Police nationale : Des sanctions proposées à l’encontre de 18 éléments

jeudi 29 novembre 2012 à 01h09min

Débutée le 5 novembre 2012, la session extraordinaire du Conseil de discipline de la Police nationale s’est achevée le 19 novembre dernier sur des propositions de sanctions à l’encontre de 18 policiers. Le rapport de la session a été remis ce mercredi 28 novembre 2012 au directeur général de la police nationale, Roger Zango, qui, à son tour, a promis de le remettre à qui de droit afin que les sanctions soient appliquées aux intéressés.
Au total 29 dossiers instruits étaient à l’ordre de la session du Conseil de discipline. Au final, 18 ont été examinés et des sanctions ont été proposées à l’encontre des policiers incriminés.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Police nationale : Des sanctions proposées  à l’encontre de 18 éléments

Pour les 11 dossiers non examinés, le commissaire contrôleur général de police, Francis Sawadogo, qui est le président du Conseil, a laissé entendre que pour des raisons diverses, lui et ses hommes n’ont pas pu se pencher sur ces cas. « Il y a un qui a été évacué d’urgence à l’hôpital pour des raisons de santé. Pour le 2e, présentement incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction de Orodara pour un délit de droit commun, nous n’avons pas eu accès à lui à cause de l’enquête que mène le procureur.

Il y a les 3 personnes qui sont actuellement à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou pour le cas de corruption au Service régional de police judiciaire (SRPJ). Nous avons aussi enregistré 6 cas de notifications tardives », a indiqué le commissaire Sawadogo qui rassure que ces dossiers seront sur la table du Conseil lors de sa prochaine session qui se tiendra normalement dans la première quinzaine du mois de mai 2013.

Dans les dossiers examinés, les chefs d’accusation sont des fautes de 3e catégorie que sont essentiellement les cas de vol, faux et usage de faux, corruption, insubordination, mauvaise manière de servir aggravée, participation à une cessation concertée de travail, abandon de poste, insuffisance professionnelle, etc.

A l’issue de leurs travaux, les membres du Conseil ont retenu 9 révocations, un licenciement, 2 mises à la retraite d’office, une rétrogradation, un abaissement d’échelon et 2 renvois pour applications d’une sanction autre que celles de 3e degré à l’encontre des agents incriminés.

En recevant le rapport du Conseil, le directeur général de la police nationale, Roger Zango, a promis de le transmettre au ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité qui saura prendre en temps opportuns les décisions d’application. Il a en outre félicité les membres du Conseil qui ont su « dépasser les préjugés, les craintes d’être mal vus par les autres » pour faire le travail. « Tenez-vous prêts pour d’autres sessions. Car je pense, et telle est ma conviction, que le souci premier d’un policier devra être de préserver l’image de l’institution. Parce que je pense que nous sommes venus à la police par vocation », a ajouté le commissaire Zango qui entend siffler la fin du désordre dans les rangs de la police.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés