Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La forêt pour grandir a besoin d’arbres. Frédéric Titinga Pacéré» 

Gouvernement Tiao III : Des recadrages pour être plus efficace

Accueil > Actualités > Politique • • vendredi 4 janvier 2013 à 01h46min
Gouvernement Tiao III : Des recadrages pour être plus efficace

Le troisième gouvernement, sous l’ère de Luc Adolphe Tiao, a été dévoilé, le 2 janvier 2013, dans la nuit, par le porte-parole du gouvernement, Alain Edouard Traoré, lui-même reconduit. La caractéristique majeure de ce nouveau gouvernement, réside à travers l’absence des deux ministres de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) et l’entrée des refondateurs de l’opposition, comme le Dr Alain Zoubga.

Le gouvernement postlégislatives et municipales de début décembre est connu depuis 2 janvier 2013. Fait majeur, l’ADF/RDA n’en fait pas partie. Cette formation politique se réclamant de la majorité présidentielle a soutenu les programmes présidentiels de 2005 et 2010 et a obtenu aux dernières élections législatives, 18 députés, devenant la 3e force politique du pays. L’autre particularité de ce nouveau gouvernement, c’est la nomination du Dr Alain Zoubga à l’Action sociale et à la Solidarité nationale.

De façon générale, l’on note 11 départs contre 13 arrivées, avec souvent des réaménagements ou des changements dans la dénomination des départements ministériels. Dans les rangs des nouveaux, on remarque l’entrée de Dramane Yaméogo qui remplace Salamata Sawadogo à la Justice, Mahama Zoungrana (Agriculture et Sécurité alimentaire), Léné Sebgo (Santé). Parmi ces nouvelles têtes, on enregistre surtout la présence de trois femmes : Mamounata Bélem/Ouédraogo (Eau, Aménagements hydrauliques et Assainissement), Prudence Julie Nigna/Somda (Droits humains et Promotion civique), Clotilde Ki/Nikiéma (déléguée au Budget).

Assimi Kouanda, patron du CDP (parti au pouvoir), refait son entrée au gouvernement (après la parenthèse janvier-avril 2011) et y occupe le poste de ministre d’Etat, ministre chargé de Mission auprès de la Présidence du Faso. Quant à Vincent Zakané, précédemment ministre délégué chargé de la Coopération régionale, il occupe désormais le strapontin de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale et remplace l’ancien titulaire du poste, Soungalo Ouattara, fraîchement élu président de l’Assemblée nationale. On note aussi que le Président du Faso, Blaise Compaoré, garde toujours le porte-feuille de la Défense et des Anciens combattants et le Secrétariat général du gouvernement et du conseil des ministres revient à Poussi Sawadogo.

Raisons de l’absence de l’ADF/RDA…

Selon le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, les négociations avec la formation politique de l’ADF/RDA, en vue de converger vers le présent gouvernement n’ont pas abouti. Et au sujet de l’entrée de l’opposant Alain Zoubga, le ministre, porte-parole du gouvernement a indiqué : « il n’y a pas d’autres explications à donner que les négociations politiques pour gouverner ensemble.(…) Ces négociations, avec sa formation politique, lui ont permis d’entrer dans le gouvernement ». Est-ce un gouvernement d’action, de crise ou d’union nationale au regard des changements intervenus ? Pour Alain Edouard Traoré, il ne faut pas enfermer le gouvernement dans une image ou un cliché donné. Et de relever que le Président du Faso, à l’occasion de ses vœux à la nation, le 31 décembre dernier, a donné une vision des grands chantiers à mener au cours de l’année 2013.

« Si on prend ces grands projets identifiés par le Président du Faso, en y ajoutant la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD), en plus du programme présidentiel pour l’émergence, il y a eu des recadrages pour essayer d’être plus efficace sur le terrain », a précisé le ministre Traoré.

Gabriel SAMA

Sidwaya

Messages

  • Le problème c’est que ces "recadrges" intempestifs engendrent très souvent l’effet contraire de l’éfficacité. Le fait par exemple de détacher un service d’un ministère A et le rattaché à un autre B et en moins de 3 ans ce même service change encore de tutelle ministériel et ainsi de suite avouez que le dit service ne pourra jamais être éfficace dans ses missions. Pourquoi ne pas rendre les ministères pratiquement immuables (nombre fixe, dénommination fixe...etc).Il faut absolument de la stabilitéau niveau des ministères ; là le ministre qui est nommé à la tête d’un département viendra y trouver une administration déjà huilée, il n’aura alors qu’une tache de coordination et pourra facilement atteindre les objectifs.

    • Bonne idée comme aux USA mais chez nous comme tout le monde veut devenir ministre on crée les ministères à tout va si bien que beaucoup de ministères sont des coquilles vides.Je pense qu’aux USA il y a 15 ministres et c’est carré et c’est efficace

  • Gilbert est tres bon,il tentera de venger son père qui a rater le trône présidentiel. d’ici là il va retourner dans l’opposition et ira demander soutien et conseil à son grand frère salif qui n’hésitera pas une seconde à l’aider énergiquement.comme ce dernier préfère mourir que de voir françois président du faso.Gilbert,il ne faut pas te laisser flatter encore.reste vigilent sinon si tu es gênant,ils vont te faire sur la route de Ouahigouya.en tout cas si tu ne ns trahi pa coe en 2005,on vote pr toi en 2015

    • En tout cas ça doit donner à reflechir à l’ADF/RDA. Que gilbert vienne s’associer à Zéphirin pour éviter que le pouvoir burkinabè soit une monarchie. Gilbert bienvenue dans l’opposition root...

    • L’offre était plus intéressante pour l’ADF comme l’a reconnu Me lui même
      Mais je pense que c’est une question de stratégie car sachant bien que le champ est presque libre pour la bataille de 2015 cela aurait été une erreur de sa part .
      Je dois aussi apprécier la venue de Dr Zoubga cet homme intègre qui a traversé le désert pendant plus d’une dizaine d’années et qui était aux oubliettes à la DÉP du Ministère de la santé .
      Cela certainement va apporter un tonus au Ministère de L’action sociale connaissant la qualité de l’homme et son expérience

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Hausse du prix du carburant : Le pouvoir du MPP fait payer aux Burkinabè ses propres erreurs de gestion, selon l’opposition
Politique : « Celui qui a remporté la guerre est celui qui détermine les conditions de la paix » (Boubacar Sannou du CDP)
Assemblée nationale : Alassane Bala Sakandé désigné président de l’Union parlementaire africaine
Assemblée nationale : Le Balai citoyen présente son nouveau projet à Bala Sakandé
Politique : L’UPC a « enfin » obtenu son récépissé, « mais la question de fond demeure »
15e édition des Journées de la commune burkinabè (JCB) : Rendez-vous à Kaya du 15 au 17 novembre 2018
Rentrée politique : Le CDP dénonce une gestion « des plus obscures » des gouvernants actuels
Crise à la CENI : Harouna Dicko analyse les « scènes du film »
CDP section USA : Les militants mobilisés pour la reconquête du pouvoir
Commune de Tchériba (Mouhoun) : Des militants du MPP menacent de quitter le parti
Assemblée nationale : Une première conférence sur les grandes questions de la nation
Député Nicolas Koumbaterssour Dah : « Ma retraite politique ne tardera pas »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés