LUTTE CONTRE LA CRIMINALITÉ : Le « cannibale » de Bobo aux arrêts

dimanche 17 mars 2013 à 22h33min

Le commissariat central de police de Bobo-Dioulasso a présenté aux journalistes, 6 présumés délinquants lors d’une conférence de presse, le samedi 16 mars 2013. Ils seraient auteurs d’agressions, de meurtres et de vols d’engins à la périphérie des secteurs N°24 et 25 de la ville.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
LUTTE CONTRE LA CRIMINALITÉ :  Le « cannibale » de Bobo aux arrêts

Le 14 mars 2013, les éléments de la police judiciaire et de la Brigade anti-criminalité de Bobo-Dioulasso ont procédé à l’arrestation de L.A., un homme de 32 ans environ, qui opérait aux secteurs N°24 et 25, sur la route nationale n°1. « La fouille de son repère a permis la saisie de deux armes à feu dont un calibre 12 mm , un pistolet automatique et des munitions, 7 machettes ou coupe-coupe, 6 couteaux et poignards, 4 bicyclettes, 2 selles de vélomoteurs, 3 portables, 48 puces de téléphonie mobile, un lots de clefs de réparation d’engins et divers autres objets », a déclaré le commissaire de police, Agima Abdoulaziz Yonly.

Selon lui, au cours de son interrogatoire, le présumé délinquant a déclaré vivre dans cet endroit, depuis trois ans, et a fait des aveux dignes d’un film d’horreur. Ainsi, il a avoué être l’auteur du meurtre de l’homme dont le corps a été découvert en putréfaction, le 8 mars 2013. Il a également dit avoir décapité un autre homme au marché du secteur 24 de Bobo-Dioulasso.

Par ailleurs, il a révélé avoir enlevé et immolé un garçonnet de 8 ans sur l’autel de son fétiche en début de saison hivernal 2012 et consommé sa chair. Pendant les fouilles de son repère, des crânes humains ont été découverts et saisis. Le bandit a par ailleurs affirmé qu’il a acquis ses fétiches dans un pays voisin et s’adonnait à ces pratiques occultes pour protéger le Burkina. Il a ajouté qu’il est prêt à poser les mêmes actes si on lui en donnait l’occasion.

Au stade des investigations de la police, 11 victimes ont été identifiées et entendues. La plupart d’entre elles ont reconnu L.A. comme étant leur agresseur.

Au regard de l’insécurité grandissante dans la zone indiquée, le dispositif de la police a permis l’arrestation de cinq autres personnes à des endroits différents. Elles sont impliquées dans des agressions suivies de vol d’engins à deux roues et vol avec effraction dans la ville de Bobo-Dioulasso.

Evariste YODA

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés