Enseignements secondaire et supérieur : 85, 76% de taux d’exécution des activités programmées en 2012

mardi 29 janvier 2013 à 23h33min

Le Ministère des Enseignements secondaire et supérieur (MESS) tient depuis ce mardi, 29 janvier 2013, à Loumbila, son 32e Conseil d’Administration du Secteur ministériel (CASEM). Dans son allocution d’ouverture de la rencontre, consacrée à l’examen et à l’adoption du rapport d’activités 2012 du MESS, le ministre Moussa Ouattara a dressé le bilan des actions de l’année écoulée.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enseignements secondaire et supérieur : 85, 76% de taux d’exécution des activités programmées en 2012

Ainsi, en dépit d’un contexte économique et sociale difficile marqué par un amenuisement sensible des ressources, les activités programmées en 2012 ont été réalisées à hauteur de 85,76% ; avec un taux d’exécution financière de 97, 61%. Au nombre des acquis majeurs engrangés au cours de l’année 2012, l’on peut, entre autres, retenir :
- l’ouverture de 82 nouveaux Collèges d’enseignement général (CEG) et de 103 salles de classes complémentaires ;
- l’érection de 24 CEG en lycées ; l’acquisition de 362 694 manuels du second cycle ;
- le recrutement de 1 150 enseignants dont 582 enseignants des disciplines scientifiques ;
- l’allocation de 7 876 015 119 CFA par le gouvernement pour la réalisation de 7 pavions de 2 500 places pour chacun dans les universités publiques ;
- la réalisation d’infrastructures au profit de l’université de Koudougou dans le cadre de la célébration du 11 décembre 2012 pour un montant global de 1 797 218 185 FCA ;
- Le lancement des travaux de construction des cités universitaires de 1 008 lits à Bobo-Dioulasso et de 400 lits à Ouaga II
- L’octroi d’aides, de prêts et de bourses à 60 016 étudiants pour un montant de 12 922 575 000 F CFA.

L’ensemble de ces efforts ont permis, selon le ministre Ouattara, une amélioration des indicateurs, tant au post primaire, au secondaire qu’au supérieur. Les effectifs du post primaire et secondaire sont passés de 604 168 élèves en 2010-2011 à 676 337 en 2011-2012, soit un accroissement de 11, 95%. Quant au Taux brut de scolarisation (TBS) au post primaire, il est estimé à 34,9% en 2011-2012. Il a enregistré une progression de 2,6 points par rapport à 2010-2011. Le TBS au secondaire (11, 3%) est également en légère hausse de 0,6 points sur la même période.

En outre, le nombre d’établissements des secteurs public et privé des enseignements général, technique et professionnel est passé de 1 415 en 2010-2011 à 1578 en 2011-2012, soit une augmentation de 163 établissements. Pour ce qui concerne l’enseignement supérieur, les effectifs des étudiants sont passés de 60 998 en 2010-2011 à 68 796 (dont 22 434 filles), soit un une croissance de 13%. Le nombre d’institutions d’enseignement supérieur est de 73 à 82 au cours de la même période.

S’agissant des principaux examens organisés par le MESS, l’on retient pour l’essentiel une amélioration du taux de réussite au Brevet d’études du premier cycle (BEPC) : 52,16% en 2012 contre 30,64% en 2011.
Malgré ces résultats appréciables, le bilan de l’année écoulée révèle quelques insuffisances et difficultés qui constituent, pour le patron des MESS, « de nouveaux défis à relever ». Il s’agit notamment du problème des grands effectifs dans les établissements scolaires et universitaires et qui est lié à l’insuffisance des infrastructures et des ressources humaines ; du manque de matériels de travail (ordinateurs et autres outils).

Face à cette situation le ministre a exhorté les participants à la présente rencontre à des échanges francs, ouverts et fructueux. « Il faut que tout se dise exactement. Ce qui a été bien, qu’on le reconnaisse, ce qui a été insuffisant, que l’on fasse les suggestions utiles pour qu’en tout cas l’intérêt supérieur de la nation et de l’éducation puisse sortir grandi de ce CASEM ».

Comme c’est souvent le cas en pareille circonstance, les participants du CASEM ont eu droit à un sympathique mot de bienvenue du directeur régional des Enseignements secondaire et supérieur de la région hôte, le Plateau central, en l’occurrence Bili Bayoulou.

Grégoire B. BAZIE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés