Vrai ou faux : Qui sera maire de Ouagadougou ?

vendredi 14 décembre 2012

Ce qui est sûr, Simon Compaoré ne sera plus maire de Ouagadougou. Après dix ans à la tête de la capitale, l’homme « court » a dit merci à ses administrés et leur a souhaité au revoir. Non sans leur demander de soutenir celui qui viendra après lui pour diriger Ouagadougou. Mais qui sera « celui-là » ? Pour l’instant, il sera difficile de faire des pronostics, mais quand on regarde quelque peu dans l’entourage de Simon Compaoré, on peut dire qu’il y a des hommes de valeur, ou des « camarades » qui ont appris à ses côtés et qui pourraient bien lui succéder, à condition de leur faire confiance. Seulement, le prochain maire de Ouagadougou devra pouvoir remplacer Simon Compaoré avec son franc-parler, son dynamisme, sa volonté et son engagement à faire « bouger les lignes ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

De nouveaux maires à Bobo : les ambitions se précisent…

Après la victoire du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) et le gain relatif dans la totalité des arrondissements, notamment dans les villages rattachés à Bobo-Dioulasso, si l’heure n’est pas encore à la désignation des maires, il semble de plus en plus que les ambitions se précisent. C’est ainsi que d’anciens maires pourraient vouloir se succéder à eux-mêmes, même si leur ancien arrondissement n’a plus les mêmes limites que celui présent. Vrai ou faux, leur parti décidera en temps opportun. Ce qu’on peut retenir, est que chacun s’est battu comme il pouvait, pour remporter la victoire. Que ce soit à Dafra, à Konsa ou à Dô. Il reste que les nouveaux arrondissements où de nouvelles « têtes » ont été élues se signalent déjà. Quid de la mairie de la commune dirigée actuellement par Salia Sanou ? On en saura davantage les jours à venir.


17 dossiers de crimes économiques et de sang en voie de jugement

La première session de la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Bobo-Dioulasso est appelée à statuer sur 17 dossiers de crimes économiques et de sang, pendants devant les juridictions de son ressort. Ces assises débuteront le lundi 17 décembre dans la salle d’audiences de la Cour d’appel. Elles prendront fin le samedi 22 décembre 2012.


Le Livre et l’oralité pour le bonheur des auditeurs de Bobo-Dioulasso

La troisième édition du Salon international de la littérature orale du livre de Bobo-Dioulasso (SILLOB) se tiendra du 17 au 22 décembre 2012. Placée sous le thème « Conte et culture de la paix », la cérémonie d’ouverture sera patronnée par le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la sécurité sociale Apollinaire Soungalo Ouattara à la place de la mairie centrale le lundi 17 décembre à partir de 8 heures 30 minutes.


Du cross et un concert pour encourager le civisme

La direction régionale des Droits humains et de la promotion civique des Hauts-Bassins organise, dans le cadre de la Semaine nationale de la citoyenneté, une série d’activités à Bobo-Dioulasso le samedi 15 décembre 2012. Un cross sur un circuit d’environ 6 kilomètres suivi d’un concert dans la même soirée. Le cross débutera à 15 heures sur la place Tiéfo Amoro et le concert au théâtre de l’Amitié à partir de 20 heures. Ce seront des actes de civisme, gages pour le développement du Burkina.

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Messages

  • Pourquoi cet empressement ? Si c’est un sondage que vous voulez.faire au niveau de l’Express du Faso, autant le dire car pour l’instant l’urgence est d’avoir une clarté sur les "Résultats définitifs" des Municipales avec tous les manigances et magouilles que l’on sait au niveau du Kadiogo où le contrôle de la Mairie est un enjeux pour le pouvoir majoritaire parce que, représentant le réel Pouvoir politique du pays. Simon COMPAORE quoiqu’on dise à été certes efficace lors de son passage à la tête de cette Municipalité. Mais ses succès sont relatifs car ayant beaucoup plus tenu des moyens logiquement et nécessairement mis à.sa.disposition pour la pose de ses actes de la simple.raison que la Capitale d’un pays.est et reste sa vitrine.vis-a-vis de l’Extérieur. Autrement plis de compétence de sa part par rapport aux autres Responsables de Cités n’est pas évident. Pour.preuve, depuis l’élèvement.de Ouagadougou en Mairie est (1960), des Maires intrépides ont dirigé de mains de fer et d’amour Ouagadougou la Capitale. Ceux n’en ont pas moins démérité. Chaque chose en son temps. Nul n’est besoin de spéculer actuellement sur qui sera où ne sera pas car, Mr. Simon COMPAORE n’était pas ni par vous, ni par personne connu avant sa désignation à ce Poste par son Parti. Mieux personne, pas même lui ne pronostiquait de réussite de sa part dans cette fonction à lui confiée. C’est au fur et à mesure qu’ilavançait avec son "Équipe" que les échecs et succès s’enregistraient.

    Cependant, convaincu que les Ouagalais regretteront Mr. Simon COMPAORE un jour, je lui tire mon chapeau pour ce qu’il à fait malgré le fait qu’il.à été plus sectaire dans sa gestion de la Cité. En effet, brimer des Secteurs sinon des quartiers au détriment d’autres fussent les quartiers où habitent ses parents à lui ou ses camarades pour la simple raison que les Quartiers délaissés.habritaient des Opposants (entendez Partis de l’Opposition), planifier des actions de développement des quartiers en tenant compte de ceux qui abritent plus de militants de son Parti où encore couvrir et protéger des voleurs et/voleuses de parcelles parce qu’il a été à.la base de leurs nominations sont autant de preuves que les"ses succès ont été mitigés". Néanmoins bravo Monsieur Le Maire. On se reverra dans les rues de Ouagadougou quand vous reviendrez "Simple citoyen, sinon citadin de Ouagadougou pour se dire les choses les "Yeux dans les yeux". Vous ne serez plus l’intouchable ni l’inapprochable d’antant.

  • L’homme court "Simon" n’a pas fait dix ans à la tête de la Mairie de Ouaga mon chère journaliste. Toi aussi ! Simon a 5x3+2 =17 ans.

  • franchement des fois on se demande si vous vous relisez avant de publiez vos articles !!!!L’homme court drôle de façon pour un style journalistique et puis il a fait 17 ans et non 10 ou bien c’est vous qui aviez fait les 7 autres années restantes !!!De grâce épargnez nous des analyses stériles et des causeries de cabaret.Sans rancune

  • A bobo,il faut maintenant un VRAI MAIRE,capable de concevoir,avoir des idées et savoir manager.Celui qui là ne mérite pas de diriger bobo,tout au plus une commune rurale.Je ne suis pas de bobo mais j’aime bien bobo

  • Vraiment la ville de Bobo doit avoir maintenant un maire instruit avec un bon niveau qui peut au moins faire des conceptions et manager car le maire actuel est très nul et je me demande si le parti CDP veut le bien de la ville de Sya ? Je demande pardon au parti au pouvoir de bien vouloir nous donner quelqu’ un de bon et bien pour la commune de Bobo.

  • Pardon il faut penser maintenant à la ville de Sya en mettant devant la commune un maire plus intello avec des idées de conception et de savoir faire au lieu de nous redonner le même Salia Sanou qui fait que la ville de Bobo n’aime pas le parti CDP c’est une triste réalités mais on y peut rien car les autorités doivent voir comment faire pour que la ville redevienne comme avant sans Salia Sanou.

  • ON ATTAENT TOUJOURS A CE KE LE NOUVEAU FASSE MIEUX KE L’ANCIEN

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés