Fixation de prix des hydrocarbures : Ils ont poussé le génie dans les réflexions et les résultats

mardi 26 février 2013 à 21h31min

Courant février 2013, des acteurs peu ou prou impliqués dans le domaine des hydrocarbures au Burkina Faso se sont réunis à Ouagadougou et Bobo-Dioulasso pour réfléchir sur la fixation de leurs prix. A terme, beaucoup de propositions ont été faites parmi lesquelles certaines seront immédiatement appliquées. L’initiative de la rencontre est venue du Comité interministériel de détermination des prix des hydrocarbures (CIDPH).

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fixation de prix des hydrocarbures : Ils ont poussé le génie dans les réflexions et les résultats

Les hydrocarbures sont, sans conteste, une nécessité pour le rayonnement de l’économie nationale. C’est à ce titre que le Premier ministère, avait, courant 2012, réuni journalistes, syndicats, acteurs des hydrocarbures… autour d’une table pour se pencher sur toutes les questions y relatives. Ce conclave, tenu pendant une semaine à Bobo-Dioulasso a permis d’élaborer un rapport de 35 pages sur la structure des prix des hydrocarbures au Burkina Faso : Etat des lieux et perspectives. Le document passe en revue le mécanisme d’extraction, d’acheminement…
jusqu’à la fixation du prix des hydrocarbures, aussi bien au Faso que dans la sous-région ouest-africaine. Au sortir de la rencontre, l’idée d’un réseau de journalistes avait été glanée, et qui devait réfléchir sur une stratégie et un plan de communication du Comité interministériel de détermination des prix des hydrocarbures (CIDPH). Ce qui fut fait. Composé de six journalistes de médias privé et public, ils ont réfléchi et élaboré une stratégie de communication « un peu plus » participative. Le document a été présenté et validé le 8 février dernier à Ouagadougou. L’équipe de CIDPH et bien d’autres acteurs se sont déportés la semaine suivante à Bobo-Dioulasso pour apporter des propositions et faire des suggestions au rapport provision de 2012. Scindés en trois groupes, le premier a réfléchi subséquemment sur le prix du gaz, le prix CAF…. Le deuxième groupe s’est penché sur le prélèvement communautaire et le troisième, sur les marges, les marges importateurs, les marges transports, distributeurs, détaillants…

Il s’agissait, selon le secrétaire général du Premier ministère Youma Zerbo, d’apprécier la pertinence et la justesse des questions relatives à la fixation des prix des hydrocarbures. « Ces études permettront d’approfondir les pistes déjà existantes. Il faut cependant reconnaitre qu’il y a beaucoup de complexités dans les questions d’hydrocarbures. Il faudra alors les examiner avec plus de responsabilité afin d’éviter à l’Etat des subventions de plus en plus élevés. C’est une question de survie », a-t-il laissé entendre. Quant aux conclusions, le CIDPH examinera celles qui peuvent être appliquées dans l’immédiat dans le cadre du réajustement au niveau des différentes structures des prix des hydrocarbures. Certaines propositions ne sont pas applicables, et le secrétaire général d’informer : « Nous allons continuer la réflexion avec les acteurs afin de voir jusqu’où nous pouvons avoir de consensus ». Ce qui est sûr, a-t-il indiqué, le CIDPH continuera à travailler, à valoriser les propositions, mais surtout il veillera au réajustement des prix des hydrocarbures au Burkina Faso.

Bassératou KINDO

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés