CIRCULATION ROUTIÈRE À BANFORA : Vivement des balises sur la colline de Kossara

vendredi 1er mars 2013 à 15h50min

Un accident de la circulation s’est produit, le samedi 23 février 2013, au niveau de la colline de Kossara, sur la RN 7, à la sortie de la ville de Banfora vers Niangoloko. Des trois occupants du véhicule, seul le chauffeur se plaignait de douleurs.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CIRCULATION ROUTIÈRE À BANFORA : Vivement des balises sur la colline de Kossara

Il a été transporté par les services de secours au Centre hospitalier régional (CHR) de Banfora. L’accident s’est produit aux environs de 18 heures, selon des témoins. En provenance de Bobo-Dioulasso avec pour destination Abidjan en République de Côte d’Ivoire, le camion semi-remorque vrombissait sous 40 tonnes de dolomite.

La machine ne semblait pas supporter la charge qu’elle tractait. C’est après avoir atteint le milieu de la colline de Kossara, que le moteur a lâché, à en croire l’un des occupants. Munis d’un bois taillé servant de cale, les apprentis vont alors mettre les bouchées doubles pour freiner la marche arrière forcée du camion. D’après plusieurs témoignages, le moteur aurait faibli, alors que le camion était en pleine montée, et la réaction du chauffeur dans la sélection des vitesses aurait été tardive.

Selon des avertis du volant qui ont suivi la scène, l’inexpérience du chauffeur pourrait être à l’origine de cet accident. Il en serait à son deuxième en l’espace de deux voyages, a-t-on appris sur place. C’est donc après une dizaine de mètres de marche à reculons, que l’ensemble articulé est allé se fracasser sur le bas-côté droit de la voie.

Cet accident est le premier du genre le long de cette colline durant l’année 2013, mais en 2012 quatre cas similaires s’étaient produits au même endroit. Les routiers sont donc invités à observer la plus grande prudence et surtout à avoir de bons engins pour attaquer cette montée. Au regard du danger que représente cette colline, il est vraiment temps que des balises de signalisation et de protection soient installées eæn ces lieux.

Il ne faudra pas attendre l’irréparable pour venir en pompier.

Mamadou YERE

(AIB-Comoé)

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés