ON MURMURE : Abattage clandestin d’animaux : des bouchers aux arrêts

jeudi 14 mars 2013

Il a été rapporté à Kantigui qu’un boucher indélicat, longtemps recherché par la police, a été mis aux arrêts la semaine dernière. Celui-ci avait pour habitude de vendre dans les marchés de Ouagadougou, la viande d’animaux abattus clandestinement qu’il se ravitaillait dans les villages environnants.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Selon la source de Kantigui , le boucher s’est fait prendre dans la nasse lorsqu’il a été repéré par les éléments de la police en train de livrer des carcasses de mouton très tôt le matin. Il est revenu à Kantigui que cette saisie a permis aux forces de l’ordre de remonter jusqu’au receleur chez qui elles ont retrouvé huit carcasses de mouton enfouis chacun dans un sac de 50 Kg. Aux dernières nouvelles, ces personnes méditeraient sur leur sort à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO). Kantigui salue le professionnalisme des forces de l’ordre pour ce coup de filet et invite la population à une franche collaboration avec la police, afin de mette fin à l’abattage clandestin qui commence à refaire surface.

La 7e foire du fonio à Bomborokuy

Il est parvenu à Kantigui que l’Association pour le développement du département de Bomborokuy (ADDB) organise la 7e édition de la Foire du fonio et du niébé du 14 au 16 mars 2013, à Bomborokuy, province de la Kossi, sous le thème : « Inter-professionnalisation des acteurs de la filière ». Ce rendez-vous annuel des ressortissants de la région de la Boucle du Mouhoun et des associations-sœurs du Burkina, du Mali et de la Guinée, est avant tout, selon les organisateurs, un tremplin d’échanges fructueux entre producteurs, commerçants particulièrement impliqués dans la transformation de ces produits. Kantigui a également appris que d’importantes activités seront au menu de cette édition. Il s’agit entre autres, d’exposition-vente de fonio et de niébé, d’un concours d’art culinaire, de projections de films sur le monde agricole, d’une nuit culturelle du fonio, de la finale de la coupe du fonio. La cérémonie officielle sera présidée par le ministre d’Etat, ministre chargé des Relations avec les Institutions et des Réformes politiques, Bongnessan Arsène Yé.

Le lycée Sport-études du CERESSE/Burkina recrute

Il est revenu à Kantigui que l’Institut Planète Internationale Wend-Solom rouvre bientôt son recrutement au titre de l’année scolaire 2013-2014, à l’intention des élèves des classes de CM2 et de 6e. Les dossiers, dont une photocopie d’acte de naissance non légalisée et un certificat de scolarité, sont recevables à partir du jeudi 21 mars prochain au stade municipal de Ouagadougou, de 8h 00 à 13h 00.
Selon les précisions données à Kantigui, les candidats remplissant les conditions vont ensuite rivaliser au concours d’entrée au lycée Sport-études du CERESSE/ Burkina. Ce programme de formation dont le but est d’« aider les futurs footballeurs africains dans leur réinsertion sociale », est en marche depuis le 1er octobre 2012.

Vivement de l’eau pour le lycée provincial de Manga !

Kantigui a ouï dire que les élèves du lycée provincial Naaba Baongo de Manga ont observé une journée de grève de 24 heures, le lundi 11 mars 2013. En effet, les élèves du plus grand établissement d’enseignement secondaire de la "cité de l’Epervier", ont refusé de rejoindre les classes pour protester contre l’absence d’eau dans le lycée. A ce qui a été dit à Kantigui , l’établissement ne dispose pas de robinet à eau pour les élèves. Le forage en souffrance depuis longtemps attend toujours d’être réparé. Et le robinet situé au sein de l’administration ne permet pas aux élèves de s’en servir convenablement, en cas de besoin. Pourtant, a-t-on rapporté à Kantigui, la question de l’eau et bien d’autres problèmes avaient été soulevés par le bureau des élèves auprès de l’administration afin d’améliorer leurs conditions d’études. Mais, jusque-là, il n’y a pas eu un début de solution. C’est face à ce silence que les élèves ont décidé de donner de la voix en boycottant les cours, le lundi 11 mars dernier pour, disent-ils, réclamer, ne serait-ce que de l’eau potable. Convaincu que l’eau est source de vie, Kantigui ose espérer que l’administration du lycée entendra raison en trouvant une solution à ce problème

Débat sur la fiscalité de la presse

Kantigui qui a tendu l’oreille du côté de la Société des éditeurs de la presse privée (SEP) a appris que cette structure faîtière des journaux privés au Burkina Faso prépare son Assemblée générale. Prévue pour le 23 mars prochain, cette rencontre aux allures de congrès national, va se tenir sous le thème : « Renforcer les conditions de viabilité économique de la presse par une fiscalité appropriée ». Kantigui , qui suit de près les difficultés de trésorerie de certains promoteurs privés de médias au Burkina Faso, prend toute la mesure de ce thème ainsi que les grands débats que cela va susciter. Espérons que le patron de l’AG, le chef du gouvernement, Beyon Luc Adolphe Tiao, lui-même du métier, et son équipe, sauront être sensibles aux recommandations qui sortiront de ces échanges. Pour qu’enfin, le vieux débat sur la fiscalité des médias puisse connaître un dénouement heureux, pour l’épanouissement, sinon la survie, de la presse
privée.

La patronne du PAM en visite au Burkina Faso

Kantigui a ouï dire que la directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM), Ertharin Cousin, sera en mission au Burkina Faso du 13 au 15 mars 2013. Selon la source de Kantigui, l’humanitaire saisira cette occasion pour effectuer des visites de terrain afin de toucher du doigt les réalités de la sécuritaire alimentaire au « pays des Hommes intègres ». Elle visitera en deux jours quelques réalisations faites par la structure dont elle est la patronne. Cette visite permettra sans doute de booster les actions de lutte contre la faim engagées par le PAM et le gouvernement burkinabè.

Kantigui

Imprimer l'article

Messages

  • Il ya d’autres encore à Ouagadougou qui polluent l’environnement et dorment sur leurs deux oreilles . La police a du travail mais avec plus de moyen peut etre arrivera t elle a mettre fin à cette pratique qui n’honore nullement la ville de Ouagadougou.

    • Beaucoup de gens sont certainement morts de cancer et d’autres affections avec les eaux belles- maternelles qui nous empechent de respirer en profond. Les journalistes, tous des couilles- molles. Ils n’ en parlent pas. C’est des tueurs de cabris en cachette vous moyen. Honte a vous. Lui au moins il n’a tue personne, il n’ ; a vole personne. Meme si le cabri est malade, si tu bouts ca bien tu vas meme pas mourir. Arretez de nous bassiner avec des peccadilles quand des Guiros peuplenrt le Faso.

  • il ya de gros voleurs dans nos ministères et institutions. allez fouiller làbas pour arrêter les vrais voleurs de nos marchés publics et laissez les pauvres citoyens qui n’ont autre choix que se débrouiller. si ce boucher fait de l’abattage clandestin et après ??? Est il le seul à ne pas être en règle dans ce pays ?? ""Kantigui salue le professionnalisme des forces de l’ordre pour ce coup de filet"" Kantigui même déconne souvent avec des prises de position bizar quoi..

  • Ceux qui parlent de fait divers dans l’assassinat de Mlle Tiendrebeogo, voila le vrai fait divers. On abat des animaux clandestinement. C’est pas bien. Mais quand on libere des milos qui abattent leur bonne qu’ ils veulent violent et qui refusent, alors, de qui se moqueton ? Arretez de mal utiliseer la force publique alors que les vrais delinquents, on sait ou ils sont. Meme Guiro, qui peut evaluer le nombre que ces milliards en mon dans le systeme public a tues ? Pourtant on l’ adoube comme conseiler municipal, un peu comme cet autre voleur d’ urne, notre Damanas Pickass qu’ on rend encore plus grand en le faisant le tebguiere apres note teguiere nouveau. C’est la merde dans la gouvernance de ce pays..

  • queques carcasses ménent en prison des milliards ménent dans son salon les forces de l’ordre n’ont pas à se fatiguer pour taper sur les pauvres.
    Soigner la cause et chercher pourquoi ces bouchers ne tuent pas dans les abattoirs. et le jour de tabaski est ce le service vétérinaire passe dans toutes les maisons alors que ça depasse les milliers de carcasses pourront apeler ça abattage clandestin ?
    chère force de l’ordre il ya beaucoup à faire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés