Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

jeudi 14 mars 2013 à 21h55min

Depuis le 23 novembre 2012, le Burkinabè Cheick Boubacar Doukouré a été élu, pour la troisième fois consécutive, président du Conseil exécutif de l’Organisation islamique pour l’éducation, la culture, la science et la communication (ISESCO). Guide spirituel, promoteur de centres de formation et de station de radio, c’est une personnalité religieuse de premier ordre qui dresse ici le bilan de ses deux mandats écoulés à la tête de cette institution basée à Rabat au Maroc. Dr Doukouré se prononce également sur les dérives et l’intolérance constatées çà et là dans le monde.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

Sidwaya (S.) : A quel souci répond la création de l’ISESCO alors que tous les pays musulmans sont d’office membres de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture ?

Cheick Boubacar Doukouré (C.B.D.) : L’ISESCO signifie en anglais « Islamic science, education and culture organisation » c’est-à-dire l’Organisation islamique pour l’éducation, la science et la culture. Elle résulte d’une recommandation de la neuvième conférence des ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) qui s’est tenue du 24 au 28 avril 1978 à Dakar au Sénégal. La conférence constitutive la créant s’est déroulée du 3 au 5 mai à Fès au Maroc. C’est à cette occasion que la charte de l’ISESCO a été adoptée. Sa mission première est d’assurer la coordination entre les universités et les institutions scientifiques d’éducation islamique ainsi que la supervision de la politique d’enseignement islamique.

L’ISESCO a son siège à Rabat au Maroc. Elle accomplit les mêmes missions que l’UNESCO. Sauf qu’elle se compose essentiellement de tous les pays membres de l’OCI. L’ISESCO met l’accent sur la spécificité du caractère islamique dans l’éducation, la culture, les sciences et la communication. Elle se compose de la conférence générale, du conseil exécutif dont je suis l’actuel président et de la direction générale.

S. : Pour la troisième fois consécutive, vous êtes porté à la tête du Conseil exécutif. Comment avez-vous accueilli l’expression renouvelée de cette marque de confiance intervenue le 23 novembre 2012 ?

C.B.D. : Cela a été une belle surprise. Je suis membre de cette instance depuis vingt (20) ans. C’est en 2006 que j’ai été élu pour la première fois comme président du Conseil exécutif. J’ai été reconduit en 2009. En décembre 2012, mon mandat parvenait à sa fin et je songeais déjà à rendre le tablier en me disant qu’après avoir atteint le sommet d’une telle organisation, il n’était pas décent de redevenir un membre ordinaire. J’estime qu’il y a beaucoup de jeunes compétents dans le pays qui pourraient bien me remplacer au sein du Conseil exécutif de l’ISESCO. A ma grande surprise, j’ai encore mérité la confiance des pays membres. Depuis la création de cette organisation, je suis le deuxième Africain noir à accéder au poste de président du Conseil exécutif après le Guinéen Lamine Camara.

Quand la proposition m’a été soumise, je l’ai acceptée en me convainquant que c’est mon pays, le Burkina Faso, qui est honoré à travers le choix de ma modeste personne. D’ailleurs, lors de l’annonce de la composition du bureau, c’est le drapeau burkinabè qui a flotté à la tribune. Au-delà de moi, cela traduit une marque de confiance au pays et au continent. Lorsqu’on œuvre dans un organisme international comptant plus de cinquante (50) Etats membres, un choix sur sa personne promue à la tête d’une instance aussi importante que le Conseil exécutif est une source de fierté. Au regard du capital de sympathie dont je bénéficie au sein du secrétariat exécutif, je ne peux qu’être content.

S. : Quelles sont les missions assignées au Conseil exécutif dans le cadre du rayonnement de l’ISESCO ?

C.B.D. : Le Conseil exécutif joue le rôle de conseil d’administration de l’Organisation. Il est composé d’un représentant de chaque Etat membre. Il tient une session ordinaire chaque année. Mais en cas de besoin, des sessions extraordinaires peuvent être convoquées. C’est pendant cette séance que le directeur général soumet pour examen les programmes, le budget, le plan d’action. C’est le conseil exécutif qui donne quitus au directeur général, qui a un pouvoir d’exécution pour la mise en œuvre des activités de l’ISESCO prévues au cours de l’année.

S : Comment le Burkina Faso bénéficie-t-il du soutien de l’ISESCO ?

C.B.D. : En tant que membre actif de cette organisation, deux possibilités s’offrent à notre pays. Premièrement, le Burkina Faso peut faire la demande de toute sollicitation entrant dans le cadre de la Charte de l’ISESCO. Deuxièmement, cette organisation peut prendre l’initiative d’intervenir dans tel ou tel secteur, en rapport avec les domaines d’intervention de l’ISESCO. Les interventions de l’ISESCO sont menées selon trois groupes géographiques : Asie, Afrique, Arabe. C’est dans ces espaces que s’organisent ses appuis. Un voyage du directeur général au Burkina Faso est en vue pour le mois d’avril. Lors de son séjour, il va explorer les voies et moyens pour conduire des actions en faveur de notre pays. Celles-ci s’inscriront dans les domaines de prédilection traditionnels de l’Organisation que sont l’éducation, les sciences, la culture et la communication.

S. : Que peut-on retenir de vos deux précédents mandats à la tête du Conseil exécutif ?

C.B.D. : Nous avons réussi à instaurer un bon climat de travail entre les membres de cette instance. Chacun représente un pays souverain avec parfois des avis contradictoires susceptibles de créer des tensions. Ce sont des réalités que nous avons connues de par le passé. Aujourd’hui, elles sont en passe d’être surmontées. Nous avons, à chaque fois que de besoin, pu mener les débats constructifs et aboutir à des décisions sans que des situations de divergences ne prennent le pas sur l’essentiel. Je crois que cela est très important quand on est à la tête d’une instance d’une si importante organisation. Le deuxième motif de satisfaction réside dans le fait que l’ISESCO est une organisation dont la voix porte de plus en plus dans le monde. Elle prend régulièrement part à des activités au plan international et ses interventions sont toujours appréciées positivement.

Par ailleurs, l’ISESCO a signé des accords de coopération avec tous les grands organismes internationaux. Dans ce sens, elle travaille étroitement avec l’UNESCO notamment dans le domaine du dialogue entre civilisations. Cela est très important pour notre organisation car rien ne peut être réalisé dans ce monde sans l’entente, la paix, la stabilité. Si la communauté internationale œuvre dans ce sens et parvient à ce que les différentes communautés s’engagent à régler leurs différends sans recourir à la violence, c’est un grand pas de franchi pour l’humanité. Au niveau national, nous avons réussi la prise en charge d’étudiants arabisants rentrés au pays et qui sont sans emploi.

S. : Quels sont les grands projets de votre organisation ?

C.B.D. : Nous évoluons dans la continuité. Les projets que nous avons arrêtés entrent dans ce credo. Il ne reste qu’à les développer et à corriger en cas de besoin. L’ISESCO continue de miser sur l’éducation, particulièrement l’éducation pour tous, en partenariat avec d’autres organismes, notamment ceux du système des Nations unies. Nous sommes convaincus qu’une bonne éducation peut favoriser la paix et la stabilité. Il existe une fédération des universités islamiques dont deux de notre pays sont membres. Si ces institutions universitaires arrivent à mettre un programme commun en œuvre, leurs diplômes seront reconnus et homologués. Ainsi, les ressortissants de chaque Etat membre pourront travailler dans un autre et vice versa. C’est l’un des projets qui nous tient à cœur. Il y a également la construction d’une représentation locale de l’ISESCO à Ouagadougou. Jusqu’à présent, elle squatte le bâtiment de l’UNESCO.

S. : Qu’est-ce qui est envisagé par l’ISESCO pour aider les écoles franco-arabes à mieux se développer ?

C.B.D. : C’est aux promoteurs de ces écoles-là d’œuvrer en sorte que l’opinion ne confonde pas l’enseignement arabe à la religion islamique. L’arabe est à la fois une langue et une culture comme cela est du français et des autres. C’est la quatrième langue dans le monde. A cet effet, elle mérite un important regard au plan national au même titre que les autres langues étrangères. Si l’Etat burkinabè est convaincu que l’arabe est utile, étant donné que dans toutes les contrées du pays il existe des écoles franco-arabes, il doit travailler à les développer. Bien formés, les arabisants peuvent être utiles à la société et au pays.
Il faut que l’Etat s’occupe particulièrement des écoles franco-arabes en même temps que leurs fondateurs consentent des efforts pour mieux valoriser leurs activités. Si notre pays négocie véritablement avec la Banque islamique de développement (BID) et l’ISESCO, un plan national de développement peut être envisagé en faveur de ces écoles qui accueillent de nombreux enfants.

S. : La finance islamique apparaît, de plus en plus, comme une aubaine pour l’Afrique. Quelle pourrait être la contribution de l’ISESCO à la facilitation de l’accès à cette source de financement ?

C.B.D. : Pour peu que les projets soumis correspondent aux domaines d’intervention ci-dessus cités de notre organisation, leurs financements sont possibles. Il y a un correspondant national en charge des affaires de l’ISESCO au sein de la commission nationale pour l’UNESCO. En collaboration avec le secrétaire national, il retient tous les besoins en matière d’éducation, de culture, de sciences et de communication pour être pris en compte dans les interventions de l’organisation. Il arrive parfois que l’ISESCO décide elle-même de soutenir tel ou tel secteur, surtout dans la formation.

S. : Quels sont les efforts menés par votre organisation pour enseigner à l’humanité un islam de paix dans un contexte où des contradictions foisonnent dans le domaine de la religion ?

C.B.D. : L’ISESCO dispose d’un organe qui s’occupe exclusivement de la promotion et de la culture du dialogue entre les civilisations. Cette structure travaille en permanence avec toutes les communautés dans le seul souci de préserver la paix dans le monde. Un autre organe a pour vocation de rapprocher les différentes écoles islamiques. Cette approche peut aussi favoriser la paix dans la mesure où, si toutes les écoles échangent des programmes ou développent des modules communs, elles seront en mesure de corriger les éventuels dérapages ou de les prévenir. Elle permet de rappeler aux uns et aux autres, les principes nobles de l’islam qui sont entre autres, la paix et la tolérance.

S. : En tant que guide spirituel, comment expliquez-vous la montée de l’intolérance et de l’extrémisme dans le monde musulman ?

C.B.D. : C’est un problème qui nous étonne tous. Je pense que l’histoire va nous révéler beaucoup de secrets. Car, voir des individus qui prétendent travailler au nom de l’islam, tuer les autres est un paradoxe effarant. Il est d’une exigence de l’islam que lorsqu’on rencontre quelqu’un, on lui dise « Assalam aléikoum ». Cela signifie tout simplement : « Vous avez la paix ». C’est une garantie de paix que l’on donne à son prochain avant d’entreprendre quoi que ce soit avec lui. C’est un engagement ferme à lui rassurer sa bonne foi. Deuxièmement, l’islam oblige ses fidèles à croire et à respecter tous les prophètes. Quand il y a eu le scandale des caricatures du prophète Mohamed, nous avons vu toutes sortes de réactions, sauf des injures proférées à l’encontre de Jésus, parce que ce sont des actes contraires à leur religion. Quand un musulman prononce un seul mot contre Jésus, cela va au-delà du péché.

On peut dire qu’il n’est même plus musulman. La guerre n’est pas souhaitable. Mais c’est quelque chose qui arrive malheureusement dans la vie. L’islam recommande que si vos ennemis choisissent la voie de la paix, de les suivre sur ce chemin. En islam, il est interdit même pendant la guerre, de toucher aux femmes, aux enfants, aux personnes âgées ainsi qu’aux membres d’autres confessions tant qu’ils n’ont pas pris des armes contre les musulmans. Aujourd’hui, des soi-disant musulmans mettent des bombes dans des lieux publics pour tuer. Ils ne tuent pas que les non musulmans. Ils causent plus de dégâts parmi leurs coreligionnaires que chez les autres. Parce qu’ils placent des bombes dans des mosquées ! C’est simplement incompréhensible !

S. : Quel remède préconisez-vous pour éradiquer la violence et humaniser ce monde ?

C.B.D. : Cela commande de mettre l’accent sur trois aspects fondamentaux. Il s’agit premièrement de l’éducation, la bonne. Car si chacun connaît ses droits et ses devoirs, cela l’aide à être raisonnable et responsable. Il saura de ce fait que ses droits finissent là où commencent ceux des autres. Le deuxième aspect concerne le développement.
Il est évident qu’un homme affamé, accablé de problèmes peut devenir aigre et violent. Il faut que les pays se donnent la main pour permettre à leurs citoyens de gagner leur vie dans la dignité. Quand on observe bien les dérives de l’humanité et on les appréhende dans le fond, l’aspect économique semble donner la meilleure explication aux actes de terrorisme. Un homme sans ressources est facilement influençable. Troisièmement, il sied d’instaurer une justice équitable au sein de la société. Parce que tant que l’injustice règnera, le monde ne sera jamais en paix. Le monde va s’humaniser davantage si ces trois aspects sont réglés.

S. : L’ISESCO n’aurait-elle pas pu jouer les premiers rôles dans la résolution des crises, par exemple celle au Mali ?

C.B.D. : L’ISESCO étant une organisation spécialisée de l’OCI, il revient à la maison-mère qui est l’organisme de tutelle de prendre des décisions d’ordre politique vis-à-vis de ses pays membres. D’ailleurs, le ministre burkinabè des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, Djibrill Bassolé, a été désigné comme représentant de l’OCI dans l’élan de résolution de la crise malienne. Les cinquante-six (56) Etats membres de cette organisation lui ont accordé leur confiance et l’ont mandaté pour conduire leur politique visant à régler de façon durable ce conflit.

S. : Revenant aux domaines d’intervention spécifiques à l’ISESCO, qu’est-ce qui est entrepris pour réhabiliter l’immense patrimoine culturel détruit au Nord-Mali ?

C.B.D. : Cette question interpelle vraiment l’ISESCO. Et elle travaille dans ce sens. Voilà pourquoi un émissaire a été dépéché à Tombouctou où des manuscrits et d’autres ouvrages très précieux pour le monde entier sont aujourd’hui en péril. Sa mission consiste à constater l’ampleur du phénomène et à évaluer les dégâts pour qu’une aide soit envisagée en vue de restaurer ces précieux documents.

S. : Quel message avez-vous à adresser au monde ?

C.B.D : Les valeurs de tolérance doivent être privilégiées partout entre les hommes dans toutes les sociétés de la planète. Il y a de la place pour tout le monde sur cette terre. Mais il faut reconnaître que tous ses habitants ne peuvent pas être pareils.

C’est Dieu lui-même qui a voulu cette diversité raciale, ethnique, linguistique, religieuse, culturelle, etc. Accepter cette donne divine amène à être plus tolérant. En outre, un homme ne doit pas juger son prochain. Toutefois, il peut le conseiller étant donné que Dieu reste le seul juge absolu.

Guider les uns et les autres vers le chemin de Dieu, avec sagesse et respect, sans leur exprimer sa supériorité ou un mépris quelconque, est une attitude susceptible de les ramener à la raison. Alors, qu’on se donne la main pour construire ce qui est bon pour l’humanité en encourageant chacun à être tolérant envers l’autre, dans sa différence.

Interview réalisée par Assetou BADOH
Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 mars 2013 à 20:53, par KIEEFO
    En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

    C’est une interview bien à propos pour mieux humaniser un monde en perte de vitesse. Il n’y a pas deux dieux. Dieu est unique. Arrêtons de nous créer des misères et de nous entretuer au nom d’un Dieu qui ne souhaite que la paix sur terre. Toute l’errance de l’homme sur cette terre est due à son ignorance. Cet érudit que j’ai toujours respecté vient de toucher du doigt le noeud du problème qui échappe malheureusement à nos gouvernants. Sans éducation, c’est l’égarement. Sans ressource, c’est l’exposition à toutes les tentations et aux vices. Merci mme badoh d’avoir permis de nous rappeler ces vérités.

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2013 à 22:08, par le fer
    En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

    Oui, tant que le droit musulman sera la norme pour un état, il sera inutile de parler de démocratie ou de droits humains. Par essence, un état islamique ne peut être démocratique, c’est-à-dire un état où tous les citoyens (hommes et femmes) auraient les mêmes droits et les mêmes devoirs, sans exception et sans privilège. Ce n’est qu’au prix d’une véritable démocratie qu’un peuple acquiert une véritable liberté. Notamment celle d’être athée. (KAFIR)

    Ce qu’on appelle "islam modéré" n’est rien d’autre qu’une observance partielle des préceptes de l’islam par des musulmans que leur conscience empêche d’appliquer les versets les plus violents du Coran et les comportements les plus CRIMINELS de Mahomet.

    Une religion dont la stricte application transforme les adeptes en CRIMINELS est violente à la base. On peut retirer ses munitions à une arme à feu ou la ranger et ne jamais l’utiliser mais on ne peut prétendre qu’elle est un objet inoffensif créé pour faire le bien. Une arme, c’est fait pour blesser et tuer. L’islam, de par sa doctrine, est fait pour contraindre, contrôler et dominer par la menace et la violence, pas pour aimer et faire la paix.

    Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 02:33, par HummerHead
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Le problème avec toi "le fer", c’est que tu es doublement ignorant ! C’est à dire que tu es ignorant, et tu ignores que tu es ignorant ! Quand tu dis "l’islam, de par sa doctrine, est fait pour contraindre, contrôler et dominer par la menace et la violence, pas pour aimer et faire la paix", tu ne fais vraiment que te masturber l’intellect. Toi qui prétends connaitre l’islam, que dis-tu de ces 2 versets : "Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ?" (Coran, 10:99), et "Nulle contrainte en religion !..."(Coran, 2:256). Le coran, on ne le lit pas comme on lit un roman, mais il faut comprendre l’esprit qu’il y a derrière, le contexte dans lequel certains versets ont été révélés. Mais évidement, connaitre tout ça ne t’arrange, ô toi ardent combattant de l’islam ! Mais sache que ta haine viscérale de l’islam ne se retournera que contre toi ! Salam

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 03:20, par Unesco
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Par vos propos vous mettez en lumière vos carences en matière de culture et de connaissance des religions notamment l’islam et la vie du prophète Mahomet. Même si vous n’êtes pas musulman faites un effort de vous cultiver sur la vie du prophète et l’islam cela vous grandira intellectuellement et vous sortira des caniveaux et préjugés que les occidentaux nous servent à longueur de journée sur les médias. Décidément l’éducation et la culture sont vraiment à la base de l’élévation de l’ homme.

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 07:02
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      le fer, tu n’as pas à détester autant l’islam. Ceux pour qui tu as copié ce poste pour coller sur fasonet détestent l’islam pour des raisons historiques, ethniques, jalouses etc. Car les nazaréens et les juifs, étant ennemis des arabes qui sont pourtant leurs cousins, détestent par ricochet l’islam dont le prophète fut un arabe. Ensuite, sache que ces mêmes gens savent bien que l’islam est une religion de paix. C’est que la paix a un prix. On ne peut vivre en paix tant que la corruption, les détournements, les vols, sévissent dans la cité. Or cela est une pratique des ennemis de l’islam. En un mot, l’ennemi de l’islam sait (je parle de ceux-là dont tu copie les messages) que la victoire de l’islam marque la fin de leurs privilèges. Il ne faut pas qu’ils t’égarent, sinon eux-mêmes savent et ils ont leur intérêt, et toi quel intérêt as-tu à combattre l’islam ?

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 08:04
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Monsieur le fer, il me semble que vous parlez de l’islam sans reellement la comprendr. je vous conseille de lire le coran plutot que de parler en en vous basant sur le comportement des hommes.

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 08:14, par Shad
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Il n’y a pas plus sourd que celui qui refuse d’entendre et plus aveugle que celui qui refuse de voir. Tes écrits visent à dessein à semer la zizanie, la haine contre l’islam et la révolte mais ne vous en déplaise, l’islam dans sa doctrine fondamentale n’est pas une religion de criminels ni de violents ; mais bien une religion de justice et de paix. Les brébis galeuses on en trouve partout et le musulman ne se résume pas aux extrémistes qui ont pignon sur rue de nos jours, catalysés par les "grands de ce monde" et par les esprits diaboliques comme le votre Mr "le fer". Mais vous échouerez in cha Allah car Dieu a prévenu dans son saint coran qu’ "ils cherchent à éteindre la lumière de Dieu par leurs manœuvres mais Dieu parachevra sa lumière n’en déplaise aux mécréant".

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 09:59, par Doundou
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      aurait-il la nostalgie du salut que donne et assure l’islam ? ou serait-il un debil ou un extra terrestre qui marcherait sur sa tête pour parler ainsi ?mon ami lenfer pardon le fer pourquoi cette haine contre cette religion qui triomphera par la simple haine que des gens comme vous éprouvent. c’est très simple d’accuser quelqu’un mais très difficile,je dirais même penible de les soutenir. une chose qui est très simple qui des internautes peste comme toi ?qui d’autre manifeste ce tard si ce n’est toi ?il te faut à chaque occasion vomir ce que tu as de venin sur la fce des gens.Mon type fais nous fi de ces abhérations parce que ca ne nousdit rien,envois une tonne de publication pareil l’islam se freignera son chemin n’en deplaise aux morveux. Le chien aboie la caravane passe.
      Au moderateur j’espère que ma reponse sera publiée mais qu’elle soit publiée ou pas j’espère que vous au moins vous l’aurez lu et mon intention y est.

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 10:38, par Yero Salomon
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      C’est vrai LE FER, l’islam a sa conception de l’Etat qui n’est pas la Démocratie mais les occidentaux (vivant en démocratie) sont les plus malheureux humains sur terre. Le mécréant, le musulman, le juif, le chrétien, l’enfant, la femme, l’homme ont chacun son statut dans un Etat islamique. L’Arabie Saoudite (c’est un exemple mais pas un modèle) est la preuve que l’Islam n’ignore pas la diversité. N’ingurgitez pas aveuglement les théories occidentales sur la liberté. Les humains (ex : homme, femme) sont différents et vouloir leur attribuer les mêmes droits et devoirs est source de chaos (la prostitution, les enfants illégitimes, la pauvreté). Regardez la misère des garçons, filles, femmes et hommes soi-disant libres à Ouaga. VOUS NE CONNAISSEZ PAS L’ISLAM, commencez par vous informer pour éviter d’être intoxiqué. Je vous propose de visiter le site islamhouse.com

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 11:13, par Hamidou
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Qu’Allah le tout puissant te purifie et rammène sur le chemin droit Mr le FER.Qu’il te rammène à la raison car tu l’as perdue.Dieu est le seul guide et je souhaite qu’il te guide car le seuil de ton egarement a attient un niveau tres eléve et je ne sais ou il poura te conduire en meme temps j’ai des craintes et souccis.Amina

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 12:13, par Musulmane
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      heureusement, Le fer, ceci n’est que ton point de vue. et sache, qu’en Islam, tu as le droit d’avoir de ton point de vue. Nul n’est responsable de Toi. Tu es l’unique responsable de tes actes, de tes paroles et de tes pensées. Aussi mon frère, sache que tu as parfaitement le droit d’avoir cet avis. Et en tant que ta sœur tolérante qui accepte la différence, même si je ne le partage pas, je laisse ton avis où il est.

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 12:43, par HummerHead
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Le problème avec toi "le fer", c’est que tu es doublement ignorant ! C’est à dire que tu es ignorant, et tu ignores que tu es ignorant ! Quand tu dis "l’islam, de par sa doctrine, est fait pour contraindre, contrôler et dominer par la menace et la violence, pas pour aimer et faire la paix", tu ne fais vraiment que te masturber l’intellect. Toi qui prétends connaitre l’islam, que dis-tu de ces 2 versets : "Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ?" (Coran, 10:99), et "Nulle contrainte en religion !..."(Coran, 2:256). Le coran, on ne le lit pas comme on lit un roman, mais il faut comprendre l’esprit qu’il y a derrière, le contexte dans lequel certains versets ont été révélés. Mais évidement, connaitre tout ça ne t’arrange, ô toi ardent combattant de l’islam ! Mais sache que ta haine viscérale de l’islam ne se retournera que contre toi ! Salam

      Répondre à ce message

      • Le 16 mars 2013 à 00:01, par le fer
        En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

        Mr HummerHead Pour l’islam le coran est la parole de dieu « incréé » et vous, vous venez nous parler de contextualisation. RIDICULE

        Si contextualisation il doit y avoir, cela veut dire que le coran n’est qu’une « chronique » de l’Arabie SAUVAGE du 7éme siècle et non pas la parole de dieu.

        Bref, l’argument contextuel n’est qu’un argument hypocrite qui sert à cacher aux yeux du monde que l’islam enseigne la VIOLENCE, L’INTOLERANCE et la haine du genre humain (pourtant chef d’oeuvre de la création de Dieu !).

        Il n’y a pas de contexte pour le coran, il est incréé, il ne s’adapte pas à une époque, il est vérité intemporelle et universelle. Si vous ne croyez pas le coran tel que décrit, vous êtes un mécréant.

        Objectivement, la religion islamique est probablement la pire calamité dont les penseurs ont affligé l’humanité. Aucun système de croyance n’a engendré plus de malheur et empêché plus de gens de révéler leurs talents et de les laisser s’épanouir. Aucun exemple n’a aussi efficacement prévenu ses adeptes de toute progression authentique, tant vers la vertu réelle (donc universelle) que vers l’accomplissement. Aucune conviction n’a jamais si cruellement et si longtemps enfermé des populations entières dans le fatalisme et le despotisme.

        Mais si les Musulmans, dans leur ensemble, parviennent enfin à faire la lumière sur cette malédiction qu’on les oblige, en grande majorité, à prendre pour une religion avant qu’ils ne puissent développer leur esprit critique ; s’ils creusent assez profondément et volontairement leur conscience collective jusqu’à voir et reconnaître la vérité à travers les diverses formes de propagande dérivées des arcanes musulmanes ; alors, ils pourront peut-être devenir, dans l’avenir, par le travail et la créativité, la communauté que leur foi leur dicte d’être par l’orgueil et le rabâchage

        Répondre à ce message

        • Le 17 mars 2013 à 02:10, par HummerHead
          En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

          Le fer, le ridicule c’est bel et bien toi ! Qu’est ce que tu n’as pas compris dans ce que j’ai écris ? hahaha tu as tout fait pour contourner mes questions avec du blablabla pour ne pas parler des deux sourates que je t’ai cité ! Je pensais que j’avais affaire à quelqu’un d’un peu sensé, mais je me suis trompé ! En quoi le fait que le coran soit la parole de Deu incréé empêche de placer certains versets dans leur contexte ? Tu prétends connaitre l’islam et tu ne sais pas que certains versets ont été révelés lors de la bataille de badr, d’autres lors de l’hégire,...certains de ces versets ne s’appliquant qu’à un contexte bien particulier ? Bref, je perds mon temps avec toi, puisque de toute façon tu as un but clair qui est de combattre avec toute ton énergie l’islam. Juste une dernière chose, les chrétiens aussi ont utlisé la violence pour répandre le christianisme. Les croisades ça te dit quelquelque chose ? Et l’utilisation de la malédiction de Cham pour justifier l’esclavage par les protestants en Hollande à partir de 1666, ça te rappelle quelque chose ? Bon courage dans ta haine. Tu dois certainement être malheureusement à force de ressentir toute cette haine ! hahahah

          Répondre à ce message

          • Le 17 mars 2013 à 13:06, par lavérité
            En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

            parce que chaque sourate et chaque verset est complet par lui meme selon l’interpretation répandue chez les musulman. parcque le coran est à la fois un livre d’histoire de géographie, de droit , de réligion. qu’il se prétend en meme temps une constitution , un livre scientifique, une doctrine militaire, qu’il a profondément enfermé les croyants dans le dogme de son infaillibilité.

            parce qu’il est établit historiquement que Mahomet lui meme a participé personnellement à au moins 80 combats ( toutes défenseives biensur ) que la violence est profondément ancré dans le coeur des ulémas.
            j’ai toujours eu peur de l’homme qui ne lit qu’un seul bouquin.

            Répondre à ce message

            • Le 17 mars 2013 à 16:54, par HummerHead
              En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

              Eh oui ! Tout à fait ! Le coran est à la fois un livre d’histoire, de géographie, de science, de droit, de religion. Pourquoi ? Parce que C’est Dieu qui est Le connaisseur. Et le coran est la parole de Dieu, et la parole de Dieu est parfaite. Les musulmans ne cherchent donc pas à pratiquer leur volonté, mais la volonté de Celui qui a créé l’humanité. Démocratie, vient de demos et kratos en grec, et signifit "la souveraineté au peuple", mais nous les musulmans nous disons non ! La souveraineté appartient plutôt à Dieu. C’est Lui le législateur par excellence, et sa législation est parfaite. Il n’appartient à personne de dicter des lois aux humains selon ses désirs. C’est Dieu qui décrète les lois sur ses propres créatures. Si tu connaissais bien la bible, particulièrement la torah que l’on désigne comme "la charte historique et doctrinale" que Dieu a décrété au peuple juif, tu serais bcp moins critique vis-à-vis de l’Islam. Et c’est tjrs pareil, c’est ceux qui savent le moins qui critiquent le plus ! Bref, nous les musulmans nous n’imposons à personne de devenir musulman, car je le répète, le verset 256 de la sourate 2 est claire "nulle contrainte en religion...". Et le coran nous enseigne que « les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, qui, lorsque les ignorants s’adressent à eux, disent : « Paix »... » Sourate 25, verset 63. Donc cher "lavérité", quand tu dis "la violence est profondément ancrée dans le coeur des ulémas", je suis persuadé que tu te base sur des extrémistes (qui existent d’ailleurs dans toutes les religions au cas où tu ne le saurais pas) ou sur des sectaires (car l’islam comme les autres religions a aussi a ses sectes comme Boko Haram) pour juger tous les musulmans ! Il faut revoir ceux sur qui tu te base pour juger les musulmans. Pour terminer, je l’ai dit et je le répète, les autres religions ont aussi connu leur période de violence. Le christianisme a perpétré ce qu’on appelle les croisades pour répandre le christianisme à une certaine époque. C’est encore eux qui sont à la base de l’esclavage, et ont même trouvé une justification biblique à l’infériorité des peuples noirs. J’espère ne rien vous apprendre, sinon allez vous cultivez un peu. Cordialement

              Répondre à ce message

              • Le 17 mars 2013 à 23:06, par le fer
                En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

                Mr, HUMMERHEAD Quoi que tu diras, quoi que tu feras, personne ne changera d’avis sur ta religion de haine et de butin. Nous savons parfaitement où mènent les préceptes de ta religion BARBARE
                L’islam ne mène qu’au désastre social, humain, spirituel et surtout à l’esclavage des âmes et de du cerveau.
                L’intolérance et la violence découlant de certaines religions comme la religion CHRÉTIENNE ou le BOUDDHISME par exemple, vient du fait que certains de ses pratiquants , que ce soit le clergé ou les classes dirigeantes, aient utilisé cette religion comme "faire valoir" pour pratiquer massacres , meurtres et ségrégation, allant à l’encontre même du message du CHRIST ou de BOUDHA " Dieu est Amour"
                Le problème avec l’Islam est différent : il ne vient pas des hommes qui pratiquent cette religion, mais bien du message délivré par cette religion : dans le Coran il n’y a pas d’interprétation possible, d’ailleurs c’est formellement interdit et les versets sont toujours suffisamment explicites.
                On peut interpréter les paroles et les gestes du prophète ( c’est fait à travers les hadiths et la Sunna)....mais on n’interprète pas la parole d’Allah , c’est à dire le Coran. Je sais également qu’à travers le monde il y a des musulmans essayant de faire évoluer l’Islam, mais ils sont .donc en faute avec l’Islam et risquent donc leur vie tous les jours !Les quelques pauvres malheureux qui ont tenté cet exercice depuis l’apparition de l’Islam ont eu une durée de vie très courte ! tu en conviendrais j’espère ?

                Le danger de l’ Islam ne vient pas des hommes qui pratiquent cette religion ..mais de cette religion elle même et du message qu’elle porte

                Sourate 2. verset 216 : Le combat vous a été PRESCRIT alors qu´il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l´aversion pour une chose alors qu´elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu´elle vous est mauvaise. C´est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas.

                Sourate.9,verset 5 Les mois sacrés expirés, tuez les idolâtres partout où vous les trouverez. Faites-les prisonniers, assiégez-les et guettez-les dans toute EMBUSCADE ; mais s’ils se CONVERTISSENT, s’ils observent la prière, s’ils font l’aumône, alors laissez-les tranquilles, car Dieu est indulgent et miséricordieux

                Sourate 9, verset 29 « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre,les CHRÉTIENS et les JUIFS jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés

                Actuellement ,dans le monde : l’Islam est opposé à Tout aux CHRÉTIENS ( au Soudan ,au Nigeria à cause de l’application de la Charia ), aux JUIFS au moyen Orient, à l’Hindouisme en Asie ( Inde) ainsi qu’au Bouddhisme (Thaïlande), l’Islam combat également toutes les croyances Animistes à travers le monde.
                L’islam ne fera aucun progrès digne de ce nom avant d’admettre que ses bases religieuses sont tout à fait antagonistes à la bonté, la paix, ou à l’amour universels. Il est positivement impossible de fonder une attitude tolérante sur le Coran et l’exemple du prophète, à moins d’en tirer de minuscules extraits trompeurs ou de surinterpréter des silences. On ne peut pas bâtir la PAIX sur des mensonges, même partiels. Il faut commencer par remettre en question la sacralité et la légitimité de ces prétendus textes sacrés islamiques. Le reste n’est pas crédible, notamment parce que cela peut fort bien s’inscrire dans un effort islamiste (dawa)

                Pour conclure Je suis hostile au message délivré par cette religion, comme je suis hostile au fascisme ( de droite ou de gauche), comme je suis hostile à toute doctrine religieuse portant un message de violence...et je dis que le Coran porte un message de violence !!!!
                Pour moi les premières victimes ,ce sont les populations qui vivent sous le joug de l’Islam

                Répondre à ce message

                • Le 18 mars 2013 à 18:24, par HummerHead
                  En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

                  "Personne ne changera d’avis sur ta religion de haine et de butin" : vraiment tu me fais de la peine, et Dieu sait que je suis vraiment sincère. Malgré la haine que tu portes envers l’islam, il y a plus de 3500 convertis à l’islam chaque année rien qu’en France. Eh oui ! Figure-toi que malgré toute cette campagne médiatique anti-islam par les médias, de plus en plus de personnes embrassent l’islam, et chose bizarre ici même en occident ! Je t’invite à faire une recherche sur internet "conversions à l’islam en occident", et tu verras qu’il y a tellement de gens qui embrassent l’islam en France, aux USA, en Grande Bretagne, en Belgique,...que certains même pensent que tous ces états deviendront des états islamiques à long terme. Ces gens qui se convertissent à l’islam ont compris eux le vrai message de l’islam, ce que toi tu n’as pas compris ou que tu refuses de comprendre. Tu cites des versets coraniques où Dieu donne l’autorisation aux musulmans de combattre ceux qui les combattent, en oubliant que certains versets abrogent d’autres. Il ne suffit pas de sortir des versets du coran et de tirer des conclusions sans rien comprendre. Je te l’ai dit, sourate 2 verset 256 "Nulle contrainte en religion..." et bien d’autres versets qui montrent qu’on oblige personne à devenir musulman. Bien entendu, tu zappes sur ça. Si tu connaissais bien la torah, tu saurais qu’elle renferme bcp plus de versets qui incitent à la violence. Allez bon courage dans ta haine, mais sache seulement que rien n’arrête l’islam, malgré cette haine que toi et d’autres ont envers l’islam. Et comme tu es naif, tu ignores même que derrière tous ces pseudos musulmans qu’on qualifie de djihadistes, se cachent le Quatar et les USA. Tu ne sais même pas que ces djihadistes servent les intérêts des puissances impérialistes qui instrumentalisent l’Islam pour justifier des guerres pour s’accaparer les richesses de certains pays. Quel naiveté mon cher. Bref, je te laisse avec ce verset du coran "...Ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n’entendent pas. Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants" Sourate 10, Verset 42-43

                  Répondre à ce message

              • Le 18 mars 2013 à 09:00
                En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

                hummerland, moi lavérité , je n’appartient à aucune confession. tout comme la bible, j’ai lu le coran sans passion et sans préjugé ( pas tout le coran je le confesse). la bible et le coran comportent tous deux des appels très clairs à la violence religieuses et tu le sais parfaitement.

                le seul probleme c’est le rapport du musulman avec les textes sacrés. ce rapport la est poussé à l’extreme comme tu le montre clairement dans tes écris. les chretiens ont eux évolué dans leur lecture des textes au fil de l’histoire. la rigidité d’interpretation des textes coraniques et l’absence d’autorités religieuses consensuelles ont empèche une lecture moderne des textes islamiques.

                Si tu vis avec le coran aujourd’hui et tu respectes strictement ce qui est écrit hummerland, tu travaillera à l’avenement du grand califat mondial, tu brisera mon coup, moi l’infidèle. respectueusement

                Répondre à ce message

                • Le 18 mars 2013 à 18:46, par HummerHead
                  En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

                  Mon frère "lavérité", je te le dis et je te le répète, l’islam, le vrai n’a rien avoir avec la violence. Les boko haram et autres ne sont que des sectes, des peudo-musulmans qui servent en fait les intérêts des puissances impérialistes. La plupart des musulmans condamnent les actes terroristes. La plupart ! Et je ne dis pas cela uniquement parce que je défends ma religion, mais parce que c’est la stricte vérité. Tarik Ramadan, Rachi Houdeyfa (imam de Brest), Abdul Madjid (théologien), les imams du Burkina, et bcp d’autres imams dans le monde dénoncent clairement et publiquement les pseudo-musulmans djihadistes ! Moi-même je reste très attaché au Coran, mais je condamne les actes de terrorisme. C’est pour te dire que ces djihadistes ne représentent qu’une minorité des musulmans et ne manifeste pas le véritable islam. En lisant le coran, tu aurais pu chercher à te rapprocher des imams pour qu’ils t’expliquent certains versets, car il y a bcp de choses à expliquer. A première vu effectivement on pourrait penser que certains versts appelent à la violence, mais en fait comme je l’ai dit il faut comprendre le contexte dans lequel ces versets ont été révelés (si c’était au moment où le prophète et les compagnons étaient persécutés,...), car le coran n’a pas été révelé en un coup, mais de façon progressive. La révelation du coran s’est étalée sur plusieurs années selon le lieu, le moment, le contexte dans lesquels se trouvaient les musulmans de l’époque. Bref il y a bcp de choses à savoir à propos du Coran, qu’il faut faire bcp de recherches pour comprendre ces choses. L’erreur qu’il ne faut pas faire c’est de s’arrêter sur des à priori pour juger la religion. Pour terminer, je te laisse avec ce verset du coran (en plus de ceux que je t’avais déjà cités dans mes précédents commentaires incitant à la paix) : Sourate 10, verset 99-100 : "...Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ?...". Pour te dire que le musulman n’a nullement le droit d’imposer sa religion à qui que ce soit. La paix de Dieu soit sur toi mon frère

                  Répondre à ce message

            • Le 17 mars 2013 à 16:56, par HummerHead
              En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

              Eh oui ! Tout à fait ! Le coran est à la fois un livre d’histoire, de géographie, de science, de droit, de religion. Pourquoi ? Parce que C’est Dieu qui est Le connaisseur. Et le coran est la parole de Dieu, et la parole de Dieu est parfaite. Les musulmans ne cherchent donc pas à pratiquer leur volonté, mais la volonté de Celui qui a créé l’humanité. Démocratie, vient de demos et kratos en grec, et signifit "la souveraineté au peuple", mais nous les musulmans nous disons non ! La souveraineté appartient plutôt à Dieu. C’est Lui le législateur par excellence, et sa législation est parfaite. Il n’appartient à personne de dicter des lois aux humains selon ses désirs. C’est Dieu qui décrète les lois sur ses propres créatures. Si tu connaissais bien la bible, particulièrement la torah que l’on désigne comme "la charte historique et doctrinale" que Dieu a décrété au peuple juif, tu serais bcp moins critique vis-à-vis de l’Islam. Et c’est tjrs pareil, c’est ceux qui savent le moins qui critiquent le plus ! Bref, nous les musulmans nous n’imposons à personne de devenir musulman, car je le répète, le verset 256 de la sourate 2 est claire "nulle contrainte en religion...". Et le coran nous enseigne que « les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, qui, lorsque les ignorants s’adressent à eux, disent : « Paix »... » Sourate 25, verset 63. Donc cher "lavérité", quand tu dis "la violence est profondément ancrée dans le coeur des ulémas", je suis persuadé que tu te base sur des extrémistes (qui existent d’ailleurs dans toutes les religions au cas où tu ne le saurais pas) ou sur des sectaires (car l’islam comme les autres religions a aussi a ses sectes comme Boko Haram) pour juger tous les musulmans ! Il faut revoir ceux sur qui tu te base pour juger les musulmans. Pour terminer, je l’ai dit et je le répète, les autres religions ont aussi connu leur période de violence. Le christianisme a perpétré ce qu’on appelle les croisades pour répandre le christianisme à une certaine époque. C’est encore les chrétiens qui sont à la base de l’esclavage, et ont même trouvé une justification biblique à l’infériorité des peuples noirs. J’espère ne rien vous apprendre, sinon allez vous cultivez un peu. Cordialement

              Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 14:50, par MERCIALLAH
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Je garde juste l’espoir que mes frère musulman se garderont de repondr à pareilles provocation.
      Vous avez le droit de porter toutes formes de critiques et dires autant de méchanceté.
      Tout est fonction de votre niveau de connaissance sur la relugion ;voilà pourquoi je ne trouve pas nécessaire de m’essoffler à vous expliquer les fondement réelle de la relugion dont celle musulmane ;car queques lignes ne pourraient suffire.
      CBD à parler de la nécessiter d’eduquer et vos l’avez vous même souligner.
      Je vous prie donc de vous apprrocher des vraie theologue comme le cheick pour parfaire votre connaissance sur l’islam et la relugion.

      J’espère ne pas avoir employé un mot ou une expression qui aurrait pu vous frustré ou vexé
      Paix à vous et que Allah le tout miséricordieux appaise nos esprits.

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 15:06, par Peace
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      L’Omniscient a créé Mahomet et des milliards de créatures divines suivent ses enseignements.
      Si cela est une fausse route, cela a certainement commencé avec la création même de Mahomet. Dieu me pardonne !

      Tout message peut être interprêté de mille manières : (il existe plus de 1000 versions de la Bible). Tu ne diras pas que Jésus se contrdisait autant.
      Le mystère de l’Homme reste entier. Il faut éviter de juger.

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 15:15, par ISLAM FOR EVER
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Monsieur le fer, sache que toute civilisation a été instaurée dans la violence et la contrainte avant que l’on juge son opportunité. Il n’ y a pas cette civilisation qui a été instaurée sans violence, même celle chrétienne. Je vous comprend car l’acceptation de votre part de Mohamed (SAW) doit vous amener à renier votre pratique. La différence entre vous et nous est que nous reconnaissons Jésus que dieu soit satisfait de lui, mais sa prophétie a été parachevée par celui que vous ne reconnaissiez pas. Qu’Allah te fasse miséricorde et te guide vers le droit chemin et te pardonne de tous les péchés commis par ignorance. Amen !

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 15:46, par alwatoniye
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Je vous invite à découvrire le vrai sens de l’Islam qui ne veut rien dire que la paix plutot que de vous baser sur des actes violents de certains individus et les écrits mensongers des énémis cette noble réligion pour qualifier ainsi la religion islamique. A vous entendre elle n’est fait que du mauvais et ne comporte rien de bon, ça c’est dire que Dieu lui-même est mauvais qu’il me pardonne ! Car c’est une réligion révélée de Dieu comme tous les autres réligions monoteistes.

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 16:06, par HummerHead
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Le problème avec toi "le fer", c’est que tu es doublement ignorant ! C’est à dire que tu es ignorant, et tu ignores que tu es ignorant ! Quand tu dis "l’islam, de par sa doctrine, est fait pour contraindre, contrôler et dominer par la menace et la violence, pas pour aimer et faire la paix", tu ne fais vraiment que te masturber l’intellect. Toi qui prétends connaitre l’islam, que dis-tu de ces 2 versets : "Si ton Seigneur l’avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ?" (Coran, 10:99), et "Nulle contrainte en religion !..."(Coran, 2:256). Le coran, on ne le lit pas comme on lit un roman, mais il faut comprendre l’esprit qu’il y a derrière, le contexte dans lequel certains versets ont été révélés. Mais évidement, connaitre tout ça ne t’arrange, ô toi ardent combattant de l’islam ! Mais sache que ta haine viscérale de l’islam ne se retournera que contre toi ! Salam

      Répondre à ce message

    • Le 15 mars 2013 à 22:09, par L’éclaireur
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      A "le fer" les vouloirs de Dieu ne se resument et ne se remeront pas à ta facon pitoyable de voir les choses. La haine qui tanime laisse entrevoir q tu as la boue à la place de la matière grise. Espèce d’islamophobe.

      Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2013 à 00:21, par McArthur de Montréal
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Je suis d’accord avec toi, Le Fer. Si l’arbre se reconnaît à ses fruits, alors l’islam n’est pas une religion de paix. Les faits le prouvent : Mali, Nigeria, Pakistan, Somalie, Soudan, Egypte, Afghanistan, Arabie Saoudite... On n’a pas besoin de disserter pour prouver qu’une religion apporte la paix. Aux musulmans, je leur dit ceci : la meilleure manière d’infirmer le point de vue de Le Fer est de montrer par vos actes que votre religion est pour la paix.

      Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2013 à 14:06, par Nabi Kièra
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      II n’appartient pas aux KAFIRS de l’espèce de Mr le fer d’apprendre l’Islam aux musulmans. Nous savons tous que celui là est animé par la haine à notre égard. Il a proféré des injures à l’endroit du Messager d’Allah, le Prophète Muhammad (PSL) et il ne fait qu’insulter les musulmans. Malheur à lui. Si le fer est sûr de lui, c’est simple on l’invite à un débat publique sur l’Islam. Nous lui montrerons à travers le débat qu’il est minable. Les suppôts de Satan ont le cœur meurtri lorsqu’on invoque un Dieu unique. Allah est notre Seigneur et Muhammad que le Salut et la Paix soient sur Lui est Son Serviteur et Son Messager.

      Répondre à ce message

      • Le 17 mars 2013 à 14:33, par Samo de London
        En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

        si l’islam est une religion de paix et de tolérance, pourquoi le traites-tu de KAFIRS ? pourquoi appeler le malheur sur lui ? pourquoi le traiter de minable ? tout simplement parce qu’il a mit le doigt là où ça fait mal (hai hai hai) et à cours d’arguments et d’esprit critique (inintelligence en fait), on devient nerveux, violent, intolérant, terroriste, bref ! on devient un vrai "musulman" comme mahomet ! tu es sur le chemin pour finir Kamikaze "Nabi Kiéra", et j’ai compassion pour toi. retiens comme l’a dit "MacArthur de Montréal", l’arbre se reconnait à son fruit ! (pour ta gouverne, c’est écrit dans la Bible), et regardes autour de toi, quels sont les fruits de l’islam ????????? que de la terreur !

        Répondre à ce message

        • Le 18 mars 2013 à 12:26, par Nabi Kièra
          En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

          Mr Samo de London, si tu ne connais pas le fer, je pourrai te sortir tout ce qu’il a dit de l’Islam, de notre Prophète (Paix et Salut sur Lui) et des musulmans. Sa haine viscérale à l’égard des musulmans est connue. Qui est- il pour insulter le Messager d’Allah s’il n’est pas compagnon de Satan en personne ? Quelqu’un qui a du plomb à la place du cerveau, qui se fait appeler le fer peut-il nous enseigner notre religion ? Vous provoquez et injuriez les musulmans et vous voulez qu’ils se taisent. C’est bien cela ? Ça ne marchera pas. Le fer est un KAFIR, un MECREANT, une ORDURE, une bête apeurée qui a horreur de l’expansion islamique. L’Islam continuera sa marche victorieuse malgré tout la campagne et les complots de ses ennemis. Vous serez les perdants si vous ne changez pas. Les contre vérités que le fer déverse contre l’Islam seront toujours systématiquement combattus. Mr Samo de London, tu me dis de regarder autour de moi, quels sont les fruits de l’islam ????????? que de la terreur ? , tu es t’est tiré une balle dans le pied. Tu as rien compris dans ce débat. Je ne considère pas tout ce que les musulmans font et je ne défends pas tous les musulmans. Je défends l’Islam. Il faut savoir que tous les musulmans n’iront pas au Paradis. Allah nous a dit qu’il y a en qui se retrouveront au tréfonds de l’Enfer, tout comme le Paradis comporte des degrés divers. C’est pour te dire que les musulmans seront jugés selon les principes et lois de leur croyance. Tu, toi retiens ce que ton MacArthur de Montréal a dit, moi je retiens ce mon Seigneur m’a enseigné et dans le même je t’invite à bien observer l’évolution et l’implantation de l’Islam là où tu vis actuellement, Londres. Il faut visiter YOU TUBE avec ton ami le fer. Vous serez tous ahuris. Nombreux sont les occidentaux qui se convertissent à l’Islam malgré la campagne des milieux hostiles. Nous sommes fiers d’être musulmans et nous croyons en Allah et à tous Ses Messagers, n’en déplaise aux mécréants.

          Répondre à ce message

        • Le 18 mars 2013 à 13:21
          En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

          « Chamo de London », toi, peux-tu apprendre le mooré aux mossi quoique tu comprennes tant bien que mal ton mooré fabriqué face à un moorephone authentique ? tu comprends très difficilement les choses, c’est le sens de ce que dit Nabi Kiéra avec l’emploi du terme KAFIR sans qu’il ne soit forcément péjoratif. En outre, Nabi Kiéra ne demande pas forcément en réalité le malheur pour M. le fer. Il veut simplement dire ceci : si ce que profère le fer sur le Prophète Muhammad PSL n’est que pure mensonge et à dessein, alors il court le risque d’attirer le malheur sur lui. Qu’il évite donc les affirmations gratuites, la calomnie et autres médisance. La preuve en est qu’il demande un débat public sur l’Islam. Et déjà toi le Chamal te précipite pour n’entrevoir que de la violence et même du terrorisme. Je pense que tu ferras mieux de revenir très rapidement au pays que les mossi puissent poursuite ton éducation car elle n’est pas encore au point.
          LPT (ton Chef et Guide spirituel par qui tu passeras obligatoirement pour aller au Paradis car c’est bien moi qui détient les clefs du paradis de tous chamos et chamaillons)
          Cordialement à toi.

          Répondre à ce message

    • Le 17 mars 2013 à 22:01, par Copié-collé
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Le fer, comme d’habitude, ton écrit n’est que du copié-collé ! Aucun effort intellectuel ! Et après c’est pour venir jouer au connaisseur de l’Islam ! Vraiment ridicule mon frère.

      Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 02:08, par Petit Toro
    En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

    Tres bien dit Dr Doukoure. Si nos freres musulmans pouvaient vous lire et comprendre la profondeur de vos propos, les valeurs de tolerance et de pardon se seraient mieux portees.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 08:24, par LoiseauDeMinerve (MinervaBird)
    En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

    Comme le Fer il faut reconnître que, quand bien même on voudrait lui attribuer des aspects positifs - pour moi pas d’abus ou pas du tout d’alcool, prêts sans intérêts, rejet aussi des perversités du mariage -, l’islam est bâti sur une théorie de violence. Et pourtant le christianisme, avec l’eucharistie (corps et sang du christ) devait avoir une attraction pour le sang, la cruauté.
    Ce que les musulmans n’ont pas compris du tout c’est la confusion entre islam comme religion et l’islam comme gouvernance des nations. La politique est tout sauf morale. Elle est hypocrisie, méfiance, domination sur les autres par tous les moyens, la doctrine du faux et du lavage de cervaux, charia, etc. etc.
    Comme je me plais toujours à le repéter, si le Grand DIEU qui a créé tout ce que nos yeux voient ou ne voient pas encore, Il n’a pas besoin de petits minables comme nous pour le défendre. Dailleurs, n’a-t-Il pas les moyens de chambouler toute la création ? Je comprends qu’un peuple qui se sent brimé lutte pour sa survie, mais à vouloir faire des amalgames alors vous déservez le DIEU que vous dites servir et adorer.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 10:39, par Lamizana
    En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

    Allah Akbar,

    Pour qui connait Cheick Boubacar Doukouré, cette confiance placée en lui par les pères fondateurs de l’ISESCO « Islamic science, education and culture organisation »n’est pas surprenante.
    C’est un croyant, un humaniste et surtout un consolateur des pauvres.
    Au delà de sa personne comme il le dit lui même, c’est le Burkina Faso qui est honoré.
    Prions alors le Tout Puissant et Miséricordieux, afin qu’il guide les pas de Cheick Boubacar Doukouré dans sa noble et combien lourde tâche.

    Courage.

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 16:10, par Yero Salomon
    En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

    C’est vrai LE FER, l’islam a sa conception de l’Etat qui n’est pas la Démocratie mais les occidentaux (vivant en démocratie) sont les plus malheureux humains sur terre. Le mécréant, le musulman, le juif, le chrétien, l’enfant, la femme, l’homme ont chacun son statut dans un Etat islamique. L’Arabie Saoudite (c’est un exemple mais pas un modèle) est la preuve que l’Islam n’ignore pas la diversité. N’ingurgitez pas aveuglement les théories occidentales sur la liberté. Les humains (ex : homme, femme) sont différents et vouloir leur attribuer les mêmes droits et devoirs est source de chaos (la prostitution, les enfants illégitimes, la pauvreté). Regardez la misère des garçons, filles, femmes et hommes soi-disant libre à Ouaga. VOUS NE CONNAISSEZ PAS L’ISLAM, commencez par vous informer pour éviter d’être intoxiqué. Je vous propose de visiter le site islamhouse.com

    Répondre à ce message

  • Le 15 mars 2013 à 21:08, par wi
    En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

    Quand on parle de l’islam certains internautes font apparition sont ,passionné,agité, pour dire des choses des insanités sans fondement .VIVE LA DEMOCRATIE AU FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 16 mars 2013 à 18:19, par Charig
    En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

    Sur la question de l’intégrisme religieux, comment les musulmans expliquent-ils alors ce que Boko Haram fait chaque jour presque dans les églises au Nigeria ? Des femmes, enfants et hommes innocents tués à longueur de mois au nom d’Allah, et cela dans le silence quasi total des communautés musulmanes !!! Ce qui me chagrine donc, c’est que je n’ai jamais entendu un seul musulman condamner cela fermement, du moins sous nos cieux ? Or, si on caricature Mahomet, on court le risque de voir toute l’humanité prendre feu !!! Pourrait-on alors m’expliquer cela un tout petit peu ? merci.

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2013 à 21:03
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Moi, je ne comprends pas et je ne connais pas. Alors, je veux comprendre et je veux connaitre, car des réactions contre le FER ici me montrent de par leurs auteurs qu’ils ne sont pas très différents des Shebab, de Boko Haram, des signataires par le sang, d’Al Qaida ...... qui se reclament tous de l’Islam. J’ai senti tout de suite, l’intolérance !!!!! Pourquoi tant de haine envers le FER. De mémoire, personne ne prend des otages, les exécute, des rançons ou bien ne s’entoure de genades pour se sacrifier et faire du mal à d’autres et se reclamer d’autre réligion que l’Islam. Je veux comprendre ! Je veux connaitre ! Ne me traiter pas comme le FER parce que je suis ignorant.

      Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2013 à 23:52, par le fer
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Mr CHARIG, Les communautés musulmanes ne peuvent ni condamner ni organiser des manifestations contres les actes dont vous citez. Puisqu’ils savent que la connaissance de l’islam par les terroristes est correcte. Ils ne font rien que leur prophète n’ait pas fait ou encouragé ses fidèles à faire. Le meurtre, le viol, l’assassinat, la décapitation, le massacre et le sacrilège de la mort pour réjouir le cœur des croyants étaient pratiqués et enseignés par Mahomet et observés par les musulmans à travers l’histoire.

      Répondre à ce message

      • Le 18 mars 2013 à 15:06
        En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

        Toi le fer, tu es vraiment un ignare et tu semble beaucoup têtu (pas au sens négatif du terme). Tu ne suis même pas l’actualité et tu te mets à débiter de telles incongruités à l’égard de la religion musulmane (car tu ne fais pas de différence entre cette religion de paix et l’intégrisme religieux qui existe partout y compris dans le christianisme). Tu continues d’être assez virulent comme si ton voisin de quartier musulman avait arraché ta femme. Je t’informe de ce qui suit car je considère que tu ne suis pas du tout l’actualité :
        1- Après les bévues du Pape Benoit XVI qui avait les mêmes préjugés que toi assimilant l’Islam à la violence au début de son pontificat, il a bien compris ses erreurs que ses disciples (proches cardinaux et même des journalistes fervents croyants) s’employaient, s’évertuaient ou se démêlaient à corriger sur les ondes (média de tout bord) à travers ces termes en résumés (et je peux vous en fournir des preuves enregistrées si tu en a besoin et en te supposant de bonne foi) : comprenez le cardinal Ratzinger (et là même on oublie qu’il est toujours Pape en ce moment) est un théologien et non un communicateur et il tient ces propos en enfilant sa soutane de théologien et non celle d’un Pape etc.

        2- Et pour se repentir et se faire pardonner par la communauté musulmane au monde qu’il a offensé à travers ses propos (auxquels il s’est dédit), il s’est bien rendu à la grande mosquée d’Istanbul (en Turquie) et fut le 1er Pape suivant l’histoire de la chétienneté à se déchausser et prier dans une mosquée. Si tu possèdes encore un brin d’honnêteté, tu dois pouvoir reconnaître que cela constitue un vrai symbole que tu ne comprendras jamais. Toi tu es encore en retard et ta haine que tu manifestes à l’encontre des musulmans bien perceptibles à travers tes propos incendiaires ne feront que ragaillardir les musulmans qui sont habitués à ces pamphlets qui sont le vécu quotidien pour beaucoup d’entre eux (surtout en occident).

        3- Cependant, fait paradoxal que tu n’aimerais pas entendre dire : sache que malgré cette animosité parfois très cruelle, la religion musulmane que tu pourfends avec véhémence en mettant tous tes sens à contributions, contre toute attente a le vent en poupe en occident (dans le pays des blancs si u veux) pendant que ta religion (le christianisme je suppose) est en dégringolade, en décrépitude (église de plus en plus vide lors des messes dominicales, seuls quelques personnes du 3ème âge y vont et j’en passe) et constitue de ce fait une casse-tête pour les avant-gardistes du christianisme (le Pape même et ses disciples)

        4- Une suggestion : tu pourras rechercher et prendre attache avec M. Tarick Ramadan sur le net en vue de rehausser votre niveau de connaissance envers l’Islam pour votre culture personnelle car celui actuel est beaucoup minable.

        5- Je tais volontairement certaines choses (et bien de faits véridiques) sur le christianisme que tu ne souhaiteras jamais entendre dire pour ne pas répondre au coup de patte de l’âne par un coup de pied.

        Merci de votre compréhension. Je m’excuse et pardonne-moi si certains de mes propos vous ont choqué.

        LPT

        Répondre à ce message

    • Le 17 mars 2013 à 13:22
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      c’est ainsi mon frere. personne ne pourra te repondre. quoi qu’on dise tout ce qui se passe est écrit dans les textes sacrés de l’islam. on ne peut pas le nier on ne peut pas condamner. l’islam une religion de paix et de tolérance. sans blague. voila pourquoi tous les pays soumis aux lois de l’islam vivent en paix comme le pakistan, l’égypte, l’arabie saoudite...... sans blague.

      Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 02:48, par Diane
    En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

    je suis catholique mais jaime bien ce que le cheick a dit cest vraiment un homme de Dieu.mais si bcp de musulmans suivaient vraiment son exemple plutot que de se taire lorsque des sectes islamiques brulent les eglises et tuent les chretiens le monde vivrait en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 11:36, par sidi
    En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

    pendant qu on prone la paix ,la tolerance, M fer veu emmene le desordr, la gèr.

    Répondre à ce message

  • Le 17 mars 2013 à 13:38
    En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

    le fer a raison pourtant je ne suis pas chretien . le fer a raison absolument . mais il ne faut pas le dire pour preserver la paix .

    Répondre à ce message

    • Le 18 mars 2013 à 13:57, par Nabi Kièra
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Le fer n’a aucunement raison. L’on peut ne pas être d’accord avec une religion, cela est normal. Mais se mettre à vilipender les tenants de cette religion et à insulter leur Prophète ? Quel droit a t-il pour se comporter ainsi à l’égard des musulmans. S’il se donne le droit de nous insulter, alors nous usons de ce même droit pour lui répondre. Les imbéciles n’ont pas de respect à exiger de nous. Nous sommes sur la défensive. Les idiots se trouvent aussi bien dans les rangs des musulmans que chez les autres. Ils provoquent et ensuite on criera au terrorisme. Il n’y a pas pire terroriste que le fer. Ceux qui allument le feu et trouble la quiétude des hommes sont les Compagnon de Satan, qu’ils soient musulmans ou non. Allah n’aime pas les provocateurs.

      Répondre à ce message

    • Le 18 mars 2013 à 14:16, par Nabi Kièra
      En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

      Le fer n’a aucunement raison. L’on peut ne pas être d’accord avec une religion, cela est normal. Mais se mettre à vilipender les tenants de cette religion et à insulter leur Prophète ? Quel droit a t-il pour se comporter ainsi à l’égard des musulmans. S’il se donne le droit de nous insulter, alors nous usons de ce même droit pour lui répondre. Les imbéciles n’ont pas de respect à exiger de nous. Nous sommes sur la défensive. Les idiots se trouvent aussi bien dans les rangs des musulmans que chez les autres. Ils provoquent et ensuite on criera au terrorisme. Il n’y a pas pire terroriste que le fer. Ceux qui allument le feu et troublent la quiétude des hommes sont les Compagnons de Satan, qu’ils soient musulmans ou non. Allah n’aime pas les provocateurs.

      Répondre à ce message

  • Le 18 mars 2013 à 18:44, par RECTOR
    En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

    Je ne prendrais meme pas la peine de repondre a le fer,toute religion a ses defauts,il ne se passe pas 1jour si on ne parle pas de pedophilie ou autres perversite ds une religion qe je ne citerais pas. les reactions de mes freres musulmans sur la toile sont normaux et comprehensible ! un vrai catholique ne laisserait personne insulte,salir,honnir et marcher sur le christianisme surtout si cette derniere argumente betement et aussi mechament qe le fer ! il ya des extremistes partout mais ils ne representent pas tout le monde !
    freres musulmans,le fer a une haine viscerale de notre religion pour des raisons que lui seul connait, sa cest un fait ! et rien ni personne ne peut le changer,alors ne ceder pas a la provocation, il repondra de ses actes comme chacun d’entre nous,le jour du jugement dernier. la illaha ilallah !

    Répondre à ce message

  • Le 28 mars 2013 à 13:25, par fan flex
    En réponse à : Cheick Boubacar Doukouré, guide spirituel, président du Conseil exécutif de ISESCO : « Prétendre travailler au nom de l’islam et tuer les autres est un paradoxe effarant »

    Q’ALLAH le tout puissant vous guide sur le droit chemin cheick boubacar doukouré cae vous l’honorer tout un pays. Le burkina n’est même pas cité parmis les grandes nations islamiques, mais voilà qu’un burkinabè a pu être président du conseil excécutif d’une organisation internationale. C’est vraiment une fièrté...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés