RENCONTRE GOUVERNEMENT/ SYNDICATS DE 2012 : Les syndicats dénoncent les reports de rendez-vous

jeudi 7 mars 2013 à 19h57min

Suite aux ajournements de la rencontre gouvernement/syndicats portant sur le cahier des doléances du 1er mai 2012, les organisations syndicales, regroupées au sein de l’Unité d’action syndicale (UAS), ont convié la presse, le mercredi 6 mars 2013, à la Bourse du travail à Ouagadougou. L’objectif était de dénoncer les « tergiversations » du gouvernement et situer ses responsabilités dans le retard des négociations.

RENCONTRE GOUVERNEMENT/ SYNDICATS DE 2012 : Les syndicats dénoncent les reports de rendez-vous

La rencontre annuelle gouvernement/syndicats sur le cahier des doléances du 1er mai 2012, initialement prévue pour le 18 décembre 2012, a été reportée une première fois pour le 25 février 2013 et ensuite, pour la mi-mars 2013. Une situation que déplore l’Unité d’action syndicale (UAS) qui, au cours d’un point de presse, tenu le mercredi 6 mars 2013, a dénoncé les « tergiversations » du gouvernement à honorer ses engagements et l’a invité au respect du contenu du dialogue social prôné au Burkina Faso. « Nous voulons, à travers cette rencontre, informer les travailleurs que le retard constaté dans le déroulement de la rencontre annuelle de 2012 est imputable au gouvernement », a indiqué le Secrétaire général adjoint (SGA) de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B), Bassolma Bazié. Pourtant, a-t-il souligné, les préoccupations des travailleurs sont pressantes et les réponses se veulent être également urgentes et conséquentes.

Les doléances soulignées par le SGA de la CGT-B portent essentiellement, sur la relecture de la grille indemnitaire, les manquements à la liberté syndicale liés aux licenciements abusifs des délégués syndicaux. Concernant la prime d’ancienneté des travailleurs de l’Office national des télécommunications (ONATEL), le président du mois de l’UAS, Paul Kaboré, a décrié l’attitude « complaisante » du gouvernement. Cependant, il a salué l’ouverture d’esprit du nouveau directeur général de la structure qui a permis de trouver un accord avec le Syndicat national des télécommunications (SYNATEL). Toutefois, celui-ci a interpellé le gouvernement à veiller à l’application des textes. En outre, a regretté M. Bazié, les reports de la rencontre gouvernement/syndicats risquent d’empiéter sur les préparatifs du 1er mai à venir.

Asdara SAWADOGO

Messages

  • Bonjour la réssite du dialogue social est prioritairement fondé sur la sincérité et le respect de la parole donnée. Le gouvernement burkinabé dans son sens le plus large doit en tenir compte s’il voudrait faire faire du dialogue un outil d’approfondissement de sa democratie. l’uniformisation d’une grille salariale répond à l’équité en démocratie !!!!!

  • Aujourd’hui, les travaileurs souffrent trop. Il faut forcer le gouvernement à satisfaire nos revendications. ce gouvernement n’entend pas la voix du dialogue ! ça fait combien de temps qu’on parle de relecture des grilles indemnitaires. Aujourd’hui, l’heure n’est plus aux négociations mais à la lutte. Sans lutte, on ne peut rien avoir avec ce regime !

  • nous voulons tous les même salaire avec les policiers, les agents de santé,....sinon ???????????

    • mister parker si tu veut le salaire du policier dépose ta blouse et va voir le ministre pour une kalasch en vue d’aller faire front aux délinquants sur la route de po, fada, kaya et en pleine ville a ouaga sois fière de ce que tu es ta vue la police mais ta choisie la sante tu na pas de strategie de negociation toi

  • Tapez votre texte ici.O M nous sommes fatigue’s du statut particulier des enseignants qui tarde toujours

    • LORS DES NEGOCIATIONS, IL NE FAUT PAS QUE LES SYNDICATS OUBLIENT LE RECLASSEMENT DES CONSEILLERS PEDAGOGIQUES DE L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE DECIDE PAR LE GOUVERNEMENT MAIS OUBLIE PAR CE DERNIER PENDANT L’ACALMIE POLITIQUE

  • LORS DES NEGOCIATIONS,IL NE FAUT PAS QUE LES SYNDICATS OUBLIENT LE RECLASSEMENT DES CONSEILLERS PEDAGOGIQUEQUES DE L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE DECIDE PAR LE GOUVERNEMENT MAIS OUBLIE PAR CE DERNIER LORS DE L’ACALMIE POLITIQUE

  • N’OUBLIEZ PAS LE RECLASSEMENT DES CONSEILLERS PEDAGOGIQUES DE L’ENSEIGNEMENT SECONDAIRE

  • je pense que les syndicat eux-mêmes sont les plus flous dans ces négociations. les vrais problèmes ne sont pas posés avec rigueur. voilà pourquoi l’on assiste à une très grande disparité des salaires (cas de la fonction publique), la lenteur dans le processus . quant au gouvernement, nous savons qu’il ne veut rien lâcher tant qu’il y a de pression (raisonnée). nous voulons une équité dans les traitement salariaux

  • MISTER PARKER TU N’A AUCUNE STRATÉGIE DE LUTTE SOIS FIÈRE DE CE QUE TU ES ET LAISSONS LES SYNDICATS LUTTER POUR TOUS LES BURKINABÉS SANS DISTINCTION AUCUNE

  • L histoire nous renseigne que ce regime n a jamais facilite la tache des travailleurs. Sans menace, il ne cede rien. Pourquoi negocier avec un regime qui n a aucun respect pour son interlocuteur alors qu on dispose d une arme efficace contre lui. Si ca ne va pas, descendons dans la rue et on appreciera.

    • c’est facile à dire si on ne creuse pas la tête vers la réflexion. descendons dans la rue pour donner quelle culture civique à nos frère, sœurs et enfants. pourrons nous tout obtenir par cette solution. Et si on obtient rien de cette façon, qu’est-ce qui nous reste ????

  • il faut éviter de s’agiter pour cela et garder la tête froide pour renforcer les argumentaires. le gouvernement n’est pas encore sorti de la campagne avec les tractations pour placer les maires. je crois qu’il faut donner au gouvernement le temps de revenir à la table de négociation dans une sérénité d’esprit. n’oubliez surtout pas que le nouveau locataire du MFPSS doit véritablement maitriser les dossiers qui sont assez brûlants. Je crois que la rencontre se tiendra après le 1er mai.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés