Pluie du 15 janvier à Ouagadougou : Une situation causée par des perturbations météorologiques en Europe

jeudi 17 janvier 2013 à 00h50min

Après les traces de pluie observées dans certains quartiers de Ouagadougou dans la soirée du 15 janvier 2013, l’ASECNA) explique que cette situation est causée par des perturbations météorologiques en Europe.

Pluie du 15 janvier à Ouagadougou : Une situation causée par des perturbations météorologiques en Europe

Les habitants de certains quartiers de la ville de Ouagadougou ont été surpris dans la soirée du 15 janvier 2013 par des traces de pluie inhabituelle. Car au Burkina, la saison des pluies s’étale généralement de mai à septembre avec quelques rares pluies en octobre. Selon Gilbert Sinini, ingénieur en météorologie prévisionniste en service à l’Agence de sécurité pour la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) à Ouagadougou, cette situation peut être considérée d’exceptionnelle car elle arrive rarement en saison sèche où le Burkina est censé être intéressé par des vents d’harmattan. « Il s’agit de l’influence de système des zones tempérées. C’est-à-dire que ce sont des perturbations extratropicales qui naissent au Nord de l’Afrique et qui influencent nos pays.

Ce phénomène est appelé scientifiquement talweg ». Il a précisé par ailleurs que c’est un épiphénomène car très faible. Il a indiqué que ce n’est que le Centre du pays qui a été concerné par ces traces de pluie et des éclairs. « C’est un peu comme le phénomène de pluie des mangues. Jusqu’en mars-avril, des phénomènes comme celui du 15 janvier peuvent arriver même si ce n’est pas fréquent », a-t-il ajouté. Toutefois, M. Sinini refuse de lier forcément ce phénomène aux changements climatiques. Selon lui, ce sont des phénomènes rares qui ont toujours été observés en tout temps. « Par exemple, il y a quelques années, il y a eu des inondations à Dakar au Sénégal au mois de janvier. C’était typiquement le même genre de phénomène », a-t-il assuré. Quant au froid, il a affirmé que si ces derniers jours cela semble moins rigoureux, les températures risquent cependant de baisser encore dans les 48 heures qui viennent.

Raphaël KAFANDO

Sidwaya

Messages

  • comme quoi le monde est vraiment devenu un village.

  • On attendra de voir, ce que vont donner ces prévisions car au Burkina, il vaut mieux que chacun fasse ses propres prévisions au regard de la qualité de ce que ces spécialistes nous donnent généralement.

  • Le Mogho Naaba a fêté ses 30 ans de règne au même moment, je m’étais laissé convainvre que cette petite pluie est un clain d’oeil de nos "faiseurs de pluies". Trente ans de règne ce n’est pas rien et le Moogho Naaba n’est pas n’importe qui ... et nous sommes en Afrique...

  • Il faut dire que la ville de Fada à l’est du Burkina a également accueilli des traces de pluie

  • le 1er a surpris nos spécialistes de la météo donc......ces propos doivent être pris avec des pincettes !!!

  • Ah bon le moogho naba a fété sn anniv de règne ce jr là happy birthday à lui alors c’était gateau de tô ou de petit mil..LOL mais peut être que c’est une coïncidence aussi dèh faut donner trop d’importance au soit disant wack des gens là sinon la pénétration coloniale n’allait pas être ce que l’histoire ns a enseigné bref les forces surnaturelles existent mais ce n’est pas souvent ceux qu’on croit qui les détient !!!

    • Tu as raison mon type. Cela n’arrive qu’en territoire moaga. Souffrez que cela n’arrive pas et n’aarivera jamais à...TOMA. Espèce de Chamo

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés