formulées aussi…

Des options stratégiques en fonction des paramètres techniques.

Les options stratégiques induisent des réflexions sur le régime à appliquer (régime unique, paquet de soins unique, prise en charge des démunis), le système de paiement, l’organisme de gestion de l’AMU et le déploiement de l’assurance dans un esprit d’universalité (10% de la population en 2015 ; 40% en 2020 et 100% en 2025).

Quant aux paramètres techniques, ils sont de trois ordres. D’abord le paquet de services de santé que l’AMU va couvrir. Ensuite, le mode de contributions et de partage du financement entre les catégories sociales et l’Etat. Le règlement des prestataires constitue le dernier paramètre technique listé par M Seynou.

Les perspectives liées à la mise en place de l’AMU au Burkina Faso.

Les instances du comité de pilotage de la mise en place de l’AMU au Burkina Faso organiseront bientôt (courant 2013) des concertations régionales et sectorielles dans tout le pays afin d’impliquer tous les acteurs (leaders politiques, religieux, coutumiers…) indique Saïbou Seynou. Ces concertations auront pour objectifs de trouver des consensus aux différents sujets et propositions. Des études complémentaires seront réalisées poursuit-il et les textes finalisés.

Après ces différentes étapes, la loi sera adoptée à l’Assemblée nationale et la création de l’organe de gestion de l’AMU interviendra en fin 2013 certainement. Les perspectives se poursuivront jusqu’en 2020. En effet M Seynou souligne qu’entre 2016 et 2020, le processus sera à la mise en cohérence des initiatives mutualistes, à la déconcentration progressive de l’organe de gestion et à l’extension progressive de l’AMU. Les acteurs du domaine de l’AMU sont sollicités pour l’instauration d’un système de l’AMU fiable et viable.

Patindé Amandine Konditamde
(Lefaso.net)

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 mars 2013 à 18:46, par @lfa 2013
    En réponse à : Assurance maladie universelle au Burkina Faso : Le processus est en bonne voie

    Vivement l’assurance maladie au Burkina Faso. LA CNSS, plutot que de laisser ses dépôts dans les institutions financières à la merci des politiciens pour le financement de projets inutiles ou dispendieux (cités pour les fêtes du 11 décembre par exemple) ou prise de participation hasardeuses (BRAFASO) ferait mieux de se pencher sur cette question. en tant qu’employeur, j’aurai enfin la conviction que l’argent cotisé sert à quelque chose : à la santé des travailleurs et de leurs familles

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2013 à 19:03
    En réponse à : Assurance maladie universelle au Burkina Faso : Le processus est en bonne voie

    ahhh baaaa....ces gens là vont nous tuer déh. comment dans un pays où plus de la moitié n"ont pas de pièces d’identité,des enfants sans état civil etc vous venez nous faire de la littérature de vos reveries d’assurance maladie universelle. vous ignorez le nombre exact des burkinabè. prenez nous au sérieux,déjà ceux qui osent pousser les portes de vos mouroirs pour se soigner,commencez à bien les soigner,à les prendre en charge. vous rackettez les malades et vous venez nous parler de l"amu. mettez de l’ordre svp. toute façon votre amu,c’est du vent,c’est pas avant 2100.

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars 2013 à 21:05, par Code Postal:Terre
    En réponse à : Assurance maladie universelle au Burkina Faso : Le processus est en bonne voie

    Ca sera à nos risques et périls chers concitoyens
    Ils veulent nous racketer même dans notre misère

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 00:03, par chineur
    En réponse à : Assurance maladie universelle au Burkina Faso : Le processus est en bonne voie

    J’ai toujours eu des frissons lorsque la banque mondiale intervient dans un pays, ce n’est jamais pour aider les pauvres mais plutot pour les enfoncer.AMU ? voilà encore une trouvaille pour non seulement détourner les travailleurs de la santé de leurs revendications mais et surtout avantager les riches qui ne consultent que dans les cliniques au détriment des pauvres qui demandent que la gratuité des premiers soins dans les établissements publics.Déjà la majorité des burkinabé se rabat sur les médicaments de la rue et autres charlatans du fait de la faiblesse de son pouvoir d’achat maintenant on veut lui donner un faux espoir. Et les mutuelles de santé ? quel bilan après leurs mise en oeuvre ? arretez donc de vous moquer du peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 08:52, par sap
    En réponse à : Assurance maladie universelle au Burkina Faso : Le processus est en bonne voie

    C’est un serpent de mer, système lourd et difficile à cerner. On est toujours dans les concertations et études depuis 2009 alors que les populations et les bailleurs de fonds s’impatientent. Il faut que les choses bougent réellement pour que ce système ambitieux voit le jour sinon nous resterons toujours derrière les autres pays (Mali, Benin et surtout Rwanda ou plus de 70% de la population est assurée). De façon générale, le burkinabé est trop fort en théorie, contrairement aux anglophones. Vivement cette AMU pour soulager les populations qui ne savent plus à quel saint se vouer concernant leurs dépenses de santé

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 09:06, par Lakbé
    En réponse à : Assurance maladie universelle au Burkina Faso : Le processus est en bonne voie

    Ecoutez, même les Etats-Unis, principal leader de ce groupe n’a adopté cela que tres récemment et tres difficilement sur le plan légal, alors arreter de nous prendre pour des idiots. Si vous avez bien mangé avant d’y penser, laisser nous nous développer d’abord, vous voulez alourdir une machine qui marche au ralenti du fait du manque de leadership approprié. Nous avons d’autres priorités telles que l’éducation et l’emploi. Quand la Banque Mondiale amenera un programme pour soutenir l’emploi, je les suivrai. En attendant, ALLEZ VOIR SUR LA STATUE DE LA LIBERTE SI J’Y SUIS, MERCI

    Répondre à ce message

  • Le 25 mars 2013 à 10:26, par Uncitoyen
    En réponse à : Assurance maladie universelle au Burkina Faso : Le processus est en bonne voie

    Il faut se méfier de tout projet derrière lequel se trouve la banque mondiale. Cette institution travaille à développer notre sous développement avec la bénédiction de nos dirigeants. Un projet si important pourquoi est ce que à la banque mondiale qu’ils ont organisé cette rencontre.? On aurait pu l’organiser dans une institution étatique pour montrer que ce projet nous appartient réellement.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés