Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

samedi 24 novembre 2012 à 13h30min

Jeudi 21 novembre 2012 à l’image de bien de Burkinabè, j’étais assis devant mon téléviseur pour suivre « une heure pour convaincre », l’un des concepts élaborés par le Conseil supérieur de la communication (CSC), dans le cadre des élections couplées de 2012. Pour un débat, l’on peut dire que la majorité des participants étaient à la hauteur.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

Mais vous comprendrez aisément que c’est la prestation de Soumane Touré, le patron du PIT-J qui me fait réagir. Et pour cause. Remettons d’abord les choses dans leur contexte. En pleines discussions, Soumane Touré, ex-leader syndical et ex-député à l’Assemblée nationale, hausse le ton face aux journalistes qui l’interrogent.

Menaçant de quitter le plateau, il joint l’acte à la parole en se levant de sa chaise. Finalement c’est le représentant de l’UPC, Louis Armand Ouali, son ami et grand-frère de 50 ans, selon ses propres mots, qui parviendra à le retenir et à le faire asseoir à nouveau. Cette attitude, cette campagne dans la campagne, appelle de ma part deux observations.

La première, c’est que Soumane Touré a affectivement raison. Il s’agit bien d’élections législatives (et municipales) et dont les enjeux doivent être recentrés pour ne pas se perdre dans des développements hasardeux. Or, nous y sommes effectivement.

Sinon comment comprendre qu’un candidat à la députation promette de construire des routes, des barrages, des écoles, des centres de santé… Après quoi il viendra se plaindre d’être l’objet de sollicitations de la part des populations. Pour enfin exiger rubis sur ongle une retraite dorée et grasse ! De ce que je sais, moi, le député a trois missions essentielles : Contrôler l’action du gouvernement, voter la loi et consentir l’impôt.

La deuxième remarque, c’est l’opportunité même pour Soumane Touré de tenter la politique de la chaise vide ou « vidée ». C’est à se demander s’il ne prêche pas dans le désert, quand on voit que quasiment tous les partis se sont embarqués dans cette ‘’présidentialisation’’ à outrance de la campagne. Peut-être aurait-il été plus judicieux que tous, partis politiques et organes de presse, s’entendent avant le démarrage de la campagne, afin de mieux se comprendre.

Enfin je pense que le fait même que ces élections se tiennent deux ans après la présidentielle n’est pas sans poser de problème. Cela entraîne à coup sûr un décalage de perception dont on aurait pu faire l’économie.

J.SOME
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 24 novembre 2012 à 13:51, par Regard
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    Très bonne analyse de la situation.Mr Touré vraiment a raison de se plaindre avec les journalistes parce-qu’effectivement ils posent des questions qui sont relatives aux élections présidentielles.Il faut que les questions soient recadrer parce-qu’un candidat à la députation ne peut pas se permettre de faire des promesses qu’il ne pourra pas tenir.Mais ce que j’aimerais souligner dans les propos de soumane Touré, le fait qu’il dit qu’il n’y peut rien même s’il est élu à l’assemblée je ne pense pas que cela soit raisonnable.S’il n’y peut rien pourquoi alors prétendre à la députation.Je voudrais aussi souligner que l’émission 5 mn pour convaincre est très mal organisée.Et cela pour les raisons suivantes:non seulement avec 5 mn on ne peut convaincre personne et en plus on ne devait pas avoir un journaliste pour poser des questions.On devait laisser chaque candidat présenté ce qu’il a à présenter au lieu d’occuper le temps par des questions qui parfois trouvent du mal à prendre corps.

    Répondre à ce message

    • Le 24 novembre 2012 à 19:28, par Tapsoba
      En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

      « S il ne peut rien pourquoi alors prétendre à la députation ? » Voilà une question pertinente.Cela m amène à aller plus loin pour dire que Soumane Touré n a pas totalement raison.Il l a que dans la seule condition où le parlement restait, au sortir de ces élections législatives, majoritairement CDP(fort probable) mais il n est pas impossible que la majorité change de camp au soir du 2 décembre.Et ce devrait être l objectif premier de tout parti d opposition qui s engage dans les élections législatives.Dans un tel scénario,d où viendrait le premier ministre étant donné que nous sommes dans un régime semi-présidentiel dans lequel,le gouvernement est seul responsable devant l assemblée ? C est dire que nous serions obligés de vivre une cohabitation avec un gouvernement issu de la majorité parlementaire (cas de Chirac-Jospin en France)qui ne peut/voudrait mettre en oeuvre le programme quinquénal du président bien qu ayant bénéficié de la majorité du suffrage universel à la présidentielle.À ce moment ,qu est-ce qui empêcherait ce premier ministre de concrétiser ses projets jugés farfelus aujourd hui ? Rien ne l opposera à cet instant.À moins que Soumane Touré,bien que réaliste,je le concède,ne parte aux élections en défaitiste.

      Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2012 à 00:17
      En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

      Je pense bien qu’on peut être probant en 5 minutes.Monsieur Soumane se prend pour un révolutionnaire pour se lever comme ça sur le plateau ? l’article devrait plutôt s’intituler ==> une colère injustifié !!s’il est choqué par quoi que ce soit ce n’est pas sur le plateau de la télévision qu’il va se laisser aller, c’est à l’Assemblée National même, c’est juste de la comédie ce qu’il a fait !

      Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2012 à 13:56, par Le vigilant
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    Bien vu,
    seul SOUMANE avait une vision clair et politique du débat..les autres étaient hors sujet.. Vive SOUMANE

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2012 à 14:57, par adam
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    J’ai adoré sa franchise. A voir un deputé dans un francais mediocre promettre d’attribuer des bourses à tous les étudians et augmenter le nombre de plats, c’est vraiment revoltant. Pauvre Afrique

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2012 à 16:25, par Tapsoba
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    Louis Armand Ouali grand frère de 50 ans à Soumane Touré ? Quel âge a Ouali alors quand on sait que son jeune frère Touré n est pas non plus à 3/4 d’un siècle près ? Non, c est une blague !

    Répondre à ce message

    • Le 24 novembre 2012 à 17:53, par gatess
      En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

      ta rien compri toi cè pour dire kil se connaisse xa fai 50 ans

      Répondre à ce message

    • Le 24 novembre 2012 à 19:52
      En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

      C’est toi qui tentes de nous blaguer parceque le journaliste soulève une question de fond à savoir l’immaturité de nos politicards vereux qui tentent d’abuser d’une population tout aussi inculte et analphabète et toi t’es là à nous saouler avec une question d’âge ou amitié de X temps.Bref je pense que même les gens qui se présentent à ces différentes élections,la plupart ignorent leur rôle.Les prétendus futurs députés croient qu’ils sont capables de construire des routes etc et tandis que les futurs conseillers ou maires croient que leur job se limite dans les détournements des parcelles.Tout ça avec la complicité de nos journaleux qui sont aussi nuls que nos fameux politicards vendeurs d’illusion.Il me semble qu’une sensibilisation est nécessaire à commencer par la population

      Répondre à ce message

    • Le 24 novembre 2012 à 20:55, par beneka
      En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

      Loui Armand Ouali a dit que Soumane Touré est son ainé et qu’il le connait depuis 50ans

      Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2012 à 13:29, par banzai
      En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

      ca veut dire que cela fait 50 ans qu’ils se frequentent

      Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2012 à 16:28, par Alexio
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    Mon frere Toure est toujours dans la politique depuis de longue date.Il est grand temps qu il se retire et ecrire une selfbiographie.Les grands debats en son temps comme le roi de la CSV n a abouti qu a des coups d Etat.Depuis le Lycee Ouezzin Coulibaly a Bobo a nos jours lhomme est rester egal a lui meme.Ces interets cosmetiques,

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2012 à 16:49, par lesage
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    Il faut seulement dire que la plupart des journalistes n’ont pas une bonne culture politique. Là la télévision devra bien préparer ses émissions et ne pas laisser les journalistes se perdrent dans leurs questions.

    Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2012 à 11:21, par le juste
      En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

      il ya des journalistes qui animent cette émission, à croire qu’ils ont une carte de parti. sinon il faut reconnaitre que les journalistes font l’effort d’etre équilibré dans le débat que le csc nous propose.

      Répondre à ce message

    • Le 25 novembre 2012 à 11:31, par MAGISTRAT
      En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

      Sur le plateau, Soumane a donné des leçons de droit parlementaire et légistique à Adjima. Il est vrai que les journalistes ont une une faible culture(politique notamment). Soit dit en passant, l’émission n’est pas "Une heure pour convaincre" mais plutôt "PROGRAMMES CROISES". Autre remarque, Ouali a dit ceci : "Prdon grand grand frère, pardon ! Je te connais depuis 50 ans, tu est mon grand frère. Laisse les, ils font leur travail. Pardon !"

      Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2012 à 18:56, par Nanan
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    Ce sont des journalistes choisi pour embrouiller les candidats.A mon sens, on devrait laisser les gens parlé librement sans les interrompre
    Reconnaissons tout de même que Louis Armand Ouali était au dessus de tous. Il a été très convainquant laissant perplexe les deux journalistes.
    Oui,l’UPC m’a convaincu de son sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 24 novembre 2012 à 20:12, par Martin Kiendrebeogo
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    Je pense qu’il revient au conseil supérieur de la communication de rappeler la RTB à l’ordre quant à la prestation des journalistes. Les questions doivent impérativement être recadrées sur le rôle et donc les attributions du député et du conseiller municipal au risque de biaiser le débat. Si les électeurs ne savent pas ce qu’ils peuvent attendre de leurs futurs élus, comment pourront-ils voter en toute connaissance de cause ? La démocratie passe aussi par là !

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2012 à 07:19, par raso
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    A mon avis Soumane TOURE a raison mais le journaliste n’a pas tord. Le journaliste voulait par la voie de Soumane TOURE faire entendre au public qu’il ne s’agit pas d’élection présidentielle. Ces candidats qui promettent ciel et terre à la population ne sont que des opportunistes qui veulent jouer sur la conscience du peuple. Sinon comment comprendre qu’un candidat vienne s’asseoir et ose dire qu’avec 30.000.000 on peut construire un CSPS équipé. Si cela s’avérait une réalité, le président du faso et le CDP ont des comptes à nous rendre car avec le budget alloué annuellement à la santé on aurait au moins 200 CSPS par an. Dans le cas contraire, on le nomme exceptionnellement député et il nous construit ces CSPS à 30 000 000 et on verra

    Répondre à ce message

    • Le 26 novembre 2012 à 17:58, par ndivaler
      En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

      Et pourtant avec 30 000 000 on peut bien construire et équiper un CSPS complet (Dispensaire, maternité dépot MEG et logements).
      JE suis désolé mais demander vraiment des compte au CDP s’il ne le fait donc les sous passent ailleurs.

      Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2012 à 09:50, par l’ami du peuple
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    je suis d’accord avec Soumane Touré

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2012 à 18:00, par yabo
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    mr Soumane avec tout le respect que je lui confere sincerement n a plus rien à apporter sur la scene politique du burkina.je suis d avis avec Alexio.et ils sont nombreux dans son cas qui devraient rentrer au village se tailler un champ de mil.la R.B.T ce n est quand meme pas france 24.nos journalistes la CSC la CENI sont à feliciter.

    Répondre à ce message

  • Le 25 novembre 2012 à 21:05, par BMK
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    Je n’ai pas suivi le débat jusqu’au bout car j’ai zappé, et je n’ai donc pas pu voir cette scène. J’ai zappé après la remarque de Soumane Touré sur la nécessité de recenter les débats. J’ai approuvé son argument. C’est la conduite du débat par les journalistes (manque de culture politique ???), et le bas niveau vers lequel ils tiraient le débat qui m’ont fait changer de chaîne. En outre, 60 minutes pour un débat sérieux avec 6 partis politiques, c’est tout simplement impossible !!! J’invite le CSC et la RTB à mieux faire. Mes encouragements tout de même pour ce genre de débat, mais on ne devrait pas attendre les campagnes électorales pour cela.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2012 à 05:46, par Yan na mar
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    Personnellement, je trouve aussi que les journalistes qui sont chargés d’interroger les candidats ou les représentant des partis se donnent souvent aussi trop d’importance en voulant trop orienter la présentation de ces hommes politiques par la trop grande insistance de leurs questions. on doit les laisser libres de présenter leurs affaires comme ils veulent. les questions devraient surtout viser à mettre à l’épreuve la cohérence du programme et la capacité de ces hommes à réaliser leurs promesses. Au lieu de cela, on voit que souvent les questionnaires des journalistes visent à imposer le plan et le contenu thématiques des interventions. Ce qui est très déplacé, puisque ce sont ceux qui ont quelques choses à dirent à la nation pour solliciter les voix des électeurs qui doivent déterminer comment ils vont dire ce qu’ils ont à dire. Ils me semblent qu’on manque de journalistes politologues capables, sur le champs de poser des questions pertinentes pour éprouver ceux qui sont venus parler de projets politiques. La TNB devraient parfois s’ouvrir et inviter par exemple des politologues et des professeurs en sciences sociales et politique pour faire des débats mieux structurés avec les politiques. On a souvent que les journalistes veulent couvrir leurs propres incapacités avec un questionnaire préfabriqué qui est le même qu’on impose à tous les intervenants sans tenir compte des thèmes que ceux-ci souhaitent aborder. IL FAUT QUE LES JOURNALISTES AMÉLIORENT LEUR COPIE ET QU’ILS RENONCENT A VOULOIR OCCUPER LES PREMIERS PLANS A LA PLACE DE CEUX QUI BATTENT CAMPAGNE !

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2012 à 08:39, par dolo
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    Je pense que le CSC a trop raté dans ses émissions de campagne de cette année. Il aurait fallu qu’il forme d’abord les journalistes eux mêmes avant de les lancer sur ce terrain. On sent en eux un manque de professionnalisme. Eux mêmes journalistes ne connaissent pas les missions assignées à un député ou un maire. , ils font réellement la confusion entre une campagne présidentielle, législative, et municipale . Eux qui doivent contribuer pour faire éclairer le citoyen, on voit que c’est eux mêmes au contraire a travers leur questionnement amènent l’auditeur dans le décor. Hormis le journaliste Z.D de l’observateur paalga qui se débrouille un peu le reste c’est à former sérieusement. Si un candidat commence à faire des promesses démagogiques c’est aux journalistes de le ramener à la raison, mais si eux mêmes ne connaissent pas.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2012 à 09:38, par paysan noir
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    je pense que les journalistes eux même contribuent à des interventions mal placées et mal dites. On ne peut pas demander aux intervenants lors d’une émission qu’allez-vous réaliser lorsque vous serez élu (e). C’est coinçé en quelques minutes. Mais nombreux sont les intervenants qui se perdent en disant qu’ils vont construire ceci ou cela. Soumane est un vieux de la vieille, il a souvent ramener l’opinion publique à la raison politique objective

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2012 à 09:54, par GO
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    M. Soumane Touré a bien raison. Les journaliste de la RTB par leur questions veulent nous faire croire que les opposants ne peuvent rien faire de plus que le CDP. Mais, il ne faut pas qu’ils vont tromper le peuple.
    On nous assez voler. On sait assez foutu du peuple.
    Guiro qui a eu une liberté provisoire pour raison de santé. Comment peut-on expliquer qu’il se retrouve pour battre campagne ?
    Sarkozy répondait vendredi à la justice. Est ce qu’on peut voir des choses comme ça ici ?
    On donne amnistie à Blaise. Pour ne pas punir.
    On vise nos caisses pour construire Ouaga 2000 laissant nos hôpitaux dans la merde.
    Des lotissements pour faire plusieurs attributions aux mêmes. Impossible aujourd’hui de faire un audite. Je prends comme exemple le lotissement de Nioko 1 et ses environs.
    Impossible dans aujourd’hui dans ce pays de voté une loi pour les délit d’apparence.
    On ne doit pas rêver si toute fois on veut que notre pays avance. Il y a bien des gens sérieux dans ce pays qui veulent réellement le bien de toute la population et on doit allez avec eux.

    Répondre à ce message

    • Le 26 novembre 2012 à 11:39, par Le sage du 9
      En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

      Oui GO. C’est a croire en effet que les autres n’ont rien dans la tête. Quel sont leurs crières de comparaison. Entre 2003-2007 qu’est-ce qui montrait que le chef actuel pouvait conduire un pays. Lui qui selon ses dires a été surpris par les événements d’octobre 2007. Il dormais. Dites le moi. Actuellement il n’ya pas de comparaison possible de parti parce que seul le CDP est aux affaires depuis plus de 20 ans. Moi j’en ai 28 aujourd’hui. On pourrait peut être comparer les individus qui sont passé aux affaires (De Zeph Diabré au Blaso en passant par les ministres et chefs d’institutions depuis 30 ans voire plus). Alors vous saurez qui est probe et qui ne l’est pas, qui peut mieux diriger par rapport à l’autre. Ainsi et seul ainsi vous vous déterminerez sur la nécessité de rester "dédans" ou d’en sortir.

      Répondre à ce message

      • Le 26 novembre 2012 à 13:06, par GO
        En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

        M. Le sage , moi je suis persuadé que le peu de nos ressources peuvent bien nous faire vivre. Et si aujourd’hui, on ne sent pas notre opposition, c’est parce que le Burkinabé est loin d’être libre.
        Dans notre pays, quel est ce opérateur économique qui peut soutenir un opposant même s’il sait qu’il a des idée ?
        Aujourd’hui, la crise qu’on a vécu a fait que le parti au pouvoir était obligé de revoir beaucoup de choses car la communauté international les a mis en garde et à l’œil sur eux. Donc c’est au peuple de profiter pour choisir ceux qui ont les idées.
        Nous volons construire une maison, mais on ne veut pas faire la fondation.
        J’ai toujours dit, que les villas à des centaines de million pour le moment ne change pas le quotidien des Burkinabé.
        Mettre des milliards pour un palais de Kosyam n’est pas le bienvenu pour le moment. J’étais hier encore à la maternité de yalgado. C’est bien triste si on a la chance d’avoir visiter d’autres hôpitaux de certains pays. Je dis, c’est notre courage et une rigueur qui va nous sauver. Le CDP n’ai plus rien à nous prouver. On peut bien compter sur des hommes de notre opposition. Prenez le temps de les écouter et vous alliez savoir qu’il y a bien d’entre eux, qui veulent bien gérer ce pays avec le peu de nos ressources et l’apport de nos partenaire.

        Répondre à ce message

    • Le 26 novembre 2012 à 11:49, par Le sage du 9
      En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

      Je pense d’ailleurs cher(e) GO que le chapelet de problème que vous avez égrener est éloquent et donne a refléchir à chacun. d’ailleurs référe toi au Proverbe du Jour : "Si t’es perdu dans la forêt et que tu restes immobile pendant deux ans, il va pousser de la mousse sur un côté de tes jambes. C’est (la mort)". proverbe Africain

      Répondre à ce message

    • Le 26 novembre 2012 à 12:21, par electeur
      En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

      Mr SOUMANE croit connaitre le metier de journaliste mieux que le journaliste. C’est trop facile de dire qu’un député ne construit pas de route. n’est ce pas l’assemblée nationale qui donne son accord pour les prêts et autres dons que le pays ne cesse de contracter pour les construire les routes ?
      Il n’a qu’à repondre aux questions les personnes mieux avisées corrigeront les journalistes si necessaire.

      Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2012 à 11:08, par mastaro
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    Très bonne analyse de la situation.Mr Touré vraiment a raison de se plaindre avec les journalistes parce-qu’effectivement ils posent des questions qui sont relatives aux élections présidentielles,mais il devrait le faire de façon pacifique pas au point de vouloir quitter le plateau. Il faut que les questions soient recadrer parce-qu’un candidat à la députation ne peut pas se permettre de faire des promesses.je voudrais aussi souligner que l’émission 5 mn pour convaincre est très mal organisée.Et cela pour les raisons suivantes:non seulement avec 5 mn on ne peut convaincre personne .On devait laisser chaque candidat présenté son programme tout simplement parce le citoyen doit voter un parti pour le programme qu’il présente et non l’individu qui se trouve à sa tête.les partis doivent aussi choisir avec précaution les personnes qui les représenterons sur le plateau.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2012 à 13:11, par N’Djolé
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    Alors comprenez aisément la situation du burkinabe en matière de comprehensionde la chose politique : si des intellectuels, des commis de l’Etat comme des journalistes, oréolésdu sobriquet de d’ "hommes de média et de sensibilisateur" de la société ne comprennent rien dans la fonction de députés ou de maires au point de méprendre ces deux pour des présidents de republique, comment voulez-vous que le paysan qui ne sait ni lire ni écrire ne puisse pas exiger tout à l’élu national (député) ou local (maire) ? Il y a très longtemps que moi j’ai zappé de ces émissions, animées par des journalistes (certains arrivent à tirer leur épingle de jeu et c’est à l’heure honneur !) très médiocres en la matière. Vraiment je me demande si certains mêmes se préparent avant d’aller animer l’émission. Très ridicule ! Chers journalistes de la rtb, n’avez-vous jamais suivi les débats électoraux sur les chaines internationales, où les journalistes se montrent très professionnels et bien préparés ? je salue au passage le passage de Mr Romba de BF1 à cette émission. Il a acquis de l’expérience avec RETRO-PRESS.Congratulations !

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2012 à 16:01, par edy
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    ATTENTION
    un député de l’opposition peut faire une proposition de loi pertinente acceptée par la majorité et votée ;
    par conséquent toutes les bonnes idées sont bonnes à prendre, il n’est donc pas superflu de demander à SOUMANE TOURE de se prononcer sur un projet de société (qu’il nous proposera s’il accédait à l’ASSEMBLEE NATIONALE)

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2012 à 16:36, par filsdupaysan
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    Bonne analyse.
    Je m’étonne d’entendre des journalistes poser des questions du genre : dites nous ce que vous ferez une fois élus ? OU quelles sont les actions que vous prévoyez mener une fois aux affaires ?
    Je trouve que le CSC a raté à ce niveau, nous sommes ne pas à une élection présidentielle et les députés ne peuvent rien faire en dehors des trois misions que sont :Contrôler l’action du gouvernement, voter la loi et consentir l’impôt..
    Il faut que les journalistes recadrent eux mêmes les questions qu’ils posent sinon on leur dira encore : votre question est scientifiquement nulle !
    Norbert TIENDREBEOGO a essayé d’attirer l’attention des journalistes mais peine perdu.
    Au CSC de recadrer les débats sinon c’est ridicule.

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2012 à 17:31, par citoyen
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    Donc Soumane Touré est patron du PIT-J ! Mais ou il a mis le PAI ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 novembre 2012 à 18:00, par ndivaler
    En réponse à : Soumane Touré : Une colère justifiée, mais …

    Ce n’est pas une election précidentielle mais il ya les municipales dedant où les conseillers prennet de grandes décisions à l’image de Simon pour leurs citoyen donc peuvent faire des promesses

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés