CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

vendredi 11 janvier 2013 à 00h49min

Permettre d’instaurer les bonnes pratiques en matière de dons au CHU-Yalgado Ouédraogo, c’est l’objectif de la direction de l’hôpital qui pour se faire a convoqué un point de presse ce jeudi 10 janvier 2013 à Ouagadougou. Au cours de cette rencontre, la direction a réaffirmé sa reconnaissance aux personnes de bonne volonté mais a insisté sur le respect des bonnes procédures relatives aux dons afin de contribuer à soulager les nombreux patients du CHU.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

« Les besoins sont énormes » a introduit le Directeur Général, Robert Sangaré. Nonobstant, le fait que les dons peuvent contribuer à soulager de nombreux patients ou à améliorer le plateau technique de l’hôpital, Robert Sangaré a poursuivi : « dans le domaine de la santé, nous nous devons d’être plus regardants ». C’est pourquoi, la direction de l’hôpital a décidé de communiquer sur ce sujet afin que les dons soient plus utiles.

Axer sur 6 points, le message du directeur a d’abord concerné la procédure de dons qui n’est pas toujours respectée. Il a expliqué que des dons sont souvent faits sans que la direction ne soit préalablement informée. Cela rend impossible la traçabilité de ces dons qui doivent normalement être comptabilisés dans le patrimoine de l’hôpital. Outre cet aspect, il y a le fait que certains dons ne cadrent pas avec les besoins réels du CHU. Il sied donc que les futurs donateurs approchent le CHU pour prendre connaissance de ses besoins prioritaires ou éviter les doublons.

Ainsi, pour les équipements et logistiques neufs, il faudrait informer l’hôpital afin que les techniciens bio-médicaux donnent les caractéristiques des machines dont ils maitrisent l’utilisation et peuvent assurer la maintenance. Pour les équipements de seconde main, le directeur a prié les éventuels donateurs d’éviter de leur envoyer du matériel qui leur donne des dépenses supplémentaires énormes. Pour les produits pharmaceutiques et alimentaires, l’établissement doit être préalablement averti afin que les pharmaciens s’assurent que les médicaments ne sont pas périmés. Le Directeur Général a souligné que l’aide financière qui peut être assortie d’une convention d’utilisation est un bon moyen de les aider car elle leur permet d’évaluer leurs besoins et d’y répondre efficacement.

Par ailleurs, la direction estime que les dons de médicaments quasi périmés, de produits alimentaires de qualité douteuse, d’équipements inutilisables sont à bannir. Du reste, les cérémonies de dons où les frais d’organisation et de mobilisations des journalistes sont plus importants que les dons peuvent se faire dans la discrétion, a suggéré le Directeur Général.

L’hôpital qui est actuellement dans une dynamique d’amélioration de ses prestations et de son cadre a commandité un inventaire pour faire enlever les tas d’équipements désuets qui sont dans son enceinte. Aussi, les guichets de paiements ont été déplacés pour qu’à terme les usagers puissent en 10 minutes payer leurs frais de soins. A travers une série de conférences qui sera organisée, la direction de l’hôpital informera les usagers, les bienfaiteurs etc. ; c’est ainsi que la deuxième conférence de l’année 2013 portera sur la prise en charge par pré paiement

Aminata Ouédraogo (stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 10 janvier 2013 à 21:02, par Faire de bons dons
    En réponse à : CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

    Il convient de saluer la politique dynamique de communication de la direction générale de l’Hôpital Yalgado pour donner des réponses aux préoccupations que soulèvent les patients et citoyens.Cela permet une meilleure compréhension des choses.Pour les dons, il faut réellement une certaine règlementation.Les donneurs doivent approcher au préalable les services techniques de l’hôpital pour savoir quels types de matériels sanitaires est approprié pour les dons.Cela évite des dons inutiles et non appropriés en matière de consommables et matériels médicaux.Il faut que les dons servent les malades.

    Répondre à ce message

  • Le 10 janvier 2013 à 23:11, par l’agent de yalgado
    En réponse à : CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

    ce que le DG ne sait pas ou ne dit pas c’est que la plupart du materiel defectueux ne provient pas des dons. il s’agit très souvent du matériel acquis par l’hôpital à travers le budget de l’état. ce matériel commandé receptionné sans la moindre implication des techniciens. il ya du matériel acquis mais qu’on ne peut même pas utiliser parceque de très mauvaise qualité. allez-y voir en ophtalmo en Réa en traumato et au labo. l’hôpital n’a pas de matelas depuis plus d’un an. je dis bien un an. les malades dorment directement sur les sommiers des lits ou sur des nattes qu’ils posent sur ces sommiers. Combien coute un matelas ? un robinet defectueux peut couler pendant une semaine avant d’être réparé. que dire des ampoules défectueuses ? nous qui travaillons à Yalgado nous demandons pourquoi l’hôpital est tant délaissé. Mr le DG avant de vous dresser contre les dons inadaptés, reglez le problème du matériel chérement acquis par vous et vos colaborateurs sur le maigre budget de l’état mais défectueux dès la reception.

    Répondre à ce message

    • Le 11 janvier 2013 à 13:15, par un agent de yalgado
      En réponse à : CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

      je l’ai vu plus de 500 matelas entreposés, qui, on m’ a dit quand j’ ai demandé, seront repartis la semaine prochaine.
      s’agissant du matériel commandé par l’ hôpital, il faut dire que depuis de ce dg, tous les chefs de service sont impliqués dans la réception. peut-être parlez-ous des anciens directeurs passés, qui ont passé le temps à lever leur bunker à waga 2000 qu’ à construire l’ hôpital.

      Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 02:14, par DODO
    En réponse à : CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

    Du courage Mr le DG, il etait temps de mettre de l’ordre dans ce domaine car certains dons non seulement sont inutiles mais aussi la publicite qu’on en fait laisse le public perplexe. Si on pouvait meme supprimer la difusion des ceremonies de ces dons a la tele ca nous aurait avancer car un coeur genereux n’a point besoin de publicite, les difusions peuvent se faire par communique uniquement pour information et par les services competents de l’hopital.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 09:10, par bibèga
    En réponse à : CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

    Une banque ou un opérateur de téléphonie qui fait un don à l’hôpital cherche beaucoup plus à faire sa publicité qu’à faire parler son coeur, comme s’il en avait un.Mais, si faire sa publicité peut permettre de soulager le nécessiteux, je suis partant.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 09:21, par BRAVO
    En réponse à : CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

    A l’instar de Yalgado, il faudrait faire en sorte qu’aucun centre de santé n’accepte des dons sans un contrôle préalable de la conformité et de la qualité des dons.Les hôpitaux ne doivent pas servir de lieux de dépôts de matériels et produits souillés, dangereux pour les malades.Courage aux responsables de Yalgado dans leurs efforts.On constate aussi que la direction générale qui avait promis des guichets supplémentaires pour les paiements rapides des frais de consultations est devenu une réalité avec l’ouverture de 4 guichets nouveaux vers les urgences médicales.Le confort y est aussi pour les patients avec des chaises métalliques comme places assises.On ne sent plus les longues files d’attente devant les guichets de Yalgado.Félicitation.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 09:25, par Pigeon vert
    En réponse à : CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

    Il faut d’abord assainir la gestion de cette equipe dirigeante. La concussion et la corruption sont des pratiques courantes dans cette maison au depend des pauvres malades et fournisseurs. 200 000 F CFA il y a peine 2 semaines.

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 09:41, par tams11
    En réponse à : CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

    une très bonne initiative de la part du Dg de Yalgado, car pour un don de 100.000f s’il faut mobiliser la presse à 500000F, là vraiment c’est la publicité que les gens viennent chercher à l’ hôpital. merci pour ce effort de communication

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 10:02, par miyama
    En réponse à : CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

    Voilà qui est responsable
    Merci pour cette excellente décision
    Pour tout donateur qui voudrait faire déplacer la presse, alors il devrait supporter les charges de communication et autre...
    A chaque fin d’année la direction de l’hopital peut organiser une cérémonie de remerciement de tous les généreux donateurs avec une situation de tous les dons enregistrés au cours de ladite année
    Il faut que celui qui donne des produits périmés ou autres matériels désuets soit poursuivi de délit de non transparence

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 10:39, par a bè fo
    En réponse à : CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

    Il faut encourager les gens qui sont dynamiques, qui veulent apporter un changement à yalgado. je suis sur que le dg que j’ ai connu au CENOU peut y ariver si les autorités l’aident un peu seulement..

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 10:57, par ratamanegre
    En réponse à : CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

    Nous constatons un effort de communication de la DG du CHUYO. Cela est vraiment positif car il permet de comprendre beaucoup de choses. Ce n’est pas le cas de son homologue de BOBO où plusieurs problèmes sont à déplorer. Moi, je prêcherai pour ma chapelle en évoquant la gestion calamiteuse des effluents liquides issus de l’hôpital SOURO SANOU. Malgré la présence du réseau d’égouts depuis un certain temps, notre hôpital n’a trouvé mieux que de partager ses eaux usées avec la population entière en les évacuant dans les caniveaux qui les dirigent sur la voie publique avec tous les risques possibles. Alors il faut que les autorités prennent la question au sérieux pour limiter les risques courus par la population et l’Environnement : il s’agit là d’un cri de cœur !

    Répondre à ce message

  • Le 11 janvier 2013 à 22:58, par PPP
    En réponse à : CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

    Merci la dg de chu-yalgado ouedraogo pour cette communication. Mais je deplore une chose c’est le manque de diplomatie dans la denociation des faits. A vous entendre parler on s’en rend compte difficilement que vous etes le premier responsable de cette structure. A mon avis c"est au dg et ses services techniques qui doivent prendre des disposition necessaire pour eviter d’utiliser ce qu’il ne faut pas et non pas refuger des dons. Voulez vous nous faire comprendre que votre structure ne dispose pas de materiels et de ressources humaines competents pour identifier les produits périmés de ce qui ne l’est pas ? Si NON c’est à vous de vous mettre à jours. Généralement on donne aux nécéssiteux ce que l’on ne veut pas oubien ce que l’on a de surplus ou meme ce qui est dépassé, quitte à ce dernier de juger de la qualité du don et de decider s’il peut l’utiliser ou non. Concernant les les frais d’organisation et de mobilisations des journalistes je ne vois pas en quoi l’hopital se verrais obliger de les supporter s’il n’en a pas les les moyens. Du courage mais soyez plus diplomatique

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2013 à 15:24, par lipton
    En réponse à : CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

    A kaya nous avons reçu du matériel vétuste de Taïwan qui ne marche même pas et dont nos techniciens ne peuvent réparer. N’en parlons pas du scanner du même donateur qui ne marche pas depuis bientôt 1 an. Nos DG des hôpitaux doivent être plus sérieux...évitons la politique politicienne

    Répondre à ce message

  • Le 13 janvier 2013 à 15:29, par bolmacote’
    En réponse à : CHU-Yalgado Ouédraogo : la direction en appelle à des dons plus responsables.

    Il manque une vrai politique sanitaire depuis le Ministere de la sante. Ya trop de désordre et de laisse’ aller dans notre système de sante publique. Le privée marche 10 fois mieux que le publique tout simplement parceque les cliniques privées son gérées par des professionnels de sante(medecin)

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés