Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

mercredi 19 décembre 2012 à 02h59min

Après la conférence de presse organisée par l’UNIR/PS sur la situation à Téma-Bokin le 15 décembre dernier, la sous-section CDP de la commune a jugé bon de « restituer la vérité ». Elle a de ce fait convié les hommes de médias le 17 décembre 2012 à Ran Hôtel Somkieta de Ouagadougou. Selon les conférenciers, le Congrès pour la démocratie et le progrès a bel et bien remporté les élections dans ladite commune avec 41 sièges de conseillers contre 40 à l’UNIRS/PS. La direction communale du parti au pouvoir estime également qu’il n’y a pas eu affrontements mais plutôt « des attaques ciblées de la part des militants de l’UNIR/PS ». On compte neuf (9) blessés côté CDP. Actuellement, le calme serait revenu.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

Au niveau de la commune de Téma-Bokin, « la victoire ne semble pas précise dans la tête des gens ». C’est par ces mots que Naaba Sigri de Guipa, directeur communal adjoint de la campagne du CDP de la commune de Téma-Bokin introduit la conférence de presse. La commune compte 40 villages et 77 bureaux de vote y avaient été installés à l’occasion des élections couplées du 02 décembre dernier. A l’issu du scrutin, « dans 23 villages, le CDP et l’UNIR/PS ont partagé les sièges, un chacun. Dans huit villages, c’est l’UNIR/PS qui remporte les deux sièges et dans huit autres villages, c’est le CDP qui prend les deux sièges », soutient le directeur adjoint de la campagne du CDP dans la commune. Egalité parfaite donc sur les 39 villages. Il restait le chef-lieu de la commune rurale, à savoir Téma-Bokin qui a trois sièges. Et, c’est là que la décantation se serait faite. Le parti aurait remporté deux des trois sièges, laissant un à son adversaire. Ce qui qui fait 41 conseillers contre 40 à l’UNIR/PS. C’est le point fait par les conférenciers du jour, chiffres et noms à l’appui.

Le directeur adjoint de la campagne est revenu sur le processus de dépouillement, le transport des enveloppes contenant les procès-verbaux jusqu’à Yako, le chef-lieu de la province du Passoré, ainsi que les personnes qui ont convoyé les enveloppes. A croire Naaba Sigri de Guipa, dans chaque bureau de vote, il y avait deux représentants du parti de l’UNIR/PS. Des cinq personnes ayant transporté les procès-verbaux de Téma-Bokin à Yako (président de la CENI, deux agents des forces de l’ordre, un représentant de l’UNIR/PS et un représentant du RDS), aucun militant du CDP ne faisait partie. « Les enveloppes étaient scellées », précise-t-il.

Quant aux manifestations qui ont lieu à Téma-Bokin après la proclamation des résultats, Naaba Sigri de Guipa refuse de parler d’affrontements. « Il n’y a eu aucune attaque du côté du CDP, aucun mouvement. Nos militants n’ont fait aucune sortie. Il n’y a pas eu d’affrontements à Téma-Bokin comme l’a dit l’UNIR/PS. Il y a eu des attaques ciblées, rien d’autre », déclare-t-il. Parmi ces personnes attaquées, il cite le vice-président de la CECI, deux domiciles privées, le prefet et des militants CDP au chevet des blessés à l’hôpital. Au total, ces « attaques » auraient fait neuf blessés dans les rangs du CDP et « aucun blessé du côté de l’UNIR/PS, c’est du montage », affirme Naaba Sigri.

Des blessés étaient présents à la conférence de presse. Et le parti au pouvoir, section de Téma-Bokin entend saisir la justice pour que le droit soit dit et que les préjudices soient réparés. Qu’à cela ne tienne, le CDP n’entend mettre personne à l’écart dans la gestion de la commune. Mais en attendant, Naaba Sigri de Guipa et ses camarades demandent « au maire de prendre acte des résultats et tirer toutes les conséquences ». Car, « nous pensons que le maire doit être la solution, malheureusement il est le problème actuellement ».

En rappel, c’est l’UNIR/PS qui dirige la mairie de Téma-Bokin depuis 2006. Et, « le CDP n’a jamais boycotté un conseil municipal », soutient le conférencier du jour.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 18 décembre 2012 à 13:32, par Tiéfotiè
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    A en juger par sa tronche, on se rend compte que c’est un béliqueux de la pire espèce, ancien CDR ; Un Naaba doit être au dessus de la melée, savoir se mettre de côté et être au service de la société toute entière.

    Répondre à ce message

    • Le 18 décembre 2012 à 17:01
      En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

      tiefotiè, tu ecris :
      A en juger par sa tronche, on se rend compte que c’est un béliqueux de la pire espèce, ancien CDR

      MON CHER a en juger par ton mode de jugement tu es un borné : en quoi il a a voir avec les CDR Tu n’es pas oblige d’adopter ce reflexe pavlovien devenu classique de cracher les CDR (et la revolution avec !) tout se faiasant passer pour un "sankariste". On peut (et on DOIT meme) critiquer la revolution et ses instances, et sans concession mais de facon objective. Sankara en a donne l’exemple a plusieurs reprise. Je ne vois pas en quoi ton jugement ici a a voir avec les CDR, er encore de la pire espece belliqueuse. Peut etre as tu ete de ette engeance-là. Elle n’est representatrice des CDR meme avec leurs insuffisances.

      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 13:33, par Changement
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    Le CDP ne peut gagner à Tema Bokin que par la fraude.
    En rappel, pendant la campagne, Fatou Diendéré a juré que la commune leur reviendrait. Pourquoi s’acharner après avoir tué THOMAS SANKARA a vouloir gérer la commune coûte que coûte ?
    Pour la paix sociale, il est sage de reprendre les votes dans la commune pour apaiser les esprits.
    Le CDP est en fin de fin !

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 13:48, par annas
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    Naba Sigiri ; arrête s’il te plait

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 13:49
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    wè ! Quand les Chefs traditionnels se mêlent à la politique.....................

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 13:57, par Demo
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    Bande de menteurs éhontés,rendez la victoire au peuple de Bokin,voleurs,tricheurs.Nous ne voulons de guerre ici.A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 13:58
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    QUAND UN CHEF TRADITIONNEL SE JETTE DANS DE TELS MENSONGES C’EST DEPLORABLE. ES-TU TOUJOURS CROYANT MONSIEUR ZOUNGRANA POUSGA ? EVITER QUE NOTRE CHER TEMA NE S’EMBRASE A CAUSE DE SES MAUVAIS FILS QUE VOUS ETES.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 14:00, par sans voix
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    rejouissez vous de votre victoire, c,est votre temps, mais l,avenir nous situera davantage sur la part de cette vérité. bref, ainsi va la vie au pays des hommes intègres !

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 14:01, par mao zedong
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    je crois que c’est la CENI qui déclare un parti vainqueur ! Au lieu de se battre, referez-vous à la CENI. C’est tout là

    Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2012 à 10:36, par vive le paix au BF
      En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

      l affaire est claire et net.le CDP a gagne a TEMA bokin.on pas besoin de la CENI pour ca.l UNIR ps n a qu a arrete de jouer avec la vigilance du peuple.c est le CDP qui a gagne a teme bokin.bon vent au CDP a tema bokin .abats les jaloux.votre chute cet annee unir ps etait vraiment libre tres tres tres contente de vous que vous alle plus pouvoir vous releve de cet chute libre.viVe le CDP.

      Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 14:04, par la verité
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    on vous a pas bien frappé ce sont tous menteurs.moi ce que je me demande toujour le village de tom sauyer alias tomas sankara s est ou ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 14:06
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    cet homme a pris des millions de la part de souyouba sannem.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 14:16, par kasida
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    TOUTE HONTE BU ! VRAIMENT LE CDP CETTE MERDE QUI NOUS COLLE ET EMPESTE, COMMENT FAIRE POUR S’EN DEBARRASSER ! JE SUIS VRAIMENT DECU

    Répondre à ce message

    • Le 18 décembre 2012 à 17:22
      En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

      CETTE MERDE QUI NOUS COLLE ET EMPESTE, COMMENT FAIRE POUR S’EN DEBARRASSER !
      mon frere ou soeur quand tu as marché sur la merde qui te colle et qui pire t’empeste (elle ne peut qu’empester !), tu n’as qu’une seule solution : te courber, ramasser ton baton, ton trognon de mais debarrssé de ses graines, etc et gratter et gartter et suer gartter encore et le passer au karcher si tu es assez riche pour en avoir et le nettoyer a l’eau de javel et le parfumer a ton gout. PERSONNE NE VIENDRA LE FAIRE POUR TOI : cela jamais, ne t’illusionne point la dessus
      SOME

      Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 14:23, par Conscience
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    Dire que le CDP a gagné à Tema Bokin, revient à considerer la population de cette localité comme des cons.

    Répondre à ce message

    • Le 18 décembre 2012 à 17:28
      En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

      malheureusement ce n’est seulement la population de bokin Tout le peuple burkinabe le lui demontré qu’il pouvait lle faire et c’est pourquoi ils ont osé leur coup aussi loin. L’affaire Norbert Zongo nous a mené ou ? journees du pardon, etc. et puis l’eleve zongo à koudougou, les etidiants, affaire zida ariel, les militaires etc... on en et ou ? et pourquoi ? et comment on en est arrivé la ?
      SOME

      Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2012 à 09:40, par wendlassida
      En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

      mon frère, il faut être raisonnable même le la CENI, la CEPI ont donné 41 au CDP C’est vous qui IRAISONABLE.nOUS LES BOKINOIS NOUS FIERS.

      Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2012 à 10:27
      En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

      si pour toi le CDP ne peut gagne TEMA bokin parce que c est le village de thoma sankara j suis desole de t dire que c est soit disant sankanriste n defende pas les idees de thomas sankara comme il l font croire.c peuple est tres itteligent ils savent vers qui alle pour se developper et a mon avis c nest pas l unir ps en tout cas.vive le CDP,vive tema bokin.que l unir ps accepte sa defait et plis bagage.merci mon ami.

      Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 14:27, par narelba
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    bravo, au CDP pour ce réflexe communicationnel ! c’est ça la vérité ! que le droit soit dit et respecté ! CDP, oyéééé !

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 14:42
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    on s’en fou !!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 15:40, par Nobga
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    Seule la honte sait que le CDP peut encore parler de vérité.

    Répondre à ce message

    • Le 18 décembre 2012 à 16:35, par mampè
      En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

      Rien qu’ à le regarder, on se rend compte qu’il doit aimer les choses pas claires ; et vous voulez que le pays connaisse la paix avec ces gens de personnes, prêtes à tout, sauf ce qui juste.

      Répondre à ce message

    • Le 18 décembre 2012 à 16:38, par Traoré
      En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

      si le CDP a gagné , pourquoi ne pas vouloir l’accepter ? seulement par ce que c’est le parti majoritaire , et surtout par ce que c’est le parti du président Blaise, vous en faite tout une histoire. Si vous voulez la démocratie, accepter aussi de perdre . C’est ce qui sort du coeur de l’homme qui le rend vraiment mauvais, pleine de rancoeur. Certain doit surtout avoir honte de parlé sans respect , ce croyant les plus juste et les vraies que les autres. Laissez le CDP tranquille. Si des gens comme vous arrivent au pouvoir , vous serez pires que ceux que vous salisé maintenant.

      Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 15:56, par la verité
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    le village de Thomas sankara s est ou ? s est a bokin je suis desoler que le cdp ait même un conseiller dans ce departement alors qu au sud ouest lointain ou dans le sahel le cdp a perdu.

    Répondre à ce message

    • Le 18 décembre 2012 à 16:58, par maussi
      En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

      LA VERITÉ, tu crois que quoi ? c’est le NAABAYA LÀ qui est l’opium du peuple du Plateau central. Si tous les naaba étaient apolitiques, le cdp allait se chercher avec torche en pleine journée... mais au plateau central, simplement la majorité des electeurs ne refléchissent pas. leurs "roitelets" le font à leur place.
      PS : à signaler que je ne suis pas du tout régionaliste ni xénophobe ; je suis moi-même du plateau central...

      Répondre à ce message

      • Le 18 décembre 2012 à 17:44
        En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

        Les gars, il faut certainement être aussi taré pour se faire tricher à tous les coups !
        oui ou non l’UNIRPS n’était -il pas présent lors du dépouillement ? oui ou non l’UNIRPS n’était -il pas présent lors du transport des procès verbaux ? oui ou non l’UNIRPS n’a t-il pas déposé sa réclamation en retard ? Oui le CDP à triché parce que cette vielle opposition est nulle idiote et a montré ses limites..... On a vu l’UPC en un seul coup les surplombé tous ces faux types se disant opposants...
        Trébi

        Répondre à ce message

        • Le 19 décembre 2012 à 13:22, par la COURS SUPREME
          En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

          ils étaient présents au lieu de dépouillement et lors du transport des urnes a la CEPI pendant que le CDP n’était même pas represente.c’est trop louche.le Me SANKARA n’a qu’a attendre les 5 ans a venir pour se battre a reconquérir le titre de chef de fil de l’opposition

          Répondre à ce message

    • Le 18 décembre 2012 à 17:06
      En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

      tu suis les choses de prêt il me semble

      Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2012 à 09:20, par yamsoaba
      En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

      monsieur ou madame la vérité, ne sois pas désolé. je t’en prie. moi je ne suis pas cdpiste mais je leur concède cette victoire parce que c’est le choix de la population de bokin. sinon comment comprendre qu’on vote le cdp autant que l’unir/ps ? cela signifie que la gestion de l’unir/ps, déjà à la mairie, n’est pas celle souhaitée et que la population préfère subir le cdp et être au moins au même niveau que les autres communes soeurs.

      Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 17:30
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    CENI=CDP=Menteur, voleur, tricheur, tueur,...

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 17:49, par kolo
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    le Naaba Sigri de Guipa est un comédien ; il n’est pas sérieux . vous voyez qu’il ressemble à SOUKI de bobo diouf. sors dans ça petit chef....

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 18:28
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    UN chef menteur , il n’aime pas son pays

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2012 à 02:07, par Souly N. Stéphane
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    Tout un symbole !
    La victoire ne peut avoir qu´un seul goût. La défaite aussi. Le seul véritable ennemi de la démocratie et du peuple Burkinabè, ce sont ceux qui veulent coûte que coûte gagner, bafouant s´il le faut toute forme de raison, humaine ou politique. Le véritable ennemi du Burkina ce sont ces hommes et ces femmes qui banalisent les élections, les considérant tout simplement comme une formalité, car convaincus que quoi qu´il arrive ils vont sortir vainqueurs des ces consultations. Le seul et unique véritable ennemi du Burkina, ce n´est certes plus la faim, ou l´analphabétisme, mais le manque de scrupules de ceux qui croient que le Burkina leur appartient. Nos ennemis sont ceux qui courent après les symboles quitte à mettre nos populations à feu et à sang. Le CDP a eu une large victoire aux consultations de décembre 2012, mais pour certains acteurs des événements du 15 octobre 1987, cette victoire ne pouvait être totale que si la commune rurale de Téma-Bokin, village natal du président Thomas Sankara était aussi sous leur coupe. Hé bien c´est chose faite depuis le 15 décembre 2012. Et cela s´appelle aussi de la démocratie. Les rectificateurs devenus entre temps démocrates exemplaires ne se satisfont jamais de leurs œuvres. Téma-Bokin était en quelque sorte ce trophée qui leur manquait. Et il le leur fallait ! Bien avant les élections, les bruits couraient déjà sur la volonté inébranlable de certains caciques du CDP d´en découdre personnellement avec le maire en exercice de Téma-Bokin, Nongma Ernest Ouédraogo. Si cette victoire supposée ou imposée volée ou achetée…du CDP est bien réelle, ce sera après tout aussi une victoire pour la démocratie façon Burkinabè. Si ceci peut résoudre les problèmes sociaux et économiques du Burkina Faso, Thomas Sankara dans sa tombe en serait heureux. Car je demeure profondément comme lui, convaincu que la démocratie est une forme de gouvernance de la majorité, respectant convenablement les droits de la minorité. Mais de la façon dont les choses se déroulent dans notre cher Faso, je suis amené à penser que le combat a été ramené sur un terrain strictement personnel : entre ceux qui n´ont jamais porté le président Thomas Sankara dans leur cœur, et ceux qui depuis le 15 octobre 1987 le pleurent toujours. Dans cette situation le CDP gagnerait à grandir, d´abord en cessant de stigmatiser les Sankaristes. En voulant coûte que coûte ramener le combat démocratique sur un terrain beaucoup plus personnel que politique, le CDP se trompe bien de combat. En voulant à tout prix ridiculiser les Sankaristes, les ramener au néant, le CDP devient moins crédible. Le pouvoir du président Blaise Compaoré, lequel devient de plus en plus fréquentable de par sa sagesse, et sa sérénité, s´en sortira affaibli. Je n´en doute pas un seul instant. Ceux qui pensent rendre service au régime actuel, en usant de tous les moyens de l´état pour faire ombrage aux autres partis politiques se retrouveront le jour venu, seuls devant leur destin. Celui d´avoir fait la pluie et le beau temps, quand il ne le fallait pas du tout. Celui enfin de s´être trompé dans leur jugement. Celui d´avoir été du mauvais côté de l´histoire. Le président qu´on le veuille ou non est à la fin de son règne. Les inconditionnels du système devraient à mon humble avis faire profil bas, car nul ne sait avec exactitude ce que le ciel politique du Burkina Faso serait demain. Il se pourrait que dans l´avion transportant le président Blaise Compaoré dans son probable lieu de repos définitif, il n´y ait pas beaucoup de places. Il pourrait se retrouver quelque part en Côte d´Azur, mais vous où serez vous alors !?
    Ni la honte, ni le ridicule. Rien de tout cela. Aucun de ces deux n´a tué. Pourtant si. Ceux qui ont une conscience. Ceux qui ont cette faculté interne, cette voix intérieure qui chaque minute nous rappelle nos devoirs, nos obligations vis à vis de nous-mêmes et des autres êtres humains que sont nos prochains n´ont jamais résisté à cette tentation de commettre l´irréparable, dès lors que l´acte posé n´est plus conforme aux exigences de cette même voix interne. De tout cœur, je voudrais ici m´adresser à ceux qui ont une conscience d´enterrer la hache de guerre. La majorité des Burkinabès a besoin d´avancer et d´assumer notre histoire collective. Qu´elle soit douloureuse ou heureuse. Les combats de cabaret que nous menons n´intéressent pas les Burkinabès. Que le CDP gagne Téma-Bokin ou pas n´intéresse pas aussi les Burkinabès. Mais ils n´accepteront pas d´être continuellement et perpétuellement pris en otage par des hommes qui soit ont haï ou soit ont aimé le président Thomas Sankara. La haine nourrie par les adversaires du président Thomas Sankara á l´égard des Sankaristes d´aujourd´hui est injustifiable et inacceptable. Aussi les Sankaristes se doivent de trouver un terrain strictement politique pour un débat sain et bénéfique à l´ensemble des Burkinabès. L´arrogance avec laquelle le CDP traite les Sankaristes doit cesser. Si nous tous avions un pouvoir divin, ou étions en mesure de lire dans une boule de Crystal afin de savoir ce que demain serait, peut être aurions nous aussi adopté un autre comportement. Nous vivons au jour le jour ne pensant qu´á l´instant présent. Le mensonge, le vol, la tromperie, la ruse, l´achat des consciences, le clientélisme politique sont les seules pratiques qui payent et qui se monnaient bien, parfois au prix du sang, de nos amis ou de notre entourage. Convenez avec moi que la politique doit avoir une autre image. Le CDP disparaitra un jour, qu´on le veuille ou non. L´UNIR/PS aussi. Mais le Burkina doit être et demeurer eternel !

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2012 à 08:58, par Bolo
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    Si CDP, a triché à Bokin, UNIR/PS n’a qu’a s’en prendre à lui même. Quelle précaution ils avaient prise pour que cela n’arrive pas ? s’ils ne sont pas assez sérieux pour assurer la transparence dans les bureaux de vote de Bokin c’est qu’ils ne sont pas aptes à diriger cette petite commune. c’est pas parce que c’est le village de Thomas Sank que le CDP ne peut pas remporter dans cette localité, si UNIR n’a pas travaillé à consolider les acquis, c’est normal qu’il perd la mairie. les militants de cdp sont aussi des burkinabé comme ceux du unir/ps donc ils ont droit de gérer Bokin s’ils le mérite. Arretons ces comportements quittent mettent l’unité nationale en péril. CDP a perdu dans le Sud ouest qui a dit quoi ? soyons des démocrates et acceptons perdre aussi c’est la démocratie.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2012 à 10:05, par ETA
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    MES CHERS PARENTS SOYEZ AU DESSUS DE CES QUERELLES POLITIQUES ET ŒUVRONS ENSEMBLE LE DÉVELOPPEMENT DE NOTRE CHER DÉPARTEMENT. GARDONS NOTRE AMOUR FRATERNEL LÉGENDAIRE.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2012 à 14:33
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    Bonjour à tous,
    Par ces actes, le CDP vient de montrer qu’il est prêt à tout. Aujourd’hui, il montre qu’il est PRET pour la confrontation, c’est pourquoi il fait dans la provocation pour avoir l’occasion de réprimer (à mort ?) et reprendre des élections qu’il croit sûr de gagner. Il faut beaucoup réfléchir pour ne pas tomber dans ce piège.

    En tout cas, cela montre que la biométrie ne règle pas la fraude. Le moment viendra, c’est sûr. Nous sommes sur la bonne voie !

    Vive le peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2012 à 16:20
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    Qu’est ce qu’un Naaba fout dans ce point de presse.
    Toi je sens que bientôt ton pouvoir va être mis en cause et tu subiras les conséquences.
    Affamé que tu es !

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2012 à 16:29, par bakess
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    Chez moi il est dit:si la récolte de ton rival est riche ; ai le courage de le reconnaitre car,il n’a pas cultiver son champs avec son sexe !

    Répondre à ce message

  • Le 20 décembre 2012 à 10:17, par nomwende
    En réponse à : Affaire Téma-Bokin : La part de vérité de la sous-section CDP

    41 pour le CDP contre député contre 40 pour l’UNIR/PS ! On se rappelle de la victoire de Gbagbo sur Allassane : 51% contre 49% . On se rappelle aussi de leur slogan : on gagne ou on gagne ! Vous ne voyez pas de similitudes avec cette victoire du CDP à Téma-Bokin ? Si on sait à quoi cela a aboutit en CI, on doit faire bcp attention ! Que dieu nous préserve des victoires forcées et de leurs conséquences ! A bon entendeur salut !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés