Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

mercredi 21 novembre 2012 à 01h01min

Au moment où il quitte ses fonctions de maire de la commune de Ouagadougou (après les élections couplées, Ndlr), Simon Compaoré a rencontré les chefs de mission diplomatiques, les représentants des organisations internationales et interafricaines et les partenaires techniques et financiers. Objectif, saluer l’esprit de coopération et de partenariat qui a primé tout le long de sa fonction.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

C’est dans l’enceinte de l’hôtel de ville, le lundi 19 novembre 2012, que le maire de Ouagadougou a rencontré ses invités. Ambiance joyeuse, musique africaine, petits fours et boissons à volonté.., Simon Compaoré a mis les petits plats dans les grands pour remercier ses hôtes d’un soir de leur « inestimable contribution au développement de la ville de Ouagadougou et à l’amélioration du cadre de vie de ses populations ». Au soir de son dernier mandat, le bourgmestre de Ouagadougou se dit satisfait tant sur le plan professionnel que personnel.

De 1,5 milliards de francs CFA en 1995 (date de la première élection de Simon Compaoré en tant que maire), le budget de la mairie est allé croissant d’année en année pour atteindre une moyenne de 20 milliards par an. En 17 ans de service, la mairie de la capitale a ainsi investit près de 87 milliards de francs CFA dans les infrastructures routières, la voirie et le drainage, l’assainissement, les équipements marchands, la gestion de déchets, l’éclairage public et les feux tricolores, l’aménagement paysager, l’accès à l’eau potable, les équipements sportifs et les loisirs... « 70% de ce montant sont des financements extérieurs », précise Simon Compaoré.

Sur le plan personnel, il a évoqué les évènements douloureux que la ville à connus depuis 1995. Il s’agit des inondations du 1er septembre 2009, de la crise militaro-sociale de 2011, etc. « A toutes ces occasions, vos attentions, vos mots d’amitié, votre solidarité n’ont jamais fait défaut », a affirmé le maire en s’adressant aux partenaires de la commune. Et Simon Compaoré d’espérer pour les 302 communes rurales et 49 communes urbaines que compte le Burkina Faso que cette disponibilité des PTF se poursuivent pour une décentralisation efficiente.

Mgr Vito Ralo, le Nonce apostolique Burkina-Niger, doyen du corps diplomatique, a salué dans son discours l’esprit de coopération et de partenariat ainsi que l’excellente relation au niveau institutionnel et professionnel entre le maire et le corps diplomatique accrédité au Burkina Faso. Citant Saint Paul, Simon Compaoré a déclaré : « j’ai combattu le bon combat, celui de la décentralisation et du développement de la commune. J’ai achevé ma course, celle de la compétition municipale, j’ai gardé ma foi, celle de votre soutien durable à Ouagadougou que j’aime de tout mon cœur et pour laquelle je donnerai tout ».

Notons que Simon Compaoré est le deuxième maire élu de la commune de Ouagadougou après Joseph Ouédraogo (1956-1959). L’hôtel de ville était géré avant cela par des présidents de délégation spéciale et par des hauts commissaires. Le dernier en date a été Emile Ilboudo, haut commissaire, qui a dirigé la ville de févier 1994 à février 1995.

Elza Sandrine Sawadogo

Fasozine

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 novembre 2012 à 02:59, par DERME
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    Ouagadougou va regretter ce monsieur. Je pense vraiment ce que je dis et sans calcul politique car je n’en fais pas. Ils sont plus nombreux ces fonctionnaires qui ont le charisme de Simon, et l’engagement, le don de soi pour ce qu’il croit être juste. Il s’est souvent trompé, c’est humain mais il a vraiment travailler pour la ville.
    C’est un Monsieur plein de prospective, qui fait ce qu’il pense et dit ce qu’il fait. Nous n’aurons pas de si tôt un maire comme SIMON.
    S’il n’en tenait qu’à moi, qu’il reste maire 100 ans. en France il y’a des maires qui ont plus de 30 ans.
    Bravo l’artiste et bonne retraite.
    Nous reviendrons te chercher s’il le faut, là où tu seras.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 06:06, par RASTA
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    JE TIR MON CHAPEAU MONSIEUR COMPAORE
    VOUS ALLEZ NOUS MANQUEEEEEEEEEE

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 06:26, par brazza usa
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    Merci Mr le maire de Ouagadougou

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 06:35
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    Un dealer de moins de la galaxie compaoréïste qui a mal géré la ville de Ouaga mais on s’en rendra compte plus tard.En attendant que ses nombreux vendus se chatouillent car ce que Simon ne nous dit pas c’est qu’il a englouti plus de 70% du budget de la ville dans le fonctionnent en recrutant des loubards acquis a sa cause.Ces derniers le regretteront mais pas moi

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 08:49
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    POURQUOI NOUS DEMANDER DES RÉACTIONS SUR DES THÈMES JUGES IMPORTANTS SI DE SUITE CELLES-CI SONT TACITEMENT CENSURÉS S’IL S’AGIT DE CERTAINES PERSONNES ? POURQUOI NE PAS NOUS FAIRE L’ÉCONOMIE DES DÉBATS CONCERNÉS SI VOUS LES ESTIMEZ CREUX ET INUTILES ? MA.PLAINTE EST PORTÉE DEVANT "LEFASO.NET" QUI CHOISIT DE CENSURER LES.AVIS DES INTERNAUTES SUR MONSIEUR SIMON COMPAORE ET JE DEMANDE À SAVOIR POUR QUI LEFASO.NET NAVIGUE. POUR LE PEUPLE BURKINABÉ ET LE BURKINA FASO OU POUR SIMON ET BIEN D’AUTRES PERSONNES BIEN SÉLECTIONNÉES ? CE N’EST PAS JUSTE ET JE REFUSÉ CETTE CENSURE ET EXIGEANT LA PRÉSENTE PUBLICATION QUI EST "MON POINT DU VUE".

    Ceci dit, je reviens sur le thème du jour pour rassurer et LEFASO.NET et tous les Acteurs politiques de Ouagadougou que personne n’a dit et ne dit que le Sieur Simon COMPAORE, dernier Bourgmestre que je qualifierai de "plus.chanceux" des Maires qu’a connu Ouagadougou la Capitale de notre pays n’a rien fait. Loin s’en faut. Il fut le plus chanceux parce que, porté à la tête de la Ville la plus importante du pays et surtout la plus"Vitrine" de tout le pays, en tout cas vers l’Extérieur, il à fallu et cela était obligé pour l’Exécutif (le P.F. et ses Collaborateurs) de lui donner le plus de moyens possibles même au détriment de certains Ministères à vocations prioritaires tels la Santé, l’Éducation, le Justice etc., Mieux, il fallait l’élever au rang de Ministre (même si officiellement il n’estpas appelé "MINISTRE-MAIRE". c’est dire que les réalisations réussies dans la Cité qu’il réclame à cors. et à cris être sortis de son Génie personnel et son Know-how (savoir-faire) et pourquoi pas dans son honnêteté et sa probité simplement par lui imaginées alors qu’il devait attendre que le Peuple et la Nation lui manifestent ces Reconnaissances.

    Je veux simplement et surtout relever qu’avant d’être porté à la tête de la Mairie, il à assumé d’autres Charges et responsabilités, périodes au cours desquelles il n’a fait que semer de la désolation dans des familles. Ainsi :
    I)-Du 04 août 1983 au 15 octobre 1987, Directeur de Cabinet du Supra-Ministère de la Justice à l’époque, il a utilisé les TPR qu’il manipulait à guise pour punir, sévir et même se venger des personnes pour lesquelles il nourrissait "UNE JALOUSIE INJUSTIFIÉE ET PERSONNELLE" assorti d’un esprit revanchar. Des hommes et de femmes en sont morts de soucis et de pauvreté parce que, par lui spollies de leurs biens honnêtement obtenus.
    II)-Alors qu’ilétait porté à la tête de la fameuse CGP, par des Marchés trafiqués il s’est fait d’importants Gombo avant d’engager la liquidation de cette importante Structure qui nous aurait. limité et au mieux, éviter l’impact de cette VIE CHÈRE que nous avons connue avec toutes les implications qui trainent à ce jour. En effet, la Péréquation que se devait d’assurer cette Institution permettait de prévenir et éviter les Spéculations qui ont été les principales causes de cette vie chère.
    III)-Alors qu’il était S.G. du CDP (Parti qui de par les actes anti-natalistes qui ont été posés ont fait disparaître de nos habitudes, le CIVISME qui était cher à notre éducation.
    C’est pour tout cela que noisettes exigeons qu’il nous en rendent des Comptes. Il ne sera pas question que ce "FAMEUX GENTIL MONSIEUR" sorte ainsi par la grande porté en toute impunité. Son dernier.sursaut de participer aux Meetings CDP pour paraître ne suffira pas pour l’absoudre de ce qui lui est reproché

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 09:04, par mouftico
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    même sa fin de carrière fait des jaloux à Ouaga ! sacré Simon ! qui peut en dehors de Blaise invité le corps diplomatique au complet au Faso. Tu es un vrai garçon, retires toi tranquillement avec tout le respect du à ton rang ; même François Compaoré ne peut pas s’offrir ses honneurs !

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 09:15, par khamed
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    Je dis tout simplement merci merci merci et BRAVO à Monsieur Simon COMPAORE pour ce qu’ il a fait, et donner à la commune de Ouagadougou.
    Que DIEU lui accorde une retraite paisible et remplie de bonheur. Longue vie à vous Mr le Maire et que Dieu vous bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 10:05, par EmSAM
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    Je salue ce grand monsieur qui a radicalement changé le visage de Ouagadougou. Quoi qu’on dise, c’est un bosseur et il a eu de l’amour et de la passion pour servir Ouagadougou. Certes, personne n’est parfaite, mais il faut le reconnaitre avec toute passion mesurée, qu’il a travaillé.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 10:05, par NIDO IUT
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    on apprecie le vrai bonheur que lorqu on la deja perdu. C est maintenant que nous voyons l importance de Simon et le travail qu il a fait. Ce qui est normal car il faut qu on te critique pour que tu t pplique davantage.Bon courage dans ta vie de tous les jours . Que Dieu benisse le Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 10:26, par Aymard
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    Tonton Simon ; vous savez quoi ? Peu importe ce que vous aurez fait de mal durant vos mandats. Peu importe le mal que les gens dirons de vous. Tout ce qui compte et va compter : c’est ce que vous venez de faire. Savoir s’arrêter et se reposer. C’est normal et c’est courageux ! Ne dit on pas que y a un temps pour tout.....A partir de maintenant lever les yeux et regarder le Dieu d’amour ; Jesus Christ ! Et soyer lui fidèle ! Que DIEU vous bénisse !

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 10:58, par nullachier
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    Snif snif tu vas nous manqé wôôô...tonton simon une merveilleuse page se referme et celle qui s"ouvre sera encore meilleure car tu as tes empreintes marquées dessus !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 11:36
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    Vivement, que le maire avenir de bobo dioulasso prend conseil auprès de Simon, pour que notre ville se développe un tout petit peu.
    Je lui tire mon chapeau.
    Félicitation

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 11:39, par GO
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    M. Simon Compaoré, vous pouviez aller. L’avenir seul nous dira si vous avez bien travailler ou pas. Pour l’instant, on a besoin de voir claire sur les lotissements. Qui a combien de parcelles à Ouaga ?
    On a préférer des échangeurs au lieu d’agrandir quelques voies pour réellement diminuer les accidents.
    M. Le maire, je vous assure que Ouaga est à refaire. Si j’avais eu la moitié du financement que vous aviez eu, j’allais faire plus que ce que vous aviez fait.
    J’avais tout aussi tout faire pour qu’on ne donne pas plusieurs parcelles aux mêmes personnes. Voila qu’aujourd’hui, on ne sait plus quoi faire à cause de cette mauvaise gestion.
    Allez voir par exemple comment Nioko et environnant à été loti. Faite une enquête et vous allez voir à qui appartiennent les parcelles lotis. Honte à vous. Mais on verra bien claire dans tout cas.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 11:48, par elcohote
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    J’avais toujours dit que nous n’aimons pas Simon mais nous le regretterons amèrement. Car si ce n’est lui personne n’aurait pu atteindre ce degrés de réalisation. prend du recul mon Maire et repose toi tranquillement car au jour de la douleur que connaitra le pays tu ne sera pas une cible.

    Répondre à ce message

    • Le 21 novembre 2012 à 13:34, par Amox
      En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

      Monsieur le Maire.
      Tonton Simon, je salue votre action à la tête de la Mairie, par les nombreuses réalisations, que vous avez laissé à la ville de Ouagadougou. Ce départ bien que tard , vient à point et mieux vaut tard que jamais. J’ose espérer que vous avez pensé à léguer à la postérité une institution plus forte que jamais , au lieu d’homme dit capable. J’espère que vous saurez confiner toutes vos expériences dans cette fonction, dans vos mémoires au profit de la jeunesse Burkinabè.

      Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 12:11, par patriote
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    bravo mr le maire je vous tire mon chapeau ,il faut un maire comme vous a Bobo

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 12:11, par Gilbert KIBTONRE
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    BRAVO MR LE MAIRE !!! PUISSE VOTRE SUCCSSEUR FAIRE AU MOINS COMME VOUS !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 12:26, par Association A.D.PO-Burkina
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    Que les futurs maires de tout le Burkina prennent exemple sur tonton SIMON qui a su se sacrifier pour un meilleur devenir du pays et particulièrement de la ville de Ouagadougou

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 12:36, par Kaparo
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    On dit que "même si tu n’aimes pas le lièvre, il faut reconnaître qu’il a de longues oreilles et qu’il coure vite" . Le maire a fait ce qu’il pouvait faire pour cette grande ville. C’est à la population de cultiver le civisme et la tolérance en son sein pour que certaines velléités soient purement et simplement raillées de la ville, voire du pays. il est courant de voir le maire menacer certaines personnes dans la rue. Il est très souvent descendu dans la rue pour régler la vie de ses citoyens. Je vois en lui un homme intègre imbue de civisme. Il a toujours dit ce que les autres pensent bas. Lorsqu’il a dit que "Ne vit pas à Ouaga qui veut, mais celui qui a les moyens, les gens se sont levés pour crier que leur propre maire les insulte. Mais la réalité est là. Lui-même l’a répété quand il a rendu visite au journal Sidwaya la dernière fois avant d’aller à Samba.
    Que l’on veuille ou pas, les Ouagalais vont le regretter avec le temps. Ce n’est pas dire qu’il n’y a personne qui ne puisse faire ce qu’il fait ou ce qu’il a fait. Il y en aura, mais il ne vont pas l’égaler. Je ne fais pas la politique mais je dis ce que je pense. Il s’en va au bon moment, il n’attend pas qu’on l’oblige à partir. C’est quand même un signal fort.
    Bon courage Monsieur le Bourgmestre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 13:16, par khamed
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    J e dis tout simplement merci à Simon COMPAORE pour ce qu’il a fait et donner durant son mandat de MAIRE à la commune de Ouagadougou. Je lui souhaite une bonne retraite paisible et une longue vie. Que Dieu le Bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 13:34, par NABIIGA
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    SOS, Simon, soit le consultant de la mairie de Bobo. Au nom de la patrie, viens aider bobo. Au nom de la charité chrétienne, assiste Bobo. Si nom, la 2nd ville du Burkina dans un tel état ne fait honneur ni aux autochtones, ni aux allogènes.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 13:51, par yibi
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    Si Blaise faisant autant en 2015 ! on se dira mais quel pays exemplaire mais hélas rien ne faufile à l’horizon. Simon va comme Jésus l’a fait et prie pour nous pour la paix. Tu as été un maire exemplaire Félicitation !!! QUEL Homme courageux ??? l’histoire a pris note. On cherchera une bonne Rue pour d’immortaliser avant ta mort. Merci monsieur le maire que Dieu te bénisse.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 16:13, par Noonga siida
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    Haï ! il n’a qu’a partir. Ouagadougou va toujours avancer. Nul n’est indispensable.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 17:03, par Demo
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    Salut à tous ,Simon mérite nos hommages,on l’a insulté,maltraité par ci par lá mais ce Monsieur est un grand homme,je mesure mes mots....un des intervenants qui ne sait rien du tout trouve que toutes ces réalisations de Ouaga pendant 17ans de Simon ne sont pas ces ouevres..c’est pas graves ne polemiquons pas car de toutes les facons Simon s’en va et c’est maintenant que les Ouagalais vont comprendre ou ils mal...avec les nouveaux amis de Francois Compaoré qui risquent d’arriver ,on va tous savoir ou on a mal.....Simon que Dieu te donne la force de pardonner à ceux qui toujours voulu ta mort,ils ne sont rien devant Dieu...A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 17:37, par unouagalais
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    beaucoup ici n’ont vraiment pas beaucoup de notion de gestion. juste un exemple, avec un million, je fais un travail de sept cent mille. doit on me qualifier de bosseur ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 18:44, par Baba
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    Merci quand même

    Répondre à ce message

  • Le 21 novembre 2012 à 19:32, par SIDSOABA
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    Un grand homme ce simon. Je pense que tu doit devenir maintenant Pasteur et travailler aussi à embellir la cité de DIEU

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2012 à 03:16
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    merci simon pour ta sagesse de savoir quitter a temps et par la grande porte tu as fait un bon travail que les ouagalais n’oublierons pas une decision courageuse

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2012 à 10:56, par sidsaam duni
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    quoiqu’on dise, il est à féliciter. Le temps nous dira s’il était bien ou pas et qui vivra verra. bonne retraite à SIMON COMPAORE

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2012 à 12:27, par citoyen de bobo
    En réponse à : Simon Compaoré, maire de Ouaga : « J’ai achevé ma course… »

    Monsieur SIMON COMPARORE,par la présente, je voudrais vous féliciter pour votre engagement et votre esprit pratiotique !! la ville de bobo-dioulasso mérite un maire comme vous !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés