Décès de Rolande Sama à Dédougou : La population réclame justice

vendredi 16 novembre 2012 à 01h31min

Cinq mois après le décès de Rolande Sama, précédemment agent de la police Municipale à Dédougou, les amis et la famille de la défunte réclament justice et vérité.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Décès de Rolande Sama à Dédougou : La population réclame justice

C’est à travers une marche de protestation que les parents et amis de Rolande Sama ont tenu à manifester leur mécontentement suite à la lenteur observée dans le traitement de la plainte déposée par la famille Sama. Parti de l’ex-gare routière de Dédougou communément appelée « melon gare », banderoles en mains et sur lesquelles ont pouvait lire entre autres : « Vérité et justice pour Rolande Sama, à bas les tueurs et assassins, N’Do Florent assassin », les marcheurs se sont dirigés vers le palais de justice où une copie de leur lettre de protestation a été remise au procureur du Faso. En l
’absence du procureur, c’est le substitut qui a réceptionné la déclaration. Oubaidoulaye Ouédrago a salué la démarche de la famille avant d’ajouter que le dossier est dans les mains du juge d’instruction.

« Nous travaillons pour la justice et nous ne voulons couvrir personne. C’est la procédure qui est plutôt longue. Les auditions se poursuivent et s’il y a un problème particulier, nos portes sont grandement ouvertes », a indiqué le substitut du procureur. Après le palais, les manifestants se sont ensuite rendus à la mairie de Dédougou, puis au gouvernorat où la même déclaration a été remise au bourgmestre de l’hôtel de ville et au premier responsable de la région. En effet, dans leur lettre de protestation, la famille et les amis de Rolande Sama souhaitent que la lumière soit faite le plus rapidement possible sur la mort de la défunte.

Aussi désirent-ils que le suspect à savoir le MDL de gendarmerie N’Do Florent, fasse l’objet d’un mandat de dépôt et puisse répondre devant les juridictions, car disent-ils, nul n’est au-dessus de la loi ». Les marcheurs étaient majoritairement des femmes ressortissantes du Nord de Dédougou au nombre desquelles on notait la présence remarquable de la mère de la défunte qui n’a pas tardé à fondre en larmes devant le palais de justice.

Ousmane TRAORE

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés