Sécurisation des fêtes de fin d’année : Une baisse de 8,7% des accidents en 2012

mardi 8 janvier 2013 à 00h24min

Débutée le 15 décembre 2012, l’opération de sécurisation de la ville de Ouagadougou pendant les fêtes de fin d’année a produit les résultats escomptés. Ainsi les accidents ont connu une baisse de 8,7% et les cas de décès sont passés de 14 en 2011 à 3 en 2012. Au titre des amendes liées à la contravention, ce sont plus de 19 millions de francs CFA qui ont été engrangés par les hommes en tenue. Ces bons points sont à mettre au compte de la Police nationale et municipale appuyée par la gendarmerie nationale.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sécurisation des fêtes de fin d’année : Une baisse de 8,7% des accidents en 2012

Le Burkina a rarement connu une fin d’année aussi sereine et moins endeuillée qu’en 2012. Plus que jamais décidés à assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, les éléments de la Police nationale, ceux de la Police municipale et de la Gendarmerie ont mis en place, sous la houlette du Ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité, un plan de sécurisation de la capitale pendant ces fêtes de fin d’année. Aux réveillons de Noël et du 31 décembre, les jours de la nativité et du nouvel an, ces éléments ont fait le piquet dans les différents carrefours de la ville de Ouagadougou. Soit pour dissuader les usagers pris par l’envie de passer au feu rouge ou pour contrôler les pièces des véhicules et l’identité des citoyens. « Les efforts n’ont pas été vains », à en croire le commissaire Jean Alexandre Darga. « Grâce aux efforts déployés, les accidents ont été considérablement réduits cette année et partant de là les décès liés à ces collisions », a-t-il indiqué. En 2011, 196 accidents avaient été enregistrés à la même période contre 176 en fin 2012. Les décès par suite d’accidents à ces moments de grande effervescence ont été de 3 contre 14 contre 2011.

En plus d’avoir réussi ces prouesses, les forces de l’ordre ont interpellé des citoyens qui étaient hors la loi. Ils ont contrôlé 19 495 véhicules et ont mis 158 en fourrière. Sur 7 458 engins à deux roues contrôlés, 1 745 ont été saisis pour manque de papiers ou défaut d’éclairage. Même les usagers n’ont pas été épargnés par ces contrôles. Ainsi l’identité de 575 personnes a été vérifiée et 206 ont été placées en garde à vue. Les infractions énumérées par les conférenciers sont multiples et multiformes et vont de défaut de visite technique au défaut d’immatriculation en passant par le vol, délit de fuite, détention de stupéfiant, vol et détention illégale d’arme à feu et ivresse publique et manifeste. Des agents de police dans l’exercice de leur profession ont également été, selon le conférencier, violentés par des usagers. « Un agent de la police municipale a même reçu des gifles de la part d’un usager. Beaucoup de nos bâtons ont été détruits par les citoyens », a déploré le commissaire Darga. Les amendes forfaitaires infligées aux citoyens pris en contravention ont rapporté 19 294 000 francs CFA. « Cet argent sera reversé au Trésor public », a indiqué le commissaire Jean Alexandre Darga.

Première grande opération du genre, la sécurisation de la ville de Ouagadougou est, de l’avis du commissaire Darga et de ses hommes, un « succès total ».

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés