Au coin du palais : Cybercriminalité, quatre « brouteurs » et deux complices écroués

mardi 15 janvier 2013 à 23h00min

La chambre correctionnelle du Tribunal de grande instance de Bobo-Dioulasso a condamné quatre « brouteurs » et deux complices pour escroquerie et complicité d’escroquerie par voie informatique, le 11 janvier 2013. Ainsi, BM et AT ont écopé de 12 mois de prison ferme. Pour leur part, BC et EM, tous deux de nationalité ivoirienne, ont été condamnés à 6 mois de prison ferme.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Quant à leurs complices, DM et KA (une dame), respectivement de nationalité togolaise et burkinabè, ils en ont eu pour chacun, 3 mois fermes. Devant le tribunal, BM et AT ont reconnu avoir escroqué des Occidentaux via l’Internet. Dans cette activité, ils reconnaissent avoir engrangé plus de 14 millions de FCFA. Pour réussir leurs coups, ils disent avoir usé de mensonges et de pouvoirs mystiques. BC a reconnu en plus, avoir escroqué la somme de 500 mille francs CFA d’une Malgache.
De son côté, EM affirme être un « brouteur », mais déclare n’avoir jamais escroqué quelqu’un sur le territoire burkinabè.

Quant aux deux complices, DM et KA, le premier dit avoir hébergé les « brouteurs », tandis que KA leur a permis de recevoir l’argent que les Occidentaux envoyaient par une structure de transfert d’argent de la place. DM indique qu’il n’avait rien à voir avec les activités des "brouteurs" et qu’il les a seulement hébergés chez lui. En retour, ces derniers lui permettaient de payer son loyer et lui remettaient un peu d’argent pour sa popote. De même, KA, opératrice dans une agence de transfert d’argent, a souligné n’avoir pas participé aux actions d’escroquerie des « brouteurs ». Mais elle a laissé entendre qu’elle leur a permis d’entrer en possession des mandats que les victimes envoyaient.

Les juges ont estimé que DM et KA tiraient profit de l’action des prévenus et que c’est pourquoi ils ne les ont pas dénoncés. « DM s’est tu parce qu’ils l’ont aidé à faire face à des dépenses comme le loyer et l’argent de popote. KA a procédé au paiement des mandats car elle bénéficiait des pourboires des prévenus, alors que les conditions n’étaient pas réunies pour le paiement des mandats », a déclaré le président du tribunal. Malgré la plaidoirie des avocats et la demande de clémence des prévenus, le tribunal les a condamnés à la prison ferme.


KL et KI ont comparu pour accident ayant entraîné la destruction des biens d’autrui

KL, après une soirée d’ambiance folle dans la ville de Sya, a fait un accident en rentrant chez lui au volant d’un camion benne appartenant à KI. Cet accident a blessé un vigile, causé la destruction d’un véhicule garé dans une station-service, et celle d’une maisonnette abritant un compteur d’électricité.

KL a reconnu ce jour 11 janvier 2013 devant la Cour qu’il n’était pas conscient au moment de l’accident, car il avait bu ce soir-là beaucoup de whisky. Selon les enquêtes, le véhicule, l’assurance et la visite technique du véhicule n’étaient pas à jour.

Pour le parquet, vu le temps que l’affaire a mis pour être devant la justice, KL ne peut être poursuivi que pour blessures involontaires et KI pour mise en circulation d’un véhicule sans assurance. C’est pourquoi, il a demandé au tribunal de les condamner à payer chacun 200 mille francs CFA aux victimes. Le tribunal a décidé de délibérer le 1er février 2013.

Rassemblés par Evariste YODA

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés