Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

dimanche 17 mars 2013 à 22h34min

Alors que l’on croyait le débat sur la révision de l’article 37 de la constitution épuisé avec les travaux du Conseil consultatif sur les réformes politiques et institutionnelles (CCRP), le pouvoir burkinabè semble décidé à revenir sur le sujet. Avec pour objectif de tenter de déverrouiller la clause limitative des mandats présidentiels, au profit bien entendu du Président Blaise Compaoré. Lequel achève en 2015, son deuxième et dernier mandat à la tête du pays.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Article 37 de la constitution :  Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

Les partisans du chef de l’Etat burkinabè semblent plus que jamais décidés à lui offrir les arguments pour briguer un troisième mandat. Et ce, au moment même où il achève son dernier bail constitutionnel à la tête de l’Etat.

En rappel, le chef de l’Etat burkinabè, au pouvoir depuis 1987, avait à la veille de la tenue des travaux du CCRP en juin 2011, fait la promesse que les questions discutées qui n’auraient pas trouvé de consensus entre les participants devraient demeurer en l’état.
Blaise Compaoré et ses intentions réelles
Mais voilà qu’aux termes des échanges parfois houleux qui ont effectivement constaté l’absence de consensus autour du fameux article querellé, le chef de l’Etat burkinabè, dit prendre acte ; mais annonce aussitôt que les discussions se poursuivent…
Une formule qui, comme à l’accoutumée, a eu le don d’être diversement interprétée, sans que l’auteur lui-même ne daigne apporter les clarifications nécessaires.

Les blaisistes ont-ils senti que le temps jouait désormais contre eux ? A deux ans et demi du terme officiel du mandat présidentiel ?

Une chose est sure, ils donnent de plus en plus de la voix. Ils n’ont pas le choix, commente un analyste. Pour lui, tôt ou tard, il faudra bien qu’à un moment donné, les masques tombent !

Agitation dans le Compaoré land
Que ce soit au sommet de l’Etat, ou au sein du parti présidentiel et même dans la presse proche du pouvoir, l’on évoque désormais à mots à peine couverts le sujet qui fâche. Reste à trouver la méthode.
Entre camarades apparatchiks, le débat n’est pas encore tranché selon un responsable. Voie parlementaire ou référendaire, pour l’instant, on scrute l’opinion pour savoir que faire. Mais rien n’est gagné pour autant.

Et dans le camp adverse, l’on affûte également ses arguments. Autant que l’on comptabilise les soutiens. Le but recherché est simple : contrer une éventuelle velléité de passage en force. A l’image de l’UPC et de l’Unir/PS ou encore Le Faso Autrement qui, ont fait savoir qu’ils étaient pour le respect des dispositions en vigueur dans la constitution.

Diabré, Sankara, Ablassé, Gilbert… et le front du non
Comme bien d’autres, les partis d’opposition burkinabè ont réaffirmé leur opposition ferme à toute idée d’un nouveau mandat pour le chef de l’Etat sortant, après 2015. Et même qu’ils ont reçu un soutien de poids à travers l’ADF/RDA, qui est pourtant un élément de la majorité présidentielle, mais qui refuse selon ses responsables, de cautionner le projet de révision de l’article 37.
Avec cela, tous espèrent s’appuyer sur un mouvement de sympathie qui engloberait outre la société civile, une partie de l’intelligentsia locale. Une manière de prouver, disent-ils, qu’ils sont prêts.

Dans une telle configuration, un face-à-face dans la rue n’est pas à exclure. Avec le risque d’une contre-publicité au plan international, pour un pays qui s’est illustré par son implication active dans la résolution de crises au plan sous régional.

Juvénal SOME
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 mars 2013 à 13:18
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    je pense que plus vous parlez de ces griots partisans de la modification de l’article 37 pour leur petit tube digestif,plus vous leur donnez de l’importance. au contraire nous devons garder le silence pour irriter ces diables et après on les mate au cas où.

    Répondre à ce message

    • Le 17 mars 2013 à 22:46, par Tapsoba® (de H)
      En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

      Effectivement.Et je pense que le titre de l article ne sied même pas.Car dire que« le pouvoir ne s avoue pas vaincu » c est comme si un officiel du pouvoir, en dehors des thuriféraires, en a évoqué récemment.Pourtant il n en est rien.L allusion faite par Blaise de la poursuite de la reflexion ne date pas d aujourd hui mais depuis fin 2011 si je ne me trompe pas et ça tout le monde le savait déjà.Alors ,il n y a pas de quoi en faire un gros titre accrocheur aujourd hui mr Somé.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mars 2013 à 10:03, par Nigérien
      En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

      Lettre à Blaise
      Pour l’amour du pays, dis aux burkinabe que tu pars en 2015
      Si tu n’es pas décidé à partir, rappelle-toi que tu avais indiqué à Tandja qu’il allait droit dans un mur. Sache que ce mur en béton est toujours là. Tu te fracasseras comme Tandja si ton entourage continue à te prendre en otage pour t’obliger à rester au pouvoir
      Pour l’amour du ciel, fais le BON CHOIX

      Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 13:28, par toto
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Actuellement la peur a changé de camp, ils ne vont pas y toucher.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 13:37, par faux pas forcer !!!
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Le peuple veut un changement ... Pas de revision de l’article 37. A bon entendeur, salut !!

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 13:46, par omed
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Salut à tous,laissez-les essayer de changer quoi que ce soit..on va forcement s’affronter dans la rue avec les consequences que cela pourrait engendrer...mais qu’en 2015 on sache qu’on est tous fils de ce pays....basta 29ans de tueries,de vols,de massacres,de pillages...ca suffit.A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 14:27, par la honte
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    je suis ecoeuré par la lacheté de ceux qui nous gouvernent pars qu’ils n’ont pa le courage de nous dir q’il comptent tjrs rester o pouvoir, j’ai honte de l’incompetence et de la mediocrité de nos dirigeants qui, apres 30 ans o pouvoir, mn BF est 183eme sur 186 selon le rapport de mars 2013 du PNUD ; jai honte quand malgré les multiples rapports des inombrables structures de lutte anticorruption, rien ne bouge. j’ai honte du fait que le BF n’a pas de dirigeants a la hauteur et qu’on est dernier de la classe.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 14:35, par Le faché
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Blaise et tout son systeme n’aiment pas ce pays. Il insulte meme les fils de ce pays. Sinon pourquoi croire qu’il est le seul à meme de diriger mon Burkina et celui de tant de personnes soucieuses de notre devenir ?
    Tripatouiller l’article 37 est une attaque à laquelle nous devons resister par tous les moyens. L’alternance ou la mort, nous vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 14:58, par le visionnaire
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    On les attend de pieds ferme !qu’ils osent toucher notre constitution,ils verront que le temps de peuple mouton est révolu.Burkinabé ayons tous l’œil ouvert afin qu’on assassine pas notre pays.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 15:17, par le Prince
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Blaise doit se reposé pour son propre bien.S’il ne ce cherche pas le peuple va le faire quitter.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 15:17, par Momo
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Quand on aime son peuple, on respecte les termes du contrat qu’on a passé avec lui. L’Amérique Latine est peut nous inspirer avec Lula et Bachelet qui avec près de 90% d’opinion favorable de leur peuple sont partis au terme de leur mandat. Et pourtant les supplications n’ont pas manqué mais ils ont su résister. Le capital de Lula s’est un peu effrité et il ne reviendra pas sûrement. Michèle Bachelet a démissionné de son poste de sous-secrétaire des Nations-Unies en charge de ONU femmes hier. On lui prête l’intention de se présenter aux élections l’année prochaine. Le Burkina n’est pas une île isolée et les pressions internationales donneront raison à ceux/celles qui s’opposent à la modification de l’article 37. Si le CDP n’est pas capable de secréter un camarade digne de nom hors de Compaoré, il y a lieu pour le peuple et surtout les intellectuels de s’interroger sur la nature de notre démocratie. Les Moose (je crois) disent qu’un vieux doit quitter la piste de danse alors qu’on l’applaudit sinon il s’en ira sous les huées et les jets de pierre. Dommage qu’on ne retienne aucune leçon dans ce pays et qu’on soit obnubilé par les égos et les intérêts individuels. C’est pitoyable et dommage.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 15:29, par Guestawende
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    cet article est sans objet. Jusqu’à quand ces journalistes vont continuer de nous pomper l’air sous les pieds avec ces faux articles ?. même le petit burkinabé qui vient de naitre sait que l’article 37 est désormais sacré et personne ne peut oser s’amuser a le toucher. le camp compaorose, blaisiste et que sais-je encore s’amuse à se chatouiller et rire. tout le peuple burkinabé a l’œil ouvert et on attend impatiemment mais dans la sérénité l’année butoir : 2015

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 15:30, par scholl
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    voila c est repartit encore avec une crise au faso.pourquoi vouloir s en teter reviser l article 37.que dieu sauve le burkina

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 15:35, par RAYIM
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Ok , le peuple averti vous attend , si avec toute l’occupation du pays vous continuer
    Encore a vouloir tordre le coup , alors on vous attend.
    Le clan blaise est aussi dangereux que le mouvement MNLA.
    Socialement , politiquement , administrativement ,economiquement , et meme traditionellement
    vous avez miner tout le pays. Ce pendant vous n’etes pas eternel , que voulez vous laisser a la
    Generation future ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 16:27, par Lt Bourke
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Les thuriféraires de la monarchie seront responsables de ce qui adviendrait à ce pays si la révision du fameux article devait faire couler du sang burkinabé.
    Rien ne dit qu’après Blaise Compaoré, ce sera l’ opposition dans son état actuel qui sera à Kosyam. Alors, trêve de sorcellerie.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 16:55
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Blaise compaore est a son 4eme mandat presidentiel. 1991. 1998, 2005, 2010, plus un lenga de 4ans de 1987 a 1991. alors...

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 17:14, par Au nom de la Démocratie
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Ne touchez point à l article 37, si Blaise veut avoir du crédit auprès de ses administrés et prouver à la face du monde son attachement a la paix tant chantée par le clan Compaore , qu il s abstienne de tomber dans l erreur des autres. Il a demandé à être pardonné , ce pardon ne saurait perdurer s il réveille les vieux démons par les tripatouilles qui au passage engendreront des assassinats crapuleux . Autrement le pardon accordé va récidiver . Tous les fossoyeurs qui veuillent pousser à ce forcep suicidaire seront châtiés et regretteront. Tout passe mais la nation doit rester. N oubliez pas 2011, et pensez au sort des compagnons de Wade dont son fils doit répondre des 700 milliards CFA illicitement amassés . Je crois en la grandeur du Président Compaore, que ceux qui grossissent leurs biens et personnes au dépend du Président s éclipsent . Ce sont des vautours et des amoureux ni de Blaise ni de la Nation. Nous sommes bien vigilants.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 17:20, par Bouglass
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Il y a du perfide dans cette volonté de réviser l’article 37.
    Référendum pour référendum, nous le voulons bien mais qu’ils nous laisse expérimenter d’abord cette limitation de mandats que nous avons arrachée et qui n’a pas encore servi. On ne doit changer que si l’on a noté des insuffisances dans ce qui se fait !! Par conséquent, nous changerons, demanderons un référendum quand on verra que la limitation porte atteinte aux intérêts du Burkina. Révisionnistes, convenez avec moi que si cela arrivait, ce serait l’occasion de vous blanchir et de ne pas vous prêter des intentions mesquines : Blaise Compaoré ne serait plus au pouvoir et on ne dirait plus que vos gesticulations visaient à le pérenniser au pouvoir. Actuellement, je suis dans cette conviction que vous prêchez pour la chapelle Compaoré ; ce qui me fait dire que pendant que vous y êtes, vous pouvez demander qu’il soit couronné roi, empereur ou que sais-je.
    Vous voulez vous prononcez sur les problèmes de la société et de la jeunesse ? Il y en a de plus mordants qui n’ont rien à voir avec cet article 37. Trouvez-en et vous rendrez plus service à Blaise et à ceux-là que vous exhiber pour subsister.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 17:27
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    NOUS USERONS DE TOUS LES MOYENS POUR EMPÊCHER LA RÉVISION DE LA CONSTITUTION EN SON ARTICLE 37. TOUT LE VAILLANT PEUPLE BURKINA S’ÉLÈVERA PAR TOUS LES MOYENS Y COMPRIS LA RUE POUR QUE LA CONSTITUTION SOIT PRÉSERVÉE. ESSAYEZ ET VOUS VEREZ.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 17:36, par kisziri
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Blaise Compaoré est un grand homme d’état qui une capacité d’analyse politique hors du commun je crois plutôt que l’opposition devrait se demander si elle a les ressources nècéssaires pour battre un candidat du CDP qui qu’il soit en 2015 au lieu de se préoccuper d’une candidature en particulier.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 17:39, par Béonéré
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Tout porte à croire que sans le Blaiso, le Burkina n’existerait pas....L’histoire vous jugera.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 18:01, par leuk
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    je pense qu’il faut aller au referendum,nous ne voulons pas d kabila ou de Sanogo

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 18:08, par bhamidou87hotmail.fr
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Que Dieu sauve mon pays.Amen mille fois.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 18:17
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Moi je n ai aucun doute que Blaise va partir, parce qu il ne peut pas faire partir tous les gouroux du CDP et forcer pour rester au pouvoir. ca ne marchera pas , et il le sait. C est a savoir maintenent qui va le remplacer, qui il va choisir pour le remplacer . Si ya quelqu un qui ne dort pas bien ici au faso dans ces temps ci, c est bien Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 19:47, par rhino
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Hum !!! je suis dépassé par les apprentis sorciers qu’il y a dans notre pays...

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 19:57, par HERMANN
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Pour une cohesion social favorable aux burkinabés.je pense que le pouvoir en place ne doit pas escaladé le mur de la constitution.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 20:32
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    He les militaires. Il faut revenir mais cette fois-ci, sachez sur qui tirer.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 20:36, par BAZIE DE Tenko
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Attention Mr COMPAORE ! Ces griots vous conduirons droit au mur. S’il vous plait, visitez un temps soit peu l’ECOLE DE TANDJAN, il vs enseignera la bonne leçon.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 21:12, par Devoir citoyen
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Si l’article 37 change, je change de nationalite car ca ne sera plus le Burkina mais plutot la Haute volta ou un autre pays, pourtant moi je suis fier de mon pays le Burkina Faso. Alors permettez moi de rester burkinabe, sinon il y aura bcp de mort mais nous vaincrons......

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 21:33, par Kuwere
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    C’est certes oublier que les Burkinabé connaissent aussi conjuguer le verbe "se rebeller" avec les miliers de Km de frontières dont nous disposons. Je suis sûres qu’un pays frère assoiffé de prendre une revanche sur la Compaorose saura offrir avec grande joie une arrière base de la grande chasse (à la prime) ! Et qu’ils se tiennent tranquilles ces Blaisistes et Compaoristes...On saura frapper là où ça fait le plus mal !!!!!
    A bon attendeur, salut.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 21:53, par onu
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Quoi qu’il arrive l’article 37 sera au cœur du programme politique Burkinabé en 2015. Mais ce que est certain l’article 37 est intouchable durant le mandat actuel du président Blaise Compaoré, même si les caméléons du pouvoir Blaise ‘’ Yè , Yoda ‘’ sont prêts à violer nos constitutions pour le plaisir de leur mentor : selon la dernière révision de l’article 37 faite a la hâte et par peur, a cause de se qui s’est passé a Sapouy, le pouvoir s’est condamné soi- même, car la constitution dit qu’un président ne peut pas avoir plus de deux mandats successifs, et ne peut pas rester plus de 10 ans. En 2015 Mr. Blaise Compaoré est obligé de quitter le pouvoir car en révisant l’article 37 a la hâte il a oublié l’avenir du gouvernance a vie, et il est tard de revenir en arrière sauf d’être un président comme Bokassa et Idi Amine sans formation politique pour changer l’article 37 en ne respectant aucune constitution. En tant que juriste pro société civile, je conseille au PF de se calmer, d’oublier la protection des assassins qui ont agis a sa place. Il sera très difficile de vous envoyer au TPI car il manquerait des preuves, vu que la plus part des assassins de Sapouy ou de la présidence ont étés assassinés a leur tour. Surtout les crimes au Burkina que votre pouvoir a commis reste une affaire de famille et ami, et peut être négocié sans le peuple. Nos histoires de crime ne ressembles pas a celles de la Cote d’Ivoire , ou au Liberia, alors n’ayez pas peur de quitter le pouvoir en pensant que vous ne pouviez plus protéger vos assassins militaires et infirmiers, la gouvernance a vie a été coupé avec l’article 37 . Au Cameroun ils ont su éviter une constitution semblable à l’article 37, mais Sapouy vous a donner la frousse, et vous étiez obliger de se plier devant votre peuple avec l’article 37. Alors prenez vos responsabilités et laissez l’article 37 a sa place. Yé ne peut rien pour vous, ou il sera l’ennemi numéro 1 du peuple lui qui estime que l’article 37 est aussi changeable. Violer nos constitutions est un crime impardonnable. A vrais dire vos aviez tout donné pour le développement de notre pays, même si vous aviez laissé pourrir la corruption, mais permettez la relève et partez dans la dignité. ONU

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 22:06, par Naaba
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Je ne crois pas un instant que le fameux article 37 serait touché. Le CDP et tous ceux qui sont liés a ce parti savent que c’est erreur à ne pas commettre. Le BF étant un pays très très pauvre, on risquerait des millions de morts si les dirigeants tentent ce jeux dangereux.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 22:20, par barack
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    il semblerait qu’il ya une milice prête à semer la tampouille mais ils seront surpris de la violence foudroyante du peuple même avec le RSP !

    Répondre à ce message

    • Le 18 mars 2013 à 03:21, par le patriote
      En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

      le moment qu’il pouvait manupuler le peuple burkinabe est passer nous somme tous des burkinabes et ils ya plus des gens plus competant que blaise pour guidez le burkina dans un meilleur avenire vas te reposer grand frere sinon tes partisant veut t’amainer a tuer plus de gens
      tu iras soit a la haye comme bagbo ou meme tuer au burkina comme fode sanko .
      parceque tout revision de ceux article serait une trahison au peuple burkinabes , qui vas te traiter comme un rebelle tu sait negotier pour les autres ne soit pas aussi sure que tu aurra dee gens pour negotier pour toi .
      c’est pas sure que en 2015 tout tes collegues africains t’aime comme maintenant ou te respect comme il est le cas mais si tu quittais kosyam tu serrait solliciter dans le monde entier comme un vrais negotiateur pourquoi ne pas tentez meme l’onu un bureaux speciale de negotiateur tu a beucoup d’honneur pour le moment fait attention a ceux qui pretend t’aimer .

      Répondre à ce message

    • Le 18 mars 2013 à 03:59, par watchongo
      En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

      Pour la non modification de l’article 37, plus tôt on s’y prend mieux ça vaudra. Alors soutenons toutes les initiatives qui peuvent decourager les tenants de cette tentative aux allures funestes. N’attendons pas vers la fin. Ils sont en train de prendre le pouls de la situation. ; déjà qu’ils pensent être en bonne posture avec les differentes elections. Pas de repis dans la mobilisation contre. Ne leur donnons pas l’occasion d’essayer, cela eviterait les victimes innocentes.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mars 2013 à 14:19, par KADER
      En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

      où sont Kadaffi, Gbagbo, Tandja et autres potentats arabes et africains ? tous défaits de façon piteuse...

      Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 23:16, par daniel
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Le président Compaore n’est pas un geni providentiel pour le Faso.il ya bien des gens qui peuvent diriger ce pays et même mieux.ils n’ont qu’à faire un bilan des 26ans là voire s’ils ont fait quelque chose de bon et de concret à la Nation.c’est manifestement honteux de vouloir toujours le pouvoir rien que pour des intérêts égoïstes.au 21e siècle les gens ne doivent plus avoir un comportement médiéval.vouloir toujours rester au pouvoir c’est créer des ennuis pour la Nation.si tout change il faut aussi changer un jour.avec vous c’est toujours un Burkina immergent.pour l’amour de Dieu ne touchez pas à notre article.comme le disait Jean Jacques Rousseau :<>.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 23:27, par liptako
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    référndum pour truquer non non non !! ça suffi partez en 2015 de façon intègre sinon ...

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 07:12, par bidiore
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Monsieur le journaliste, quel est ce torchon que vous distiller dans l’esprit des gens. A vous lire, on ne voit aucune affirmation faite par le camp Blaise sur le cas de l’article 37. Ce sont de simples allégations. Alors quelles sont vous vos intentions ? Si vous êtes le Juvénal que je connais, cela ne m’étonne pas de votre part. Si des gens pensent toujours à modifier l’article 37, nous voulons savoir qui, et qu’est-ce qu’ils ont dit exactement ? Sinon votre écrit est un simple torchon.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 07:46, par el-commendente
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    on ne touche pas touche pas l’article 37

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 08:04, par le riche
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    On n’a pas besoin de face à face dans la rue mais de face à face dans les urnes. ça sera vraiment dommage et une perte pour le Faso si après 2015 Blaise doit partir à cause d’un article de la constitution que nous avons nous mêmes écrit et que nous pouvons nous mêmes modifier. 2013 est l’année idéale pour trancher définitivement cette question de l’article 37. Je crois qu’à l’occasion des grandes vacances (fermeture des lycées et universités), les députés peuvent profiter soulever la question à l’assemblée. NB : à part les élèves, écoliers et étudiants, nos opposants réunis ne peuvent pas organiser un meeting encore une marche. On ne peut s’amuser avec l’avenir d’un pays parce qu’il y’a quelques activistes sur le forum du fasonet.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mars 2013 à 09:14, par koffi
      En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

      A ce pseudo "riche" corrompu et corrupteur,nous ferons la mise en garde suivante : Si le verrou de l’article 37 saute,il te faudra envoyer tes "sous" volés dans un paradis fiscal sinon nous ne repondrons de rien. Et,puis ; sachez que les forumistes n’exprime que le ras-le bol de la majoriteé silencieuse.
      Si vous comptez sur les "analphabètes" pour faire "touki guili" ou je ne sais quoi,vous vous foutez le doigt dans l’oiel gauche.
      Reveillez et soyez lucide ; à moins que vous ne soyez cher "riche" un suicidaire par nature.
      Ouvrez les yeux,vos "sous" ne seront pas à la hauteur de votre forfaiture.
      A bon entendeur,salut

      Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 09:22, par Fernando LeChe
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    La démocratie par essence c’est l’alternance autrement ça devient la dictature !!! Un seul homme ne peut s’accrocher au pouvoir depuis maintenant 27 ans .Blaise doit comprendre qu’il est temps de partir et de léguer à la génération actuelle la chance d’un véritable changement.Tous ceux qui chante référendum savent pourquoi ils le chantent.Avec une CENI qui peine à organiser les élections sans tricheries , avec une population qui ignore tout de la constitution passer au référendum ou par l’assemblé c’est duper les citoyens.La solution c’est de partir autrement c’est ouvrir les portes de tous les dérapage qui peuvent survenir.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mars 2013 à 10:14, par BILI-BILI
      En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

      Mes chers opposants, faites une lettre ouverte au président francais- FRANCOPIS HOLLANDE, et dites lui que nous peuple du BURKINA, jeunes BURKINABÉ..avons soif du changement ; et qu’on veut qu’en 2015 BLAISE se retire en toute humilité. Si la FRANCE décide que BLAISE doit partir, il va partir ; ; sinon à par ça, face à ces PHARISIENS du CDP ce serai difficile. Tout va dépendre de la position de la FRANCE.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mars 2013 à 10:29, par Gjau
      En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

      Effectivement ce débat sur la révision ou non de l’article 37 est loin d’être clos.Si le CCRP n’a pas réussi à faire le consensus autour de la question,c’est déjà un premier échec pour le pouvoir qui voulait passer par ce canal pour avaliser leur hold up constitutionnel.L’expérience malheureuse de Tanja au Niger devrait inspirer tous les excités du CDP et les partis de la mouvance à donner des bons conseils à leur mentor pour qu’il ne renonce à la révision de l’article à polimique car ça n’arrive pas qu’aux autres , Tanja ne s’est -il pas obstiné en fonçant tout droit vers le mur ? Le Burkina n’a pas besoin d’une transition douloureuse mais pacifique à partir de 2015, pour cela tous les acteurs politiques doivent assumer leur responsabilité dans cette nouvelle page historique.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mars 2013 à 10:48
      En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

      maudit ALPHA YAGO qui veux s’inscrire dans les racourcis du pouvoir .
      tu n’est rien et tu ne sera rien tant que tu va pas dire la verité. les jeunes t’attendent et gare à toi le jour que tu va convoqué les gens pour parler de modification de l’article 37.
      vivement que françois ouvre l’oeil et le bon avec ces vampires soit disant jeunes.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 09:33, par Le laic
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    En même temps que je pense qu’en leur offrant un tribune on accorde une importance non méritée à ces vils griots, je pense aussi que cela sert à réveiller les patriotes pour qu’ils ne dorment pas pendant que des individus oeuvrent dans l’ombre à protéger leurs intérêts très malhonnêtement acquis et non ceux de notre chère patrie et de ses valeureux citoyens. De là que faire ? Ils peuvent toujours continuer à battre leurs tambours ; il y a du soleil en ce moment et le soleil détend bien le cuir pour que le tam tam résonne bien ; mais d’ici peu le soleil va se coucher et quoiqu’ils fassent, on ne les entendra plus parce que la peau du tam tam aura lâché. Vous avez entendu, il vous reste à comprendre...

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 09:34, par Yan na mar
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu… .................................... Pour nous, peu importe qu’il se l’avoue ou qu’il ne se l’avoue pas. Nous savons ce que nous voulons et personne, ni pouvoir, ni opposition ne pourra ignorer le désir de changement manifesté par le Peuple Burkinabè dès le dernier référendum du 2 Juin 1991 dans l’option pour une mandat présidentiel de 7 ans renouvelable une fois........... Nous sommes en 2013 et nous fixons le cap sur 2015 : personne ne pourra, en cas de déflagration politique, dire que nous avons manqué de patience et de tolérance. .................Quant à ceux qui veulent se suicider, il ont le choix du moyen de suicide. ILS SONT TOUT SIMPLEMENT INCAPABLES DE S’IMAGINER UNE VIE EN DEHORS DE LA POLITIQUE D’EXPLOITATION DU PATRIMOINE NATION, politique que l’un des leurs, désormais banni, avait défini comme la PATRIMONIALISATION DES BIENS DE L’ÉTAT.................... Pour le reste, Voilà eux voilà nous ! (Webmaster, laisse-moi dire... Yan na mar)

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 10:01, par Sergent O
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    A tous ceux qui veulent toucher à l’article 37 de notre Constitution. N’allumez pas le feu ici au Burkina, sinon vous allez rester ici pour l’éteindre. Quand vous regardez le Président du Faso, vous ne voyez pas comment il lutte pour terminer ses deux qui lui reste. C’est parce que nos Chef d’Etat ne savent pas demissionner sinon le PF l’aurait fait. Même les papes demissionnent mais quant aux présidents africains, c’est comme un tabou pour eux. En tout cas celui qui va allumer le feu ici maintenant, doit y rester pour l’éteindre. C’est fini le temps de mettre le feu et aller dans un autre pays pour se la couler en douceur. Il y a beaucoup de présidentiables au CDP pour remplacer valablement Blaise Compaoré en 2015. C’est fini le moment où on vous suit aveuglement, vous les politiciens pour brûler le pays. Nous avions été utilisés en 1998 avec le problème Norbert Zongo. Maintenant c’est fini ces conneries.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 10:09, par onu
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Quoi qu’il arrive L’article 37 sera au cœur du programme politique en 2015. Mais ce que est certain l’article 37 est intouchable durant le mandat actuel du président Blaise Compaoré, même si les caméléons du pouvoir Blaise ‘’ Yè , Yoda ‘’ sont prêts a violer nos constitutions pour le plaisir de leur mentor, selon la dernière révision de l’article 37 faite a la hâte et par peur, a cause de se qui s’est passé a Sapouy, le pouvoir s’est condamné soit même, car la la constitution dit qu’un président ne peut pas avoir plus de deux mandats successifs, et ne peut pas rester plus de 10 ans. En 2015 Mr. Blaise Compaoré est obligé de quitter le pouvoir car en révisant l’article 37 a la hâte il a oublié l’avenir du gouvernance a vie, et il est tard de revenir en arrière sauf d’être un président comme Bokassa et Idi Amine sans formation politique pour changer l’article 37 en ne respectant aucune constitution. En tant que juriste pro société civile, je conseille au PF de se calmer, d’oublier la protection des assassins qui ont agis a sa place. Il sera très difficile de vous envoyer au TPI car il manquerait des preuves, vu que la plus part des assassins de Sapouy ou de la présidence ont étés assassinés a leur tour. Surtout les crimes au Burkina que votre pouvoir a commis reste une affaire de famille et peut être négocier sans le peuple. Nos histoires de crime ne ressembles pas a celles de la Cote d’Ivoire , ou au Liberia, alors n’ayez pas peur de quitter le pouvoir en pensant que vous ne pouviez plus protéger vos assassins militaires et infirmiers, la gouvernance a vie est coupé avec l’article 37 : au Cameroun ils ont su éviter une constitution a l’article 37, mais Sapouy vous a donner la frousse, et vous étiez obliger de se plier devant votre peuple avec l’article 37. Alors prenez vos responsabilités et laissez l’article 37 a sa place. Même votre président de l’assemblée ne peut rien pour vous, ou il sera l’ennemi numéro 1 du peuple lui qui estime que l’article 37 est aussi changeable. Violer nos constitutions est un crime impardonnable. A vrais dire vos aviez tout donner pour le développement de notre pays, même si vous aviez laisser pourrir la corruption, mais permettez la relève et partez dans la dignité. ONU

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 10:57, par La patrie ou la mort
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Je trouve la politique actuelle d’une platitude totale, je dirai même qu’elle est pathologiquement pathétique, sans intérêt, sans passion, sans vision, sans valeurs. L’électroencéphalogramme est plat et le cœur mécanique.
    Pas de leader, seulement quelques vieux caciques plus ou moins charismatiques qui nous proposent des lois, des promesses, qui réagissent par réaction.Tout est à repenser, à créer, nous avons toutes les capacités pour prendre un leadership mondial dans certains domaines mais nous n’avons pas de leaders visionnaires et encore moins stratégiques pour le faire.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 10:58, par YERI
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Article 37 là, c’est totem ! on mange pas ça, sinon, Ngaoo !!!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 13:14
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Dieu sauve le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 13:45, par Tiéfotiè
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Personne dans ce pays n’est indispensable. c’est une injure faite au peuple Burkinabè que de penser que sans Blaise, le Burkina n’est rien. Des présidentialbles, il en existe même dans les rangs du parti au pouvoir, n’en parlons pas dans l’opposition. Je me demande ceux qui tiennent de tels langages, comment ils regardent leurs enfants lorsqu’ils entrent à la maison après de tels propos. Honte à eux. L’article 37 peut être revisé mais pour consolider sa non "revisionalité" NON, NON, NON, touche pas à mon article 37.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 16:48, par mlle noura
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    je ne sais même pas pourquoi vous parlez, laissez lèèèèèès ! on vous attend seulement, cette fois que votre caméléon se prépare bien pour changer, a bon entendeurrrrrrrrrrr ! bon !

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 16:53, par ANNAN
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    attention à ce que l’article 37 ne devienne 73 articles. J’ai peur car CDP est devenu PDC sous autres cieux. Une mue qui n’altère pas le serpent. soyez vigilents

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 19:54, par Anouman
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Chers frères, soyons confiants et restons mobilisés contre ce égime révolu avec un président dont l’attention est déjà attirée à l’international en l’occurrence par l’actuel président français sur les présidentielles de 2015. Le silence actuel de blaise ne peut endormir l’opinion internationale, encore moins le peuple burkinabè .Restons vigilent et armons-nous de courage à affronter toute tentative et ça ira pour le changement comme sur de roulettes.

    Anouman.

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 20:23, par nour
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    slt tres cher compatriyode le problem c’es pas revige l’article 37 au de soutenir le regime du presiden sorten mais c’es de ce demande voir est ce que on des vres opogent qui son pres a ce sacrifie pour la population et no pour cherche leur interes personel le peuple soufre deja par manq de responsablite et les socmatation de prix de produ alimatair et la vie cher alor quil ya certien qui senricir au do du peuple . et il ne faud pas qu’on se voile la fasse si les 28 ans de pouvoir na pas soufi au pouvoir actuel c’es pas les 5 ans qu’on von sajoute quil feron quelque chosse pour la population

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 21:30
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    S’il te plait blaiso,part et laisse le faso tranquille.ne cherche pas à bruler avant de s’en aller

    Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 22:04, par Henry sebgo
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    Vraiment nous étions sûre que le pouvoir en place reviendrait sur la question de l’article 37 de la loi fondamentale.mais je demande au président de se conduire en un homme intègre et accepter les règles contenues dans la constitution,si Blaise a été médiateur dans les conflits sous régionaux il doit savoir que la démocratie n’est pas un vain mot mais un comportement,donc qu’il ne nous conduise pas vers un avenir sombre.pour l’amour qu’il a pour le pays,s’il en a.

    Répondre à ce message

  • Le 19 mars 2013 à 19:54, par LeFou, 7eme Kailcedrat, Route Nationale 7
    En réponse à : Article 37 de la constitution : Le pouvoir ne s’avoue pas vaincu…

    C’est quoi encore cette Constitution N°7 de notre Article ? Tcheeeeeeeee !
    Le gouvernement a même dit que moi je suis bête. Heureusment, Luc A Tiao est monté au creneau pour dire que MOI je ne suis pas bête. POURQUOI, ont demandé les journalistes. Et LAT de dire que c’est parce que MOI je suis INTELLIGENT. Cette Constitution N°7 de notre Article ne sera pas modifié. Pourquoi ? Avant de modifier il faut faire un BACKUP. Or Blaise a oublié le backup. C’est quel odeur encore, Qui a pété sur le forum là ! Je m’en vais !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés