Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

lundi 19 novembre 2012 à 01h01min

Les Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) des communes rurales du Burkina Faso seront érigés en Centres médicaux dans les trois années à venir. Le lancement officiel du projet de transformation a eu le jeudi 15 novembre 2012, dans la commune rurale de Kokologo, dans le Boulkiemdé.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

Le contact population/ médecin sera bientôt augmenté. Environ 343 communes rurales verront leur Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) se transformer en Centres médicaux (CM), d’ici à 2015. C’est le ministre de la Santé, Adama Traoré, en présence du Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, qui a officiellement lancé le projet de transformation, le jeudi 15 novembre 2012, à Kokologo, une commune rurale de la province du Boulkiemdé.

Le scénario de transformation est organisé ainsi qu’il suit : 57 Centres médicaux en 2011, 84 en 2012, 98 en 2013, 71 en 2014 et les 33 autres en 2015. Selon le ministre en charge de la Santé, Pr Adama Traoré, près de 600 millions de F CFA ont été débloqués en 2012 et 7,5 milliards sont prévus en 2013. Le Centre médical comportera un service de médecine, une maternité, une plateforme pour les examens biologiques, un dépôt de médicaments et dans certains cas, une imagerie médicale. L’architecture médicale sera soutenue par des logements, une source d’eau potable, une source d’énergie fiable et une logistique adaptée en termes d’ambulance et de moyen de supervision.

Le ministre de la Santé a précisé que « Le médecin du CM de la commune rurale, a une obligation de supervision de toutes les formations sanitaires dans la commune ».
De l’avis du Pr Traoré, l’érection des CSPS des communes rurales en CM répond au souci d’amélioration de la qualité des soins au Burkina Faso. « Des soins de qualité accessibles au niveau le plus périphérique de notre système de santé, permettront de désengorger les Centres de santé avec antenne chirurgicale (CMA), les Centres hospitaliers régionaux (CHR) ainsi que les Centres hospitaliers universitaires (CHU) », a-t-il justifié.

Pour lui, la nouvelle organisation comporte deux enjeux majeurs à savoir, une prise en charge efficace des pathologies primaires qui représentent 80% des cas de maladie et une meilleure organisation de la référence et de la contre-référence.

Le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, a indiqué que des spécialistes seront formés afin de tenir le pari. Il a, en outre, invité les populations à fréquenter ces formations sanitaires.

Asdara SAWADOGO

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 novembre 2012 à 08:57, par un deçu
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    Pendant ce temps on ne fait pas cas de la grève du SYNTSHA qui fut un succès total. Sans le personnel paramédical, les medecins n’y peuvent rien. Il faudrait resoudre les problèmes que pose le syndicat sinon...............Cette grève m’a permis de me rendre compte que notre TNB, la soi disante télévision nationale n’est que une télévision à la solde du parti au pouvoir. Sinon comment comprendre que la TNB n’a fait cas de la grève et passe tout son temps à couvrir les meetings du CDP. C’est domage

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 09:09, par patriote
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    bravo mr le ministre ,mais on attend de voir concretement

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 09:10
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    - 2012 : 600 millions pour 84 CSPS, soit 7,14 millions en moyenne par CSPS
    - 2013 : 7,5 guiros pour 92 CSPS, soit 81,5 millions par CSPS
    J’ai du mal a comprendre cet ecart de cout..

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 09:37, par Djalla
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    ceci est une très belle initiative si elle se concrétisait. C’est de ce genre de reformes dont on a besoin dans notre pays. Tous les ministères doivent engager des reformes courageuses comme à l’éducation, la fonction publique et bientôt la santé ! Courage !

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 09:40, par SIDSOABA
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    bonne initiative ! mais équiper les CM reste encore plus important. Sinon ces médecin ne changeront rien les ces centres déjà gérés par des vaillants infirmiers.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 10:30, par FasoDentchè
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    Bravo au ministre pour cette initiative. Mais un effort doit être fait pour que les agents de santé des grandes villes respectent et soignent convenablement leurs patients (es). Puisqu’il ne servira à rien de prendre ces initiatives si agents et patients ne se respectent pas.
    Faites un tour à la maternité de saint Camille et vous verrez que je raconte pas du n’importe quoi, il n’y a que des sorcières et accoucheuses mal intentionnées qui y résident.
    Vivement que le ministère voit le cas de ces agents de santé qui sont là pour la forme et le salaire.
    Saint Camille = danger permanent .

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 11:39, par laafi la boum fan
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    Pour la forme bonne initiative. mais pour le fond il reste a voir. d’ailleur quel est l’etat des Centres medicaux et meme des CMA des CHR CHU actuels ? des laboratoires non fonctionnels. par manque de reactifs, du materiels amorti et viellus ou manquants , des agents de santé demotivés. pour un travail bien fait tout homme doit etre physiquement acte et psychologiquemnt posé et bien sur bien formé. Depuis des années vous ne pouvez meme pas assurer le bon fonctionnement des formations sanitaires deja en place. Ce sont pas les infrastructures et la logistic seulement qui prennent en charge les malades. les agentsde santé notamment le médecin doivent etre motivés financierement leur permettant de faire leur boulot avec amour, serieux et fierté et non pas par necessité car ils n’ont plus le choix. un medecin nouvellement affecté (8 mois) qui s’aligne derriere les malades avec son plat afin de percevoir sa pitance quotidienne que l’on sert au CHR. Quelle fierté !!! j’en ai vu .Ce monsieur n’a surment pas de l’aide venant d’ailleur. Cherchons la qualité plutot que la quantité.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 12:26, par MWINESOBANFO
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    Très bonne perspective ;car contrairement aux apparences,le probleme des populations n est pas réglé dans les hopitaux mais PAR les CSPS.A titre d illustration,j ai eu affaire à un medecin seulement deux fois en cinquante ans de vie tandis qu avec les infirmiers je n en connais pas le nombre.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 12:44
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    Sanga de Docteur est tombé oh !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 12:54, par YA
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    Monsieur le ministre a -t-il fait le bilan humain ( nombre de morts dans les formations sanitaires) suite à la récente grève du SYNSHA ? Il le faut car pour moi la grève a été sauvage dans certains CMA où ces établissements purement et simplement ont fermé durant les 4 jours de grève laissant les malades à leur sort ; "crevez, si vous voulez, nous on veut notre gombo" , semblaient dire les agents de santé

    Répondre à ce message

    • Le 19 novembre 2012 à 14:31, par INCHALA
      En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

      Bonjour Mr YA. moi même qui vous parle je suis parti en grève malgré moi. tenez c’est un problème qui devrait être régler il y’a 17 mois. et par patriotisme la grève de 72 heur a été levé à la demande du gouvernement, suspendu pendant 17 mois pour rien, pour des foutaises. cas même. il ne faut jamais s’en prendre à celui qui : "dépesse le mouton mais à celui qui a égorger le mouton"

      Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 13:28, par Sydney
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    C’est une des orientations du SNAT, Schéma National d’Aménagement du Territoire, Il faut avoir le courage de le dire M. le Ministre. Pendant que son adoption traîne vous soutirer les idées.

    Dans tous les cas pourvu que ça ne reste pas des paroles de campagne, parce que ça nécessite une volonté politique et d’importants mesures d’accompagnement.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 13:39, par L’aménageur
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    Je me réjouis du fait que les propositions du Schéma national d’aménagement (SNAT) du territoire commencent à être reconnues par les autorités. C’est vrai que le SNAT n’est pas encore adopté, mais on constate que plusieurs ministères ont largement exploité ce document pour élaborer leurs politiques sectorielles.

    Répondre à ce message

    • Le 19 novembre 2012 à 17:12, par L’obscurité des autres
      En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

      Cette réforme du secteur de la santé est l’initiative de l’ex ministre BOUDA, actuellement ambassadeur ; Bref chacun vient essayer qqchose et part ; les vrais problèmes du ministère de la santé restent en l’état : la motivation des agents ; equipement des FS,formation stages, grille salarial dépassé etc, la récente grève du SYNTSHA en illustre parfaitement la réalité et que le ministre ne ve pas resoudre, reconnaître ou du moins il se fout de ses agents, lui qui est préoccupé par la politique etant candidat aux legislatives

      Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 14:42
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    cela est bon mais il faut qu’.il sache meme s’il transforme tous les csps en CHU tant que les conditions de travail ne sont pas c’est zero

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 15:39, par SERENITO
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    Pour l’avoir constaté sur le terrain quand j’ai fais un tour dans mon village cette semaine, je dirai que l’esprit est louable et à encourager. Mais il faudrait changer avec l’habitude de créer, de décentraliser sans que les moyens ne suivent (finances & infrastructures...). Aussi, il faudrait veiller à ce que ces jeunes médecins pour la plupart occupent réellement leurs postes et non être tout le temps en ville.

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 17:26, par autantdire
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    Arrêter le dilatoire cher professeur et examiner courageusement la plate forme du SYMEB car vous avez beau envoyer les médecins dans chaque coin de rue, sans équipement et en lutte permanente pour survivre, les objectifs visés ne peuvent pas être atteints. vous aussi, comment un malade, soucieux en plus peut s’occuper de la santé de quelqu’un. Même si du haut de votre chair de Pr vous ne comprenez pas ce que nous vous racontons essayez de nous montrer que vous êtes médecin !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 17:35
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    C’est bon mais.....
    - dites-moi, quelle est la densité de la population dans chaque commune au point de ne prévoir qu’un seul médecin par commune ?
    - Campagne oblige donc promesses électorales : après le faro autour des logements sociaux et de l’enseignement de base c’est le tour de la santé.
    - d’où viendra le suivant ? En tout sauf le départ de blaise

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2012 à 21:19, par Nedka
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    Très belle promesse. Souhaitons que ce ne soit pas une info feu de paille à la veille des élections. Pour une bonne réalisation du projet, il faudrait un bon suivi avec surtout une revue du matériel technique (comme le pain du soldat en formation), si non, des indélicats retourneront le même matos dans des cliniques contre des espèces sonnantes. Aussi, il faudrait que le médecin soit plus tourné vers les soins cliniques que vers les supervisions et autres activités de santé publique à visée gombotiques.

    Répondre à ce message

    • Le 20 novembre 2012 à 08:57, par Pierre
      En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

      Arrêtes de mentir, les CSPS qui ont déjà reçu des médecins en 2011 n’ont rien eu comme équipement pour accompagner leur arrivée. Et puis, cette initiative n’émane pas de ce ministre, mais on en parlait depuis le temps de son prédécesseur...... Va régler plutôt les vrais problèmes au lieu de nous divertir. Le Ministre de la Santé a t-il fait le bilan de la grève ? Il le doit à la population.

      Répondre à ce message

  • Le 20 novembre 2012 à 10:22
    En réponse à : Santé des populations : Une commune rurale, un médecin

    la campagne est ouverte,

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés