Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

jeudi 14 mars 2013 à 21h28min

Elu la veille, le 11 mars, Marin Ilboudo le nouveau maire de la ville de Ouagadougou a été investi le lendemain 12 mars. Et hop, le travail a repris à la commune de Ouagadougou. Pas de temps à perdre. Elu le 9 mars, soit deux jours avant celui de Ouagadougou, le maire de Bobo-Dioulasso va devoir attendre. Y compris les maires d’arrondissement. Jusqu’à quand pour être investi et débuter le travail ? Nul ne sait. Parce que des perdants ont décidé qu’il en soit comme cela.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

En effet, avec à leur tête Célestin Koussoubé, le député et conseiller municipal de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA), des conseillers municipaux qui se sont absentés le jour du vote du maire de la commune, ont décidé de retarder les choses. En déposant devant le juge du contentieux électoral, un recours en annulation. Parce qu’ils estiment que le maire de la commune de Bobo n’a pas été élu conformément au code de procédure du ministère de tutelle des collectivités territoriales qui dit que les élections de maires dans les villes de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso débutent par les arrondissements. A noter que ce code de procédure n’est pas une loi. Dans tous les cas, c’est le même ministère qui a autorisé l’autorité locale, en l’occurrence le Haut-commissaire de la province du Houet à procéder à l’élection du maire de la commune avant celle des maires d’arrondissement. Exactement de la même manière, comme cela s’était passé le 30 mai 2006 : Commune d’abord, Dafra et Dô ensuite et enfin Konsa. Où se trouve donc le problème ? En s’arcboutant sur ce code de procédure qui n’aurait pas été respecté (alors qu’il a été révisé) et en exigeant la reprise de l’élection du maire, les perdants donnent l’impression qu’ils ne sont pas de bons perdants. Et du coup, ils sont en train de vouloir réécrire cette page sombre de l’histoire des municipalités qu’on a connue en 2000 à Bobo. Malheureusement, c’est encore et toujours les mêmes acteurs. On se rappelle que c’est le même Célestin Koussoubé et Alfred Sanou qui s’étaient opposés après l’élection du premier comme maire de la commune de Bobo-Dioulasso. Après une procédure judiciaire qui avait finalement trouvé son issue à Ouagadougou, les perdants s’étaient opposés à l’installation du maire. La suite, on la connait. L’installation du maire a été émaillée d’incidents graves. Des notabilités, des autorités et des citoyens ordinaires ont été arrêtés, rasés et écroués à la Maison d’arrêt et de correction de Bobo. Des morts, on en avait enregistrés dont un policier : Vincent Ouédraogo.

Cette fois-ci, c’est pratiquement la même cassette qu’on est en train de vouloir rejouer. Surtout, quand on sait qu’avant l’élection du maire, les perdants d’aujourd’hui avaient exigé des bulletins uniques pour le vote. Sans doute n’ayant pas eu gain de cause, ils auraient donc adopté une autre stratégie. Celle de s’absenter le jour du vote et créer des troubles ? On n’ose pas répondre par l’affirmative car, à priori, ce sont des fils et filles de Bobo qui aiment leur ville et qui voudraient bien que la paix et la cohésion sociale y règnent. Si c’est bien le cas, on aurait bien voulu que chacun s’abstienne de tout comportement susceptible de remettre en cause cette cohésion tant souhaitée. Car ici, véritablement, on a l’impression qu’on s’attarde sur des détails alors que les vrais problèmes de développement sont là. Et quand on se rend compte que c’est encore et toujours les mêmes acteurs qui, depuis plus d’une dizaine d’années, créent ces situations, on a envie de dire merde.

Allez-y au conseil municipal, posez les vraies questions de développement. Allez-y dans les secteurs, recueillez nos préoccupations et trouvez-nous des solutions aux problèmes que vous avez créés. Créez les conditions d’une cohabitation harmonieuse. C’est ce que nous attendons de vous. Alors, si vous aimez bien Bobo comme vous le soutenez, permettez-nous au moins de nous occuper de nos problèmes si vous vous n’avez pas de solutions pour nous. Trop c’est trop.

Dabaoué Audrianne KANI

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 mars 2013 à 09:32
    En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

    TCHRRRRRRRRRRRR !!!!!!!!!!!!!!!! merde à toi même. c’est avec ses genres d’analyse que les problèmes ne finissent pas à Bobo.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 10:42, par LA DEGAINE
    En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

    Bravo Madame ! Vous avez bien appris vos leçons de journalisme .Vous aimez bien Bobo à ce que je lis . Je suis simplement déçu de lire un tel avis discourtois et partisan. Nous sommes tous libres de faire valoir nos opinions et surtout de savoir où se trouve la vérité .Les "mauvais perdants " comme vous le dites ,sont aussi soucieux des choses bien faites tout comme vous . Alors les "bons gagnants" n’ont rien à craindre expliquez moi alors pourquoi ils se font assister par une pléiades de conseils dans cette affaire qui sera tranchée ces jours-ci ? Mangez les choux gras de vos ’bons tontons" et arrêtez de nous servir de tels choux ! Évoluez,évoluez de grâce et faites honneur au métier et surtout à la maison de presse à laquelle vous appartenez.Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 10:47, par RIMBILA
    En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

    Madame la journaliste, la question est simple : le code generale des collectivités locales a t-il été respecté, oui ou non ? Que ce code soit une loi ou pas, que ce soit le ministère en charge des collectivités qui ait autorisé cette election ou pas, ça n’entachent en rien la regularité de l’action des "perdants". Le code a été respecté ou pas ? Voici la veritable question.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 10:49
    En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

    Quel travail va faire ce nouveau ancien maire ? Il n’a rien fait pendant 5 ans et on ne s’attend pas a un miracle de sa part. Alors, quel temps sera perdu ? Cher journaliste, faites une autre analyse de la situation de Bobo, qui est vraiment en decadence

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 10:59, par RIMBILA
    En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

    La question ici semble simple à moins qu’on ne veuille passionner les choses. le CGCL a t-il été respecté oui ou non dans cette election du maire de Bobo ? Si non, peu importe que ce code soit une loi, peu importe que ce soit le ministère de tutelle qui ait autorisé cette election, cette election doit se conformer au code.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 11:24, par jean_ouatt@yahoo.fr
    En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

    Ah bon !!! je ris bien que j’entends des propos de ce genre : " allez-y au conseil municipal, posez les vraies questions de développement. Allez-y dans les secteurs, recueillez nos préoccupations et trouvez-nous des solutions aux problèmes que vous avez créés".
    Dites aussi aux entrepreneurs et partenaires techniques et financiers " allez y chercher de l’argent , créer de l’emploie , financer les projets de développement dans un pays ou on ne respecte pas la loi. Ou c’est la corruption et ou il n’y a pas de justice libre"

    Monsieur le journaliste je ne vous trouve pas professionnel. c’est vous qui posez pas le vrai problème.
    Nous sommes dans un État de droit il semble. c’est plutôt ce qui est souhaitable pour la lutte politique.
    Sans jamais être de son parti, Koussoubé a toujours priorisé la voie du recours judiciaire.
    Bref, journaliste partisan, ça nourrit son homme au Faso. Pense à ta postérité

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 11:31, par tièkadiyé
    En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

    Pardon Kani, on sait que tu es CDP mais, retiens dans ta petite tête que ton métier et ta ligne ne t’autorisent point à te substituer au juge et au ministre à la fois. Ou alors tu te dis opinion ou hebdomadaire et on est éclairé. Vous êtes très lamantable. Après avoir encensé Sanogo, vous blâmer sans raison des gens qui ont décidé de suivre la voie la plus indiquée : la justice. Et avec ça vous voulez que Bobo avance ? Je voie que les Bobolais aujourd’hui, plus que jamais, ne méritent pas que l’on s’apitoie sur leur sort. Le thé, cert

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2013 à 18:30, par mèdi
      En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

      Stp mon cher ami, en quoi Kani a t il ensencé Sanogo ? le problème avec vous autres c’est cela, ne jamais reconnaitre ce qui a été fait en bien ; Sanogo a bel et bien bossé et il faut le lui reconnaitre ;c’est ce qu’à Kani il a aussi bien fait de tirer sur ces politiciens qui ne pensent qu’à eux. En tout cas je trouve cette sortie de l’opposition inopportune et inappropriée

      Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 11:33, par sabari
    En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

    belle analyse. felicitation à tw (mr KANI ). elire les organes exécutifs des arrondissements avant ceux de la commune : ou se trouve le problème. bobo a besoin de se developper. on na na marre des querelles des politiques. si l’ordre est venu d’en haut que chaque parti accepte. ce ne sont que des instructions de la hiérarchie.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 12:23, par bobokadi
    En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

    Il faut amener un Mossi du Plateau central pour gérer Bobo. Sinon, cette ville ne se développera jamais et continuera à tomber en décrépitude. Ou bien Blaise n’a qu’à faire un bon geste, et nous envoyer Simon Compaoré comme Maire de Bobo. Je suis convaincue que même à la retraite, il serait 100 fois plus efficace que tous les maires réunis de Bobo.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 12:26, par YA
    En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

    Pourquoi ce Koussoubé ne va pas à Togan pour compétir à l’élection du maire là-bas ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 15:20, par tièkadiyé
    En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

    Pardon Kani, on sait que tu es CDP mais, retiens dans ta petite tête que ton métier et ta ligne ne t’autorisent point à te substituer en juge et ministre à la fois. Ou alors tu te dis opinion ou hebdomadaire et on est éclairé. Vous êtes très lamantable. Après avoir encensé Sanogo, vous blâmer sans raison des gens qui ont décidé de suivre la voie la plus indiquée : la justice. Et avec ça vous voulez que Bobo avance ? Je voie que les Bobolais aujourd’hui, plus que jamais, ne méritent pas que l’on s’apitoie sur leur sort. Le thé, certainement vous fera avancer.

    Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 19:12, par dougoutigui
      En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

      écouter, je pense que tièkadiyé ne comprend rien dans la plitique de ce Koussoubé. Il parle de Bobo, alors que quand il quitte l’assermblée avec ses émoluments et autres il prend la direction de Toma pour aller y investir. De toute façon tous les vrais patriotes de Bobo l’ont a l’oeil maintenant.Qu’il nous laisse en paix à Bobo.Félicitation à Daboué

      Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 16:16, par salimata
    En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

    bel article mais ceux de bobo ne veulent meme pas daide ce qui ma marqué a bobo lors dune visite cest le chomage des jeunes qui passent toutes les journées sous un arbre autour du thé !reveillez vous personne ne developpera bobo a votre place.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 22:42, par Bolibana
    En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

    J’ai bien peur qu’un grave problème frappe à nos portes, compte tenu du commentaires de certains ! Koussoubé est il burkinabè oui ou non ? Ou réside t’il ? Je me souviens qu’il avait une société à Bobo, est-ce le Nayala qui en profite ? Je crois que nos dirigeants doivent tirer la sonnette d’alarmes sinon la direction conflit n’est plus loin ! Comment peut disposer d’un ordinateur, voir le monde par internet et revenir ecrire de telles bétises dans les forum !

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2013 à 08:50, par hussein
    En réponse à : Autant le dire… : Si vous aimez vraiment cette ville de Bobo, …

    mr YA c,est parce que la loie lui autorise.U pense que u EST plus bobolais que qui ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés