INSTITUT IMAGINE  : 10 ans d’une imagination utile

samedi 23 février 2013 à 12h01min

Mis en route en 2003 à l’initiative du cinéaste Burkinabè Gaston Kaboré, l’Institut Imagine fête, cette année, son dixième anniversaire. Un événement que les organisateurs ont placé sous le signe de la réflexion constructive, à travers la problématique du « don de l’Afrique au monde ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
                                           INSTITUT IMAGINE 	 :       10 ans d’une imagination utile

Institut international de perfectionnement et de formation continue aux métiers du cinéma, de la télévision et de l’audiovisuel, ‘’Imagine’’ a trouvé toute sa place dans le domaine qui est le sien.

A savoir l’accompagnement des acteurs de l’image et du son vers une plus grande professionnalisation. D’où la pertinence de ce complexe bâti sur 2900 m2 dans la capitale du cinéma africain.

Mission bien remplie puisqu’en une décennie de théorie et de pratique, la structure a formé plus de 700 professionnels en provenance de 26 pays. Grâce notamment à la qualité de ses programmes d’enseignement, qui fait appel à une expertise riche et variée.

Menu de choix pour un anniversaire

Pour marquer ces dix ans de cheminement, le comité d’organisation a misé sur des activités de haute portée académique et intellectuelle.

C’est le cas de l’exposition intitulée « le don de l’Afrique au monde ». Et qui se déroule dans le prolongement de l’exposition « ce que nous devons à l’Afrique », présentée d’octobre 2010 à janvier 2012 à Grenoble en France.

Sur place, on y découvre des documents d’histoire tels que celui relatif à la Charte du Mandé encore appelée Charte de Kourounka Founga et qui est considérée à l’heure actuelle comme l’une des premières constitutions de l’histoire de l’humanité. Il y a également des écrits sur l’esclavage et la traite négrière…Bref un retour studieux aux sources de la mémoire collective.

Réflexions dynamiques et inclusives

Autre temps fort de ces retrouvailles, c’est le colloque orienté encore une fois sur les différents apports de l’Afrique au monde. En provenance d’Europe et d’Afrique, les intervenants sont d’éminents intellectuels qui ont fait leurs preuves.

A l’image du philosophe burkinabè Mahamadé Sawadogo, des égyptologues Yoporéka Somet et Cheik M’Baké Diop.

L’ethnologue Jean Guibal, l’archéologue Lassina Simporé, ou encore l’historien Olivier Cogne sont également des personnalités dont la contribution est attendue pour enrichir les débats.

Quant à l’avenir du cinéma, il ne sera pas en reste puisque deux panels lui sont consacrés. L’un sur le futur de l’enseignement du cinéma, et l’autre sur « cinéma et action sociale, à travers la place du cinéma documentaire dans l’élargissement des espaces de libertés d’expression, de création et de diffusion ».

Enfin, il est prévu le ‘’imagine Fespaco Newsreel’’, qui sera à sa troisième édition.

C’est un concept qui permet à 70 professionnels de différents pays de produire, de tourner, puis de monter et diffuser une émission informative et professionnelle qui tourne autour de l’ambiance générale du Fespaco.

Juvénal SOME

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés