Plus du quart des adolescentes sud-africaines séropositives

jeudi 14 mars 2013 à 21h32min

Quelque 28% des adolescentes en Afrique du Sud sont séropositives d’après des statistiques révélées par le ministre de la Santé Aaron Motsoaledi jeudi dans un journal local.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Plus du quart des adolescentes sud-africaines séropositives

Quelque 28% des adolescentes en Afrique du Sud sont séropositives d’après des statistiques révélées par le ministre de la Santé Aaron Motsoaledi jeudi dans un journal local.

Ces chiffres "me fendent le coeur", a affirmé le ministre qui a également indiqué que 4% des adolescents étaient atteints par le virus du sida.

"Il est évident que ce ne sont pas de jeunes garçons qui couchent avec ces filles. Ce sont des hommes âgés", a-t-il dit au Sowetan.

"Il n’est plus possible de vivre ainsi", a-t-il lancé en réclamant que des jeunes filles ne soient plus entretenues par des hommes plus âgés.

M. Motsoaledi a également révélé que 94.000 adolescentes étaient tombées enceintes en 2011 dont certaines ne dépassant pas l’âge de 10 ans.

L’Afrique du Sud est devenu le pays au monde qui a le nombre le plus élevé de personnes infectées par le virus du sida bien que le nombre de décès dus à la maladie soit en forte baisse.

Selon les statistiques officielles, six millions de personnes sur une population de 50 millions vivent avec le virus, un des taux les plus élevés du monde.

L’Afrique du Sud détient le record mondial de traitement anti-retroviral, bénéficiant à 1,7 million de personnes.

Le département de la Santé sud-africain a récemment mis en oeuvre des mesures pour réduire la propagation de la maladie chez les enfants, dont l’introduction de tests volontaires et la suggestion de distribuer des préservatifs dans les écoles.

© 2013 AFP

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 mars 2013 à 09:45, par citoyen
    En réponse à : Plus du quart des adolescentes sud-africaines séropositives

    oh mon dieu que c’est dommage, l’avenir de l’afrique du sud est pris en otage...que dire pour le burkina, ici aussi de plus en plus de jeunes filles se font entretenir par des hommes agés et de surcroit mariés...et c’est un secret de polichinelle que tout le monde sait : ils couchent avec ces jeunes "viandes fraiches" sans se protéger et sans dire leur état sérologique a leur partenaire..monsieur le ministre de la santé quels sont les chiffres pour la jeunesse burkinabè ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 09:53, par magalie
    En réponse à : Plus du quart des adolescentes sud-africaines séropositives

    Humm au lieu d’aller jusqu’en AF faîtes une étude sur le taux au Burkina vous serez tout autant choqué sachant que les adolescentes sont plus exposées du faits de facteurs socio économiques et des pesanteurs culturelles Les filles sont très précoces en matière de sexualité idem pour les adolescents sauf que la plupart des filles font leur apprentissage avec des hommes plus agés souvent porteur du VIH bref cette maladie ne recule que dans les pays développés et elle se répand dans les pays pauvres de manière exponentielle n’eût été le taux de natalité dans les pays sous développés africains inde etc la population dans ces zones aurait disparue ou fortement diminuée Ce qui porte à croire que les méthodes de dissuasion et de prévention ne sont plus efficaces et doivent être adapté aux contextes des pays exposés En attendant et malgré ce constat alarmiste il y’en a qui trouvent toujours moyen de niquer sans capote et partout humm des kamikases qui s’ignorent sûrement !!!

    Répondre à ce message

    • Le 17 mars 2013 à 18:20, par LENOX
      En réponse à : Plus du quart des adolescentes sud-africaines séropositives

      La société sud Africaine est de loin en avance sur bcp de plans sur le BF.Mais très sincèrement,il y a un libertinage sauvage qui ne peut que déboucher sur ce genre de taux de prévalence.Les filles marchent presque nues à longueur de journée et les viols sont très courant.Il est permi à chacun des époux d’avoir son boy friend ou sa girl friend,mais à ce rythme comment freiner la pandémie.Et pire le condom, bien que vulgarisé n’est pas accepté.C’est vrai que ce sont les plus agés qui repandent la maladie mais lorsque la société aussi ne change pas de comportement c’est très difficile.Qu’est ce que Nelson Mandela n’a pas mené comme campagne dans le domaine du Sida ?Si ns es sommes tjrs à ces taux c’est que le mal est profond.

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés