Noël célébrée sous le signe de la paix à Ouagadougou

mercredi 26 décembre 2012 à 01h01min

La fête de la nativité a été commémorée sous le signe de la paix mardi à Ouagadougou au cours du culte à l’église centrale des assemblées de Dieu.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Cette année, la fête de noël placée sous le thème « parents, enfants, conduisez-vous selon le seigneur » interpelle les frères et sœurs chrétiens à festoyer dans la paix et dans la bonne conduite familiale, a confié le principal pasteur de l’église centrale des assemblée de Dieu de Ouagadougou, Jean-Baptiste Rouamba, peu après le culte de nuit.

Pour lui, « Jésus, le roi des juifs est conseiller, père éternel et prince de la paix, ce qui justifie la célébration de noël de l’année 2012 sous le signe de la paix ».

C’est donc naturellement que la noël est célébrée sous le signe de la paix, de la joie et de l’amour, a-t-il précisé, invitant à fêter noël et à accueillir « notre sauveur pour la paix du cœur ».

Cette « grande fête annuelle » qui commémore la naissance du libérateur d’Israël, la venue de Jésus Christ de Nazareth sur la terre, constitue également celle des cadeaux pour les tout-petits, a poursuivi M. Rouamba.

C’est d’ailleurs pourquoi la soirée de l’anniversaire de Jésus Christ a été ponctuée par des cantiques, des ballets et des messages traitant de la naissance de leur sauveur jésus Christ et de la vie familiale, a-t-il souligné.

Dans son message à ses frères et sœurs en Christ, il a invité ceux-ci à partager la communion fraternelle et le message d’amour du Christ avec leurs voisins et leurs proches collaborateurs.

« Nous avons commémorer Noël dans la paix au Burkina Faso et nous sommes fiers et ce qui n’est pas le cas au Mali ou au Soudan » a-t-il laissé entendre à la fin de la célébration.

Ayant assisté au service, l’ex premier ministre du Burkina, Tertus Zongo a indiqué que la noël est un moment solennel pour la naissance de Jésus Christ.

« Cette fête de la nativité de l’enfant de Dieu doit nous rappeler que Dieu s’est fait homme et chair pour les croyants et c’est un temps où chaque protestant doit reprendre des forces et mettre sa confiance en Dieu », a-t-il conclu.

NO/

Agence d’Information du Burkina

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés