Des émissaires du Président du Faso rendent visite au premier bébé né à l’Hôpital National Blaise COMPAORE

vendredi 11 janvier 2013 à 00h48min

Le ministre d’Etat, ministre chargé de mission auprès de la présidence du Faso, le Docteur Assimi KOUANDA, a rendu, au nom du Chef de l’Etat, une visite au premier bébé né à l’hôpital national Blaise COMPAORE, ce jeudi 10 janvier 2012, en fin de soirée.

 Des émissaires du Président du Faso rendent visite au premier bébé né à l’Hôpital National Blaise COMPAORE

Il y a été accompagné par le Conseiller aux affaires sociales, Gabriel TAMINI, le directeur de la communication de la présidence du Faso, Ibrahiman SAKANDE et le directeur des affaires administratives et financières, Louis Marie Achille Tapsoba,

C’est avec émotion que Mme Bénédicte GUIGMA née BASSOLE, maman de la petite fille, Manuela, a accueilli les émissaires du Président du Faso, en présence des premiers responsables de l’hôpital.

Le ministre d’Etat a, au nom du Chef de l’Etat, félicité le couple GUIGMA pour avoir choisi l’Hôpital national Blaise COMPAORE pour cet accouchement.

Monsieur Assimi KOUANDA a transmis les encouragements de Blaise COMPAORE au couple GUIGMA avant de les remettre un cadeau du Président du Faso pour le nourrisson et une enveloppe pour la maman. Les émissaires du Président COMPAORE ont également remis une enveloppe pour les autres bébés nés dans le même centre hospitalier.

La Direction de la Communication de la Présidence du Faso

Messages

  • Bon arrive ma fille.Quand a l’article ,je l’ai parcouru et subitement avant meme de le terminer ,j’ai eclater de rire sans meme savoir pourquoi.

    • felicitation a la mere, felicitation et courage a nos autorites.Dieu benisse le burkina avec ses hommes de valeurs.

  • Je ne comprends pas le culte de personnalité au Faso : baptir l’hopital au nom du président encore vivant n’est pas viable et objectif. A sa mort l’hopital sera rebaptisé et il tombera dans l’oubli notre cher President. Ce dvrait être le contraire wait and see.....

    • C’est grossier ce que je lis : "Monsieur Assimi KOUANDA a transmis les encouragements de Blaise COMPAORE au couple GUIGMA avant de les remettre un cadeau du Président du Faso...

      On ne dit pas : ... avant de les remettre ; mais : avant de leur remettre. On remet quelque chose à quelqu’un.

    • ceux qui veulent corriger les autres, sachez que l’anglais est une langue très pratique. c’est une langue d’affaires et de développement qui fait souvent fi des considérations puristes quand au respect de ses règles lexicale et de syntaxe. Bref, c’est pour dire que vous les francophones vous serez toujours derrière avec vos"il manque un s" par-ci,ou un "e" muet par là ! il faut savoir, que l’essentiel c’est de se comprendre.

    • Bonjour et merci, mon cher ami pour l’observation que vous avez apportée !
      Il y a tellement de betises qui sont assez courramment ecrites dans les articles, si bien que l’on n’a pas envie de lire souvent lefaso.net.
      Bonne journee !

    • Tu te trompes simplement, l’anglais respecte des règles bien précises ; tu as tout simplement l’impression que l’anglais est règles.

    • Nos journaux commencent à écrire comme les chroniqueur maliens qui traduisent parfois les langues locales

    • on dira alors, si l on veut s en tenir .....Avant de lui remettre...car couple est singulier même si composé de deux éléments

  • Qui disait qu’il ne savait pas le rôle d’un ministre d’état chargé de mission à la présidence.

  • Mais c’est très grave ça. L’hopital appartient au peuple burkinabé ? ou bien il appartient à Blaise COMPAORE.
    Si l’hopital appartient à Blaise alors je comprends l’objectif de cette visite.Par contre si l’hopital appartient au peuple alors je dirai à mon président d’envoyer aussi ses émissaires saluer et remettre une enveloppe aux premières mères qui accouchent dans les nouveaux CSPS et CMA du Burkina.

  • Moi aussi, j’ai ris mais je ne comprends même pas pourquoi, peut-être à cause de la tête des émissaires et aussi du bon niveau en français de la directtion de la communication du Faso...kiakiakiakia

  • Monsieur Le President Blaise Compaore - ce sont des actions de ce genre que nous voulons. Ca l’air de rien mais c’est porteur pour vous et meme pour le peuple. C’est un petit geste pour un president mais grande marque positive à vie pour la famille Guigma.
    Manuella, bienvenu dans ce monde...

  • ça valait le coup de médiatiser cela ? On pouvait faire cela dans la plus grande discrétion à mon humble avis.

  • félicitation à l’heureuse famille. Permettez moi de dire que c’est bien mais ce n’est pas arrivé !!! il faut faire des dons a ceux qui sont dans le besoin.Qu’est ce mr le président a donné aux quintuplets de clinique notre dame de la paix ?
    MERCI

  • Monsieur son excellence Blaise Compaoré, vos actions son de rien mais rapporterons toujours au sens des fruits pour un Burkina émergeant.Dieu vous béni

  • J’avoue que je ne comprends pas la démarche du Président du faso et de son ministre d’Etat. L’hopital National blaise Compaoré n’appartient pas au Président BLaise COmpaoré. L’hopital porte simplement son nom ce n’est pas pour lui. Une question pourquoi le President envoie des emissaires rendre visite à ce bébé et non au bébé de yalgado OUEDRAOGO. Quand les gens n’ont rien à faire ils se promenent.

    • Mon ami tout est dans ton analyse. Le président Yalgado est mort ; l’hôpital ne porte que son nom, histoire de lui rendre hommage. Es-tu sûr que l’hôpital de tengandogo ne fait que porter le nom de son Excellence le président Compaoré ? That’s the question ! Cependant remarquons qu’en Côte d’Ivoire le stade Felix H Boigny a porté le nom du président de son vivant, mais le stade me semble t-il est propriété nationale.

      ,

  • Félicitation au PF et aux émissaires.Qu’allah vous bénisse

  • Tout l monde a droit à la santé tout le monde a droit au confort ça me fait mal qu.un hopital public soit reservé à une certaine classe.les frais d.hospitalisation varie de 2000Cfa à 60000/jour selon vos moyens une consultation specialiste à 5000 ils sont combien de burkinabè à pouvoir honorer ces frais en rappel les autres hopitaux varien de 500F à 5000f pour l.hospi et 2000F pour la consultation et malgré tout cela bcp n.arrivent pas à payer.revenons au confort et aux infrastructures vetustes de nos formations sanitaires,qu est ce qui est fait pour ameliorer ?rien et c.est dans cet environnement que le syntsha est entré en grève,yalgado est depassé et on met pas les moyens pour le bonheur de la majorité des burkinabè.

  • C’est dommage, depuis l’ouverture de l’Hôpital Blaise COMPAORE, on vient d’enregistrer la première naissance ? Non, c’est grave ! Cela prouve jusqu’à tel point les gens ne le fréquentent pas.
    Voila la raison de la visite du ministre d’Etat chargé de mission à la présidence.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés