Mutinerie de 2011 au Burkina Faso : Dix gendarmes à la barre

jeudi 29 novembre 2012 à 01h07min

La justice militaire a ouvert le mercredi 28 novembre 2012 à Ouagadougou, le procès de dix gendarmes dans le cadre des mutineries perpétrées le 30 mai 2011 à Tenkodogo, Garango, Niagho et Bagré.

Le 30 mai 2011, c’est le jour où des éléments des brigades territoriales de gendarmerie de Tenkodogo, Garango, Niagho et Bagré ont tiré des coups de feu, lors des mutineries du premier trimestre de l’année. Après les enquêtes militaires, le gendarme Wahabo Ouédraogo serait le chef de file de cette mutinerie. Celui-ci et neuf autres de ses collègues inculpés dans cette affaire, ont été arrêtés et incarcérés à la Maison d’arrêt et de correction de l’armée (MACA). Ils ont comparu devant le tribunal militaire, le 28 novembre 2012, avec comme chefs d’accusation, recel aggravé d’armes et de carburant, complot, révolte, vol aggravé, refus d’obéissance, détention et port illégal d’armes.

A la barre, chacun des présumés s’est défendu, tout en demandant la clémence du tribunal. Certains ont soutenu avoir été intimidés par le chef de file du mouvement. D’autres ont simplement reconnu une naïveté de leur part. D’où leur regret ce jour. Des responsables des brigades concernés ont témoigné qu’ils ont été victimes de séquestration de la part des mutins.
Le parquet militaire a confirmé que ces témoignages sont dignes d’interêt. La défence a par contre relévé des discordances dans les propos des témoins. Au moment où nous quittons les lieux, le verdict n’était pas encore tombé.

Kowoma Marc DOH

Sidwaya

Messages

  • on vous a chassé de labà ou koi ? Il fallait rester attendre le verdict

    • Tu m’as arraché les mots de la bouche ? Il est allé la-bas pour quoi ? N’est ce pas pour suivre le procès ?

    • A quoi bon se déplacer au palais si l’on doit fuir avant le verdict ?
      Où bien vous êtes un touriste égaré s’essayant au journalisme ?
      Si le dossier a été "mis en délibéré pour jugement être rendu" ultérieurement il importait de le préciser

  • tu n’as rien a nous dire mon cher kowoma marc doh.

  • Grouilles pour le reste du verdict car c’est interressant

  • Pourtant le Premier Ministre lors d’une cérémonie à Bobo-Dsso il a félicité les gendarmes pour n’avoir pas pris part à la mutinerie. Et également devant l’Assemblée Nationale. Donc ce PM n’est pas inormé alors ?

    • En fait le PM ne sait pas si on parle des militaires,les gendarmes sont inclus.Il n’est pas le seul ; nombreux sont ceux qui ne savent pas le ressort des gendarmeries.Chacun se lève et parle au hasard.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés