Ecole nationale des douanes : Des admis de 2008 demandent à réintégrer l’école, suite à une décision du conseil d’Etat

vendredi 23 novembre 2012 à 00h34min

Dans cette déclaration parvenue à notre rédaction, sept élèves admis au concours direct des douanes organisé par le ministère en charge de la fonction publique session de 2008 demandent à rentrer dans leurs droits. En effet, les décisions du tribunal administratif et du conseil d’Etat les autorisent à réintégrer l’école nationale des douanes. Mais, jusque là, ça coince. Deux autres groupes seraient dans une situation similaire, portant le total à 23 élèves-douaniers en attente de réintégrer l’Ecole nationale des douanes. Nous vous proposons in extenso la déclaration.

Ecole nationale des douanes : Des admis de 2008 demandent à réintégrer l’école, suite à une décision du conseil d’Etat

ZOUNDI W. Rodrigue Arsène et six (6) autres
Tél. : 70 13 57 99 / 78 06 91 05 / 76 03 08 32

Ouagadougou, le 22 novembre 2012

A

Objet : Exécution d’une décision de justice

Monsieur, Nous venons par la présente, vous soumettre notre cause afin que votre sens de la justice fasse prévaloir l’Etat de droit.

En effet, nous avons été admis au concours de la Douane, session 2008, par Communiqués N°09-076 et 09-075 du 19 janvier 2009 du Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat. Cependant, alors que nous étions en formation à l’Ecole Nationale des Douanes, notification nous a été faite des décisions N°09-124 et N°09-126 du 12 février 2009 du même Ministre, annulant nos résultats d’admission au concours de la Douane, motif pris de ce que nous étions déjà en formation dans d’autres Ecoles. Pourtant, il est important de relever que cette situation était exclusivement due au grand retard intervenu dans la publication des résultats du concours de la Douane session 2008, lesquels résultats n’ont été publiés que le 19 janvier 2009 soit plus de trois (03) mois après ceux des autres.

Estimant donc que ce retard injustifié ne nous était aucunement imputable, et ne pouvant, de ce fait, nous être opposable, nous avons saisi le Tribunal Administratif de Ouagadougou qui, par jugement N°118 en date du 31 Décembre 2009, annula les décisions sus citées. Suite à l’appel interjeté par l’Agent judiciaire du Trésor contre ledit jugement, le Conseil d’Etat, en dernier ressort, par arrêt N°36/2012 en date du 14 Février 2012 a confirmé le jugement du 31 Décembre 2009.
Ainsi, par les soins de notre conseil, une correspondance en date du 15 février 2012 a été transmise au Ministre chargé de la Fonction Publique, pour nous voir réintégrer l’Ecole Nationale des Douanes en vue d’y poursuivre notre formation, en exécution des décisions sus citées, mais aucune suite n’a été donnée à cette diligence. Ni mêmes nos multiples demandes d’audience à lui adressées dans l’optique d’un entretien par rapport à cette situation, n’ont pu prospérer.

Monsieur, voici comment les choses se sont passées au début de l’annulation de nos admissions à la douane :

Tout d’abord, le problème a commencé par le Directeur Général de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM) qui a interpellé Monsieur ZIDA Koudaogo précédemment élève Conseiller des Affaires Economiques et de Monsieur NABALOUM Paul élève au cycle B de L’Ecole Nationale des Régies Financières (ENAREF). On s’est rendu tous les deux à son bureau et il nous a fait savoir que nous ne serions jamais des douaniers. Il a même téléphoné au Directeur Général de l’ENAREF pour dénoncer NABALOUM Paul qui n’était même pas issu de l’ENAM. Il a même dit au DG de l’ENAREF qu’il a un petit au niveau de la Fonction Publique qui se chargera de gérer très vite le cas de NABALOUM pendant que TIENDREBEOGO Chantal élève issue de l’ENAM qui a même touché au pécule a été couverte par Moctar TALL. Parmi nous des gens se retrouvent sans un moindre emploi.

A la Fonction Publique un staff devant lequel nous avons exposé notre cas et relevé qu’il y avait d’autres Elèves Enseignants à la Police (résultats publiés au même moment que la douane), le Directeur de l’Agence Général de Recrutement de l’Etat (AGRE) nous a soulignés que la police et l’ENEP sont la même chose. Que c’est parce qu’il y a l’argent à ce niveau que nous voudrions y rejoindre. Il a terminé ses propos en disant que nous n’irions jamais à la douane. Nous avons même sollicités plusieurs audiences avec le Ministre de la Fonction Publique en son temps sans y être reçus.

Il faut aussi noter le cas de Monsieur OUEDRAOGO Yacéya qui a quitté l’école de la Gendarmerie pour rejoindre la douane, auquel cas Monsieur Emmanuel NIGNAN Directeur de l’Agence Général de Recrutement de l’Etat a dit que la Fonction Publique ne s’occupe pas de la gendarmerie.
TAPSOBA W. Arsène a même quitté la deuxième année de l’ENAREF cycle C pour venir nous remplacer à la douane.

LANKOANDE Bernard qui s’est présenté en douane comme enseignant n’a pas été renvoyé de l’école des douanes. Beaucoup d’élèves ont rejoint d’autres écoles sans y être renvoyés.

Au niveau de la Fonction Publique, il est ressorti que parmi nous, il y a des élèves admis au cycle A dans d’autres écoles et qui veulent y retournés au cycle D de la douane. Aucun de nous ne se trouve dans cette situation et pire des cas NABALOUM Paul admis aux Inspecteurs Divisionnaires des Douanes a été contraint par la Fonction Publique à rejoindre l’ENAREF cycle B.

Après la décision rendue par le Conseil d’Etat, nous avons rencontré Monsieur le Directeur des Etudes et de la Législation du Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale qui nous a fait savoir qu’il n’y a pas de raisons qu’on n’applique pas une décision de justice. Dans le même ordre d’idées, le Secrétaire Général dudit ministère a mentionné que c’est une décision de justice et que nous devrions obligatoirement repartir à l’école des douanes. Il a de même souligné que nous avons pris trois (03) ans pour avoir la décision de justice et que l’administration peut prendre le même temps ou au delà pour exécuter ladite décision et par conséquent il nous conseille de refaire les concours pour les avoir dignement.

Quant à la Directrice Générale de la Fonction Publique, elle nous a fait savoir qu’ils avaient pris des arrêtés pour nous réintégrer et ils se sont rendus compte que l’arrêt du Conseil d’Etat est supérieur à leur arrêté qui en terme juridique ne pouvait pas faire appliquer une décision du Conseil d’Etat et qu’ils allaient changer une autre formule pour nous rappeler.

A notre grande surprise, l’Agent Judiciaire du Trésor nous a lu une lettre confidentielle (Lettre N° 2012-204/MFPTSS/SG/DGFP/DEL du 20/09/2012) du Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale adressée au Ministre de l’Economie et des Finances qui dit ne pas pouvoir exécuter la décision de Justice.

Les motifs évoqués sont entre autres :
-  Qu’il n’ya pas ou n’y aura plus de recrutement de préposés des douanes ;
-  Que nous avons été formés par des écoles professionnelles de l’Etat et pour son compte. Donc nous ne pouvons plus être formés par une autre école pour le compte du même Etat ;
-  Qu’il ne sait pas quoi faire des numéros matricules que nous avons déjà,
-  Qu’il dit ne pas comprendre pourquoi des Conseillers des Affaires Economiques, des Inspecteurs des Impôts, des Contrôleurs Financiers veulent aller être des Inspecteurs des Douanes ;
-  Il ajoute, ne pas comprendre également que dans cette situation des gens passent des concours professionnelles pour être dans des catégories supérieures à celles qu’ils auront en douanes et manifestent leur désir à revenir en douanes ;
-  Qu’il y a le problème de changement de corps qui constitue un obstacle majeur à l’exécution de la décision. Pourtant ce changement s’opère suite à une décision de justice et nous pensons Monsieur qu’on ne peut pas nous évoquer cet argument pour ne pas exécuter la décision tout en sachant que notre cas est un cas particulier qui n’est pas un changement de corps mais un rétablissement de droit.

Pour le cas des préposés, l’Ecole Nationale des Douanes dit être disposé à les former mais n’attend qu’une note administrative venant de la Fonction Publique.

Pourtant en 2009 nous avions demandé un sursis qui nous a été refusé sous prétexte que le préjudice était réparable. Etant donné que l’école des douanes n’est pas fermée, pour nous il n’y a pas de raison que la décision ne soit pas exécutée.

Monsieur le Ministre croit oublier que si certains d’entre nous sont déjà employés par l’Etat cela a été une contrainte de leur part puisqu’il avait dit que celui qui renoncera à son admission après s’être renvoyé de l’école des douanes sera suspendu pendant trois ans avant de postuler de nouveau aux concours de la Fonction Publique.

Au dernier moment, le Secrétaire Général du Ministère de la Fonction Publique nous a fait savoir que le problème se posait au niveau des préposés mais que le Ministère de l’Economie et des Finances dit être disposé à ouvrir une classe pour les former.

Monsieur, nous sommes dans un Etat de droit et on ne comprend pas pourquoi après toute une décision de justice, que Monsieur le Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité Sociale refuse son exécution.

Ce pourquoi, conscients de votre attachement à la légalité, convaincus de votre sens élevé de justice et eu égard à l’intégrité et au dynamisme dont vous faites preuve aux yeux du Peuple, nous implorons votre implication personnelle pour l’exécution du jugement N°118 en date du 31 Décembre 2009 rendu par le Tribunal Administratif de Ouagadougou et confirmé par arrêt N°036/2012 du Conseil d’Etat en date du 14 Février 2012 afin que diligence soit faite pour notre réintégration à l’Ecole Nationale des Douanes en vue de poursuivre notre formation dès cette rentrée 2012-2013. Et ce sera justice.

Vous en souhaitant bonne réception et dans cette attente,

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de notre haute considération.

Nos arguments

En février 2009 nous avions demandé quand on nous a expulsés de la douane un sursis qui nous a été refusé sous prétexte que le préjudice était réparable.

Au 31 Décembre 2009, date où le Tribunal Administratif avait statué en notre faveur, notre avocat vous a écrit pour que nous puissions réintégrer la douane. En dernière minute, vous aviez interjeté appel nous obligeant de nouveau à garder notre mal en patience.

Se prévalant aujourd’hui de la décision finale rendu par le Conseil d’Etat et annulant de nouveau votre décision d’annulation de nos admission à la douane, nous vous avions écrit Monsieur le ministre en charge de la Fonction publique, manifestant notre volonté de reprendre les cours à l’Ecole Nationale des Douanes.

Nous sommes étonnés de vous entendre dire que certains d’entre nous ont déjà de numéro matricule et que vous posez des questions à savoir pourquoi nous tenons à aller à la douane. Nous pensons que cette question n’a pas lieu d’être posé à partir du moment où nous avons été déclarés admis à la douane et que tout candidat admis a le droit d’opérer librement son choix.

Pensez-vous que tout citoyen peut se lever du jour au lendemain pour dire qu’il veut aller en douane sans y être déclaré admis préalablement à un test de recrutement ?

Nous avons souffert pendant quatre années d’injustice et vous le saviez très bien d’ailleurs. Nous ne sommes pas prêts pour assumer la faute de l’administration et n’entendons pas non plus vivre une seconde injustice.

Monsieur le Ministre quand vous évoquez que certains d’entre nous sont déjà employés par l’Etat, vous faites semblant d’oublier qu’en décembre 2009 vous aviez interjeté appel sous prétexte que vous n’étiez pas d’accord avec la décision du Tribunal Administratif. Quelle est la conséquence de cet appel ? Quels sens donnez-vous aux décisions de justice si en tant qu’autorité de ce pays vous refusiez leur exécution ? Pourquoi tenez-vous à faire prévaloir la loi du plus fort ? Ne pensez-vous pas que nous sommes dans un Etat de droit ? Nous n’avons pas le droit de devenir des douaniers comme les autres ?
Rien ne saurait vous surprendre dans cette affaire d’ailleurs.
Nul ne peut se rendre justice, mais maintenant que le droit est dit et que nul n’étant au dessus de la loi, il vous appartient de nous rétablir dans nos droits comme vous l’aviez si bien dit dans votre Lettre n°2012-504/MFPTSS/SG/DGFP/DEL du 03/05/2012.

Curieusement le ministre vient de porté de nouveau l’affaire devant le Conseil d’Etat pour recueillir leur avis quant à l’application de ladite décision. Monsieur le Ministre qu’attendez-vous de cette même justice qui en ses termes : « l’Etat du Burkina Faso mande et ordonne à Monsieur le Ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Sécurité sociale, représenté par l’Agent judiciaire du Trésor, en ce qui le concerne, et à tout mandataires à ce requis en ce qui concerne les voies de droit commun contre les parties privées, de pourvoir à l’exécution de la présente décision, vous a demandé d’exécuter la décision.

ZOUNDI W. Rodrigue Arsène et six (6) autres

ZOUNDI W. Arsène Rodrigue

ZIDA Koudaogo

NABALOUM Paul

TRAORE Yafon

PARE Sayouba

SAWADOGO Salif

SANOU Sini dit Alassane Maurice

LETTRE au journaliste

Messages

  • je vous felicite pour avoir attaqué la decision du ministre en justice. vous avez eu raison c’est bien.
    toutefois pour ceux qui ont déjà un emploi ; je crois, sauf à demander à la fin de votre nouvelle formation à être reclassés quand le garde que vous aurez du occuper si vous n’aviez pas été renvoyé de l’ecole de la doane ; vous vous mettrz en retard.

    • Non,

      celui qui accepte laisser la douane est fou dans ce pays. Si tu es douanier, plus jamais dans la vie, ta famille ne mourra de faim. Ta femme et tes enfants iront au Canada et USA en vacances chaque annee. Tes enfants etudieront hors du Burkina (greves a l universite). Si vous laissez ca, vous allez le regretter toute votre vie.
      Battez vous pour repartir a l ecole de douane.

    • pourtant le douanier meurt parce que mourir de faim ou des actes de délinquants ou de bandits, quelle différence y a-t-il ? sinon que la dernière citée est plus atroce. je pense qu’il faut donner des avis allant dans le sens d’un débat constructif ; sinon le douanier est l’image de la société ou des sociétés burkinabè ou encore d’une manière générale des sociétés africaines. merci de contribuer prochainement au debat

    • Tu es sûr que ce n’est pas plus atroce de mourir de faim, affaibli, les yeux absents, la langue pendante !!!!

    • Merci pour ces genres de reflexion

  • Chers Messieurs, permettez moi de faire une petite analyse sur votre situation. La justice vous a rétabli dans vos droits. Ce qui est tout à fait normal. Vous êtes aujourd’hui intégrés dans la fonction publique avec des matricules. Que comptez vous faire : démissionnés pour rejoindre l’école de la douane ? la démission n’est elle pas irrévocable ? vous dites que vous avez été contraint à rejoindre vos écoles de formation sous menace de sanctions. J’aimerai savoir s ’il y a un texte sur la base duquel reposait ses menaces de sanctions d’être suspendu pour tout concours de la fonction publique ? Je ne suis pas personnellement contre que repartiez en formation à la douane mais, il faut être réaliste. En acceptant d’être intégrés dans la fonction publique, vous avez compromis votre situation.

    • @Martin : Il me semble qu’en matiere de justice, il revient plutot au fautif de reparer le tort et non pas à la victime de trouver l’accrobatie juridique pour reparer le tort.
      En passant, un seul numero matricules ne saurait etre un probleme, il me semble qu’on peut en avoir jusqu’a 5. C’est le sixieme qui peut t’envoyer tout droit et sous anonymat a la MACO lolll !!! et meme que labas, si la bouffe te donne des maux de ventre, on te place en liberté conditionnelle "definitive", faute de pouvoir changer le cuisinier !!!lol !
      Bref ! qu’il leurs soit permis d’aller a la douane si tel est leur volonté.

  • Cela m’étonne de la part de Soungalo. Mes frères moi j’ai fait 20 fois concours de Douane j’ai pas eu mais si j’avais été à votre place je ne lâcherai pas prise.
    je suis prêt à devenir Douanier à 55 ans que de moisir comme inspecteur de je ne sais quopi dans ce foutu pays de merde.

    regardez GUIRO, qui est fou pour refuser d’être voleur reconnu et protéger ?

  • la dictature, le totalitarisme, le mépris de la justice et du principe de la séparation des pouvoirs au ministère de la Fonction publique se révèlent de jour en jour. Il est temps de faire arrêter cette politique de deux poids deux mesures dans ce grand ministère. Force doit rester à la loi et non aux humeurs de certains illuminés !!!

  • J’accuse la justice de trouble à l’ordre public. Comment comprendre que des fonctionnaires déjà intergés acceptent de rendre la démission pour retourner encore à l’école.
    En tout cas si c’est n’est pas à l’école des douanes je ne vois pas quelqu’un qui a echappé à l’usure de ses fesses rugueuse sur un banc de nos casernes d’ecole professionnelle opter pour un tel pari. Mais comme les élèves douaniers valent mieux qu’un cadre supérieur de notre administration je ne peux que vous comprendre.

    • Monsieur,
      Svp, c’est une question de justice. ces jeunes gens préfèrent la douane même si c’est le cycle "F". ils ont leurs raisons. De toute façon, ils ont été admis au concours. Pour leur matricule, dans les autres ministère, ne vous inquiétez pas : ils seront réputés n’avoir pas exister. Soyons justes.Nous avons été nombreux à déplorer leur renvoi de l’école des douanes à l’époque. La justice a été dite. Ne soyons pas aigres svp monsieur.

    • bonsoir je pense quand en matière de juridiction tu n’apprends rien à justice.il faut bien lire notre écrit et non de faire une analyse personnelle

  • Si vous optez réellement de quitter les postes que vous occupez actuellement pour retourner à l’école c’est que vous avez une amour incomesurable pour ce metier de Gabelou. Je vous remerci pour ce sens de patriotismes elevé.
    Vous êtes dans vos droits mais c’est la justice qui est à la base de ce trouble à l’ordre public. Si je faissais parti de ceux qui etaient sur la liste d’attentes dans les concours ou vous vous êtes inscrits j’aurai engagé un procès egalement contre vous.

    • Merci KMP, voici où le débat devient intéressant. Rien, comme on parle Droit, ne vous a empêché de refuser de rejoindre les autres écoles de formation. Vous parlez de menaces, quelles menaces ? Vous avez porté plainte contre ces "menaceurs" (pour qu’un praticien du Droit vous dise que ce sont des menaces) ?
      Je suis d’avis pour que vous soyez dédommagé (en fait, ce sera l’objet de votre prochaine sortie médiatique) mais je ne vois pas comment l’État (qui est le fautif dans tout ce bordel au travers des ses commis) peut se permettre des doublons de fonctionnaires alors que beaucoup attendent à la porte de la Fonction Publique.

    • KMP n’a pas compris que le dernier des douaniers (en terme de grade) gagne mieux sa vie qu’un cadre de l’administration. Leur salaire officiel à la fin de la formation va même baisser par rapport à leurs salaires actuels. Mais ils tiennent à la douane à cause des deals. Sinon les salaires officiels des douaniers ne sont pas extra.

    • Je ne leur denie pas leurs droits et je ne fait juste qu’une observation. Mais il faut savoir qu’eux aussi ont barré la route de la fonction publique à d’autres qui se seraient epanouis actuellement avec les fonctions qu’ils occupent actuellement. T’es tu posé la question de savaoir pourquoi ils n’oint pas liassé la place qu’ils veulent quitter aujourdhui pour la douane à d’autres ?
      Cessons l’hypocrisise collective et disons la verité à ces jeunes gens.

    • bonjour, veuillez lire l’article 16 du décret n°2008-502.MERCI

    • Merci sidzanda, l’article est sans équivoque. Je ne comprend pas la décision de justice dans ce cas. La justice peut se tromper aussi (en tout cas à la lecture de ce seul décret).
      Qu’ils arrêtent de nous pomper l’air.

    • KPM, vous l’avez bien dit, cessons l’hypocrisie et soyons réaliste. pensez vous que, vous dans leur situation de départ (admis à un concours, ce qui fait un premier boulot), vous aurez attendus 3 ans une décision de justice, qui n’est même pas encore appliquée ? Ils n’ont barré la route à personne c’est l’Etat et la jalousie individuelle de certaines personnes qui refusent d’accepter que des jeunes très méritant, puissent choisir de faire carrière là ou ils veulent.
      De toute façon, sur la base de preuves que nous ne disposons pas ici, la justice à dit le droit et sa décision doit être appliquée. Tout le reste (matricule et autres) sont des choses que le Ministère doit endosser la responsabilité et régler.

  • Félicitation les gars.Dans ce pays il n’est pas donné à tout le monde de mener un tel combat. Vous etes des caids comme on le dit. Cependant un autre combat commence, celui d’amener ce ministre entété a appliquer la décision de la justice. Courage les gars, n’abandonnez jamais.

  • javais beaucoup d’estime pour soungalo ouattara jusqu’a ce que cet ecrit vienne me prouver le contraire.des gens qui aspirent etre depute,pourtant ils ne respectent pas la loi.je vous conseille de saisir aussi le mediateur du faso en attendant que le regime change.quelle honte pour tous les bonzes du cdp qui se foutent de la justice.je demande pardon a tout le monde de voter tout le monde sauf cdp

  • Les gars bon courage à vs. C’est clair ils savent qu’à la douane ya ds guiro dc ils veulen tt simplement vs empéché d les avoir ; Mais ils oublient que vs avez bataillé dure pr réussir o concours sans leur aide dc sè peine perdu pr eux. J’ai un jeune conseil à vs donné : si on vs réintègrent à l’cole d douane il fodra fair attention à vo faits et gestes car ils nhésiterons pa à chercher à vs éléminer...sè parck vs êtes en vi k vs "insistez" pr alé à lécole du gombo. Bref Sè gens là st prêts à tt. Restez unis vs ls vaincrez !!

  • je partage l’analyse de KMP, car imaginons que vous repartiez effectivement à l’école de la douane, ceux qui étaient sur la liste d’attente des concours dont vous avez fini la formation, peuvent vous attaquer valablement en ce qu’ils ont perdu une chance d’être admis. Et cela risque de devenir un cercle vicieux. Donc je vous conseille de bien réfléchir. En plus, c’est l’administration qui va vous former, si elle est de mauvaise foi, elle peut accepter et vous nuire par la suite soit pendant la formation soit au cours de votre carrière.remercier plutôt le ciel de là où vous êtes au lieu de penser à l’eldorado à la douane.j’admets que y a une injustice qui a été faite. mais n’oublié pas que tout ne marche jamais bien comme on le souhaite toujours. juste ma contribution au débat. sinon je n’ai rien contre le fait que vous deveniez douaniers.

    • Martin, dis leur la vérité. ce n’est que des potentiels corrompus qui veulent gonfler les rangs de ceux qui le sont déjà à la douane. Quel est le salaire d’un douanier pour que quelqu’un qui est déjà à une fonction (avec certains à des grades supérieurs) accepte quitté pour repartir pour 2 ou 3 ans d’école ?
      Avec tout ça, j’ai pas espoir pour le développement de mon pays. Des mentalités égocentriques !!!

    • Je crois que effectivement il ya eu erreur et la justice vous a donné raison. Je ne sais pas si vous etes croyants ; mais dites vous que c’est Dieu qui a voulu cette place pour vous. Vous seriez à la douane que peut etre vous ne serez pas de ce monde. Il s’agit d’une probabilité. A partir du moment ou vous gagnez vos vies, remeriez le tout puissant et essayez de progressez dans vos carrières respectives. les eleves (porteurs de jeans) de l’ecole de diplomaties qui ont marché avaient été aussi exclus et reversés dans d’autres ecoles de formations et chacuns essaiyent de refaire sa vie.Pensez comme la souligné KMP à ceux qui etaient sur la liste d’attente.

    • bonjour, tout le monde est mortel. dans la vie il faut toujours se battre. la douane comme tout emploi est un don de Dieu. l’Homme a toujours rechercher le meilleur. parmi les expulsés il ya un garçon de salle qui aurai dû être préposé, un contrôleur financier qui aurai dû être inspecteur un qui n’a pas d’emploi.soyons réaliste. si le principe de liberté de choix avait été respecté on en serrait pas là,

    • Martin, je suis d’accord avec toi sur le premier point mais la suite non ! et je m’explique. D’abord, je connais personne parmi ces "heureux maheureux". On leur a imposé le choix de concours. Au contraire ces gens de la liste d’attente doivent se joindre à ce groupe pour attaquer l’administration si toute fois la justice reconnait que c’est l’administration qui a tort. Aussi et d’ailleurs si des gens peuvent les attaquer, dautres aussi ont été injustement favorisés par l’administration ; parce qu"en les chassant de l’END, ils ont dû faire appel à la liste d’attente —donc à des gens—pour les remplacer. Encore faut-il préciser que l’administration n’est pas obligée d’appeler la liste d’attente. Et ces derniers dont vous fait cas auront du mal à prouver qu’ils seraient appelés surtout si l’on n’ya pas fait appel à la liste d’attente l’année-là.Soungalo a juste voulu faire entrer son/ses protégés placés sur la liste d’attente. C’est tout.

  • pour d’autres raisons je n’en disconviens pas. Mais pour ce que vous racontez, vous n’etes vous meme pas loin de ceux qui ont du mal à executer la décision de justice. Il faut vous dire qu’il ya des gens dignes après tout. La douane a certes, des avantges mais quand meme. Courage à vous, sauf la lutte paie. Meme s’ils vont chasser ceux par qui ils vous ont rmplacer, il va falloir qu’ils le fassent mais ne les laisser surtout pas.

  • Que deviendront ceux de la liste d’attente qui vous ont remplacés a la Douanes et dejà operationnels ?
    Que feront ceux de la liste d’attente de vos concours respectifs que vous avez empeché par la faute du ministre ?
    Autant de questions futures que la justice doit s’appreter a trouver des rêponse car a coup sûr elles ne manqueront pas.
    C’est comme ça dans un pays où certains pensent etre au dessus de la loi.

  • Félicitation pour votre courage indien. j’ai lu votre correspondance et l’appréciation que j’en fait est que votre style rédactionnel est d’un niveau très élevé.cela démontre que vous avez la compétence nécessaire pour accéder au poste que désirez. si c’est la douanes votre vocation (parce que c’est le cas pour la majorité des burkinabè) je vous y encourage et que la du Créateur tout Puissant et omnipotent vous y accompagne. toutefois j’attire votre attention sur le nécessite de vous défaire du caractère injuste de votre situation pour faire l’analyse sous un autre angle : ce que Dieu t’a donné aucun personne ne peut te l’arraché.
    Alors mes frères posez vous cette question : est-ce vraiment votre place la fonction douanière ? est-ce dans cette fonction que vous seriez libérez de votre purgatoire ? est-ce là-bas que allez être heureux ? parce que le bonheur ne se résume pas à l’argent même si c’est un élément indispensable. rien arrive au hasard t tout ce qui arrive est le fait de Dieu. donc mes frère posez vous la question de savoir pourquoi vous dans cette situation. peut être cela est précurseur d’un éventuel malheur si vous intégrez ce corps. réfléchissez y même si la cause de la justice en vaut la chandelle.

    • Je puis vous assurer chers lecteurs que ces Messieurs viennent de révéler le vrai visage du fameux Ministre de la Fonction Publique de notre pays.Tenez vous bien que les vaillants agents de ce dit Ministère vivent au quotidien les injustices de ce Monsieur. Vivement que cette décision de justice soit appliquée et que la justice triomphe au pays des hommes intègres !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Moi, la question que je me pose, pourquoi mes frères tiennent coute que coute à devenir douaniers ? il ya quoi là bas pour que après quatre ans de service ils tiennent à retourner dans une école de formation ? qu’ils nous disent exactement ce qu’ils gagneront en allant là bas. Les gars soyons logiques

    • Il ne faut pas s’amuser avec une décision du conseil d’État si la justice doit avoir un sens dans notre pays !

    • Arrêtons de parler de destin mortel les frères. Ne les découragez pas. Mais vous voyez que pour leurs intérêts ces potentiels douaniers parlent d’injustice qui leur a été fait alors que l’objectif qu’ils visent dans l’obtention de ce concours c’est l’injustice couronné par la corruption. Que l’État revoie cette affaire de douane qui le rêve de tout diplômé Burkinabé sauf moi. la Douane ne m’a jamais intéressé et ne m’intéressera jamais.

  • au delà de cette décision de justice qui doit être exécuter, cette situation dénote même l’incohérence dans la gestion des agents de la fonction publique. l’inégalité des avantages d’un corps ( un agent C mieux qu’un cadre A)

  • chers amis, continuez cette lutte noble et digne jusqu’à ce publiciste de Soungalo exécute cette décision de justice car force doit rester à la loi. ce comportement" soungalotique" révèle la mauvaise gestion des ressources humaines dans ce ministère ou c’est les humeurs , la méchanceté, l’incompétence, l’inefficacité ,la médiocrité qui prennent le pas sur la gestion efficiente juste , rationnelle des ressources humaines. soungalo n’a aucun respect pour ses collaborateurs ( dg.directeurs centraux, directeurs techniques) il les méprise et ne les écoute pas. il réagit de façon instinctive. voici le résultat.
    donc chers amis ne laissez pas tomber , continuez la lutte.

    • Mes gars c’est pas simple mais si vous travaillez déjà ,il faut laisser tomber car par ricocher vous avez fait du mal à d’autres jeunes qui auraient dû occuper votre place .
      Votre position de douleur n’est que le resultat d’une boulimie professionnelle. La vie est un choix.

    • que la volonté de la justice soit faite. car jai confiance en la justice burkinabè

    • ILS travaillent deja suis dacc....mais si on laisse cette affaire,il feront plus dans la fonction publique ses ministres,franchement,c pas gentil ;ou va notre pays ?c’est honteux

  • Juridiquement vous avez gagné mais moralement votre combat est malsain car comment un être doué de raison cherche à quitter une formation supérieur pour aller se retrouver à l’échelle inférieure ?Cela montre que vous ne pouvez pas être des modèles parceque vous venez a la fonction publique pour vous servir et non pour servir la population.Vous montrez au grand jour et a la face du monde votre coté vorace cupide.Voyez vous si j’étais a la place des autorités je vous virais des autres formations que vous effectuez actuellement puisque vous n’aurez pas l’amour pour vous donnez a fond dans vos tâches et quant a la douane,je vous la priverai aussi puisque vous venez dans le seul but pour vous enrichir vite et rapidement.Suis peiné de savoir que dans ce pays ce qui compte c’est le gombo puisque certains sont arrivés a tuer des proches pour de l’argent.Tchurrrrrhhonte a vous

    • Cher monsieur, veuillez relire plus attentivement la déclaration,vous comprendrez que vous êtes en erreur.Certains de ces jeunes sont aujourd’hui sans boulot,d’autres ont chuté de classe(A à B,B à C)Si malgré cela vous persistez dans vos idées,je paris que vous êtes soit corrompus,soit dépourvu de raison,soit simplement jaloux.Si vous n’êtes même pas capables de vous battre pour la justice autour de vous,je retirerais votre vie si j’étais à la place de DIEUX ou de votre mère.Sinon je mourrirais de honte.

  • Du courage pour votre action.si votre motivation est d’oeuvrer a developper le pays tot ou tard justice sera rendue mais si c’est dans l’intesntion de devenir des GUIRO BIS vaut mieux cette injustice car notre pays a deja beaucoup formé de grands voleurs.

  • ce que DIEU t a donné contente toi de cela car vous pouvez forcé allé a la douane et regréter après.la bas aussi peut ètre ta tombe. donc chèrs amis je suis de tout coeur avec vous car sa fait mal .y a des gens qui ne sont pas douanier mais ils sont heureux .moin même je le suis pas mais j ai prèté de l argent aux douaniers.je vous aprend qu avec les diretives de L UEMOA le douanier de demain ne sera pas comme le douanier d hier. sa fait quatre ne regardé pas vos promotionnaires de la douane en deux deja maison voiture mais il faut que battiez pour reusir autrement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés