Musique : « Ne me juge pas », le nouvel album des PLAYERZ

dimanche 12 mai 2013 à 22h56min

« Ne me juge pas », tel est le titre du nouvel opus du groupe Playerz. Composé de deux jeunes accros de la musique moderne d’inspiration urbaine, ce groupe a présenté son troisième album à la presse en présence de nombreux mélomanes. C’était ce jeudi 31 janvier 2013 à l’espace aéré de la BCEAO à Ouaga 2000.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Musique : « Ne me juge pas », le nouvel album  des PLAYERZ

Composée de deux grandes parties, la conférence de presse a consisté d’abord à la présentation du groupe par le maître de cérémonie et du nouvel album. Audition de quelques titres, projection de clips vidéo et prestation du groupe ont animé la première partie. La deuxième partie a été consacrée à la phase questions-réponses. Après des tournées en Afrique et en Europe et des collaborations avec des artistes d’ici et d’ailleurs, quatre ans après Playerz revient avec une nouvelle sortie discographique, son troisième opus intitulé « Ne me juge pas ».

Afin de tenir leur promesse qui est de porter très haut le flambeau Playerz toutes les mesures d’arrangements et de productions ont été prises, ont-ils rassuré. Alors ce dernier opus ou encore « l’album de la maturité » des Playerz, selon le groupe, est une musique basée sur des sonorités du Nord (Crunk, hip hop, rap, R&B, la soul musique…), saupoudrée de sonorités du Sud (mandingue, moaga...) et couverte par des rythmiques de dance attrayants.

Composé de douze titres dont deux bonus tracks, en symbiose avec l’actualité et les tendances des jeunes, « Ne me juge pas » est né de la synthèse des expériences de 13 RECORDZ et du parcours individuel des Payerz. La production de cet album a été assurée par SILICE EVENTS S.A. La première sortie discographique en 2006, « on n’peut pas plaire à tout le monde » était l’œuvre de trois combattants du micro. L’une des figures du groupe se retira, trois ans plus tard. A deux désormais, Raldy et Nindia poursuivent leur destinée et il donne naissance en 2009 à leur opus intitulé « laisse le temps au temps ». Les deux premiers albums étaient des autoproductions.

Le message véhiculé à travers les sonorités de ce 3e album « est d’appeler les gens à ne pas baisser la garde quelque soit les critiques, les coups de bâton », à confier le groupe. Cette interpellation va à l’endroit surtout de la jeunesse burkinabè, à persévérer quelque soit la situation dans laquelle elle se trouve et de ce fait il ajoute que « si les autres peuvent réussir c’est que toi aussi tu n’es pas en marge ». A ce titre, plusieurs thèmes ont été abordés dont des faits de sociétés essentiellement basés sur l’amour.

Amis, parents, fans, mélomanes, et quelques autres artistes sont venus donner leur coup de pouce au groupe. En se prêtant aux questions des journalistes, le groupe a rassuré de la présence de l’album sur le marché discographique et de leur capacité à pouvoir se positionner sur le marché international. Et pour ces jeunes artistes, ce pari ne pourra être atteint qu’avec le soutien de leurs fans et de l’ensemble des mélomanes.

Ella Marie Estelle Guébré (stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés