TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

jeudi 21 mars 2013 à 21h57min

Dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme dans la région de l’Est, une équipe de journalistes s’est rendue sur le théâtre des opérations, respectivement dans les villages de Natiabouani et de Tasséri, le mardi 19 mars 2013. Il s’est agi pour ces journalistes de prendre le pouls des interventions des forces de défense et de sécurité dans ces zones dites criminogènes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
TRAQUE DE BANDITS À L’EST :  La chasse est ouverte

Dans l’après-midi du mardi 19 mars 2013, il est 14h30. Des journalistes embarquent à bord de deux véhicules au Poste de commandement opérationnel (PCO), basé à la brigade de gendarmerie de Fada N’Gourma. Sous une bonne escorte, forte d’une dizaine d’agents des forces de sécurité, le convoi s’ébranle en direction de Matiacoali.
Après près de 80 kilomètres de trajet, la caravane abandonne le bitume pour emprunter une piste à droite, longée de part et d’autre, par la forêt. Quelques temps après, soit une quinzaine de kilomètres, le convoi marque un arrêt. Des agents de sécurité, tous vêtus de gilets pare-balles, camouflés entre les arbres, sortent de leur cachette. Nous sommes à Natiabouani. Un village où l’assistant de police principal de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS), Seydou Ouattara et ses éléments ont établi leur base, depuis le lundi 18 mars. « Notre mission consiste à interpeller des personnes suspectes dans la zone. Nous contrôlons leur identité et nous vérifions l’intérieur des véhicules pour nous assurer s’il n’y a pas d’armes cachées », explique-t-il. Avez-vous pu mettre la main sur des suspects ? « Je ne peux pas répondre à cette question pour le moment », nous rétorque -t-il.
La prochaine destination de la caravane est Tiasséri, un village situé à 66 kilomètres de Fada N’Gourma. Là, c’est l’adjudant-chef, Dramane Boro, commandant de la brigade territoriale de la gendarmerie de Matiacoali et une dizaine d’éléments qui sont dispersés dans la forêt, traversée par une piste nouvellement aménagée avec des pierres latéritiques. Leur mission est aussi similaire à celle du groupe de l’assistant, Seydou Ouattara. « Nous sommes là dans l’attente des bandits de grands chemins qui à la veille du marché à bétail de Tanwalbougou, attaquent les marchands qui vont vendre leurs animaux tous les mercredis. Quelle que soit l’heure, nous sommes là et nous les attendons.

L’appui de l’armée de l’air

Elle est vraiment dangereuse, cette forêt », dit-il. Dramane Boro étaye que le mode opératoire des bandits consiste à mettre l’un d’eux en position avancée et intercepter l’usager. « Le temps que celui-ci ne s’en rende compte, les autres bandits cachés dans les buissons bondissent sur lui. Lorsque les usagers sont nombreux, il y a deux bandits qui s’approchent d’eux, les immobilisent et procèdent aux fouilles. Pendant ce temps, les autres délinquants assurent la sécurité », détaille-t-il.
Pour cette opération de ratissage, l’adjudant-chef, Dramane Boro, salue la collaboration de la population et surtout, l’appui de la base aérienne qui dit-il, joue un grand rôle. « Hier (Ndlr : lundi 18 mars), nous avons reçu un coup de fil qu’il y a un braquage qui s’opérait dans ma circonscription à 46 kilomètres d’ici. J’étais en communication avec le pilote. Je lui ai donné les coordonnés et il est allé survoler la zone. Il a pu cibler les délinquants et il les a filmés. Du véhicule, on les voyait. Lorsqu’ils ont fini d’opérer, ils ont changé leur habillement et ils sont rentrés dans un gros village et on les a perdus de vue », raconte-t-il. Qu’à cela ne tienne, Dramane Boro et ses éléments sont pour le moment, à deux interpellations depuis le début de l’opération.
Pour Rémi Kaboré, conseiller technique au Ministère en charge de la sécurité, cette opération qu’il qualifie de grande envergure, a débuté le dimanche 17 mars dernier à minuit dans la région de l’Est. Il justifie le choix de cette région par le fait qu’à la date du 25 février 2013, sur 57 attaques à main armée perpétrées, 29 proviennent de l’Est, soit un taux de 57,8%. « Pour ce faire, nous avons avec nous, la gendarmerie et la police de la région de l’Est. Ils sont appuyés par l’armée, à travers le 34e régiment inter-armés et l’armée de l’air », précise-t-il. L’opération se poursuit.

Paténéma Oumar OUEDRAOGO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 mars 2013 à 22:49
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    Quelle droôle de façon pour combattre des bandits à coup de tapage médiatiques ? En tout cas les brigands continuerons d"operer sans reportage des média.
    I

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 00:32, par OB
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    Merci à ces vaillantes forces qi se sacrifient pour nous tous.qu’Allah vous protège.vous méritez beaucoup d’encouragements par l’État Burkinabé.quant à ces bandits Dieu va les punir pour leurs forfaits.Je dis Dieu ne dort pas ho !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 04:45, par soyando
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    je suis tres satisfait de savoir que des dispositions sont entrain d’etre prises pour lutter contre le grand banditisme. ce que je me pose comme question est ce que la strategie est appropriee ? pensez vous qu’il est opportun de mediatiser et de divulguer ses plans d’action ? a mon humble avis non. nos supposes patrons le plus souvent ne sont pas a la hauteur des responsabilites qu’on les confie ce qui fait que le banditisme prend le dessus sur le combat. ces bandits proviennent de differents back ground parfois plus aguerris avec des interventions de professionnel. se presenter devant les cameras et les optiques des appareils photos ne reglera pas le probleme. l’Etat va mettre des moyens pour individus qui ne produiront des resultats puis que le tapage mediatique amera les delinquants a suspendre leurs actions et se fondre dans la masse. je souhaite que ces hommes de securite soient professionnels gardent le secret de leurs manoeuvres et nous produisent des resultats. merci compatriotes

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 07:20, par Le REPUBLICAIN
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    du courage à nos forces de défense et de sécurité, un petit conseil : TRAVAILLEZ DANS LA DISCRETION ET LAISSEZ LES JOURNALISTES TRANQUILLES !!! NE DEVOILEZ PAS VOS STRATEGIES... merci.........

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 07:24, par Djafoul
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    Les bandits utilisent aussi les NTIC et savent maintenant à cause de votre article qu’ils sont désormais traqués avec tous les détails que vous divulguez ( lieu, mode opératoire, temps etc.) ; dommage que ce soit avec la complicité des forces de l’ordre. vous auriez mieux fait d’écrire simplement que les FDS mement une lutte contre le grand banditisme. je suis désolé mais à ce stade des opérations, pour la garantie d’un succès, silence et agissons sans trop de tappage. les journalistes, de grace il y a d’autres sujets sur lesquels vous pouvez vous étaler en long et en large (crise universitaire par exemple..). Attendez les resultats et vous pourrez alors meme montrer les fotos de ces delinquants. Merci de votre compréhension !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 07:41, par elcohote
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    trop tôt de bruit autour !!!!
    fallait attendre la fin de l’opération pour faire la pub !!!!

    ces forces de sécurité ne sont plus muets dêh !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 07:50, par Loulou
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    C’est ça, c’est vraiment nul ce mode opératoire. un bandit de grand chemin doit être lynché publiquement afin de les dissuadés. Je ne peux comprendre que malgré le positionnement des forces de sécurité, des bandits peuvent faire une opération (couper une route, pilier la population etc) non loin des postes de sécurité.

    Qu’est ce qui se passe ?
    L’état ne donne t-il pas suffisant de moyens à nos forces de sécurité ?

    J’avoue que ce sont des questions que je me pose à longueur de journée

    Durant la révolution de Thomas Sankara, le commandant Boukari Kabore dit le Lion à donné un bon exemple de châtiment aux voleurs à Koudougou et la population était bien à l’aise.
    Je crois que ce sont des exemples que l’état doit s’inspirer pour donner une sécurité à la population.

    Coupeur de routes, les voleurs de quartiers (qui agresses les élèves, les femmes qui se débrouillent en vendant des légumes, les violeurs etc) ne méritent pas la prison.

    Il faut que l’organe des Droits l’homme sache, ceux qui sont tués par les voleurs et voyous ont droit aussi à la vie. Il n’est pas question qu’un criminel soit emprisonner.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 07:53, par fada
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    voila le vrai role des nos braves hommes de tenue

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 07:56, par l’oeil du peuple
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    Arrêtez de nous embrouillez, c’est parce que les bandits ont tué un gendarme que cette opération a été initiée. Sinon, dans cette zone, les braquages à main armée est une règle depuis belle lurette et l’Etat faisait la sourde oreille, laissant la population de l’est elle-même.
    je puisse vous assurer, quand les gendarmes vont mettre la main sur le tueur de leur defunt collègue pandore, ça sera la fin de la mission et le debut de la misère pour cette population de vivre le calvaire de la route dû à la dikta des braqueurs.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 08:04
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    Bonjour, c’est bien de communiquer mais les bandits de grands chemin vont se délocaliser pour éviter les forces de l’ordre. Cette traque annoncée à grande pompe risque de ne pas atteindre ses objectifs.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 08:37, par NIKANDRO
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    Mieux vaut tard que jamais ; un seul mot, continuez. La nation vous sera reconnaissante.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 09:31, par unouagalais
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    c’est bien dommage que cela soit après la mort d’un gendarme qu’on nous pompe l’air autant !

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 09:44
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    C’est honteux de dire que le pilote a pu filmé les bandits apres ils ont disparu dans un gros village ! Donc il n’ya pas de commandos d’elites ? Comment le pilote peut partir seule rien que pour Filmer ! Quelle mauvaise organization !

    Répondre à ce message

    • Le 22 mars 2013 à 10:38, par Papa
      En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

      Le pilote a pu filmer les Bandits !!! I´armee de l´air est parti pour traquer les bandits ou bien pour un reportage ? Tchurrrrrr

      Répondre à ce message

    • Le 22 mars 2013 à 11:11, par Mbinzo
      En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

      Toute cette énergie déployée pour uniquement les filmer. De l’helico, n’était il pas possible de neutraliser ces malfrats ?. C’est une perte ça !

      Répondre à ce message

    • Le 22 mars 2013 à 12:07
      En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

      D’accord avec toi mon cher,IL aurait fallu que le gendarme soit bref car le fait de declarer que les bandits ont disparu nenous rassure pas la quietude

      Du courage cheres forces de sécurité et soyez plus dicrets

      Répondre à ce message

    • Le 22 mars 2013 à 12:52, par le to
      En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

      c’est tout a fait normal que ca soit apres la mort d’un pandore pr qui pense ainsi. avez vs deja defendu un militaire ,un gendarme, un douanier, un policier ou un forestier assassiné. ils st des enfants aux autres. personne n nait homme d tenue. actuellema on choisi meme pa trop son métier. s’il plait à dieu vos enfants deviendront des hommes de tenue et on vera vos réaction dans vos peti coins ; la sécurité, la paix sont a la base de tous developement. mais l’homme de tenue n choisi pas d’aller en guerre. on exécute des nmissions toutes sa via auxquelles on n peut s dérober

      Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 09:52, par Greek
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    Donc la base aérienne ne se limite qu’à filmer les bandits ? Et ces films sont-ils exploitables ? A quoi servent alors les petits avions aux grands bruits ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 13:04, par Senateur
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    Que les autorités nous éclaircisse sur ce gendarme qui offrait des armes aux coupeurs de route. Sinon, comment peut-on combattre le banditisme si derrière ces bandits se cachent des gendarmes qui livrent des armes pour abattre ses collègues. ce gendarme doit être sanctionner à la hauteur de son forfait. il n’est pas seul dan cette affaire. une enquête diligente doit être faite à ce effet. Merci à toutes et tous !

    Répondre à ce message

    • Le 22 mars 2013 à 15:39, par curieux
      En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

      Sénateur, livre nous le reste de l’information s’elle est avérée sinon arrête de nous raconter des ragots de cabarets...
      Aussi combien d’armes et quel type d’armes, un gendarme ou un policier peut avoir à sa propre disposition continuellement...à part le pistolet automatique...d’autant plus après 2011, le gouvernement a pris toutes les dispositions en ce qui concernent les armes....!

      Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 14:09, par kabedmo
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    J’ai comme l’impression que le pilote veut s’aligner pour l’étalon d’or de yennega ; sinon pourquoi le laisser filmer les bandits au lieu de mettre à bord des tireurs capables de descendre ces bandits ? Je ne suis stratège militaire mais ce mode opératoire me laisse perplexe.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars 2013 à 15:39, par John la malchance
    En réponse à : TRAQUE DE BANDITS À L’EST : La chasse est ouverte

    Enfin......C’est vraiment pas très tôt. Les populations de l’est vivaient dans la hantise de savoir qu’à tout moment elles pouvaient lors d’un voyage ou à domicile être victime de braquage. Que dire de ces multiples cars de transport braqués, de ces honnêtes citoyens lâchement abattus par ces voyous sans cœur ? Il était vraiment temps que les autorités au plus haut niveau s’impliquent dans la traque aux coupeurs. Mais jusqu’à quand cette opération coup de point ou "coup de feu" durera t-elle ?Aura t-elle le mérite de faire coopérer les populations qui jusque-là se méfient des dénonciations, car certaines langues dénoncent la complicité de certains corps habillés véreux dans les braquages. Que fera t-on aussi aux présumés coupeurs ? Les libèrera t-on encore d’ici peu sur la base de coups de fils "hauts placés" ?Si c’est le cas à quoi bon dépenser tant d’argent et d’énergie pour de la farce qui n’accouchera que d’un vent du far west bien médiatisé ?Mieux aurait valu traquer les "barbus" au Mali, là bas au moins on ne fait pas de cadeau aux tueurs.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés