Pénurie de carburant à Koupela

mardi 8 janvier 2013 à 00h24min

Les habitants de Koupela ont vécu une situation difficile suite à une pénurie de carburant et l’afflux des usagers des localités voisines, a-t-on appris lundi sur place.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Pénurie de carburant à Koupela

La journée du vendredi 4 janvier 2013 a été un moment de panique générale pour les habitants du Kourittenga suite à une pénurie du "super 91" constatée également dans les trois provinces voisines (Gourma, Boulgou et Ganzourgou).

Au soir du vendredi 4, seule la station Sanem Koom Intrenational (SKI) de Koupela avait toujours de l’essence à vendre au prix habituel de 742f/litre, aux environs de 18 heures.

De longues files de motos et de bidons s’y sont formées dans une ambiance de bousculade.

Chez les vendeurs anarchiques installés au bord de voix, le litre d’essence a atteint le prix record de 2000 FCFA, pour ceux qui en trouvaient.

Sayouba Yaméogo, un commerçant du village de Liguidi Malguem à 15 km de Koupela a confié qu’il y a « plein de véhicules qui sont bloqués pour panne sèche sur notre voie ».

Il venait d’acheter 4 bidons de 25 litres chacun et indique qu’il les revendra très cher. « je revends à 2000 franc le litre. C’est une opportunité d’affaire pour moi ».a-t-il dit.

Pour Paterne Kaboré, conseiller des affaires étrangères de retour de Lomé, la situation de pénurie était déjà constatable à la frontière.

« J’ai fais de la grande misère, j’ai beaucoup souffert pour arriver à Koupela, car depuis la frontière du Togo, le litre du super 91’ était déjà passé à 2000 francs CFA alors que j’ai presque épuisé ma bourse »a-t-il dit.

Mais la situation est revenue à la normale le lendemain. Le samedi 5, les pompes à essence avaient repris leur fonctionnement normal, ravitaillées dans la nuit selon les gérants.

Une pénurie d’essence a été déclarée le même jour à Manga (100 km au sud de Ouagadougou)

Aucune explication officielle n’a été donnée, chacun allant de sa version. Pour certains, les réseaux parallèles d’approvisionnement entendaient faire le compte et n’ont plus voulu livrer le carburant à crédit, ce qui a privé d’essence les vendeurs au détail.

Pour d’autres, même les réseaux officiels ont connu un ralentissement lié aux fêtes de fin d’année.

AWS

Agence d’Informations du Burkina

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 janvier 2013 à 17:15, par kiîsg-ziri
    En réponse à : Pénurie de carburant à Koupela

    C’est le début ; c’est le corollaire des 7 milliards que le CDP a pris pour faire sa campagne électorale. Nous allons payer plus cher que ça. Norbert Zongo ne disait-il pas que << chacun va chier>> ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés