Fêtes de fin d’année : la Police nationale dévoile son dispositif de sécurisation de Ouagadougou

mercredi 26 décembre 2012 à 15h40min

A situation nouvelle, mesures nouvelles. A l’approche des fêtes, le Ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité a mis en place le « Programme de sécurisation des fêtes de fin d’année » visant à garantir la sécurité des personnes et de leurs biens à Ouagadougou. Ce dispositif a été dévoilé dans la soirée du lundi 24 décembre dernier au cours d’une conférence de presse animée par le commissaire central de police de la ville de Ouagadougou, Wennélebsida Jean Alexandre Darga.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Fêtes de fin d’année : la Police nationale dévoile son dispositif de sécurisation de Ouagadougou

Depuis le 15 novembre dernier, date du début de l’opération, il n’est pas surprenant de voir deux à quatre policiers ou gendarmes aux différents feux et à certains endroits de Ouagadougou. Ce dispositif, qu’on n’avait plus vu depuis une certaine période, est l’un des grands actes du dispositif. Outre cela, il est également pris en compte la sécurisation des routes nationales, les opérations de lutte contre le grand banditisme, la prévention de l’insécurité routière et la sécurisation des lieux de cultes les 24, 25 et 31 décembre2012 et le 1er janvier 2013. Pour appuyer les équipes motorisées ou véhiculées, il a été mis en place des équipes de patrouille pédestre.

Selon le commissaire Darga, pour les dates du 24 et 25 décembre, ce sont au total 2 462 policiers qui ont été déployés dans la ville de Ouagadougou. Répartie en deux zones, la ville est couverte d’une part par la police nationale et d’autre part par la gendarmerie nationale. Pour le conférencier, les éléments sont chargés de dissuader les usagers afin que ceux-ci respectent les feux tricolores.

Craignant des actes de grand banditisme à l’intérieur de Ouagadougou, les forces de l’ordre ont mis des équipes de la Brigade anti-criminalité, de la Police secours, de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) et de l’Unité anti-terroriste en alerte pour intervenir en cas d’urgence.

Mais comme en matière de sécurité, on n’est jamais suffisamment prudent, le commissaire Darga a invité les usagers à plus de vigilance. Surtout à respecter les feux tricolores, les règles de priorité dans la circulation, à éviter les vitesses excessives, la consommation d’alcool surtout si l’on doit conduire et à éviter l’utilisation des pétards. Objet de l’opération « cobra » réalisée en 2011, l’utilisation des pétards reste interdite. « Compte tenu du calendrier très chargé des forces de l’ordre cette année, nous n’avons pas pu mettre en place une opération contre l’importation, la vente et l’utilisation des pétards cette année.
Seulement nous constatons que l’opération de l’année dernière a eu des effets cette année parce qu’il n’y a pas trop de pétards. Mais nous restons vigilants pour sévir contre les importateurs de ces objets », a prévenu le commissaire Darga. Avec ce dispositif, les Burkinabè devront pouvoir passer des fêtes de fin d’année en toute quiétude.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés