Au coin du palais : Il retrouve son bœuf une année après

mercredi 20 février 2013 à 01h54min

En 2011, ST perdait deux de ses bœufs. Une année plus tard, Il retrouve un de ses deux animaux dans le troupeau de KF. Des négociations pour entrer en possession de son bœuf sont restées infructueuses. C’est alors que ST saisit la justice, laquelle s’est penchée sur la question à l’audience du jeudi 7 février 2013 à Dédougou dans le Mouhoun. Le tribunal correctionnel qui a tranché l’affaire, a trouvé que KF vouloir s’emparer du bœuf. Il l’a alors condamné à payer la somme de 500 000 FCFA à ST, propriétaire du bœuf pour avoir gardé l’animal par devers lui, pendant une année. Le tribunal a néanmoins débouté ST qui avait souhaité que KF lui restitue l’autre bœuf dont il n’a pas les traces.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

5 ans de prison ferme pour abus de confiance et escroquerie

A.B. employé comme berger par D.K. et M.S., a été traduit devan le Tribunal de grande instance de Gaoua dans le Poni, ce mardi 19 février 2013, pour abus de confiance et escroquerie. En effet, A. B. vendait les bœufs qui lui étaient confiés à d’autres personnes en se réclamant à tort, propriétaire du troupeau. Sur le champ il propose aux acheteurs de leur rendre service en les gardant dans son parc contre certains frais comme les frais de vaccination et autres. Ainsi, plus de 5 personnes sont tombées dans son filet. Il a même vendu l’ensemble du troupeau de 29 têtes en début d’année à un entrepreneur venu de Ouagadougou pour la supervision d’un de ses chantiers à Gaoua. Le tout à 3 675 000 FCFA.

Et A.B. d’informer ses employeurs d’avoir été victime de vol. Il aurait même pris des frais avec certaines de ses victimes pour la recherche des bêtes qu’il dit avoir égarées. Devant les juges A.B. a fini par reconnaître les faits à lui reprochés. Il a néanmoins accusé un de ses patrons, D.K. de n’avoir pas respecté ses engagements en ce qui concerne le paiement des frais d’entretien du cheptel. Mais D.K. a rejeté ses accusations. Le parquet a qualifié les faits d’abus de confiance et d’escroquerie et a demandé 5 ans de prison ferme pour A.B. .Il a aussi requis le paiement des biens réclamés par les différentes victimes. Le verdict a été fixé au 26 février 2013.

Karim BIKIENGA (Gaoua) et
Kamele FAYAMA (Dedougou)

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés