Réduction de l’échec scolaire : L’association TOP Project joue sa partition

vendredi 28 décembre 2012 à 00h19min

L’Association Tutoring Of Pupils Project (TOP Project) outille ses répétiteurs. Pour lancer officiellement ses activités de l’année 2013, une session de formation réunit 30 répétiteurs du 26 au 30 décembre 2012 à Ouagadougou. Afin de rehausser le niveau des élèves dans les modules de mathématiques, sciences physiques et de français, ces encadreurs seront initiés aux dimensions didactiques, pédagogiques et psychologiques des situations d’apprentissage afin d’assurer convenablement leurs tâches.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Réduction de l’échec scolaire : L’association TOP Project joue sa partition

Relever le niveau scolaire des élèves en difficultés d’apprentissages du primaire et des lycées et collèges. C’est l’objectif que s’est fixé TOP Project depuis 4 années. Le public cible est constitué d’élèves ayant les niveaux les plus bas de leur classe (généralement les 15 derniers de la classe). 120 élèves ont été encadrés depuis le démarrage du projet avec un taux moyen de succès de 75% (taux supérieur aux taux nationaux au secondaire et au primaire). Pour l’édition 2013, TOP Project veut former 30 répétiteurs et passer de 3 à 7 sites de formation.

Toutefois, l’association ne pourra recruter que 11 répétiteurs à cause des difficultés financières auxquelles elle fait face. « Si nous formons 30 tout en sachant que nous ne pouvons prendre que 11 c’est parce que nous comptons sur les bonnes volontés qui peuvent se manifester. Mais aussi parce que dans le programme nous n’engageons pas des répétiteurs qui ne sont pas formés. Nous constituons donc une réserve », a expliqué le président de l’association Aboubakari Ouédraogo. C’est pourquoi, à l’issue de la formation, les inspecteurs réaliseront un test pour recruter ceux qui vont être engagés dans le programme. Tout en appréciant l’initiative, le représentant du secrétaire général du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation (MENA), Edouard Bamogo pense qu’il y a lieu de « mieux cerner les difficultés pour ensuite organiser la réponse ». En attendant la réponse des partenaires, l’association expose ses perspectives. C’est ainsi qu’en plus des répétitions habituelles sur les cours qui sont dispensés en classe, elle va introduire l’éducation civique, l’éducation routière, l’éducation environnementale.

Aussi sur le plan du développement professionnel, elle lance son programme de mentorat. Ce programme regroupe des professionnels volontaires recrutés aux Etats Unis et qui vont accompagner des jeunes avec des projets à affiner et à réaliser. Aussi, un programme de formation professionnel sera dispensé à l’endroit des étudiants. A l’horizon 2015, TOP Project espère être dans 5 pays autres que le Burkina Faso. Mais avant l’association veut arriver à couvrir tout le territoire burkinabè. L’association TOP Project qui fonctionne sur fonds propre lance donc un appel à toutes les bonnes volontés qui, avec 15000FCFA peuvent permettre de suivre un enfant défavorisé pendant 6 mois.

Aminata Ouédraogo (stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés