Démission du pape Benoît XVI : La réaction des évêques du Burkina et du Niger

vendredi 15 février 2013 à 00h07min

Message des évêques de la Conférence Episcopale Burkina-Niger à l’Eglise de Dieu au Burkina Faso et au Niger à propos de la renonciation du Pape Benoît XVI à sa charge pontificale

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Démission du pape Benoît XVI : La réaction des évêques du Burkina et du Niger

Fils et filles de l’Eglise Famille de Dieu au Burkina Faso et au Niger, nous, vos évêques, pasteurs des portions du peuple de Dieu qui nous sont confiées, réunis en assemblée plénière ordinaire au Centre saint Martial de Bam dans le diocèse de Ouahigouya, vous adressons nos salutations de pères et de pasteurs.

Chers fils et filles de l’Eglise Famille de Dieu, nous avons tous appris avec grande surprise la nouvelle de la renonciation du Pape Benoît XVI à sa charge pontificale. Cette nouvelle, diversement comprise par les fils et filles de l’Eglise et par certains observateurs, a suscité en chacun des sentiments de stupeur, de désarroi, d’inquiétude et ne cesse de troubler nos cœurs et nos esprits.

Bien que cela ne soit pas fréquent et qu’il faille remonter loin, même très loin dans l’histoire de l’Eglise pour vivre un événement du genre, la renonciation du Pape à sa charge n’est pas un fait nouveau dans la vie de l’Eglise. En effet, en 1294 un événement semblable avait déjà marqué la vie de notre Eglise.

Si nous nous référons à la législation ecclésiale, nous notons que le canon 332 § 2 du Code de droit canonique aborde la question de la renonciation possible du Souverain Pontife à sa charge. Il est donc prévu que lorsque les conditions humaines ne permettent plus au Pape d’exercer sans trop de difficultés sa charge de successeur de saint Pierre, celui-ci puisse y renoncer.

Dans le message par lequel il nous a communiqué sa décision de renoncer à sa charge pontificale, Benoît XVI s’exprime en ces termes : « Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à plusieurs reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien […]. Dans le monde d’aujourd’hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions de grande importance pour la vie de la foi, pour gouverner la barque de saint Pierre et annoncer l’évangile, la vigueur du corps et de l’esprit est aussi nécessaire, vigueur qui, ces derniers mois, s’est amoindrie en moi d’une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m’a été confiée. »

Ces derniers temps, les médias nous ont donné l’image d’un Pape fatigué, physiquement diminué mais qui continue à assumer ses responsabilités avec courage et lucidité. C’est dans cette lucidité qu’il nous a tous surpris par l’annonce de sa renonciation, sentant que son état physique ne lui permet plus d’être au service de l’évangile et de l’Eglise avec la même vigueur d’antan et la même efficacité.

Chers fils et filles de notre Eglise Famille de Dieu, en ces moments d’interrogations et en cette année de la foi, nous vous invitons à la sérénité et à l’accueil de la nouvelle dans la foi et l’espérance. Le Seigneur a bâti son Eglise sur une pierre solide et il n’y a pas lieu de paniquer. Ne nous laissons surtout pas tromper par certaines interprétations tendancieuses de cet acte. C’est librement et volontairement que Benoît XVI a décidé de renoncer à sa charge. Rendons grâce à Dieu pour ce qu’a été le ministère du Pape Benoît XVI.

Nous vous invitons encore à la prière pour lui afin qu’il jouisse d’une retraite féconde. Ensemble, en ce saint temps de carême, de manière individuelle ou communautaire, redoublons d’efforts dans la prière et le jeûne pour que l’Esprit Saint qui gouverne l’Eglise donne de nouveau à celle-ci un pasteur selon le cœur de Dieu.
En vous confiant à la sollicitude maternelle de la Vierge Marie, nous vous restons unis dans la prière.

Vos évêques

Son Excellence Mgr Séraphin François ROUAMBA, archevêque de Koupéla
Son Excellence Mgr Philippe OUEDRAOGO, archevêque de Ouagadougou
Son Excellence Mgr Paul OUEDRAOGO, archevêque de Bobo-Dioulasso
Son Excellence Mgr Joseph SAMA, évêque de Nouna
Son Excellence Mgr Lucas Kalfa SANOU, évêque de Banfora
Son Excellence Mgr Joachim OUEDRAOGO, évêque de Koudougou
Son Excellence Mgr Der Raphaël DABIRE, évêque de Diébougou
Son Excellence Mgr Jude BICABA, évêque de Dédougou
Son Excellence Mgr Justin KIENTEGA, évêque de Ouahigouya
Son Excellence Mgr Gabriel SAYAOGO, évêque de Manga
Son Excellence Mgr Modeste KAMBOU, évêque de Gaoua
Son Excellence Mgr Pierre Claver MALGO, évêque de Fada N’Gourma
Son Excellence Mgr Prosper KONTIEBO, évêque de Tenkodogo
Son Excellence Mgr Léopold Médard OUEDRAOGO, évêque auxiliaire de Ouagadougou
Son Excellence Mgr Laurent LOMPO, évêque auxiliaire élu de Niamey
Père Joseph Clochard, administrateur diocésain de Dori

Abbé Eloi BAMOGO, vicaire général de Kaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 février 2013 à 18:15, par sidwata
    En réponse à : Démission du pape Benoît XVI : La réaction des évêques du Burkina et du Niger

    Merci de l envoi rapide de ce message qui nous reconfortera car il y a trop d interpretation dans cette affaire.
    Dieu benisse l eglise famille

    Répondre à ce message

  • Le 14 février 2013 à 11:22
    En réponse à : Démission du pape Benoît XVI : La réaction des évêques du Burkina et du Niger

    Merci pour votre prompte réaction chers pères Evêques ; votre message nous donne plus du courage. Allez chers frères et soeurs d’une même famille de Dieu prions et soyons tous unis car notre Dieu a bâti son église sur une pierre solide et il vaincra Amen !

    Répondre à ce message

  • Le 14 février 2013 à 12:50, par Alexio
    En réponse à : Démission du pape Benoît XVI : La réaction des évêques du Burkina et du Niger

    Au moins le premier Pape a lance une contre attaque sur la pedofilie dans l eglise .Malheureusement l afrique n a pas ete concerne. Ici en Europe il est controverse par d autres medias voyant lui son passe avec le regime naziste comme incompatible avec le titre du pape. D apres Paris Match,traumatise par la fin du regne du regne papal de Jean-Paul 2,qu il voulait plus repeter le meme sort en son temps. Un Pape reduit par la maladie jusqu a sa mort. L abdication serait un element novateur et modernisant pour le Vatican d apres ce journal.

    Répondre à ce message

    • Le 14 février 2013 à 14:19
      En réponse à : Démission du pape Benoît XVI : La réaction des évêques du Burkina et du Niger

      (En réponse au message posté par Monsieur Alexio) Salut. Je n’ai pas résisté à la tentation d’une simple curiosité : combien de journalistes croyants catholiques et pratiquants y a-t-il à Paris Match pour que ce journal se livre à une telle lecture de la démission annoncée du Pape ? Ce journal ferait nettement mieux de rédiger des articles pointus sur la loi concernant le mariage pour tous, puisque cela constitue la dernière trouvaille récréative de notre cher Coq Gaulois et ses poussins, récréation d’autant plus passionnante qu’elle masque la réalité de la tourmente économique, véritable casse-tête chinois pour les Français. Si Benoît XVI avait été traumatisé par la fin de règne papal de Jean-Paul II, n’aurait-il pas mieux fait de refuser le choix des Cardinaux le 5 avril 2005, ou encore de ne l’accepter qu’à la condition de savoir avec certitude la façon dont il finirait ses jours ? Cher Alexio, votre capacité de discernement vous permet de ne pas souscrire à ce commentaire oiseux de Paris Match, journal éminemment respectable quand il se met au sérieux pour ne pas divertir la galerie ! Sans rancoeur ! Que Dieu vous bénisse.

      Répondre à ce message

  • Le 14 février 2013 à 14:34
    En réponse à : Démission du pape Benoît XVI : La réaction des évêques du Burkina et du Niger

    Très belle réaction des Evêques de la Conférence Episcopale Burkina-Niger, même si on l’attendait plus tôt ! Dommage que les gens se laissent ballotter par des soi-disants spécialistes qui ne connaissent rien à la vie de l’Eglise ou au droit canonique . A écouter certains journalistes et médias qui ne savent même pas faire la différence entre les titres des cardinaux et des simples évêques, ou qui croient que l’élection du Pape répond à des impératifs ou à des critères géopolitiques, on ne peut que se tromper. Hommes de bonne volonté et chercheurs de la vérité, fidèles catholiques, pour ce qui concerne les histoires de l’Eglise, mieux vaut écouter la voix des pasteurs légitimes que les élucubrations des faux-prophètes, les révélations mal inspirées des illuminés de tout bord. S’il y a des non-dits dans la démission du Pape, patience -c’est la vertu des sages : l’histoire se chargera de lever tous les doutes, surtout que l’Esprit Saint ne dort pas, même s’il y en a qui croient pouvoir l’endormir pour imposer LEUR vérité ! Prions pour l’Eglise, on ne gagne rien à la critiquer sinon la mauvaise joie des méchants !

    Répondre à ce message

  • Le 14 février 2013 à 17:46, par bill
    En réponse à : Démission du pape Benoît XVI : La réaction des évêques du Burkina et du Niger

    Au pape de decider ce qu’il veut,mais les europeens eux meme qui pretendent aimer le pape en prouvent le contraire en votant le mariage pour tous.
    j’ai honte pour des gens qui se disent chretiens aller voter des moutonneries de ce genre.
    Alors que Dieu leur avait envoye des verses clairs dans la bible consernant la raison qui a entraine la destruction de sodome et gomore.
    Qu’il reccidive,ils trouveront que le seigneur des cieux et de la terre et dur en chatiment et c’est lui qui merite d’etre craint.
    Que la malediction de Dieu soit sur les injustes,qui ont eux meme eut la vie a travers un homme et une femme et qui encourage le mariage pour tous au nom d’une bidonnerie de liberte.

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2013 à 15:06
    En réponse à : Démission du pape Benoît XVI : La réaction des évêques du Burkina et du Niger

    je sais une chose : aujourd’hui l’EUROPE avec "son mariage pour tous" ne souhaite pas un pape conservateur. donc pas d’llusions pour un pape africain qui pronera un retour aux principes bibliques conservateurs. je suis pas catholique de confession mais je demande aux pretres catholiques africains de tenir bon car nous risquons d’avoir un pape à l’image de l’Europe, un pape moderne , flexible. un danger pour l’église toute entière. si un jour l’église par la bouche d’un pape accepte le mariage gay, il ne faudra pas s’étonner que certaines personnes fassent appel à la charia. c’est simple

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés