Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

lundi 14 janvier 2013 à 22h56min

Une partie du bâtiment de l’ex-ministère de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources halieutiques (MAH) à Ouaga 2000, a été victime d’un incendie le lundi 7 janvier 2013. Si l’incendie a été rapidement circonscrit et maîtrisé grâce à la promptitude des soldats du feu ; cela n’a pas suffit à éviter des rumeurs du genre, « le sinistre a provoqué pour dissimuler des preuves de malversation » ; surtout que l’incident, si l’on peut l’appeler ainsi, s’est produit peu de temps après la prise de fonction des nouveaux maîtres des lieux, en l’occurrence les ministres Mahama Zoungrana de l’Agriculture et de la Sécurité alimentaire et Mamounata Belem de l’Eau, des Aménagement hydrauliques et de l’Assainissement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

En attendant les conclusions de la gendarmerie de Kosyam et le rapport des sapeurs pompiers déjà saisis de l’affaire et pour couper court à ces rumeurs allant des plus folles aux plus alarmistes, des responsables du ministère ont initié, ce vendredi 11 janvier 2013, une visite sur le site du sinistre pour situer l’opinion sur ce qui s’est passé.
Ces responsables du ministère ont pour noms Victorien Aymar Sawadogo, directeur de la communication et de la presse ministérielle ; Passam-Manégré Zida, directeur du patrimoine et de l’Approvisionnement et Abdoulaye Gaméné, responsable de l’entretien du dispositif électrique.

Pour avoir tenté d’intervenir au déclenchement de l’incendie, M. Gaméné a été légèrement blessé. « Ca s’est passé entre 16 h et 17 h. C’est en essayant d’arrêter tout le dispositif électrique que j’ai eu cette blessure à la main. Mais, quand on les a appelés, les pompiers sont venus rapidement et l’incendie a été maîtrisé. A ce moment, beaucoup de gens étaient à leurs postes de travail et n’ont même pas su comment ça s’est passé. Quand ils sont descendus pour voir ce qui se passait puisque cela a provoqué une sorte de panique, tout était déjà sous contrôle », témoigne t-il, lui qui assure qu’il est en bonne santé, fort des résultats des examens médicaux passés.

« Le sinistre s’est produit quelques heures après la cérémonie de passation de service entre ministres sortant et ministres entrants. Quand les nouveaux ministres ont appris la nouvelle, ils sont revenus aussitôt. Le ministre Laurent Sedogo qui n’est pas loin d’ici est aussi revenu pour voir ce qui se passait et témoigner sa solidarité au personnel. L’incendie qui a été très vite circonscrit à l’extérieur, n’a même pas touché l’intérieur du bâtiment. Vous voyez, le service du contrôle financier situé juste à côté, n’est pas touché. Le service est fonctionnel. Les gens sont dans leurs bureaux. Aucun papier, aucun document, rien n’a été brûlé à l’intérieur », explique pour sa part Victorien Sawadogo.

Les dégâts enregistrés, à entendre le responsable du patrimoine, Passam-Manégré Zida, se résument essentiellement à de meubles de bureau (chaises, tables, armoires). Mais, à combien estime t-on ces dégâts ? Impossible d’avoir une idée là-dessus du côté des initiateurs de la visite, vu que le matériel sinistré ne faisait pas encore partie du patrimoine du ministère. Entreposés depuis le 18 décembre 2012 dans un coin à l’extérieur du bâtiment du ministère, les meubles calcinés devaient, selon M. Zida, être réceptionnés le 27 décembre 2012 par la Commission de réception ; mais cela n’a pas été possible à cause de l’absence du fournisseur, à savoir la société SOGEDIM-BTP.

Pour ce qui concerne les raisons du déclenchement de l’incendie, les organisateurs de la présente visite disent attendre les conclusions des gendarmes et des sapeurs pompiers, mais n’excluent aucune piste. « Cela peut être du fait d’un fumeur puisque des gens continuent de fumer malgré les affiches d’interdiction de fumer et un mégot de cigarette aurait même été trouvé non loin du lieu du sinistre », a indiqué Victorien Sawadogo.

Grégoire B. BAZIE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 janvier 2013 à 08:01, par EH Allah
    En réponse à : Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

    Dites nous la vérité !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2013 à 08:29, par indjaba
    En réponse à : Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

    Avec les marchés fictifs, les réceptions fictives, les distribution fictives, les entreprises fictives et toutes les autres choses fictives dans un pays où la lutte contre la corruption n’est que fiction, il vaut mieux se poser les bonnes questions quand un ministère prend feu le lendemain d’une passation de services entre ministres donc entre probablement DAF.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2013 à 08:53, par pousbila
    En réponse à : Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

    QUEL MÉGOT DE CIGARETTE. laissez la gendarmerie et les pompier menés leur enquête au lieu d’être là à donner déjà des causes mal orientés. c’est parce qu’il y a eu des gents vigilants au moment de l’incendie pour circonscrit les dégâts avant l’arriver des soldats du feu sinon tout le service DAF et CF allait partir.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2013 à 08:55, par Aziz
    En réponse à : Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

    Il y a quelque chose qui cloche dans cet incendie. "Le sinistre s’est produit quelques heures après la cérémonie de passation de service entre ministre sortant et ministres entrants". Lorsqu’on attend cette phrase, on se dit : Quelle coïncidence ! En réalité, il y a en guise sous roche. Que les enquêtes de gendarmerie viennent vite nous situer les responsabilité.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2013 à 09:17, par Billon
    En réponse à : Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

    Tous mes encouragements a tout le personnel du MASA. Nous eperons que ce petit incendie ne soit pas une source de démotivation pour eux. Vu les coïncidence !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2013 à 10:02, par fleuve
    En réponse à : Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

    Mr Aziz on dit qu’il y a anguille sous roche. l’anguille est un poisson en forme de serpent.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2013 à 11:43, par bendatoega
    En réponse à : Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

    voila dans mon ministère un incendie s’était produit. Il y a eu beaucoup de dégâts. Pourquoi beaucoup de dégâts ? Tout simplement parce qu’il n’y avait aucun moyen de lutte contre les sinistres et les feux. Le temps que les pompiers vadrouillent en ville avant d’arriver beaucoup de choses étaient parties en fumée.
    Donc mettez matériels de lutte contre le feu dans bureaux svp !

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2013 à 12:41, par le coupon
    En réponse à : Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

    Matériels non réceptionnés, les suspicions sont à vérifier, crois pas à l’honnêté de certains.

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2013 à 13:39
    En réponse à : Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

    On détourne et pour éviter d’être épinglé par des auditeurs, on provoque un incendie et on détruit des preuves, documents comptables et tout. on vous connaît maintenant

    Répondre à ce message

  • Le 14 janvier 2013 à 21:30, par KABS
    En réponse à : Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

    merci de nous éclairer

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier 2013 à 04:18, par Joseph
    En réponse à : Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

    Ah dieu merci qu il na pas eut de blesse

    Répondre à ce message

    • Le 15 janvier 2013 à 11:12, par kelkundebien
      En réponse à : Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

      Juste informer l’opinion qu’avant toute passation, l’inventaire physique de tous les biens du ministère est fait et donne lui à l’établissement d’un procès verbal signé par les deux parties.De plus, il est plus facile de faire le point sur le matériel non réceptionné d’autant plus que les bordereaux de livraisons y afférant sont disponibles !!!

      Répondre à ce message

  • Le 15 janvier 2013 à 11:15, par Vérité
    En réponse à : Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

    En général les marchés exécutés en fin décembre relèvent du flou. Que Théo fasse attention à ses propos même s’il mange dans le système. Au BF tout est possible.

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier 2013 à 13:44, par madess
    En réponse à : Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

    Eh oui ! Cela sent la théorie du complot ! bien qu’ils n’aient pas de preuves pour étayer leurs arguments, je pense qu’on peut tout de même comprendre ceux qui croient à la théorie du complot. Au regard des délits de toutes sortes qui sont commis dans notre pays sans aucune élucidation, il est tout à fait normal qu’au moins ceux qui ont le courage de parler soupçonnent la pyromanie dans cette affaire. Le bâtiment du ministère de l’agriculture, à ce je sache ; n’a pas été construit en 1960 ! C’est une infrastructure qui est sensée être en phase avec les normes de sécurité digne d’un bâtiment gouvernemental.
    L’auteur de l’article semble suggérer la piste de l’accident en évoquant un soit disant mégot trouvé quelque part. J’ai du mal à croire que dans une situation de panique où seuls les professionnels dans leur méticulosité sont enclins à chercher le moindre indice, qu’un individu quelconque aille chercher et trouver un mégot et non pas deux, trois ou sept ! Soyons sérieux. Tout porte à croire que l’article n’est pas complètement objectif.
    Pour ma part, s’il semble tôt pour déterminer les causes de cette incendie, la probabilité que cela ait été volontaire est très forte au regard des circonstances : d’abord, l’ex ministre Laurent SEDEGO a été débarqué, dans la foulée il y’a eu passations de service puis l’incendie quelques heures après. Il faut noter aussi que les meubles calcinés étaient « entreposés depuis le 18 décembre 2012 dans un coin à l’extérieur du bâtiment du ministère en attendant d’être réceptionnées le 27 décembre 2012 par la Commission de réception » selon l’article. Cela ne vous parait pas blizzard ? Et pourquoi ces meubles justement ?
    En tout état de cause, cet incendie, volontaire ou accidentel, pourrait inspirer d’autres responsables fuyant leurs responsabilités dans une situation similaire. Pour prévenir cela, il faut une enquête sérieuse et impartiale, qui pourrait permettre de faire la lumière sur l’affaire, situer les responsabilités et si besoin punir les coupables, qui qu’ils soient.
    S’il vous plait, commencer à donner une bonne image de la gestion de nos patrimoines ! Les jeunes en ont besoin pour un civisme émergent car cet acte, à mon avis, n’est pas loin des bêtises que font certains élèves lors des manifestations.

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier 2013 à 17:14, par KAbako
    En réponse à : Incendie au ministère de l’Agriculture : Plus de peur que de mal

    au Ministère de Agriculture a Ouagadougou c’est le matériel non réceptionné qui se consume. a ouahigouya également dans incendie du 08 janvier 2013 de la direction régionale de l’agriculture du nord c’est encore le matériel non réceptionné qui part en feu MON ŒIL QUELLE SALLE COÏNCIDENCE !!!

    pourquoi chercher a s’expliquer laisser la gendarmerie faire son travail

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés