Science de l’ingénierie : Boureima Zerbo, désormais docteur

vendredi 14 décembre 2012 à 03h01min

Boureima Zerbo a soutenu le lundi 3 décembre 2012 à Lorient en France, sa thèse en vue de l’obtention du diplôme de Doctorat en sciences pour l’ingénieur sur le thème : « Problème de plus courts chemins dans les Noc et leurs extensions aux cas difficiles ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Science de l’ingénierie : Boureima Zerbo, désormais docteur

La notion de réseau sur puce (NoC) est maintenant une solution adoptée dans la technologie des semi-conducteurs dans laquelle le principe de réseau joue un rôle important. Avec la réduction à l’échelle nanométrique de la taille des transistors, les concepteurs mettent au point des circuits intégrés complexes hétérogènes, incluant plusieurs éléments fonctionnels sur un même support de silicium, connus sous le nom de système sur puce (SoC) ou système multiprocesseur sur puce (MPSoC). Dans de tels systèmes, les solutions traditionnelles basées sur un bus partagé ont atteint leur limite évolutive et font place aux architectures de NoC comportant un réseau d’interconnexion avec des liens courts.

C’est dans ce cadre que Boureima Zerbo en vue d’obtenir son diplôme de Doctorat en sciences pour l’ingénieur a mené une réflexion sur le thème : « Problème de plus courts chemins dans les Noc et leurs extensions aux cas difficiles ». Comme dans les réseaux informatiques ou les réseaux de transport terrestre, la conception de systèmes efficaces de routage, de communication ou de transport, est une question cruciale pour permettre une garantie de la bande passante du trafic et éviter les collisions et les interblocages. Dans les NoC, les approches à garantie de trafic (GT) et à trafic au mieux, ou Best Effort(BE), sont souvent opposées. « Nous définissons et étudions un problème d’optimisation combinatoire et un programme linéaire en nombres entiers, qui modélise le routage multi-chemin dans un réseau sur puce à garantie de trafic », a-t-il fait savoir.

Basé sur le multiplexage temporel et l’émission cyclique des messages, le modèle permet d’éviter les collisions, les blocages statiques et dynamiques dans des réseaux à topologie irrégulière, tout en minimisant les temps de latence. Boureima Zerbo a indiqué qu’une extension de ce problème de routage multi-chemin, qui permet une reconfiguration dynamique du routage au moment de l’exécution est également présentée. Dans ce cas, des ensembles indépendants de chemins valides sont pré-calculés, de telle sorte qu’ils peuvent être inter-changés en cours d’exécution sans impact sur le trafic courant, tout en réutilisant tous les intervalles de temps dont les ressources sont vacantes ou libérées. Dans la thèse, il a présenté un ensemble d’opérateurs de base de calcul de plus courts chemins. Par ailleurs, les objectifs visés dans cette thèse sont principalement le développement de méthodes heuristiques et métaheuristiques appliquées aux problèmes de routage reconfigurable avec garantie de trafic dans les NoC.

A travers ces travaux, M. Zerbo pense avoir fourni des outils algorithmiques génériques aisément adaptables à différentes situations et problèmes de routage. Ces problèmes sont par exemple, ceux de chemins disjoints, de flots multiples insécables et de routage avec fenêtre de temps.

En conclusion, il a affirmé que les perspectives d’extension de ses travaux portent sur les constats qu’il a faits à propos des limites de la reconfiguration dynamique, et sur l’´evolution du nombre de noeuds et du trafic du NoC. Le jury composé des Professeur Marc Sevaux de l’Université de Bretagne Sud, Professeur Amodeo Lionel de l’Université de Technologie de Troyes, maître de conférence Sié Oumarou, de l’Université de Ougadougou, maître de conférence (HDR), Lacomme Philippe de l’Université de Clermont-Ferrand, Maître de Conférences (HDR) CREPUT Jean Charles de l’Université de Technologie de Belfort Montbéliard, maître de conférence (HDR), André Rossi Université de Bretagne Sud, Professeur Moukrim Aziz de l’Université de Technologie de Compiègne et le maître de conférence Yugma Claude de l’Ecole des mines de Saint Etienne a octroyé la mention "Très honorable" à l’impétrant pour la pertinence de ces travaux.

Raphaël KAFANDO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés