Simon Compaoré : « Etre maire, ce n’est pas la sinécure »

mardi 18 décembre 2012 à 01h31min

Le maire sortant de la Commune de Ouagadougou a tenu son dernier conseil municipal ce 14 décembre 2012. L’occasion a été pour Simon Compaoré de diriger les travaux d’examen suivi d’adoption de procès-verbaux (PV) de séances antérieures, ainsi que de délibérations avant d’épiloguer le bilan de son parcours à la tête de la ville capitale du Burkina. Ce fut également pour lui, l’occasion de la reconnaissance de la qualité de citoyen d’honneur à une dizaine d’illustres hôtes maires de villes amies de Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Simon Compaoré : « Etre maire, ce n’est pas la sinécure »

Avec les élections municipales du 02 décembre dernier, de nouveaux conseillers municipaux ont été élus ; ce qui emporte le départ de maires par endroits. C’est le cas de Simon Compaoré qui s’apprête à céder les commandes de la ville de Ouagadougou au profit de laquelle il aurait mobilisé en 17 ans de gestion, plus de 85 000 000 000 FCFA.

Etre maire, c’est s’engager à travailler pour l’amélioration d’une commune, a indiqué le bourgmestre sortant. « Etre maire, ce n’est pas la sinécure ; ceux qui viennent à la marie pour s’enrichir, ils se sont trompés », a précisé M. Compaoré. Et de prendre l’exemple de Ouagadougou qu’il qualifie de « ville à mille problèmes », pour laquelle « l’histoire retiendra que nous avons beaucoup travaillé », a lancé le maire avant citer les milliers de femmes constituant la « brigade verte, le ½ milliers de policiers municipaux, les 250 000 parcelles attribuées avec 80% de satisfaction ».

Et avant de partir, il a, avec son équipe, élaboré et adopté à cette dernière session du Conseil, deux projets qui pourront démarrer en 2013. Il s’agit d’un projet de 90 500 000 FCFA et d’un autre de plus de 3 000 000 de nos francs ; ce qui constitue pour la nouvelle équipe « du pain béni », selon Simon Compaoré. Celle-ci pourrait en effet s’en servir pour « réussir là où nous avons enregistré des insuffisances », a ajouté M. Compaoré. Et de préciser, « nous avons eu beaucoup d’acquis ; mais nous avons aussi commis des erreurs par endroits, notamment en matière de lotissement, d’aménagement ».

Malgré ces insuffisances, Simon semble avoir indiqué la voie à suivre. « Simon Compaoré a été pour nous un model », a relevé l’ancien président Nicéphore Dieudonné Soglo, actuel maire de Cotonou. Et de prendre l’exemple de la « brigade verte » et de la police municipale, dont il s’est inspiré auprès du maire sortant à qui il dira « nous viendrons te chercher, où que tu sois, car tu nous es encore utile ».

Ils sont une dizaine de personnalités dont le maire de Niamey, celui de Bamako, celui de Treichville, celui de Grenoble en France à être, à la suite du président Soglo (qui en a bénéficié auparavant), élevées au rang de citoyens d’honneur de la ville de Ouagadougou. Après avoir décerné cette distinction honorifique, Simon Compaoré a été habillé en tenue de roi par la délégation ivoirienne, et a aussi bénéficié de beaucoup d’autres présents. Tous ces illustres hôtes ont loué le dynamisme du maire sortant qui leur a promis sa disponibilité toutes les fois qu’ils le solliciteront.

Fulbert PARE (Stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 décembre 2012 à 17:05, par pi
    En réponse à : Simon Compaoré : « Etre maire, ce n’est pas la sinécure »

    Que les autres gourous du pouvoir suivent l’exemple de Mr SIMON compaore .ce qui me préoccupe actuellement c’est la posture du nouveau maire de la ville de WAGA. aura t-il le courage et les moyens suffisant pour gérer la ville ? car il ne faut pas se leurrer les problèmes vont se multiplier dans les années à venir .

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2012 à 18:30, par kalifa
    En réponse à : Simon Compaoré : « Etre maire, ce n’est pas la sinécure »

    J’avais cru comprendre que les deux projets dont le maire sortant Simon Compaoré faisait cas lors du dernier conseil du 14 decembre étaient respectivement de 90,5milliards et de 3 milliards. Aujourd’hui 17 decembre 2012, on nous parle maintement de 90 500 000 fcfa et de 3 000 000 fcfa. Où sont partis le reste des fonds en moins de 3 jours ?

    Répondre à ce message

  • Le 17 décembre 2012 à 22:25, par Mades
    En réponse à : Simon Compaoré : « Etre maire, ce n’est pas la sinécure »

    Reposez-vous bien Mr le Maire.

    Je salue un grand homme...

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 08:57, par GOUKOUNY
    En réponse à : Simon Compaoré : « Etre maire, ce n’est pas la sinécure »

    Mr le MAIRE avant de partir il te reste la TYPONOMIE DE LA VILLE.Il suffit de voir les dosiers des retraités avant 1972 et tu feras ce qui ont fait OUAGADOUGOU .Des voltaiques qui ont travaillé dur pour donner un cadre de vie agréable mais ont été ignoré par des considérations aussi ..........
    Voyez du côté de l’armée, des forestiers............
    LE burkina a eu des INGENIEURS forestiers depuis 1957 mais qui ont été ignoré C’est pas normal.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 12:37, par maombi
    En réponse à : Simon Compaoré : « Etre maire, ce n’est pas la sinécure »

    Je rends grâce à Dieu pour Monsieur Simon COMPAORE et je bénis l’Eternel pour l’avoir gardé jusqu’à la fin de son mandat. C’est la bénédiction de l’Eternel dont la parole dit : La fin d’une chose vaut mieux que son commencement.
    Je bénis le Seigneur pour la femme vertueuse qu’Il a donné à Monsieur Simon COMPAORE qui n’a jamais cessé de fléchir les genoux devant le Père en faveur de son mari. Dieu a exaucé les prières de sa fille et voilà les résultats.
    Après tout cela je pense que Monsieur le Maire doit donner une action de grâce à Dieu pour la femme vertueuse qu’Il lui a donné comme soutien, en présence de tous. Que Dieu continue de veiller sur la vie du Maire.

    Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 15:01, par findumond
    En réponse à : Simon Compaoré : « Etre maire, ce n’est pas la sinécure »

    Mr le maire tu nous manquera,ca n"a pas été facile mais tout est bien qui finit bien....

    Répondre à ce message

    • Le 18 décembre 2012 à 17:16, par Agent DEP Mairie Ouaga
      En réponse à : Simon Compaoré : « Etre maire, ce n’est pas la sinécure »

      Bonjour à tous !
      juste quelques précisions
      3 000 000 000 FCFA est le montant d’un projet d’amélioration de la mobilité qui consiste en la réhabilitation de Trois gares routières et la construction d’une quatrième gare
      90 500 000 000 est le montant d’un projet d’assainissement des quartiers périphériques. il consiste en l’aménagement du canal du Moogho Naaba (passant derrière Watam Kaiser jusqu’à à Cissin), l’extension des cellules d’enfouissement et de valorisation des déchets du Centre des déchets, le bitumage de près de 44kml (linéraire) de voie et l’aménagement de 84 kml de caniveaux et collecteurs
      le journaliste a dû se tromper.
      forum très intéressant.

      Répondre à ce message

  • Le 18 décembre 2012 à 17:58, par Alexio
    En réponse à : Simon Compaoré : « Etre maire, ce n’est pas la sinécure »

    Mr Le maire d abord je vous remercie de la treve de cette longue labeur.Etre Maire est une option personelle apuyer par les urnes. Donc je suis etonner de votre adage.Le carriere du maire releve de la competence de son administraction, des hommes , les femmes a la place q u ils meritent. Etre au service de sa kommune sans but lucratif. C est la cle de toute integrite.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2012 à 08:24, par BEM-KAGNONDO
    En réponse à : Simon Compaoré : « Etre maire, ce n’est pas la sinécure »

    Cher Mr. Simon COMPAORE - ex. Maire de Ouagadougou !

    Ce message vous est adressé par cette voie qui m’est offerte en ma qualité de burkinabé libre et surtout de citadin de cette ville que vous dites "aimer" fortement parce que vous"natif" disiez-vous. J’emprunte cette voie parce que difficile de vous accéder physiquement tant vous vous faites vigilant craignant toute approche, sinon attaque de quelqu’un/quelqu’une pour ce que vous avez fait.et vécu assez.récemment. Ceci est.juste.et legitime. Autrement, je serai.ravi de vous sinon, vous répéter les choses de "Visus" ou si vous voulez, "yeux dans yeux" que j’ai emprunté auprès de mes parents de la diaspora ivoirienne. J’ose espérer que le Webmaster me fera l’honneur de vous laisser parvenir mon message, tant il me tient à cœur.

    Monsieur COMPAORE ! Depuis que vous avez engagé votre show médiatique ou si vous voulez, votre Campagne médiatique il y a de cela une année déjà, je vous ai invité de façon anonyme par cette même voie à plus d’humilité dans vos faits et déclarations. Mais rien n’y fit parce que vous, omnibulé par.vos semblants succès à la tête de la Commune Centrale de Ouagadougou, vous avez voulu faire comprendre que vous avez été à vous seul, le meilleur de toute l’équipe à laquelle vous avez plus de 25 année durant appartenu. Ceci.est et reste de votre droit. Mais de.grâce, laissez cela pour tromper "la Jeunesse" qui ne vous a pas connu.

    En effet, la génération des années 80 à ce jour ne vous a pas connu ou si vous voulez, ne vous a connu pour certains qu’avec des yeux de bébés. Ceci reste.valable pour certains de vos camarades qui ne sont plus de ce monde, mais que la frange d’âge concernée vénèrent sur la simple base que.vous autres, "politiques" laissez ressortir dans les Presses d’État autorisées sur la base de vos diktats.

    Lorsque vous déclarez haut et fort vos compétences, votre honnêteté dans les actes que.vous avez posés durant vos 17 ans de Mairie, lorsque vous parlez de votre probité exemplaire et surtout de l’abnégation que.vous.avez observé tout au long de votre carrière, sans pour autant.trop rire, je viens vous faire rappel de certains de vous faits qui ne pourraient s’effacer dans les cœurs de gens qu’avec l’aide de Dieu, seul Omnipotent et de Pardon. Béni soit son Nom car il n’aime pas les mensonges. Je suis parmi les dernières victimes de vos faits.qui n’a demande au Saint Dieu de ne me rappeler auprès de lui qu’après m’avoir.laissé le temps de vous relever ce que vous m’avez fait.subir sur cette sans raison aucune que la "Simple jalousie" alors que jamais nous n’avions de par le passé eu d’approches particulières qui nous auraient permis des accrocs éventuels. Bien au contraire, si vous avez souvenance, de par ma responsabilité, j’ai pu vous faire.obtenir votre première Moto.alors que nouvellement embauché et muni de votre simple Lettre d’embauche, vous n’aviez pas encore reçu votre premier salaire. Vous étiez à l’A.V.V. je crois ; ceci pour vous planter le décor pour unmeilleur suivi de la suite.

    Alors.que vous étiez Directeur de Cabinet de SEM Mr. Le Ministre de la Justice au lendemain de l’avènement du CNR, votre premier acte fut de décider avec un certain Officier de Gendarmerie dont le tairai le nom parce qu’il m’intéresse pas pour l’instant, vous avez organisé mon arrestation et mon internement à la Gendarmerie suivi.de mon emprisonnement à la MACO sans qu’aucune plainte n’ait été par personne déposée.contre moi ;une certaine plainte, façonnée après mon interpellation fut déposée pour couvrir et justifier mon arrestation
    simplement parce que vous vouliez.du poste que j’occupais pour un Camarade de votre sérail, ami de cet Officier. Vous aviez, si je ne m’abuse, poser des actes similaires au détriment de plusieurs autres personnes dont le fait le plus marquant fut le licenciement des milliers d’Enseignants dont vous et le regrette Adama TOURE furent les réels.acteurs en ajoutant de.façon frauduleuse, des noms de vos dits ennemis sur la liste des personnes prévues à sanction après signature du Signataire. Les personnes concernées représentaient plus de la moitié des licencier. Le savez-vous ? Savez-vous également que la plupart d’entre elles se sont donnés la mort par vos faits ? Savez-vous que certains d’entre eux sont morts de pauvreté laissant sur cette terre de chien des Orphelins et des Veuves qui n’ont pu avancer dans la vie de par vos faits ?

    Poussant votre dictature à la limite de l’outrecuidance, vous avez engagé de m’envoyer devant les TPR pour des Crimes et Délits que vous n’avez pas réussi à prouver et pour preuve, le Verdict de l’Audience qui fut mon élargissement pour faute de preuves qui ne vous a pas du tout satisfait pour vous permettre d’envoyer une fois la même Gendarmerie m’arrêter dès le lendemain de ma libération pour me renvoyer en prison trois (3) mois durant pour une reprise de mon procès avec pour justificatif, je vous cite : "Que j’étais immensement riche (selon vous) et politiquement bien introduit pour acheter sinon corrompre un certain Tribunal pour obtenir mon élargissent". Je fus ainsi rappelé et condamné de manière à vous autoriser de prendre à mon encontre, un Arrêté Administratif qui m’interdit l’exercice de ma profession. Ce qui vous a permis de faire récupérer à votre profit ou, au profit d’autres personnes dont je vous laisserai le soin de publier les noms, mon Business que j’avais réussi à monter au sortir de mon licenciement par vous orchesté avec les autres. Vous rappelez-vous de çà ?

    Bref ! C’est simplement pour vous dire que vous devriez être moins orgueilleux et moins arrogants dans vos déclarations qui ne répondent que de la fanfarronade si vous voulez être compris par le peuple aux fins de pardon. Des comme moi victimes de faits et actes antérieurs sont nombreux et vous le savez. Beaucoup d’autres actes négatifs par vous posés existent qui viendraient battre en brèche, votre auto-satisfaction que vous brandissez en trophée de guerre. Vos fameux succès sont très fortement mitigés. Je crois savoir que le Samaritain dans sa grande humilité à.su rencontré le regard et l’admiration de Dieu contrairement au Publicain. Relisez le Verset Biblique.s’y afférent puisque vous entendez poursuivre les activités de Papa COMPAORE que nous avons tous connu et qui ne vous à jamais ressemblé.

    Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2012 à 12:01
      En réponse à : Simon Compaoré : « Etre maire, ce n’est pas la sinécure »

      Je compatis avec Bem-Kagnondo ! J’avais posté ma réaction hier mais le webmaster a jugé bon de ne pas me publier ! J’espère qu’aujourd’hui il sera clément ! Je disais hier donc que quand une "grande personne" ment, c’est très vilain !!! Vous n’êtes pas la seule victime ou la dernière, mon défunt père en a aussi fait des frais de cet "illustre" maire dans les années 2000 ! Il a certes travailler et à donner une autre image de Ouaga. Mais qu’il arrête de clamer haut et fort ce qui est inexact ! Quand il dit qu’on ne devient pas maire pour s’enrichir entre autres, nous on rigole ! Combien de maires d’arrondissement qui, sortis du néant ont changé de manière ostentatoire leur train de vie ?!!! Monsieur l’ex maire, arrêtez de vouloir paraître plus blanche que la colombe !!! Respectez au moins notre silence ! Ce n’est pas parce qu’on se tait que tout ce que vous prétendez est vrai ! Vous clamez que vous n’avez pas de parcelles, vous jurez que vous ne vous êtes pas enrichi, vous mettez en avant les valeurs de votre défunt Père qui fut homme d’église pour justifier votre innoncence ! Hahaha ! Permetez-moi de rire (cynique) ! Je comprend qu’à force, vous vous êtes vous-même perdu dans les méandres de vos mensonges que finalement vous et vous seul les prenez pour vérités ! Bonne retraite à vous Monsieur "L’IRREPROCHABLE, VAILLANT, EXEMPLAIRE HONNETE" Maire !

      Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2012 à 11:48, par sali
    En réponse à : Simon Compaoré : « Etre maire, ce n’est pas la sinécure »

    Vraiment il as beaucoup travailler et je crois que le nouveau Maire en feras autant

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés