UBA, ex-BIB : Les travailleurs licenciés réclament toujours justice

vendredi 16 novembre 2012 à 01h34min

Le collectif des travailleurs licenciés de UBA-Burkina (Unity bank for Africa), l’ex-BIB s’est réuni le mercredi 13 novembre 2012, à la Bourse du travail à Ouagadougou pour réclamer le règlement intégral des droits de ses membres.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
UBA, ex-BIB : Les travailleurs licenciés réclament toujours justice

Courant 2008-2009, la Banque internationale du Burkina a été cédée au Groupe UBA du Nigéria. Selon Francis Zongo, un des délégués syndicaux, « UBA a licencié 105 travailleurs, au motif que la banque est en restructuration, déficitaire et que les agents licenciés n’avaient pas de diplômes ». Face à cela, les travailleurs sont en situation de tension avec les responsables de UBA. Ainsi, ils se sont retrouvés à la Bourse du travail, le 13 novembre 2012, avec un certain nombre de revendications dont l’harmonisation et l’augmentation des salaires, la participation de la banque UBA au financement de l’économie, le respect des statuts et règlement intérieur et l’externalisation de certaines opérations.

N’ayant pas été pris en considération, les travailleurs ont pris la voie de l’Inspection du travail pour mieux se faire entendre. Pour Francis Zongo, « face à cette situation et afin d’éviter des troubles au sein de l’institution, le collectif a transmis le dossier à l’inspection du travail puis au tribunal, et parallèlement aux Ministères du travail et de la sécurité sociale, de l’économie et des finances, et au Pemier ministère ». Les licenciés sont étonnés, disent-ils, du silence des autorités alors que l’Etat a injecté 13 milliards dans la banque au titre de règlement de certaines créances compromises. Ainsi, ils en appellent à une réaction diligente des autorités.

Les plaignants ont aussi recommandé à UBA le relèvement de leur salaire, une somme forfaitaire pour la couverture sanitaire, le paiement pour une prime de non-respect des lois du pays et la nomination d’un nouveau directeur général de UBA pour réorganiser la banque.
L’affaire est pendante à la justice qui doit se prononcer le 28 novembre 2012.

Edouard OUEDRAOGO (oued_ed77@yahoo.fr)
(Stagiaire)I

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés