Délestages : Il va falloir patienter jusqu’en avril

dimanche 10 mars 2013 à 21h24min

Le directeur général de la Société nationale burkinabè d’Electricité(SONABEL), Siengui Apollinaire Ki en compagnie de ses plus proches collaborateurs a animé un point de presse le samedi 09 mars 2013 à Ouagadougou. L’occasion pour lui de donner des informations sur les délestages récurrents ces derniers temps et de révéler les dispositions prises pour ramener la situation à la normale.

Délestages : Il va falloir patienter jusqu’en avril

Le 04 mars 2013, La Société nationale burkinabè d’Electricité(SONABEL) faisait savoir qu’un incident technique survenu sur la ligne d’interconnexion Bobo/Ouaga a rendu indisponible l’énergie en provenance de la Côte d’Ivoire pendant une journée et demie. Nombreux sont ceux qui se réjouissaient de la réparation de cette panne le mardi 05 mars qui devrait normaliser la situation. Malheureusement, la qualité de service est restée en deçà de la normale car des délestages sont constants ça et là pendant les heures de pointe.

C’est pour expliquer les raisons de ces délestages, que le directeur général de la SONABEL, Siengui Apollinaire Ki a convié la presse le samedi 09 mars 2013 à Ouagadougou. Selon lui, la SONABEL connait sur son réseau un déficit de l’ordre de 10 à 20 MW en fonction de l’évolution de la demande pendant les heures de pointe qui se situent à 11h, 16h et 19h30. « Pourtant notre partenaire ivoirien, qui connait également une situation difficile, n’arrive plus à nous fournir au-delà du minimum contractuel de 50MW malgré nos sollicitations », a-t-il ajouté.

En conséquence, la SONABEL a établi un programme de délestage indicatif qui sera publié dans les jours à venir dans la presse, afin que sa clientèle et l’ensemble des usagers de l’électricité puissent prendre leurs dispositions et minimiser les désagréments. Il a précisé que si dans une zone, il existe des coupures d’électricité en dehors du programme donné, il ne s’agit plus d’un délestage mais d’une panne. « Certaines sont des pannes qui pourraient être rapidement réparées si les services de la SONABEL en sont informés.

Les services de dépannage de la SONABEL se tiennent entièrement à la disposition de la clientèle au centre d’appel gratuit 80001130 ou encore au 50313720 », a-t-il indiqué. Toutefois, Siengui Apollinaire Ki a assuré que la situation devrait s’améliorer sensiblement à partir du mois d’avril avec la mise en service d’un nouveau groupe à la centrale de Komsilga et la fin des travaux de réparation de certains groupes en panne. Répondant aux questions des journalistes sur la dépendance électrique du Burkina envers la Côte d’Ivoire et les solutions à long terme, M.Ki a annoncé certains grands projets qui s’ils sont concrétisés permettront à sa société de répondre à la demande sans problème.

C’est ainsi qu’il a affirmé qu’à terme, la centrale de Komsilga va apporter d’ici à 2014, 90MW de plus et que l’interconnexion totale avec le Ghana devrait se faire d’ici à 2015. La centrale de Bobo 2 va bénéficier d’un renforcement qui va permettre d’ajouter 20MW à la production électrique. A côté de cela, le directeur général de la SONABEL, a évoqué les projets de centrales solaires, notamment à Zagtouli avec 30MW, 20 MW avec la société minière SEMAFO et l’interconnexion Burkina-Niger-Nigeria-Bénin. Un autre Barrage de la capacité de celui de Bagré est en étude à en croire Siengui Apollinaire Ki.

En attendant, le directeur général de la SONABEL a souhaité que les usagers en cette période de déficit aient des réflexes d’économie d’énergie dans l’utilisation rationnelle des appareils électriques. Cela permettra non seulement de réduire le coût des factures mais aussi d’augmenter la puissance disponible pour faire face à la demande.

Rapha ?l KAFANDO

Sidwaya

Messages

  • le problème c’est que nous ne sommes pas tous égaux devant cette situation car ce sont les zones pauvres qui sont chaque fois délestées alors que dans les zones huppées avec ses bunkers,le jus coule à flot 24h/24. c’est pas normal.

    • Ce n est pas vrai, les coupures sont légion dans les quartiers nantis aussi ! Mais comme les gens ont les moyens d avoir un groupe électrogene, ils souffrent moins des conséquences des coupures infligées par la SONABEL...

    • Il y a des choses que je veux comprendre. La Cote d’Ivoire prends des engagements vis a vis du Burkina pour lui fournir de l’électricité. Le Burkina contracte des prêts pour le service. Le Burkina dit a ses citoyens de faire l’effort d’accepter une augmentation des tarifs pour permettre le remboursement du prêt. Chose acceptée. Que l’on me dise si dans ce cas de figure les conventions internationales doivent être respectées. Si oui la CI aidera t-elle le Burkina a rembourser ses crédits ? Puisqu’il faut qu’il y ait consommation pour que la SONABEL puisse le faire. Qui supportera les intérêts sur le prêt ? Et les domages créés sur toute la chaine de production (industries, administration, commerce ménages...) pour les engagements non tenus par une partie qui doit les supporter en termes de droit ? je laisse tomber les aspects de service car cela peut relever du lux. L’étude de faisabilité de cette interconnexion a -elle été bien faite ? Il y a un réel problème dans cette affaire d’électricité car le problème est récurent.

    • ah ! ne te poses pas trop de questions,tu vas te faire mal à la tete inutilement. n’oublie pas que nos dirigeants mangent trop dans cette histoire.comme dans bien de secteurs de notre économie.

    • On veut construire Burkina Émergeant, alors qu’on a même pas d’électricité !

  • Tchrrrr !!! N’importe quoi, on continue avec les fameuses promesses de Salif. Mon oeil !!!

  • Le meme discours dpui une decennie. on avait dit q le probleme allait ce resoudre av l interconnexion bobo waga. que d mensonge. on est pa prevoyant d ce pays. pauvre d nous.

  • Dans votre programme de délestage là, mettez sur le même pied d’égalité tous les quartiers. On a des quartiers à ouaga où il n’y a jamais de délestage.

  • Privatisez cette boite de merde !

  • N’importe quoi...toujours les même balivernes qu’ils nous racontent. vous vous ne savez pas que la cote d’ivoire aussi a des consommateurs qu’ils doivent satisfaire ? il y a 3 4 ans c’était d’ici 2012 2013 plus de problèmes et maintenant c’est 2014 2015 c’est vraiment un grand n’importe quoi.c’ qui est sur tous les jours pour le voleur un jour pour le propriétaire et ça ne saurait tardé. et je vous le dis ce jour beaucoup de gens vont fuire laissé tous derrière eux...SONABEL a bon entendeur saluttt..........tchurrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr

  • que devient ce groupe qui a ete acheminé difficilement jus qu’au burkina ?ou meme des ponts ont ete renforcés pour permettre son passage ; ou est il ? vendu parait il

    • Ce groupe n’a jamais fonctionné parce que venu avec une panne qui nécessite plus d’un milliard pour être réparer. La cause est que la Sonabel l’a fait transité par la côte d’ivoire et le groupe est resté bloqué au port jusqu’à ce que l’emballage du groupe soit périmé et l’eau s’est infiltré dedans causant une panne.

    • De ces gens, je ne dirai plus rien. Quand nous serons
      totalemens immergés ils le seront avec nous ! Minables

  • que devient ce groupe qui a ete acheminé difficilement jus qu’au burkina ?ou meme des ponts ont ete renforcés pour permettre son passage ; ou est il ? vendu parait il

    • ehhh t’as pas entendu ? dans leur deal nos dealers se sont fait avoir parceque le vendeur les a bien eu,il parait que le moteur etait un moteur de bateau et le comble il était trop vieux. en fait une merde qui sera a jeter.

    • c’est ce vieux groupe gaté sans avoir servi qui est à Komsilga. Il aurait besoin de 2 milliards de nos francs de reparation pour ètre fonctionnel. Que du gachis. Il ya eu surement un sale deal autour de cette machine

    • Le défi énergétique fait ’il partie de l’objectif d’un Burkina émergent en 2015 ?? je rappelle que c’est dans 2 ans !

  • C’est l’ex DG de la SONABEL qui nous a mis dans cette situation. Au moment où il conduisait la société vers l’interconnexion, certaines voix avaient indiqué que ce n’est pas la solution. l’interconnexion est achevé avec la cote d’ivoire, le délestage continue.

    A présent on envisage aller vers le GHANA, comme si le ghana pouvait nous aidé. Ceux qui sont allé à ACCRA ces derniers mois savent que les délestages làbas sont pires qu’a OUAGA.

    Il ne faut pas rever. Meme le nigeria que l’on dit grand producteur d’électricité a des difficulté pour fournir l’électricité. Nous devons prendre notre destin en main et arrêter de compter sur les autres. Y’en a marre à la fin des groupes qui tombent régulièrement en panne.

  • Des voleurs oui mais Dieu ne dort pas. Il nya pa de regime etrenel.

  • Arrêtez de nous berner, de mentir. Simplement, vous êtes sans vision. Pour de tel secteur, il faut penser LONG TERME. Et vous faites payer des redevances quand même, même s’il y a dénie de service. Rien que du vol.

  • Où est passé le groupe électrogène acheté à des coûts de milliards et qui devait combler ce déficit ?

  • Tchurrrrrrrrrrrrrrrrrr ce sont les memes salades chaque année. Et la centrale de Komsilga ? a l’arrivee de cette centrale il avait été dit ici meme que "finit le delestage" . donc pour une fois arreter d’insulter notre intelligence. ces coupures sans cesse ne font que detruire nos appareils !!!

  • nous souhaitons vivement la suspension des pénalités de retard de paiement
    durant toute la période de délestage

  • Paix à son ame.bcp de courage à ses parents

  • Courage à la SONABEL

  • Cela fait plusieurs années que ce phenomèn perdure, La SONABEL a montrée ses limites, l’etat gagnerait en tranquilité si elle investissait dans l’energie solaire.
    Ne nous parlez plus de cout s’il vous plait, une marche de 1000 km commence par un premier pas alors aidez nous à vivre la canicule aussi agreablement que vous encaissez nos sous !!!!!

    • voila c’est sa construire un burkina émergent , des coupures, un groupe au cimetiere et une communication qui tient pas la route car chaque année c’est les memes mots ns comprendre, ns comprendre, arreter de dealer sur notre dos sinon un jour nous serons obligé de vous dealer a notre tour et ce sera amer et meme tres amer

  • c’est nous qui prenons les pots cassés, nos soient dirigeants du pays ne connaissent pas de coupures de courants, donc a tout un chacun de réfléchir et d’agir positivement la solution est simple et tout même si on va saigné il faut l’installation individuelle de plaques solaires Allah nous a donné le soleil a gogo donc profitons.

  • bla bla bla donnez le programme de delestage

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés