Infrastructures d’enseignement au Burkina : La Turquie au rang des partenaires

mardi 12 février 2013 à 23h25min

A travers la Fondation de solidarité d’aide aux peuples africains (FOSAPA), la Turquie a mobilisé plus de quatre milliards de francs CFA pour la construction d’infrastructures éducatives dans notre pays. De ces infrastructures, figure en bonne place le Lycée privé Médina situé à Ouaga 2000. Bâti sur une aire de quatre hectares, cet établissement a été inauguré le 7 février 2013 à Ouagadougou par le ministre des Enseignements secondaire et supérieur, Moussa Ouattara.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Infrastructures d’enseignement  au Burkina : La Turquie au rang des partenaires

La FOSAPA a implanté son siège social pour la zone Afrique de l’Ouest à Ouagadougou. Ce qui, peut-on dire, témoigne de l’importance toute particulière que la Turquie accorde à ses relations avec notre pays. Cette exemplarité n’est pas passée inaperçue à la cérémonie du jour. En effet, dira le ministre Moussa Ouattara, « au nom du gouvernement du Burkina Faso, j’exprime la fierté et l’honneur faits à notre pays qui abrite le siège social de la FOSAPA zone Afrique de l’Ouest ». Mieux, cette fondation est animée, dit penser le ministre Ouattara, « par des hommes et des femmes à grand cœur qui ont une attention à l’endroit de leur prochain ».

Cette attention se manifeste dans plusieurs domaines dont celui de la santé, de l’assistance sociale, de l’éducation, comme en témoigne le Lycée privé Médina et bien d’autres. Et l’occasion qu’offre cette cérémonie d’inauguration a été saisie par le ministre Ouattara pour exprimer sa satisfaction à l’endroit de la FOSAPAA. De vive voix en effet, le ministre des Enseignements secondaire et supérieur dira, « ma satisfaction est grande aujourd’hui, au regard des réalisations faites dans le domaine de l’offre éducative par la construction d’infrastructures scolaires où l’enseignement est gratuit ». Et le comble de la satisfaction du ministre, tient au fait que l’établissement a l’ensemble des enseignants dont il a besoin.

Le renforcement des relations Ankara-Ouagadougou, grâce à la FOSAPA

L’occasion a aussi été saisie par le ministre pour inviter la FOSAPA à entrer en collaboration avec son département dans le cadre d’une convention de partenariat. En effet, dira le ministre, « j’ai invité la FOSAPA à approcher mes services techniques en vue de la signature d’une convention ». Cette convention devra permettre, à écouter le ministre Ouattara, d’orienter l’accompagnement de son département au profit du lycée.

A écouter l’Ambassadeur de la 16è puissance mondiale, Aydin Sefa Akay, en plus du fait que ses compatriotes hommes d’affaires s’intéressent de plus en plus au marché burkinabè, la Turquie entend investir davantage à travers notamment la FOSAPA, dans l’industriel et l’éducation les années à venir au Burkina Faso. Mais précise le diplomate, il s’agit d’investissements dans le cadre de relations bilatérales sur fond du principe de gagnant-gagnant. L’Ambassadeur Akay a également saisi l’occasion pour indiquer que les élèves du Lycée Médina qui, après le Baccalauréat, le souhaiteraient, pourront continuer leurs études dans des universités turques.

La FOSAPA a mobilisé, à en croire son président Mehmet Targal qui dit avoir fait près de quatre ans au Cameroun avant de venir au pays des hommes intègres, la somme de 4 200 000 000 FCFA pour la construction d’infrastructures, notamment éducatives, à Ouagadougou. Et de citer au titre de ces réalisations en plus du Lycée Médina, un orphelinat, un internat filles, une mosquée en construction et un bâtiment administratif R+1 qui devra bientôt pousser. Son souhait est que les relations entre le Burkina Faso et son pays prennent plus d’ampleur ; ce qui, sans doute permettra à sa fondation d’intensifier son intervention dans notre pays. L’occasion était également belle pour M. Targal de remercier la Mairie de Bogodogo qui a offert les quatre hectares pour la construction du lycée à l’honneur ce jour.

Le Lycée privé Médina, un cadre de vie et d’éducation

Aux élèves de l’établissement, le ministre lance, « votre avenir se joue dès maintenant, mettez donc à profit votre passage dans ce magnifique cadre de vie et d’éducation pour vous former de la façon la plus complète possible dans la discipline ». En effet, ces élèves, en plus de bénéficier de la gratuité des enseignements, sont tous internés sans frais.

Pour le directeur du Lycée privé Médina, Abdou Rahamane Ouédraogo, l’inauguration ce jour de son établissement qui a ouvert ses portes à la rentrée scolaire 2008-2009, marque la reconnaissance officielle et tout l’intérêt que les autorités en charge de l’éducation accordent à la FOSAPA et à ses réalisations dans notre pays. A ce jour, l’établissement compte 178 élèves tous internés.

Bien que des matières islamiques y soient enseignées, le lycée Médina n’accueille pas que d’élèves musulmans. En effet, dira M. Ouédraogo, « pour nous, la religion n’est pas un critère de recrutement ; on recrute l’élève en fonction de son travail ». Et d’expliquer que tout élève qui a 18 ans et titulaire du BEPC, peut déposer son dossier de candidature pour ensuite subir un test de recrutement. Une fois admis à ce test, l’élève intègre l’établissement. C’est ainsi qu’à ce jour on y compte des élèves provenant des 13 régions du Burkina et adeptes de religion autre que l’Islam. La FOSAPA dispose également à Ouagadougou, a relevé le proviseur du lycée Médina, d’un internat filles où se trouvent 90 pensionnaires.

Fulbert Paré

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés